Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alice-83 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Des fleurs pour Algernon Des fleurs pour Algernon
Daniel Keyes   
Wahou, voilà le mot qui est sorti une fois que j'ai refermé ce roman.
Voilà que j'adhère de plus en plus à la science fiction et je m'étonne moi-même.
Des fleurs pour Algernon c'est l'histoire invraisemblable de Charlie un simple d'esprit qui a été rejeté par sa famille et qui travaille dans une boulangerie, comme homme de ménage. Un jour on lui propose de faire partie d'une expérience qui le rendra très intelligent. Charlie est quelqu'un de très gentil et au vue de sa capacité très restreinte à comprendre les choses, il ignore ce que les gens pensent réellement de lui. Charlie ne demande qu'une chose : que les gens l'aiment.
Au début du roman sa façon d'écrire est un exactement le reflet de sa personnalité. Il fait beaucoup de fautes d'orthographe et de syntaxe mais il est fier de lui car il a réussi à apprendre à lire et à écrire malgré son peu d'intelligence. On ne peut qu'adorer le personnage, nous ressentons bien vite énormément de compassion à son égard. Au fur et à mesure, l'expérience va réellement faire de lui un génie. Il découvrira les sciences, la musique, de nouvelles langues et surtout, il commencera à comprendre la nature humaine. Et j'avoue avoir eu bien souvent les larmes aux yeux quand il découvrait à quel point les gens se moquaient de lui et de son problème psychologique. Si au début Charlie est un être sans défense et doux, il deviendra très vite arrogant et mesquin, peut-être pour se venger de tout ce qu'on lui a fait endurer alors qu'il était bête.
J'aime beaucoup l'évolution de sa relation avec Alice qui devient davantage qu'une relation prof-élève car une fois qu'il est intelligent, il découvre à quel point il apprécie la jeune femme. Leur relation sera pourtant tortueuse et pleine de larmes et j'aurais voulu la voir finir d'une autre manière, mais cela n'aurait pas été cohérent avec la fin.
Parce que la fin du roman m'a complètement bouleversée. C'est triste et beau, c'est un juste retour aux choses normales, une sorte de correction de la véritable nature du personnage.
J'ai également aimé les flash back du personnage sur son enfance, même si chaque fois ils sont vraiment triste.
En bref ce roman est pour moi un véritable coup de coeur!

par louve
Toutes blessent, la dernière tue Toutes blessent, la dernière tue
Karine Giebel   
Véritable coup de massue, ce thriller est une réussite totale, malgré une violence accrue, on ne peut qu'adhérer au sujet que Karine Giebel met en lumière, L'esclavage moderne.

L'écriture est à la hauteur du sujet, violente, crue, sans tabous mais avec son style inimitable, un style qui capte l'attention jusqu'au point de nous faire avaler les 750 pages de ce roman sans s'en rendre compte.

Les personnages sont simplement extraordinaires, à différents niveaux car si certains sont dépeints de manière à nous faire comprendre les blessures physiques et morales d'une personne réduite à l'état d'esclave, battue et traité comme un chien voire pire, d'autres sont détaillés tels le diable en personne, d'une cruauté sans nom, ayant toujours plus d'imagination pour rabaisser plus bas que terre leurs souffres douleurs. L'auteure ne fait pas de quartier, pas de distinction, chacun des personnages est aussi travaillé et détaillé avec la même conviction de dénoncer le pire.

Le sujet est bien l'esclavage moderne, en plus, cela commence avec une petite fille marocaine de 9 ans vendue par son père à une marchande d'esclaves qui va rapporter la petite fille en France et la présenter à des familles sans scrupules.
Le fait est que l'eslavage traité ici va entraîner des dommages collatéraux atroces comme les violences conjugales, le viol, la pédophilie, le harcèlement moral et sexuel. Heureusement il y a aussi du positif comme l'espoir, l'amour, la compassion, l'entraide, entre autres.
Heureusement pour le lecteur, il y a aussi quelques éclaircies, des gens gentils de nature.

La trame de l'histoire se déroule en deux lignes de conduite, d'un côté nous sommes avec une petite esclave et son parcours semé d'embûches et de violences, parallèlement une jeune femme amnésique se retrouvant chez un tueur au grand cœur. La deuxième trame équilibre un peu cette violence que nous mangeons littéralement à côté et rend certainement le tout plus digeste.

Nous sommes en présence d'un thriller, c'est indéniable, mais on peut y greffer d'autres genres, notamment le "Drame" ou la "Psychologie".

"Toutes blessent, la dernière tue" nous embarque en enfer, et je ne dirais pas âmes sensibles s'abstenir mais plutôt "âmes sensibles, lisez le et accrochez vous" car c'est une lecture utile, Karine Giebel a écrit ce roman en enquêtant auprès de L'OICEM (organisation internationale contre l'esclavage moderne), elle nous l'explique dans le roman et donne notamment les coordonnées de cette association que je vais vous retransmettre ici en guise de conclusion, je la remercie sincèrement d'avoir écrit ce livre.

OICEM : 72 rue de la république, 13002 Marseille
Tél : +33 (0)4 91 54 90 68
Site web : www.oicem.org

Voir la chronique sur mon blog :
https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/04/toutes-blessent-la-derniere-tue-karine.html

par Maks
Aimer n'est pas jouer Aimer n'est pas jouer
Fanny Mertz   
Aimée, une curieuse vieille dame sauve sa voisine d’une tentative de suicide. Progressivement, les deux femmes apprennent à se connaître et se confient.
J’ai été contactée par la maison d’édition «les reines de coeur », pour lire ce roman avec un avertissement : « nous sommes spécialisées dans les romans lesbiens ».... soit, je ne me mets aucune limite dans mes lectures.
Et j’ai bien fait ....on est, avec ce livre, loin des stéréotypes de la littérature gay ou lesbienne. On a là avant tout une Romance, deux magnifiques histoires d’amour contrariées, des histoires d’amitié et des personnages très attachants ; Georges le clown retraité aux histoires extraordinaire, Simon le jongleur, Valérie aux multiples personnalité, la passion pour la musique aussi qui transpire à chaque ligne...
Bref, un joli livre, de ceux qu’on aime savourer au chaud sous un plaid avec une boisson chaude.
Une femme libre Une femme libre
Eva Ly   
Coucou Bonsoir Comment Allez vous , moi ces pauline et vous ? j'aimerai faire Votre connaissance si cela ne vous pose pas de soucis , au plaisir de vous relie sur hangouts, Voila mon adresse hangouts ajouter la bas , [email protected] , a Tous a L'heur sur hangouts Kiss ??

par marie458
À la lumière du petit matin À la lumière du petit matin
Agnès Martin-Lugand   
https://reveuseeveillee.blogspot.com/2018/04/a-la-lumiere-du-petit-matin-dagnes.html

C'est avec ce roman que je découvre la plume de l'auteure (et aussi un peu à cause de Gwen, qui n'arrête pas de m'en parler depuis plus d'un an !). J'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais certainement pas à être aussi vite happée par l'écriture d'Agnès Martin-Lugand.

Hortense, l'héroïne, se trouve à un croisement essentiel de sa vie : en prise avec un vague à l'âme concernant son travail et sa vie, et une relation stagnante avec un homme marié, elle décide de se ressourcer dans la maison de son parents pour faire le point sur sa vie.

Le récit alterne entre présent et passé, ce qui nous permet de mieux comprendre la complexité du personnage d'Hortense. Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal pour entrer dans l'histoire notamment à cause de tout ce qui tourne autour de l'adultère... Mais le fait d'en apprendre plus sur le personnage permet aussi de découvrir plusieurs facettes de sa personnalité et de comprendre certains de ses choix.

