Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alice-gray : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Rage au coeur Rage au coeur
Jeferly Dupont    Eireen Sergent   
Je ne connaissais pas les auteurs mais le résumé et ce titre m'attirait énormément. Et ce fut un coup de cœur, un peu glaçant, mais un coup de cœur quand même.

Autant le personnage de Sage est quelqu'un de dominateur mais de constant, un caractère souple dirons-nous.

Autant Isaiah est d'une complexité complétement dingue. Les auteurs nous tourne la tête en même temps que lui, parce que c'est un tueurs en série, que c'est un psychopathe sans filtre au code sociaux abandonné la plupart du temps.

La relation entre les deux personnages est incroyablement maîtriser autant dire que j'ai été surprise. Tenter des histoire d'amour, car on parle bien d'amour dans ce roman, avec des psychopathes est soit excellemment maîtrisé soit complètement louper.

Non la les auteurs ont maîtrisé la justesse d'Isaiah dans cette romance. Parce qu'ils aiment autant qu'ils sont dangereux.

Bref, c'était incroyable. J'ai eu le cœur qui a eu des ratées, j'ai paniquée un peu aussi mais il m'a scidérer ce roman.

Je dois dire que l'obsession d'Isaiah a sans doute sus m'aggriper a son tours.
Les Contes de Verania, Tome 2 : Les Dragons de la destinée Les Contes de Verania, Tome 2 : Les Dragons de la destinée
T. J. Klune   
Un 2ème tome aussi barré que le 1er!

Alors que Sam pensait avoir enfin sa HEA avec son beau chevalier, entouré de ses meilleurs amis: Gary, la licorne sans corne gay et complètement pervers, Tiggy le gentil demi-géant et Kevin le dragon obsédé, et continuer sa formation de sorcier auprès de Morgan of Shadows, voilà que débarque sa grand-mère qu'il n'a jamais vu, accompagnée de celui qu'elle prétend être sa "pierre angulaire" (ou Cornerstone en VO. Et ça, ça ne fait vraiment, mais vraiment pas plaisir à Ryan) pour lui révéler sa destinée et foutre le bordel dans sa vie!
Commence alors pour Sam (mais non sans avoir au préalable rechigner tout ce qu'il pouvait) et ses amis une quête pour retrouver les 5 dragons qui lui permettront de combattre un sorcier noir extrêmement puissant.

Aventure épique, dialogues lunaires et souvent classés X, personnages complètement barrés (énorme big-up à Gary, ce personnage est juste parfait) et humour décapant sont les quelques ingrédients de cette série fantasy gay absolument hilarante et addictive.
Les Quatre Mercenaires, Tome 1 : Leur Butin Les Quatre Mercenaires, Tome 1 : Leur Butin
K. A. Merikan   
Enlevé - Prisé - Possédé - Aimé

Clover est un orphelin qui mène une vie difficile et chaotique. Aucune stabilité, pas d’argent, pas d’amis. Il ne fait confiance à personne. Sa vie déjà misérable dégringole encore quand il se retrouve aux mains d’un gang de trafic d’êtres humains. Quelqu’un a placé une requête pour un jeune homme albinos et Clover est sur le point de devenir la propriété d’un mystérieux acheteur qui ne reculera devant rien pour satisfaire son désir dépravé. Le destin de Clover semble scellé jusqu’à ce que quatre chasseurs de primes surgissent pour éliminer ses ravisseurs et le sauver accidentellement.

Ces mercenaires veulent poursuivre leur chemin, mais lorsque Clover les supplie de le protéger, ils acceptent moyennant un prix. Au début, l’arrangement est relativement flou, et à mesure qu’il fait plus ample connaissance avec les gars qui lui font faire une course folle, ses sentiments grandissants pourraient devenir aussi dangereux que l’acheteur insaisissable. Une relation avec quatre individus aussi différents peut-elle fonctionner ? Des gars qui tuent pour gagner leur vie ? Des êtres si pleins de contractions ?

Tank : Ex-soldat imposant, désireux de devenir le Daddy de Clover.
Pyro : Sauvage, tatoué, grossier et un goût certain pour la violence.
Boar : Roux, barbu, un gros ours en peluche qui peut se transformer en grizzly.
Drake : Sombre et dangereux, avec une langue aussi acérée que ses couteaux.

Ces hommes peuvent-ils lui fournir l’amour et la sécurité dont il a besoin ? Ou Clover a-t-il commis la pire erreur de sa vie ?
Absynthe, Tome 1 : C’était nuit en le solitaire Octobre Absynthe, Tome 1 : C’était nuit en le solitaire Octobre
T. J. Klune   
Ce livre est un OVNI, dans le bon sens du terme !

J’ai été captivé dès les premiers instants, alors que la fin du monde débute, que la guerre nucléaire éclate balayant tout sur son passage… Pour ne laisser derrière elle qu’un paysage post apocalyptique et des personnes perdant un peu plus de leur humanité chaque jour.

L’univers ici est sombre, violent, personne n’est épargné. Dans ce nouveau monde, c’est : chacun pour soi, marche ou crève ! Et c’est au milieu de tout ça que nous rencontrons Cavalo, un homme qui veut vivre loin de tout, loin de tout semblant de communauté, vivre sans attaches… Mais qui pourtant est hanté par bons nombres de fantômes. Réels ou pas ? Folie ou non ?
Il est accompagné de son compagnon à quatre pattes « Bad dog » au caractère bien trempé et avec qui il parvient à « parler ». J’ai adoré ce personnage, certains de ses modes de pensées me faisant imaginer les traits de caractère de Joe sous sa forme lupine dans « le clan Bennett ». Mais ce n’est pas tout, puisque SIRS, un robot déficient à la Sheldon Cooper (de par sa façon de s’exprimer durant ses « bugs », fait également partie de son entourage. À eux trois, ils forment une mécanique bien huilée, un trio détonant et pleins d’humour… Jusqu’à ce que Lucas, un « Dead Rabbit », un méchant, entre en jeu.
S’en suivra alors des révélations chocs, des moments chargés d’émotions, des remises en questions, une humanité de plus en plus précaire, un bourdonnement d’abeilles se faisant de plus en plus assourdissant, des ombres, de la noirceur… pour aboutir à une fin à laquelle, je ne m’attendais pas du tout ! Je ne voyais pas les choses mener à ça !

En résumé, ce livre est très différent de ce à quoi TJ Klune nous avait habitués jusqu’alors, mais il n’en est pas moins addictif. Il mêle la noirceur d’une civilisation en perdition, et son humour détonnant ! L’univers, la richesse des personnages… Tout est là pour faire passer un superbe moment aux fans de roman post apocalyptique ! Laissez-vous tenter !

par mounsch
Tentations, Tome 1 : Coup d'essai Tentations, Tome 1 : Coup d'essai
Ella Frank   
Une déception ... je ne l'ai pas fini car pas embarquée du tout dans leur histoire .... C'est plat ... sans saveur, sans émotion !!! quand je vois tous les avis avec appréciations plus que positives je me dis que j'ai du passer à côté .... Ou cela viendrait-il encore d'une traduction mauvaise ??? si c'est le cas, le lecteur qui ne lit qu'en VF est toujours celui qui subit ces lectures atroces ... Injustice ! :p
Les Ronces, Tome 1 : Le Maître des ronces Les Ronces, Tome 1 : Le Maître des ronces
Faith Kean   
Géniaaal !

A 24 ans, Rohan est envoyé en exil par le roi des Lycae, dans un sinistre manoir perdu au beau milieu des Highlands. La demeure est habitée par un homme sombre et solitaire, qui doit aider Rohan à maitriser son pouvoir de Ronce. Le jeune homme est à la fois effrayé et fasciné par l'homme et par la Bête qui sommeille en lui, d'autant plus que la Bête de Kieran ne tarde pas à lui faire comprendre qu'elle le veut...
Très belle surprise. Je me suis totalement laissée embarquer par ce duo improbable, la fougue et la fraicheur de Rohan, le côté "Dr Jekyll et Mr Hyde" de Kieran, et tout ça dans une ambiance sensuelle et ténébreuse digne de "La Belle et la Bête". Bref, j'ai adoré ce roman.

Or : 8,5/10
L'Homme idéal, Tome 1 : Mystery Man L'Homme idéal, Tome 1 : Mystery Man
Kristen Ashley   
Selon mes goûts difficile de considérer que Hawk est "l'homme idéal"... Gwen lui reproche sa manière de se comporter, notamment pendant 18 mois il ne lui dit pas son nom, son numéro, se contente de passer pendant la nuit pour le sexe et voit d'autres femmes ! Après cela, elle lui pardonne parce qu'il est beau et doué au lit ?! J'ai du mal à trouver cela acceptable/crédible.
Donc zéro pour la romance, pour moi ; en revanche les personnages secondaires sont hilarants (les meilleures copines) et l'univers plein de péripéties comme dans la série des Rock Chicks.

par IsaR
Ne dit jamais Ne dit jamais "mon frère"
Sabrina Gramage   
Sabrina Gramage, vous êtes fabuleuse! J'ai passé un moment hors du temps avec votre livre voir même hors de ma vie tellement j'étais prise dans celle de Howie et Louis. Pas un seul instant, je me suis ennuyée. On commence ce livre et tout s'enchaîne, la vie, la joie, la tristesse, l'amitié, la découverte de soi, l'amour. Tout est réuni comme une vraie vie avec des hauts des bas des doutes des affirmations......merci pour ce moment de pur bonheur. C'est lorsque l'on a du mal à passer à une autre lecture qu'on peut dire que ce livre vous a marqué. Et celui ci il est gravé !!!!!

par julaness
Diversion, Tome 1 Diversion, Tome 1
Eden Winters   
Une bonne lecture ! je deviens petit a petit une adepte de M/M.
Ce livre a tout pour plaire une bonne intrigue, de l'humour et une belle histoire avec des personnages haut en couleurs!
En effet Bo et Lucky on chacun leur passé et leur caractère et entre eux ça fait des étincelles pour notre plus grand plaisir ;)
J'ai hâte de lire la suite!

par meliaa
Fucking sad boys Fucking sad boys
Audrey Philippe   
Une écriture très maladroite dès les premières pages :
- répétition : Les étudiants commençaient à quitter doucement l’Université, la fin de journée arrivant doucement.
- incohérence de temps : Pour lui ça n’avait aucun sens, aller écouter des personnes qui se pensent meilleures que les autres, qui déblattent leur savoir sans s’occuper une seule seconde si son auditoire est réellement intéressé ou s’il subit simplement l’heure de cours. Alors non, il n’aimait pas ça.
La multitude de personnages sur un seul chapitre m’a complètement perdue. Et la description du caractère d’Emile ? Je n’aime pas utiliser le terme mièvre, mais c’est ce que m’inspire le style ici qui manque de vocabulaire et de maîtrise.
J’ai bien du mal à accrocher à l’histoire quand je lis ça : « Puis très rapidement il secoua la tête et recouvrit son air d’aristocrate qui s’accordait si bien avec sa chemise blanche et son chino bleu marine. » ce genre de phrase pour moi c’est cliché. Tout comme Le blond, le brun, le rasé... pour désigner les personnages ce qui donne forcément à un moment : « Le brun ne releva pas la remarque du blond mais s’avança un peu plus près... » « Le garçon aux cheveux auburn n’aperçut pas tout de suite le brun,... ».
Pour le moment je mets cette lecture en stand-by et je suis franchement déçue vu certains commentaires lus sur Amazone, même si un commentaire notait les maladresses de l’écriture, je ne m’attendais à que ce soit à ce niveau. Une histoire écrite de cette façon ne me donne aucun plaisir à la lecture, même avec un scenario annoncé « génial ».
Je vais être honnête j’ai un apriori sur ce qui vient des plateformes de publications libres et avec ce texte cela me conforte dans cet avis.

par SylvieG52