Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AlfonsineYvette : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Aux portes de la mémoire Aux portes de la mémoire
Felicia Yap   
Une dystopie étonnante où nous suivons Hans, enquêteur, qui a une seule journée pour résoudre un crime. L'histoire se déroule donc sur une seule journée car nous sommes dans un monde où la mémoire à long terme n'existe pas au delà de 18 ans et où le journal intime est devenu la règle pour tous. Bien entendu, certains sont plus chanceux que d'autres : contrairement au monos, les duos réussissent à se souvenir des événements de la veille...

Seulement, il existe Sophia, une folle qui prétend se souvenir de tout... Sophia qui est retrouvée morte.

A travers l'enquête de Hans, nous découvrons les journaux et les secrets de Claire, de son mari Mark et bien entendu... de Sophia (qui n'est vraiment pas celle que nous pensons).

Je n'en dirai pas plus sur l'histoire pour ne pas spoiler. J'ai beaucoup aimé la chute que j'ai trouvée très réussie et réjouissante. Le personnage de Claire m'a également beaucoup plu et j'ai été surprise par ses secrets.


Ce que j'aime : la fin, bien emmenée et le personnage de Claire


Ce que j'aime moins : La mise en page de l'e-book pour le coup un peu approximative qui ne m'a pas du tout faciliter la lecture


En bref : Une bonne dystopie qui réussit à emporter le lecteur et dont la fin est étonnante


Ma note


7/10

par JessSwann
Un jour comme les autres Un jour comme les autres
Paul Colize   
Quand la réalité dépasse la fiction...


Enquête - journalisme - policier - suspens



Le 14 novembre 2014 à 8 heures 30, Eric Deguide quitte le domicile d’Emily. Puis, il disparaît. Que cache ce professeur de droit international Belge trentenaire, à l’esprit aussi brillant qu’impulsif et imprévisible ? Seule certitude, son véhicule est retrouvé abandonné dans le parking de l’aéroport de Zaventem, alors qu’aucune caméra de surveillance ne l’y a vu entrer. Pour autant, la police est convaincue de son départ précipité et définitif : pour les enquêteurs, Deguide a abandonné son travail, ses collègues et sa compagne, Emily.

Emily…

Obsédée par les chiffres et les nombres jusqu’à la monomanie, celle-ci demeure dans l’incertitude durant 614 jours, deux années pendant lesquelles elle ne cesse de « ressasser » la dernière journée d’Eric, d’espérer… En vain, nonobstant quelques espoirs nés de la rencontre avec le très sulfureux Michel, webmaster d’un site dédié aux personnes disparues.

Alain Lallemand, journaliste au quotidien d’investigation belge « le Soir », secondé par l’inénarrable Fred, s’intéresse à cette affaire : il a connu Eric par le passé. Sa détermination à tenter d’élucider cette affaire est d’autant plus vive lorsque Eric réapparaît….

« Un jour comme les autres », publié aux éditions Hervé CHOPIN, est le quinzième « roman » de Paul Colize, vivant à Waterloo. L’auteur a reçu de nombreuses et prestigieuses récompenses, exhortant à relever la qualité de celui-ci : prix Landerneau du Polar (Lauréat), prix Polars Pourpres et Boulevards de l’Imaginaire, prix Arsène Lupin, Grand Prix de la littérature policière… Auteur aux multiples facettes, sa diversité traduit un travail important d’investigation : Zanzara (le journalisme, où apparaît déjà Alain Lallemand), un parfum d’amertume (le polar de détective), un long moment de silence (l’enquête historique)…

Il est peu aisé d’assigner péremptoirement un genre à cet ouvrage : policier d’enquête, de victime…Mais il est évident que ce récit se situe à la périphérie de la « Littérature ». Les lettres de Massimo, « personnage secondaire », en sont le témoignage par exemple :

« …ce matin, le lac était enveloppé de cette brume qui apeurait votre chien ; Vos visites me manquent. Nos rencontres me comblaient d’un bien-être jusqu’alors ignoré. Je vous revois, vous agitant…passant du rire aux larmes, vous moquant avec attendrissement de mes silences, bousculant sans le savoir mes plus intimes convictions… » (P.175).

Paul Colize crée une enquête parfaitement maîtrisée - dont l’intrigue policière, soumise à la perspicacité du lecteur - n’est qu’un prétexte à la narration et à la dénonciation de scandales géopolitiques d’une éclatante actualité. Dans ce contexte, l’auteur met en exergue le rôle difficile et bien compris des lanceurs d’alerte et des journalistes d’investigation en soulignant, pour ces derniers, l’importance d’un travail rigoureux. Colize ne cache pas la réalité de la plupart de ses personnages, Alain Lallemand plus particulièrement, journaliste d’investigation au « Soir » et romancier.