Bertille et Sandro, amis en or et collègues d'Hortense, y vont chacun de leur caractère et ajoutent une touche rafraîchissante dans la vie de l'héroïne. Il faut dire que ce roman met bien en avant la passion pour la danse qu'ont ses trois personnages ! Et je ne parlerais pas d'Aymeric avec lequel j'ai eu beaucoup trop de mal... Je n'ai d'ailleurs pas réussi à l'apprécier, ne serais-ce qu'un petit peu...

J'ai fini par réellement entrer dans l'histoire à la moitié du roman, alors qu'Hortense fait une rencontre qui va changer pas mal de choses dans sa vie.

À la lumière du petit matin nous conte la très belle histoire d'une femme qui se perd pour mieux se retrouver au fil des pages. On la suit vraiment dans son cheminement pour passer de l'obscurité à la lumière. C'est au fur et à mesure de la lecture que le titre prend vraiment tout son sens.

Agnès Martin-Lugand a une très belle écriture qui a su me charmer et m'entraîner dans cette phase compliquée de la vie d'Hortense que j'ai aimé suivre avec plaisir. Je me suis d'ailleurs beaucoup attachée à ce personnage au fil de l'intrigue.

C'était donc la première fois que je lisais cette auteure mais ce n'est certainement pas la dernière car je compte bien lire les autres romans déjà parus ! Ne reste plus qu'à savoir par lequel je vais commencer.
La Horde du Contrevent La Horde du Contrevent
Alain Damasio   
Une belle découverte que ce bijou, j'en suis encore tout retourné.
Malgré une fin (presque) prévisible, l'ensemble est selon moi tout simplement parfait.
On sent l'influence de Perec tout du long, ce qui n'est pas pour me déplaire: l'écriture a du style, et ajoute une dimension littéraire sensationnelle à ce qui aurait été un excellent bouquin sans cela.
Rien que la première page m'a laissé pantois...

Finalement, comment ne pas s'attacher sincèrement à un personnage aussi fin et délicat que Golgoth?

par codis
Le Secret de Lomé Le Secret de Lomé
Alexiane De Lys   
Bonjour,
J'ai remarqué qu'il y a beaucoup de confusion à propos de ce roman. Comme je suis l'auteure, je peux vous assurer qu'il va y avoir une suite (écrite même avant d'avoir publié le 1). Le 3 est également en cours d'écriture.
Pour les inquiets, la suite sortira au printemps 2019.
Merci en tout cas pour vos commentaires et vos chroniques !
Alexiane
Nous les filles de nulle part Nous les filles de nulle part
Amy Reed   
Une lecture sur les ados pour les ados !
Nécessaire, ce livre doit trôné dans toutes les bibliothèques des établissements scolaires... car on ne sait jamais, il pourrait tomber entre certaines mains, et peut être tout changer.
Promise, Tome 1 : Promise Promise, Tome 1 : Promise
Ally Condie   
Magnifique livre, l'histoire est intrigante et on est tout de suite plongée dans l'univers de Cassia cette jeune fille si troublante par le fait qu'elle est au départ un parfait petit pion et qu'en fin de compte elle se révèle bien plus maligne que d'autre. Les description sont très bien faite et je n'ai eu aucun mal à m'imaginer la ville, plus particulièrement le quartier où elle et ses parents, ainsi que ses amis, vivent. Toutefois je trouve dommage qu'il n'y est pas plus de description de la maison et de l'école.

Une chose est sur : Ce livre ne sera pas gardé par les officiels plus tard...

par Elboise
Divergente raconté par Quatre Divergente raconté par Quatre
Veronica Roth   
Mon frère m'a acheté ce tome bonus en Angleterre pour Noël, et j'étais toute excitée de le lire... Qu'est-ce que je suis naïve!!!

Si Divergente m'a complètement anéantie et que j'ai mis des semaines à m'en remettre, voir l'histoire du point de vue de Quatre n'a décidément pas arrangé les choses. Me replonger comme ça dans les factions en sachant d'ores et déjà comment ça va se finir... Laissez-moi pleurer un instant, je vous prie.

En tout cas ces histoires bonus apportent véritablement quelque chose en plus à l'histoire, il faut les lire.

par Mimori
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3