Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alicia-60 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Prince cruel Le Prince cruel
Holly Black   
The Cruel Prince va sortir au éditions Rageot au printemps 2020 !
The Shadow Society The Shadow Society
Marie Rutkoski   
J'ai en premier lieu acheté le livre parce que c'était Marie Rutkoski qu'il l'avait écrit et plus tôt cette année j'ai lu son autre livre YA, The Winner's Curse, que j'avais beaucoup aimé. Ensuite je me suis attardée à la description et j'ai su que j'allais aimé.

On suit Darcy, orpheline, qui ne cesse de changer de familles d'accueil et qui ne se souvient aucunement de sa vie avant qu'elle soit retrouvée chez les pompiers lorsqu'elle avait 5 ans. C'est l'une des premières fois que Darcy reste à la même école pour une deuxième année de suite. Lors de la rentrée des classes, un nouveau garçon, très beau il faut le dire, accroche son regard et vice versa...
Le cliché du nouveau garçon mystérieux est ce qui m'a déplu le plus, mais sinon j'ai tout aimé du roman.

Le point fort du roman est le monde qui a été créé, qui est génial! Un monde tel qu'on le connait aujourd'hui, dans lequel Darcy y a vécu toute sa vie et un autre, relativement similaire, mais où le Grand Feu de Chicago n'a jamais eu lieu et où il existe encore des Shades.
Les Shades sont des créatures vraiment originales qui font très différent de ce à quoi on a habitude. Se sont des créatures qui peuvent devenir invisibles à volonté.

Les personnages sont aussi très attachants! Darcy part de la petite fille qui ne souhaite que personne ne la remarque à quelqu'un qui est capable de prendre des décisions.
Conn McCrea, le nouveau, est un personnage superbe. Tourmenté et soucieux des autres, surtout du bien être de Darcy.
Sinon les amis de Darcy sont tout aussi adorable. Lily, l'artiste excentrique et réservée, Raphael, historien et acteur de théâtre et finalement ( et non le moindre) Jims! J'aurais pris tout un roman sur lui qui joue à des jeux en lignes !

L'écriture était détailée et imagée. Marie Rutkoski a fait un travail extraordinaire pour ce merveilleux Standalone tout comme pour The Winner's Curse et mérite d'être plus connu. Bien que l'histoire soit conclue, je prendrais d'autres aventure dans ce monde. À la fin du roman, il y avait une petite histoire du point de vue de Zephyr, que je prendrais bien pour un deuxième tome.

Si le résumé vous a accroché je vous conseille très fortement The Shadow Society!

par wicca64
Hurt Hurt
Tabitha Suzuma   
4,5/5

Je suis choqué. Choqué, brisé, anéanti, dévasté, à bout de souffle. Tabitha Suzuma, l'auteure de l'inoubliable et l'exceptionnel FORBIDDEN, m'a de nouveau renversé. Je ne pensais pas qu'elle pourrait aussi bien se réinventer. Je ne pensais pas qu'elle trouverait, une nouvelle fois, une manière si parfaite et si bouleversante d'aborder des thèmes tabous et très souvent mis de côté. Après avoir écrit une histoire d'amour juste magnifique et blessante entre un frère et une sœur, elle revient ici avec un sujet que jamais - JAMAIS - je n'aurais pensé découvrir dans un roman. Et, bien évidemment, je ne peux pas vous en parler, car c'est sur ce thème que repose toute l'histoire. Le résumé en dit vraiment assez : on comprend que l'ambiance va être noire et notre héros torturé, tout en nous donnant envie de comprendre le pourquoi de tout cela. Le pourquoi. BORDEL. Ce pourquoi m'a coupé le souffle. Je n'ai rien d'autre à dire. Je n'arrive pas à mettre de mots ce que je ressens. Je viens d'être pulvérisé et brisé. Malgré tout, HURT n'est pas un coup de cœur. Je ne saurais pas vraiment vous dire pourquoi, vu la fin juste parfaite et tragique au possible que le récit possède. Mais il y a deux ou trois bémols (pas très importants mais qui, ensemble m'ont empêché de rentrer au maximum dans l'histoire) sur lesquels j'aimerais revenir. Malgré cela, retenez juste que je suis choqué. HURT m'a achevé.
HURT, c'est avant tout l'histoire de Mathéo/Mattie. J'ai eu beau l'adorer, m'attacher à lui d'une manière puissante et intense, me lier à la moindre de ses réactions, au moindre de ses sentiments, j'ai mis beaucoup de temps à complètement m'habituer à sa personnalité. Il y a un énorme décalage dans ce que je suis en train de vous dire, mais pourtant c'était le cas. Je m'explique : j'ai été vraiment perturbé et ému par la plupart des émotions qu'il ressentait. A chaque fois qu'il souffrait, je souffrais aussi. A chaque fois qu'il paniquait, mon cœur s'affolait également. Mais, bizarrement, je me suis aussi senti, à plusieurs reprises, assez loin de lui. Cette sensation ne s'est estompée qu'à la toute fin de ma lecture. C'est un des bémols dont je vous ai parlé plus tôt. Mais il est directement rattaché à un second problème : les quelques longueurs que possède HURT. Si les passages dévastateurs le sont vraiment, il existe entre eux quelques moments inintéressants. Enfin, inintéressants, non. Mais plutôt moins prenants que ce à quoi on pourrait s'attendre. En même temps, ces longueurs sont clairement indispensables pour totalement s'imprégner de la personnalité de Mathéo et voir en quoi elle va être modifiée. Bref, une fois de plus, je suis complètement perdu. Malgré ces quelques points noirs, il faut que vous sachiez que Mattie m'a bouleversé. Il était là. Avec moi. Partout. Tout le temps. Mathéo, c'est un humain, un vrai, et pas seulement un être de papier. J'ai l'impression de vous parler d'un ami que je viens de quitter "dans la vraie vie". Mais vraiment. Vous comprenez ce que je suis en train de vous dire ? N'appelez pas l'hôpital psychiatrique avant de l'avoir rencontré. Mathéo, il est vivant. Il est avec nous. Il est réel. Tabitha Suzuma a juste un don merveilleux pour décrire ses héros. Mathéo quoi ♥
L'auteure ne s'arrête bien évidemment pas là, puisqu'elle nous dépeint une histoire d'amour juste parfaite. Mais vraiment, vraiment, vraiment, parfaite. Oh my god, Lola ♥ LOLA ♥ Je suis tombé amoureux d'elle. Je suis tombé amoureux de ce qu'elle forme avec Mathéo. Je suis tombé amoureux de leur histoire d'amour. Je suis tombé amoureux de leurs sentiments, de leur couple, de leur relation à vous couper le souffle. Ces deux-là, ils m'ont ébloui. Ils m'ont ébloui et ils m'ont profondément touché. Le personnage de Lola est époustouflant au possible. Au même titre que Mathéo, Lola est réelle. Elle est mature, renversante, drôle, fascinante, lumineuse et toujours pleine de projets pour l'avenir. Il y a quelque chose chez elle d'hypnotique et de séduisant. On comprend facilement pourquoi Mathéo est tombé sous son charme. Et on sent pertinemment qu'il se raccroche à elle comme à une bouée de sauvetage. Ce que j'ai adoré avec HURT, c'est que l'auteure ne laisse rien de côté. Qu'il s'agisse des moments de joie, de peine, de rage ou de bonheur, nous avons le droit à toutes les épreuves qu'un couple normal traverse. Ajoutez à cela quelques scènes osées carrément parfaites et décrites à merveille, et vous commencez à entrapercevoir la beauté de ce couple. Ils étaient là, avec moi. Et ils me manquent. Terriblement. J'ai adoré Mathéo. J'ai adoré Lola. J'ai adoré leur histoire d'amour. Tout était tellement lumineux, tellement émouvant, tellement profond... Halala ♥

SUITE : http://wandering-world.skyrock.com/3187099119-HURT.html

par Jordan
Sinners, Tome 1 : Vicious Sinners, Tome 1 : Vicious
L.J. Shen   
Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre ... J'ai détesté le comportement de Vicious et ai eu du mal à "pardonner" à la fin. Quant à Emilia, son attirance pour lui alors qu'elle est si maltraitée me laisse perplexe ...

par Kouet
Blackbird Blackbird
Michael Siegel   
Un récit assez bizarre. Tout comme dans Léon, un tueur en série prend en charge une enfant qu'il va former au meurtre. Mais ici, l'histoire est bien plus noire, il y a moins d'affection. Edison est un homme dur, et en même temps, on sent qu'il ressent quelque chose pour Christian, mais même lui n’arrive pas à définir quoi. C'est un roman assez étrange et je l'ai trouvé un peu long.

par kymmy38
À cinq pieds de toi À cinq pieds de toi
Rachael Lippincott    Tobias Iaconis    Mikki Daughtry   
J'ai lu ce livre en seulement quelques jours car je l'ai adoré, du début à la fin !
Ce livre est si beau et si émouvant. A aucun moment on s'ennuie avec ce livre, il se passe toujours quelque chose et la plupart du temps, ce sont des choses très fortes en émotions. J'ai pleuré, mes larmes se sont mises à couler toutes seules. C'était si beau !
Je vous le conseil car c'est un livre qui mérite d'être lu.

par Cindy-42
Ma vie cachée Ma vie cachée
Becca Fitzpatrick   
Un autre magnifique livre de Becca Fiztpatrick! Bien que je m’attendais à plus de suspense et à un peu plus d’action, j’ai trouvé que l’histoire entre Stella et Chet très bien réussit. Le fait qu’il y ait moins d’action dans le livre que dans mes attentes ne veut pas dire qu’il y a des longueurs. [spoiler] Ceux qui recherchent Stella, car elle veut accuser le dealer de sa mère de meurtre, vont la trouver dans les cinq derniers chapitres. Cela ne veut pas dire qu’elle n’aura pas d’autres problèmes avec les habitants de sa ville d’accueil. [/spoiler] Tous les personnages sont attachants. Le personnage de Stella est haut en couleur. Elle aime provoquer, mais elle a son côté sensible que nous apprenons à connaître tout au long du récit. Bref, je suis vraiment contente de l’avoir lu et c’est une autre œuvre magnifique de Becca Fitzpatrick. À lire absolument si vous êtes une de ses fans!

par Jo1o
Frozen, Tome 1 Frozen, Tome 1
Melissa De La Cruz    Michael Johnston   
Je suis vraiment dubitative. Autant le résumé de l'histoire et le début me paraissaient prometteurs et assez originaux, autant le scénario se détériore de plus en plus au fil des pages, et passe finalement de "dystopie" à "trip sous LSD". Et je ne plaisante même pas.

L'écriture, déjà, est assez moyenne : on ne ressent absolument pas les émotions des personnages, certaines scènes passent super rapidement tandis que d'autres traînent comme pas possible, il y a des tas de transitions mal faites, d'ellipse pas du tout annoncées, de vieux suspenses auxquels personne n'est dupe et de "ohlala retournement de situation" qu'on voit tous venir à 3 kilomètres. L'histoire d'amour est cramée page 2 (allez, peut-être page 3) et elle est bidon, les personnages sont soit très gentils, soit des salauds sans cœur, et Nat... Mais alors Nat... elle nous fait quoi, pendant les derniers chapitres ?

Déjà, il y a un abus de majuscules, parce que FAIRE PARLER SES PERSONNAGES COMME CA c'est pas hyper crédible, et ensuite... whoa. C'est quoi cette fin ? Cette "destiné" totalement WTF que l'héroïne se découvre ? Bref, ça partait bien, mais ça finit dans les cactus. On peut s'en passer.
The Folk of the Air, Tome 2 : The Wicked King The Folk of the Air, Tome 2 : The Wicked King
Holly Black   
Oh putain ! La claque !

Est-ce que nous sommes tous et toutes dans le même état ? Une sorte d'état de choc ? Symtômes : tension artérielle élevée, sueurs chaudes et froides, une respiration inégale et une sorte d'envie de relire depuis le début ?

Le premier tome était un coup de coeur mais celui-ci ? Il est encore mieux, on est dans la continuité du premier. On est 5 mois plus tard, Jude avec son arrangement a placé le prince Cardan sur le trône en attendant que son frère grandisse tranquillement sur Terre. Elle dirige en secret la Faerie, manipulant et en continuant son travail d'espion.

J'adore le personnage de Jude. Elle est pleine de défauts et de qualités. Elle a grandit en Faerie, elle sait qu'elle ne peut faire confiance en personne et encore plus maintenant. A tout moment, ce nouveau roi peut-être renversé, c'est bien ainsi qu'il y a été mis ? Cardan n'est pas une marionnette docile, alors ils sont en perpétuel rivalité, ils se détestent, ils aiment se détester, et surtout, ils ne savent pas comment gérer leur attirance.

Ce tome monte en crescendo dans la relation enemies-to-lovers mais aussi du côté de l'intrigue, des complots politiques. Impossible de prévoir à l'avance ce qu'il en est, et ce qu'il va advenir de nos personnages. Jude prend cher et elle continue avec cette rage et cette force qui la rend si mature et si adulte, mais d'un autre côté vu ce qu'elle se prend, elle est touchante et si humaine. Cardan toujours aussi trouble et si vous adorer les gros batard, c'en est un, indéniablement.

J'ai fini ce livre en pleine nuit, si j'avais pu, j'en aurais crié. Dire qu'il faut attendre un an avant d'avoir The Queen of Nothing. Comment allons nous faire ? Y-t-il un groupe de soutien qui auraient succombés à la plume d'Holly Black et de son The Folk of Air ?

par LLyza
Winner, Tome 4 : Bridge of Snow Winner, Tome 4 : Bridge of Snow
Marie Rutkoski   
Qu'est ce que j'ai aimé cette petite nouvelle. Arin était un adorable petit garçon et sa mère était visiblement très tendre avec lui. L'histoire d'amour entre la déesse de la neige et l'homme mortel m'a vraiment plu. Et ces quelques mots à la fin... Un secret partagé et une prédiction bouleversante, m'ont vraiment marqués. .Je conseille aux gens voulant lire la trilogie "Winner" de commencer par ce petit récit. Il n'est pas vraiment important pour la suite mais ça donne une image inoubliable du héros de la trilogie, Arin.