C’est avec une maîtrise exceptionnelle de la langue française – de plus en plus délaissée dans la littérature de ce genre - que Colize nous propose un « roman » précis, au moyen d’une documentation recherchée, servi par une intrigue très aboutie et addictive.

L’originalité du récit, structuré sur le modèle d’un opéra en quatre actes – réside dans sa construction « journalistique ». L’auteur déroule la trame, sur plus de 400 pages, élaborée au moyen de très courts chapitres qui pourraient constituer un « dossier de presse sous forme de puzzle ».

Cet ouvrage n’est pas un documentaire, mais un « roman », tout au moins dans sa forme, destiné à satisfaire le besoin de suspens du lecteur… L’auteur y parvient magistralement.

Les personnages, principaux ou secondaires, sont très travaillés et gorgés de richesse : attachants et cocasses souvent (Fred, collègue de Lallemand et Camille, sa compagne) ou répugnants, parfois (Michel, le webmaster…). L’auteur s’applique à leur donner toute la richesse et la finesse psychologique avec parfois un sens de l’humour grinçant pour amplifier leur personnalité tout en allégeant la dramaturgie du récit.

Je remercie très chaleureusement les éditions Hervé CHOPIN de m’avoir permis de découvrir le dernier récit de Paul Colize et pour ces quelques heures de bonheur et de délectation à le lire.

Lien : https://fureur-de-lire.blogspot.com

par F-D-L
Chien-Loup Chien-Loup
Serge Joncour   
Ce roman est un hommage à la Femme, pour son courage, son audace, ses capacités d'adaptation... également un hommage au règne animal. C'est aussi une ode à la Nature. De plus j'ai appris beaucoup de choses sur la guerre 14/18, les "arrières" sont au premier plan dans ce roman.
On parle souvent des soldats au front mais le rôle physique des femmes à l'arrière a été considérable notamment dans les campagnes. Sans outils adaptés à leur morphologie, sans bête elles sont poursuivis l'activité agricole !
Les bottes suédoises Les bottes suédoises
Henning Mankell   
J'avais lu précédemment et apprécié "Les chaussures italiennes". Maintenant la suite : "Les bottes suédoises". C'est vraiment la continuité de l'histoire de Fredik Welin, un ancien chirurgien suédois de 70 ans et de sa fille, Louise, si énigmatique. Il y a quand même une petite enquête policière liée à l'incendie de la maison qu'il a hérité de ses grands-parents et qu'il habite. La conclusion de cette enquête est assez inattendue et finalement j'ai aimé ce récit comme une tranche de vie dans l'existence de cet homme et de son entourage. Les réflexions sur la vieillesse et la mort sont bien faites. Un plaisir de lecture !

par fanfan50
On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans
Barbara Samson   
C'est un livre très émouvant, une vrai claque et un souvenir, celui du passage de Barbara Samson à la télévision pour parler de sa triste expérience. Ce livre est à faire lire à tout adolescent trop avide de faire ses expériences pour se montrer prudent.
Le ring de la mort Le ring de la mort
Jean-Jacques Greif   
une fabuleuse histoire écrite par Greif, ce n'est pas la première fois qu'il parle de la deuxième guerre mondiale et des camps de concentration, mais à chaque fois, il le fait très bien! oui ce n'est pas un sujet qu'on cherche à lire facilement, mais franchement ce livre est bien autant qu'il peut l'être par rapport au sujet. moi je vous le conseille parce que même si on n'a pas vécu cette guerre, il est important de s'informer. et ce livre est proche de la vérité

par Mushu
Lorsque j'étais une œuvre d'art Lorsque j'étais une œuvre d'art
Éric-Emmanuel Schmitt   
Un très bon livre, qui nous captive dès les premières pages par l'étrangeté du personnage et l'originalité de l'histoire. On s'attache au fil des pages au personnage principal, allant même jusqu'à éprouver de la pitié pour lui. J'ai beaucoup aimé !
Le Parfum Le Parfum
Patrick Süskind   
Je m'attendais à un roman long, incompréhensible et barbant, mais c'est raté et j'ai été agréablement surprise. Comme l'à dit une critique :" à chaque page, de nouvelles senteurs", c'était le but non ?

par vagabonde
Antéchrista Antéchrista
Amélie Nothomb   
Lorsque j'ai commencé la lecture de ce roman, je ressentais comme une gêne dont la compréhension m'échappait totalement. Puis, au fil des pages, j'ai ressenti une profonde indignation et vers la fin, de la joie mêlée de mépris. Autant dire que ce roman m'en aura fait voir de toutes les couleurs ! Je l'ai bien aimé, surtout ce côté un peu psychologique, cette étude de l'être humain, de l'adolescent plus particulièrement.
La fille aux yeux noirs La fille aux yeux noirs
Stéphane Daniel   
Un livre qui m'avait beaucoup plus, ça fait assez longtemps que je l'ai eu mais à lire !
  • aller en page :
  • 1
  • 2