Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AlexLys : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les Gosses Les Gosses
Valérie Clo   

"Je fais souvent le même rêve, enfin plutôt le même cauchemar. Mes enfants se transforment, ils ont des bras et des jambes immenses qui traversent l'appartement et sortent par les fenêtres. Ils prennent de plus en plus d'espace. Je suis obligée d'enlever toutes les portes. Je les regarde se développer ainsi, impuissante, et j'ai peur qu'ils m'écrasent." La narratrice a la quarantaine, l'âge de certains questionnements. Elle est divorcée. Trois enfants chez elle. Deux ados et une fille plus petite. Tous les trois ne ménagent pas leur mère qu'ils trouvent d'une époque révolue.

Les gosses est un roman drôle. Valérie Clo raconte la vie quotidienne d'une mère dépassée et tourne en dérision des relations qui ne sont pas toujours simples. Avec légèreté, elle égrène situations désopilantes, moments de crise et fous rires. Un "joyeux bordel" dans lequel bon nombre de parents (et d'ados) se reconnaîtront.


par Perfecta
La Fille du Soleil Noir, Tome 1 : Esprits Impurs La Fille du Soleil Noir, Tome 1 : Esprits Impurs
M.L.N. Hanover   
La Fille du Soleil Noir est un roman d'Urban Fantasy écrit à la première personne dont le personnage principal est Jayné, une jeune et jolie femme au tempérament de feu. Rien qui permet à cette saga de se démarquer des autres romans Bit-Lit et pourtant, cette série à une petite diffèrence, elle est écrite par un homme. Je fus donc intriguer de lire ce premier tome pour voir ce qu'une sensibilité masculine pouvait apporter la ou les femmes ont la main mise sur le genre. Et bien je ne tournerai pas autour du pot, ce fut une grosse déception...

Ce qui me déçoit le plus, c'est le fait que l'auteur de s'émancipe pas des autres ouvrages du genre mais au contraire, en reprend les pires travers sans toucher aux meilleurs de ces derniers... Ainsi par exemple, dés les premières pages, l'héroïne est déjà attirée par un "beau mec" avec tout les clichés typiques tel que décharges électriques lors du touché et Cie pour que passer une cinquantaine de page, "emballer, c'est pesé". D'autant plus triste que la romance n'est que secondaire et que le roman met sous ellipse les ébats alors pourquoi nous amener ça sur le tapis dés le premier quart du roman? On le connait à peine cet homme et nous venons juste de rencontrer Jayné... Je préfère de loin des héroines réfléchi surtout qu'une saga a l'avantage de faire évoluer les relations par étapes et ce n'est pas les plus belles romances du genre qui vont me contredire (Kate Daniels, Georgina Kincaid, Vampire Academy, Mercy Thomposn, MacKayla Lane...).

Malheureusement, ce sentiment de précipitation va aussi gâché l'histoire et les personnages. Tout va beaucoup trop vite et on perd en crédibilité tandis que le lecteur peine à rentrer dans l'ouvrage. Si les premières pages avec l'héritage donnaient une bonne base, cela part en vrille trop rapidement quand passé les 50 premières pages l'héroïne forme déjà une équipe soudée pour tuer le "Bad guy". Car au lieu de créer une partie enquête ou Jayné découvrira la partie occulte de notre monde et les secret d'Eric, Hanover nous "balance" tout de but en blanc et nous ponds une équipe venue de "je ne sais ou" prête à l'épauler... Déjà que Hanover peine à donner une véritable dimension à un personnage principal soit disant "leader" alors je vous laisse imaginer pour les seconds rôles dont l'auteur ne parvient à faire ressortir aucune connivence...
Pour le reste, l'univers m'a un peu fait penser à celui de Morgane Kingsley avec des démons (que l'on nomme cavalier) qui prennent possessions des humains mais cela manque encore de détails pour le moment. Dommage d'ailleurs que nous n'avons pas de lexiques pour certains mots spécifiques utilisés durant la lecture de l'ouvrage.

Je finis donc ce tome déçu. L'auteur n'est jamais parvenu à créer la moindre dimension à son univers et ce n'est pas le combat final risible qui me fera changer d'avis. Seule consolation, la très belle couverture de Milady qui renoue avec le style plutôt classe des débuts du label.

par Caly
Boys don't cry Boys don't cry
Malorie Blackman   
C'est un livre magnifique avec une histoire attachante.
Le personnage principal qui est à la fois un fils, un père et un frère,nous fait vivre des moments très émouvants, étant donné qu'il a du mal a montrer ses sentiments. A la fin on en a plus que ce qu'il nous en faut. Le livre n'est pas tant basé sur le fait qu'il soit père à 17ans mais plutôt sur une famille un peu "éclatée" qui apprend à redevenir soudée.
On ne s'ennuie jamais et le seul reproche que l'on puisse lui faire est le fait qu'il soit trop court. (:
Soyons fous Soyons fous
Lisa Plumley   
Soyons fous est le type même de la romance-doudou, le bouquin qu'on aime lire et relire quand le moral est au plus bas ou le temps maussade. Quel que soit le temps ou l'humeur, il vous redonnera le sourire et vous fera paraître la vie plus belle. L'histoire frise le conte de fées et c'est une partie de son charme. L'héroïne, fille unique d'un milliardaire et cible favorite des paparazzi et des tabloïds se retrouve nounou et bonne à tout faire d'une ex-star du football américain qui tente un come-back.

Rien de plus drôle que deux personnes au tempérament opposé mais irrésistiblement attirés l'un par l'autre, qui luttent avant de succomber. Rien de plus comique que la rencontre d'un homme à la discipline quasi militaire et d'une évaporée délicieusement frivole. Mais si entre ces deux êtres viennent se glisser des triplés aussi adorables que farceurs, le roman atteint des sommets de drôlerie mais aussi d'émotion. Car rien de plus touchant que ces deux âmes blessés quand la "catastrophe" survient et que le bonheur s'enfuit.

J'ai beaucoup ri car les pitreries des triplés ainsi que les déconvenues de l'héroïne sont hilarantes, mon coeur s'est serré à plusieurs reprises quand les petits nuages se sont transformés en gros nuage noir synonyme de tempête et l'émotion a fini par s'immiscer quand le chagrin a fini par pointer le bout de son vilain nez. Mais pas de conte de fées sans happy end et comme le soleil revient après la pluie, le sourire a fait un superbe retour.

Bien que l'ensemble soit convenu et guère original, j'ai pris un énorme plaisir à lire ce roman sans prétention, tout comme on aime se pelotonner dans un bon vieux pull, certes démodé mais tellement confortable. Soyons fous, une romance pour les jours gris et les coups de blues....
Megan Chase, Tome 1 : Démons Personnels Megan Chase, Tome 1 : Démons Personnels
Stacia Kane   
Avis en demi teinte.
Je n'ai pas apprécié la première partie de ce tome car je l'ai trouvé ennuyeuse. L’héroïne, Megan, est plate, pas de caractère, parfois j'ai eu envie de la secouer.
Concernant la 2ème partie, l'action démarre et Megan devient plus spontanée, plus drôle et sarcastique. L'histoire est plus développée, plus intéressante.
Enfin un peu de suspense.
Bref, j'attendrai le tome 2 pour vraiment juger cette saga.

par Adèle
La famille Huxtable, Tome 4 : Le temps du désir La famille Huxtable, Tome 4 : Le temps du désir
Mary Balogh   
Un nouveau tome qui nous conduit cette fois au centre d'un véritable scandale puisque la belle Cassandra est accusée d'avoir tué son mari à coup de hache et qu'elle se retrouve à la rue, expulsée de son domaine par son beau-fils et contrainte de subvenir à des besoins qu'elle n'avait jamais eus...
C'est avec la ferme idée de trouver un protecteur que Cassandra s'invite à la soirée d'un pair.
Dès le premier regard, elle devine que Stephen, Comte de Merton, avec ses cheveux blonds, son air angélique et son sourire tendre, pourra lui apporter ce qu'elle recherche mais c'est sans compter sur les désirs du Lord lui-même.

J'ai beaucoup aimé cette histoire. Cassandra se montre hautaine et presque méprisante mais en réalité, cette façade cache une réelle souffrance et un passé plus dur encore. Sa rencontre avec Stephen, de 3 ans son cadet, va lui montrer que l'amour et la générosité existe bel et bien. Elle peine à accorder sa confiance, à se laisser aimer, persuadée qu'elle ne peut apporter que le malheur et la disgrâce. Pourtant, tous deux vont se trouver et vivre des choses dont ni l'un ni l'autre ne pensaient vivre un jour.
Un roman assez complet qui se lit, comme les autres, très facilement.

par Christy
Insatiable, Tome 1 : Insatiable Insatiable, Tome 1 : Insatiable
Meg Cabot   
Hé bien ça faisait longtemps... Que je n'avais pas mis autant de jours à lire un roman... Plutôt décevant, non ? Un Black Moon à mourir de rire ? Entendez par là qu'on nous sert une héroïne assez spéciale, des vampires totalement étranges et un univers assez... Particulier.
Oh s'il vous plaît, ne faîtes pas les gros yeux. Moi aussi j'aurai aimé apprécier cette lecture... Mais la sauce n'a pas pris, enfin pour moi, du moins. J'avais déjà lu des avis mitigés, mais la plupart n'étaient pas si mauvais que ça... Et bien le mien se range du côté des chroniques décevantes... Laissez-moi vous expliquer pourquoi.
Dès le départ, le cadre est posé. On suit Meena, une dialoguiste pour la série Insatiable qui peut prédire la mort de chaque personne qu'elle croise. Elle vit ce don comme un véritable enfer, et si elle pouvait s'en débarrasser, elle n'hésiterait pas une seconde à le faire. On la découvre donc, et le roman se centre surtout sur son travail. Pourquoi ? Et bien ses supérieurs vont décider de faire rentrer des vampires dans la série, histoire de booster les audiences... Mais voilà, Meena déteste ces créatures qui ne sont pour elle que des êtres maléfiques et inexistants, purement inventés par les humains.
Mais Meena va vite apprendre que cette croyance va s'avérer être erronée. En effet, alors qu'elle promène son chien, Jack Bauer, un soir, elle va se faire attaquer par une armée de chauve-souris en manque de sang. Elle va être sauvée in-extremis par Lucien Antonescu, un professeur d'histoire reconnu en Roumanie, son pays d'origine ( car l'action se passe à Manhattan ).
Il est beau, mystérieux, gentil et l'homme le plus doux que notre jeune femme ait jamais connue... Mais va également se révéler être le prince des Ténèbres et du Mal. Le seigneur des vampires, au final. Jusque là, j'ai sincèrement été pris par l'histoire et le contexte. L'héroïne qui découvre un nouveau monde, un vampire intriguant, l'univers de la télévision et l'existence de chasseurs de vampires ( comme avec Alaric par exemple ). Tout cela m'a séduit. Enfin, peu de temps, seulement. J'ai très vite déchanté ensuite. Ok, on a le droit à pas mal de clins d'œil plutôt drôles aux autres romans ou sagas vampiriques... Notamment Fascination, Vampire Academy, True Blood ou Dracula. Mais c'est tout. La répartie des personnages ne m'a fait que ( très ) peu sourire. De plus, l'histoire possède pas mal de longueurs. J'ai souvent eu l'impression de ne pas avancer et de stagner sur place.
C'est vraiment bête, car il y avait pleins de pistes à explorer ! Allez savoir, peut-être que je ne suis pas fais pour le "comique" ? Mais enfin si Insatiable est drôle, alors qu'est-ce qu'un roman ennuyant doit donner... Parce qu'en fait, c'est un peu le sentiment que j'ai ressenti pendant ma lecture : l'ennui. Pour que j'en arrive là, il faut vraiment se donner de la peine. Je pense que vous savez à quel point je peux m'attacher à un livre, et c'est souvent le cas. Toutes les histoires que je découvre me plaisent et me touchent. Hé bien pas là.
Ensuite, une fois qu'on a bien entamé l'intrigue et qu'on attaque la fin, on se rend-compte que le pire est à venir. Dans le mauvais sens du terme. Comment vous dire... La fin est très largement tirée par les cheveux, j'ai eu du mal à y croire... Sérieusement, Lucien qui se transforme en ce genre de créature ? Mais Meg, où aviez-vous la tête ?
Je pense ne pas avoir besoin d'en rajouter. Insatiable est au final une grosse déception, pas tant au niveau de l'intrigue ( enfin, quand même un peu ), mais essentiellement par rapport à ce qu'on nous a dit avant. Un roman à mourir de rire... A voir. J'en attendais peut-être trop. Ou alors le roman est simplement moyen. Maintenant c'est à vous de juger. Moi je n'ai pas accroché, mais j'achèterai peut-être la suite pour voir où l'auteure nous mène...


par Jordan
Tout ce qu'il voudra, Tome 2 : Tous les coups sont permis Tout ce qu'il voudra, Tome 2 : Tous les coups sont permis
Sara Fawkes   
Une suite intéressante, mieux écrite que le tome 1. On souhaite en savoir plus sur les personnages et le devenir de leur relation. L'histoire est bien lancée ! Je vais donc vite entreprendre la lecture du tome 3...
Tout ce qu'il Voudra, Tome 1 : Tout ce qu'il Voudra Tout ce qu'il Voudra, Tome 1 : Tout ce qu'il Voudra
Sara Fawkes   
Une recette feuilletonnante qui fonctionne

Le format est intrigant, la couverture attirante, on se laisse vite tenter par ce tout petit bouquin mystérieux au parfum d'érotisme. Après 45 pages de lecture on a un sentiment de frustration car il est divisé en 5 tomes scandaleusement cher à l'unité, qui auraient largement pu être regroupés en un seul. Bref, la formule fonctionne car on râle mais on réalise qu'on est déjà addict.

Bronze : 6,5/10

Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05