Livres
464 307
Membres
424 753

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Les cris stridents se muèrent en rugissements à vous glacer le sang. Alice réalisa tout à coup que le Mordeur auquel la voix s’adressait avait compris ce qu’on lui disait. Aux mots qui furent ensuite prononcés, Alice écarquilla les yeux de terreur.

— Emmenez-les, et qu’on leur coupe la tête.

Alice entendit les hommes supplier et plaider leur cause tandis qu’on les emmenait au loin. Puis Grandes Oreilles la poussa à l’intérieur de la pièce. Elle le poussa à son tour, paniquée, se demandant si elle devait s’attendre au même sort que les soldats captifs.

— Laisse-moi partir ! Bon sang, lâche ma main !

Soudain elle entendit la voix féminine qui l’appelait de l’intérieur de la pièce. Elle lui dit sur un ton apaisant :

— C’est bon, ma chère. Je pense que vous n’avez rien à craindre de moi. Entrez.

— Vous êtes qui, vous ?

La voix répondit par un tss-tss désapprobateur de maîtresse d’école.

— Jeune fille, j’avais espéré de meilleures manières de la part d’une personne arrivée d’un campement. Vous n’êtes pas comme ces humains qui errent et fouillent sauvagement dans les poubelles du Pays des Morts. Approchez, et discutons en personnes civilisées. Quant à mon identité… Pour nos amis d’ici-bas, je suis leur Reine.

Tremblante de peur, Alice fut ainsi poussée dans la pièce pour s’entretenir avec la Reine des Mordeurs.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode