Livres
447 167
Membres
387 294

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par sariahlit 2018-11-10T15:09:01+01:00
Or

...une comédie romantique agréable à parcourir et plutôt bien écrite. Je ne manquerai pas de découvrir d’autres ouvrages de l’auteure si l’occasion se présente.

https://www.sariahlit.com/2018/11/alice-au-pays-des-casseroles.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EgideOfBooks 2018-11-06T18:04:18+01:00
Diamant

Chronique complète sur le blog

" En bref, j'ai adoré ce moment avec Alice qui n'est pas au pays des merveilles mais bien celle des casseroles. Un personnage attachant qu'on arrive facilement à s'identifié. Ce roman est simple et peut vous faire sourire dans vos moments tout triste. Je recommande."

https://egideofbooks.blogspot.com/2018/11/118-alice-au-pays-des-casseroles.html

Afficher en entier
Lu aussi

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/11/03/alice-au-pays-des-casseroles-maud-brunaud/

Cela faisait déjà quelques semaines qu’Alice au pays des casseroles de Maud Brunaud était dans ma Pile à lire et que n’avais pas encore trouvé le temps ou l’occasion de le sortir, quand soudain… (J’avais envie d’introduire un peu de suspense.)

Donc, quand soudain, je me suis retrouvée à La Châtre, en plein cœur de l’Indre, un samedi midi à l’heure du marché. Le corps et l’esprit totalement relaxés par deux jours de thalasso. Si bien que j’ai repensé à ce livre. En me disant que c’était bien dommage de ne pas l’avoir lu avant pour me mettre dans l’ambiance, et qu’il ne faudrait pas trop traîner à me plonger dedans si je voulais garder les lieux en tête. Oui, parce qu’en fait Alice au pays de casseroles se déroule à La Châtre et qu’il est même regulierement fait mention de l’ambiance du marché du samedi. Et aussi parce que, a priori, je ne vais pas retourner à La Châtre de sitôt (ce n’est pas tout à côté de chez moi).

Alice a la trentaine. Elle vit et travaille à La Châtre dans le restaurant familial qu’elle a repris. Cette ville, c’est la sienne, elle y connaît tout le monde, même si elle reste discrète et bien planquée dans sa cuisine. Alice a du mal à s’imposer. Elle a repris le restaurant mais sa mère semble être toujours aux commandes, à choisir les menus, imposer les achats… Et le restau vivote un peu. Quand un food-truck s’installe juste devant sa porte et lui pique ses clients, là elle pète les plombs et s’en prend au propriétaire. Qu’elle aurait préféré nettement moins séduisant. C’est aussi à peu près à ce moment-là qu’elle commence à recevoir des lettres de menace. Qui lui en veut ? Ou qui en veut au restaurant ? (Les menaces ne sont pas super précises…)

L’histoire est racontée par Alice qui fait pas mal de digressions et s’adresse parfois directement au lecteur (ce n’est pas moi qui vais lui jeter la pierre). Et Alice est franchement sympa, malgré ses goûts musicaux douteux. Je ne me suis pas ennuyée une minute en compagnie des personnages créés par Maud Brunaud et j’ai même été un peu triste de finir ma lecture. J’étais bien à La Châtre, c’est chouette comme tout comme petite ville.

Maud Brunaud est journaliste et écrivaine. Alice au pays des casseroles n’est pas son premier roman, c’est une bonne nouvelle, cela veut dire qu’il y en a d’autres à découvrir. Et j’avoue que je serais ravie de lire d’autres livre de cette autrice.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChristieFO 2018-10-29T09:50:01+01:00
Lu aussi

Ce livre est le premier du genre que je lis. Jamais la chick lit ne m’avait tenté mais voilà, aux éditions MarivolE on me l’a proposé du coup je me suis embarquée dans la vie de Alice, une trentenaire, chef dans un restaurant mais incapable de s’affirmer avec son entourage et plus particulièrement sa mère.

C’est un livre avec une bonne dose d’humour et de sentiments. Alice mène une vie qui en quelque sorte, l’ennuit et elle aimerait que ça change, son parcours est ponctué de nombreux événements parfois drôles parfois beaucoup moins. On traverse avec elle des péripéties qui m’ont fait éclater de rire plus d’une fois. Comme je l’ai précisé lors d’une précédente critique je ne lis que peu de livres humoristiques alors ça me change plutôt pas mal.

[...]

En ce qui concerne les personnages… Je suis désolée mais je n’ai réellement aimé que Max.

Alice que j’appréciais au début est assez agaçante. Elle s’emporte contre les mauvaises personnes, juge sans connaître mais est incapable de prendre réellement sa vie en main, tout au long du roman, elle qui veut plus de liberté voit quand même son travail prémâché par son entourage sans que ça ne lui pose de problème.

[...]

À côté de tous ces sentiments Alice a aussi une petite enquête : quelqu’un semble en vouloir à son restaurant.

Et puis finalement c’est une jolie fin qui nous tend les bras avec une pointe de surprise qui m’a bien fait rire. Dommage cependant de ne pas avoir développé bon nombres de morceaux d’histoire qui auraient gagné à être décrits plutôt que survolés.

Conclusion : C’est un livre amusant avec lequel j’ai passé un bon moment, les personnages bien qu’antipathiques à mes yeux ont participé activement à mes fous rires. C’est également une mine d’informations ( qui donne faim. Oui oui, faim. ) Si vous souhaitez décompresser je vous conseille fortement ce livre.

La critique complète --> http://www.christiefo.com/2018/09/12/alice-au-pays-des-casseroles-sp/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-10-16T15:13:12+02:00
Diamant

Enfin ! J’ai aimé une romance. Et pire encore, je l’ai adoré. Que se passe-t-il ? J’ai dévoré ce roman en à peine deux heures. Je tiens donc à remercier l’auteur pour cette pépite, mais également les éditions Marivole et l’équipe de Babelio qui me l’ont très gentiment envoyé. Ce roman est le roman « bonne humeur » qu’il faut se procurer. Je vous l’assure !

Pour commencer, en fan de cuisine invétérée que je suis, j’ai adoré le contexte de l’histoire. Un restaurant et un food-truck qui se font une guerre de recettes pour finir par tomber amoureux et s’allier l’un à l’autre. Ensuite, j’ai adoré découvrir la région berrichonne par sa gastronomie (bien que les « œufs aux couilles d’âne » m’ont terriblement fait peur), par sa culture et par ses paysages (et surtout, la découverte de la ville souterraine et de la cave aux champignons). J’ai parcouru ce roman comme on parcourt un livre de recette et un guide touristique. Le ton est frais, léger et dynamique. Ça fonctionne tellement bien que même lorsqu’il ne se passe pas grand chose on se laisse transporter. Ce roman a été, selon moi, un « roman-passion » pour l’auteur. Elle aime sa région pour ce qu’elle est, et on le ressent parfaitement. Voilà le type d’écriture qui me parle ! Une écriture sincère qui exprime un véritable sentiment et qui ne cherche pas simplement le côté commercial.

Qu’avait-elle de différent cette romance ? Elle n’était pas lourde. Tout comme en cuisine, l’auteur a préféré saupoudrer son œuvre de quelques grammes de romance plutôt que d’en déverser des louches et des louches. C’est mesuré (et c’est ce qui fait, trop souvent, défaut aux romances) ! Et cette mesure nous rend les personnages attachants puisque leurs actes paraissent réalistes.

Alice est une femme ordinaire (pas un mannequin d’un mètre quatre-vingt-seize de quarante cinq kilos … J’abuse ? À peine !), qui vit seule avec sa saucisse sur pattes (qui n’a jamais surnommé un teckel de cette façon ?). Elle pourrait être n’importe qui d’entre nous. Et la réussite est là ! On s’identifie sans mal à elle pour finir par devenir elle (un bon roman, pour moi, est un roman qui a la capacité de me donner la vie de son héros, rien que pour quelques heures). Sa vie devient la nôtre. D’autant plus si on aime la cuisine. Georges, ce gros ours, est devenu mon doudou. Comment ne pas s’attacher à lui ? J’adore les personnalités un peu bourrues et mystérieuses comme la sienne. Gabriel, quant à lui, m’a rappelé mon propre homme avec son sens de l’humour un peu particulier. Du coup, je ne suis pas objective puisque j’ai forcément été attendri par lui. Mon seul petit bémol viendrait de Max. Cet enfant me semblait peut-être un peu trop avisé pour son âge. C’est le seul personnage qui m’a paru peu crédible. Mais, rien de très grave ! Une beau tableau dans l’ensemble.

Là où l’auteur s’est différencié dans sa romance, c’est sur son parti-pris : mener une enquête pour trouver le corbeau. Et quel bon choix ! Il y avait peu de suspens sur l’identité de ce dernier, mais une belle surprise sur le mobile du crime (je me suis laissée berner par une histoire de mort-aux-rats et de grenier, sans voir le flagrant indice qui dansait sous mes yeux … Cruchette !). En somme : une intrigue finement menée, des personnages attachants, une romance dosée. Un cocktail détonnant ! C’est digne d’un mojito : frais, léger et gouteux. Et comme à la fin d’un mojito, on se dit : j’en veux encore !

Afficher en entier
Or

En refermant cet ouvrage, j’avais le sourire aux lèvres. Une histoire qui mêle d’une très belle manière l’humour, la romance, la famille, le suspense et une petite touche de tension. Le genre de lecture idéale pour passer un bon moment avec une intrigue aussi bien construite que rocambolesque. Sans oublier ses personnages attendrissants !

Un petit village où tout le monde se connaît et où, malgré quelques petites discordances d’opinion, tous semblent vivre en harmonie. Jusqu’au jour où un Food Truck va venir s’installer en face du restaurant d’Alice. Mais surtout, jusqu’au jour où elle va recevoir une première lettre de menace.

Une romance (et même deux) où tout est couru d’avance mais où on prend plaisir à voir la manière dont les personnages vont la vivre, lui donner naissance. Une histoire de famille avec des hommes et des femmes qui n’ont pas forcément de liens de sang. Une famille qu’ils se sont choisie et dont les membres seront toujours prêts à l’entre aide.

Un soupçon de danger avec les menaces qui deviennent, au fil de l’histoire, de plus en plus sérieuses. Elles constituent d’ailleurs une intrigue très efficace, car, tant le dénouement est rocambolesque, je ne me serais jamais doutée de quoi il en retourné. J’ai adoré.

Un côté plus sérieux aussi avec la situation financière d’Alice et de son resto. On va voir que, même si elle est la seule à tenir un restaurant de ce type, il n’est pas facile d’attirer le client. Elle va devoir tout remettre en question et prendre les bonnes décisions. Elle sera bien aidée par ses proches.

Des personnages qui, chacun à leur façon, arrivent à nous toucher. Des personnalités variées qui s’accordent à la perfection pour nous donner un ensemble très agréable à suivre.

Un récit bien construit, pas trop long (juste ce qu’il faut) et très agréable à lire. J’ai adoré toutes les petites touches d’humour qui peuplent le texte. La plume de l’auteur, toute en fluidité, nous porte d’un bout à l’autre et nous fait passer un très agréable moment en compagnie de personnages vrais.

Afficher en entier
Argent

Je tiens tout d’abord à remercier les Éditions « Marivole » pour m’avoir fait découvrir ce livre et pour leur confiance. Que vous dire ? Lire un roman de cette auteur est toujours un moment relaxant et rafraîchissant… Découvrir de façon loquace que la vie peut être catastrophique, cependant très belle. Alice chef cuisinière est propriétaire d’un restaurant avec sa maman, mais elle voit son amour de la cuisine disparaître avec tous les soucis qui lui incombent. D’un autre côté, elle voit d’un très mauvais œil l’arrivée de Gabriel, propriétaire d’un Food truck, placé en face de son établissement… Il arrive que parfois toute mauvaise chose ait du bon, alors ouvrez ce livre pour découvrir comment l’arrivée de Gabriel pourrait être bénéfique pour notre petite Alice. Un livre loufoque qui n’est autre qu’un condensé de la vie de tous les jours, avec beaucoup d’humour, mais aussi une intrigue qui vous fera, tout comme notre héroïne, soupçonner tout le monde. L’amitié et la famille sont de grandes valeurs que nous retrouvons dans ce récit. La plume est fluide, drôle et rafraîchissante, même si certains passages sont peut-être trop détaillés pour ce genre d’histoire douce et légère et, surtout, l'aboutissement de l’intrigue est bien trop abrupte selon moi… La révélation est un peu incompréhensible et rapide. Il n’y a tout de même aucun doute que je recommande ce livre qui vous plongera dans les bonheurs simples et petites embrouilles de la campagne. N'hésitez pas ! À lire !

#Ilena

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode