Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alfred-papivore : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Time Riders, Tome 3 : Code apocalypse Time Riders, Tome 3 : Code apocalypse
Alex Scarrow   
Après la révélation finale du tome 2 (Liam jeune et Foster âgé ne font qu'un), nous retrouvons nos héros (Liam, Bob et Becks) dans une Angleterre lugubre au temps de Richard Cœur de Lion, à la poursuite du Saint Graal ainsi que d'un mystérieux manuscrit codé qui pourrait bien avoir été rédigé à leur attention par d'autres voyageurs du temps ... Par rapport aux aventures précédentes ce récit gagne en complexité ce qu’il perd en lisibilité. Il faut attendre une bonne centaine de pages pour que l'intrigue s'anime enfin ! Heureusement, Alex Scarrow fait toujours la démonstration d'un imagination débordante et d'un humour de bon aloi. Jugez en : il ne s'agit pas moins que de sauver l'Angleterre (et l'Amérique du Nord) d'une écrasante conquête française ! Cela inspire à Alex Scarrow le descriptif d'un avenir alternatif des plus croustillant [spoiler] En 2001, les villes désormais françaises du nouveau monde sont devenues de charmantes bourgades à la technologie certes en recul d'un siècle (ah bon et pourquoi ?) mais dotées d'une médecine de pointe (normal) et l'humanité s'est privée avec bonheur des guerres occidentales ddu second millénaire (hum). Sal n'est d'ailleurs pas loin de tomber sous le charme de cet univers à la "french touch" [/spoiler]. Les personnages sont toujours aussi attachants bien que Maddy semble tourner un peu en rond dans son bunker de New York et que l'auteur peine à trouver un emploi utile à Sall (à mon avis, le rôle de cette jeune fille manque de consistance depuis le début de la série). Quant à la dimension psychologique des personnages, elle continue à faire plutôt défaut à nos amis humains tandis que les caractères de Bob et Becks s'affirment jour après jour ! Il faut cependant ajouter que le final de cette histoire est ébouriffant avec des méandres dans le scénario tels que l'on s'y perd un peu parfois ! Bref, ce volume est un très bon épisode de la série (peut être le meilleur depuis son origine) et sa lecture demeure bien agréable. Vivement la suite !
Des fleurs pour Algernon Des fleurs pour Algernon
Daniel Keyes   
Wahou, voilà le mot qui est sorti une fois que j'ai refermé ce roman.
Voilà que j'adhère de plus en plus à la science fiction et je m'étonne moi-même.
Des fleurs pour Algernon c'est l'histoire invraisemblable de Charlie un simple d'esprit qui a été rejeté par sa famille et qui travaille dans une boulangerie, comme homme de ménage. Un jour on lui propose de faire partie d'une expérience qui le rendra très intelligent. Charlie est quelqu'un de très gentil et au vue de sa capacité très restreinte à comprendre les choses, il ignore ce que les gens pensent réellement de lui. Charlie ne demande qu'une chose : que les gens l'aiment.
Au début du roman sa façon d'écrire est un exactement le reflet de sa personnalité. Il fait beaucoup de fautes d'orthographe et de syntaxe mais il est fier de lui car il a réussi à apprendre à lire et à écrire malgré son peu d'intelligence. On ne peut qu'adorer le personnage, nous ressentons bien vite énormément de compassion à son égard. Au fur et à mesure, l'expérience va réellement faire de lui un génie. Il découvrira les sciences, la musique, de nouvelles langues et surtout, il commencera à comprendre la nature humaine. Et j'avoue avoir eu bien souvent les larmes aux yeux quand il découvrait à quel point les gens se moquaient de lui et de son problème psychologique. Si au début Charlie est un être sans défense et doux, il deviendra très vite arrogant et mesquin, peut-être pour se venger de tout ce qu'on lui a fait endurer alors qu'il était bête.
J'aime beaucoup l'évolution de sa relation avec Alice qui devient davantage qu'une relation prof-élève car une fois qu'il est intelligent, il découvre à quel point il apprécie la jeune femme. Leur relation sera pourtant tortueuse et pleine de larmes et j'aurais voulu la voir finir d'une autre manière, mais cela n'aurait pas été cohérent avec la fin.
Parce que la fin du roman m'a complètement bouleversée. C'est triste et beau, c'est un juste retour aux choses normales, une sorte de correction de la véritable nature du personnage.
J'ai également aimé les flash back du personnage sur son enfance, même si chaque fois ils sont vraiment triste.
En bref ce roman est pour moi un véritable coup de coeur!

par louve
Time Riders, Tome 1 Time Riders, Tome 1
Alex Scarrow   
Ne cherchez pas avec "Times riders 1" un vent de renouveau dans le traitement de la thématique du voyage dans le temps ! Time Riders aborde ce genre, mainte fois exploré, par le biais classique des "redresseurs" de temps (vous savez, ceux qui luttent crânement contre tous les méchants du monde désireux en permanence de modifier l'histoire à leur profit ou aux fins d'assouvir d'autres causes obscures) avec infiniment moins d'ambition que la "Patrouille du temps" de Poul Anderson et ses fresques historiques somptueuses. Et puis, le trio d'ados désignés pour accomplir cette tâche délicate n'est pas franchement convaincant. Sans le concours actif de leur impayable cyber robot (une sorte de Terminator positivé) on ne donnerait par cher de leurs exploits passés, présents, ou futurs ! Pour en terminer avec le côté négatif, notons que le roman s'accorde parfois quelques raccourcis coupables (comme par exemple dans la description d'une guerre totale entre les Etats Unis et l'Allemagne expédiée en quelque pages !). Oui mais voilà, malgré tout cela ce roman m'a ravi ! Alex Scarrow y fait la démonstration, sans prétention excessive, d'un talent certain pour l'humour, l'intrigue et les rebondissements (il n'est pas également auteur de thrillers pour rien). Son bouquin est parsemé de clins d'œil amusants et d'hommage à la culture des 15/25 ans (son cœur de cible) bien que l'efficacité de son style rappelle plutôt le savoir faire des romanciers de science fiction des années 50. Ses héros maladroits et sensibles nous deviennent très vite sympathiques attachants, indispensables (surtout Liam !). Et chose rare, la violence n'est utilisée qu'avec parcimonie en cas de nécessité. Bref, le début d'une très, très bonne série dont je vais dévorer la suite !
Time Riders, Tome 2 : Le Jour du prédateur Time Riders, Tome 2 : Le Jour du prédateur
Alex Scarrow   
Le second opus de "Time riders" ne nous déçoit pas bien qu'il adopte un ton résolument plus sombre et un univers plus statique que le 1er tome.
seule concession à l'humour, le cyber-robot de l'équipe devient, à la suite d'une manipulation involontaire de ses compagnons, une cyber-robote, ce qui nous vaut une transformation sensible et parfois cocasse du comportement social de ce personnage ...
Le thème du roman peut se résumer ainsi : Liam et le terminator au féminin (Beck), transportés à la suite d'une explosion quelques 65 millions d'années dans le passé en compagnie d'une bande de gamins (dont l'inspirateur futur du voyage dans le temps) et de quelques adultes apeurés, doivent absolument trouver le moyen de recontacter le reste de l'équipe (Maddy, Sal et l'unité de liaison Bob) pour espérer retourner à New York en 2001, tout en faisant face aux derniers dinosaures et particulièrement à une espèce de carnassiers, vorace, totalement inconnue et ... intelligente.
Le subterfuge qui sera trouvé par l'auteur ressemble un peu trop à l'astuce utilisée aux mêmes fins dans le 1er tome mais ce n'est pas trop grave.
Alex Scarrow en profite surtout pour construire une intéressante spéculation sur le devenir des espèces. A cet égard, certains passages font curieusement penser au très beau roman de Stephen Baxter "Evolution" qui décrit de manière clinique une possible histoire de l'humanité, de ses origines fragiles à son extinction pitoyable. Alex Scarrow semble bien s'en être inspiré.
Évolution Évolution
Stephen Baxter   
Un très beau roman qui décrit de manière clinique et par scènes successives une possible histoire de l'humanité, de ses origines fragiles à son extinction pitoyable.
On est plus près de l'essai anthropologique que d'un livre de science-fiction et pourtant ... Il n'y a pas de moments faibles (sinon les brefs développements sur l'époque contemporaine) mais l'ensemble n'est pas d'une gaieté hilarante ! Baxter n'est pas un amuseur. A lire absolument.
Mademoiselle Else Mademoiselle Else
Arthur Schnitzler   
Romancier du "monologue intérieur", Arthur Schnitzler est aussi un fin connaisseur de la psychologie féminine et un ami de Sigmund Freud dont il "traduit" les essais scientifiques en œuvre d'imagination. Ici, il nous décrit les pensées et les émotions d'une jeune fille en proie à un terrible conflit existentiel (doit-elle accepter de se donner à un vieil homme pour éponger les dettes de sa famille et si oui comment de sorte à respecter ses valeurs et son statut social ?) avec un grande intelligence et sans jugement. Inlassablement, Arthur Schnitzler sonde le caractère des êtres humains (souvent bourgeois ou nobles) et leur fragilité. La déflagration entre le rêve et la réalité, le choix et le destin, l'espoir et le néant. Dans un style élégant et précis, il nous rappelle que nous sommes le jouet d'un conditionnement collectif dont il serait vain de tenter d'échapper par la raison. A lire et à méditer.
Les Liaisons dangereuses Les Liaisons dangereuses
Pierre Choderlos de Laclos   
"Un livre qui brule à la manière de la glace" comme le disait Baudelaire. J'ai adoré ce livre, on est tout simplement subjugué par une telle cruauté... C'est tellement prenant... J'aime les romans épistolaires !

par MFHPT
La Machine à explorer le temps La Machine à explorer le temps
Herbert George Wells   
J'ai découvert la SF grâce à ce livre. Il m'a suivi durant mon adolescence et depuis j'en garde un souvenir impérissable.
Je ne peux que le conseiller !

par stefy
La pénombre des âmes La pénombre des âmes
Arthur Schnitzler   
Amour et mort sont les deux thèmes qui se marient dans ces nouvelles pour donner une musique enivrante, la musique de chambre des âmes baignées d'une indicible pénombre. La douleur y veille à côté de la joie, et la passion, presque toujours impure, y est secouée de fièvres mauvaises striées d'éclairs, en proie à des impulsions contradictoires. On s'aime et on se déchire à cause de la chair qui désobéit à la raison. Pour faire se rejoindre la raison, le sexe et la tendresse, il n'y a pas de solution, pas de sagesse pour Arthur Schnitzler, il n'y a que la mort [...], la mort très triste et très voluptueuse, enfin suivie du silence suprême.

par Marty49
La Patrouille du Temps, tome 1 : La Patrouille du temps La Patrouille du Temps, tome 1 : La Patrouille du temps
Poul Anderson   
Ce n'est pas pour rien que ce livre est un des musts de la science-fiction. Si le thème est archi-classique, la narration par Poul Anderson est d'une maîtrise totale.
Il n'y a rien à redire sur le traitement des paradoxes induits par le voyage dans le temps, les personnages sont des héros humains, pas des surhommes, et l'auteur nous fait magnifiquement partager son goût de l'analyse historique.
Un livre intelligent, qui n'est sûrement pas qu'un roman.

par BPiet
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3