Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alisebook : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Beautiful Bastard, Tome 3.6 : Beautiful Beloved Beautiful Bastard, Tome 3.6 : Beautiful Beloved
Christina Lauren   
https://aliceneverland.wordpress.com/2015/01/27/beautiful-beloved-christina-lauren-beautiful-hors-serie-3/

C’est juste avec plaisir que je me suis jetée dans cette lecture, bien trop courte à mon goût, mais qui nous prépare à la sortie du quatrième tome de cette saga.

C’est un peu ma série chouchou, celle qui m’a fait découvrir la romance New Adult, donc c’est toujours avec la plus grande joie que je lis chaque nouvelle parution. Et encore une fois la magie a opéré avec ce petit hors-série drôle, bourré d’humour, mais aussi attendrissant et sensuel.

On retrouve Max et Sara quelques mois après la naissance de la jolie petite Annabel. Ils sont toujours aussi amoureux, mais pourtant ont du mal à se retrouver après avoir du s’adapter à l’arrivée de leur bébé.

Ce hors-série est mon préféré, car il nous dévoile une période que chaque couple traverse à la suite de la naissance du premier enfant. Et j’ai trouvé que la façon dont Christina et Lauren nous le raconte est des plus réaliste, et c’est ce que j’ai grandement apprécié. La culpabilité de la jeune maman qui veut retourner travailler et qui a l’impression d’abandonner son bébé, les petits tracas de la femme qui allaite, le désir de ré-apprivoiser ce corps qui a donné la vie mais qui a bien changé… Tout, vraiment tout est abordé, mais d’une manière touchante et drôle qui dédramatise cette période pas des plus simple, ni des plus glamour.

Car oui, j’ai beaucoup ri. Entre leur premier rendez vous post-accouchement très… apocalyptique, les déboires d’Annabel avec ses nounous successives (Georges, Will & Hanna…), c’était juste à mourir de rire, et je me suis vraiment régalée ! Et ne parlons pas de la présence de Niall, qui nous promet un quatrième tome dans la pure lignée des précédents Beautiful.

Ce petit-hors série était tout simplement rafraîchissant, simple et drôle à souhait. Une très agréable mise en bouche avant l’arrivée de Niall Stella dans Beautiful Secret.

par Kesciana
Le chant des sorcières, tome 1 Le chant des sorcières, tome 1
Mireille Calmel   
Des personnages et une histoire au départ sans prétention qui n'a rien d'original dans le style de Madame Calmel. Une impression de déjà vu dans la saga d'Aliénor d'Aquitaine qui n'était pourtant pas désagréable. Et puis vers la fin du roman, le personnage tout benêt de Mathieu m'est devenu sympathique. J'avoue que ce genre de tournants qu'aime prendre Mireille Calmel me plaît assez. Elle sait donner un côté noir aux meilleurs de ses personnages, imposant à nos émotions fragiles des infidélités douloureuses, des déchirures au coeur d'un grand amour et l'appel contrit du pardon amoureux. La haine, la jalousie, la possession, tout ce qui nous rend laid arrive à me faire rêver à travers ses écrits.

Certains passages m'ont moins passionné que d'autres, mais j'ai compris que ce premier volet mettait à nu tous les personnages qui prendraient certainement une dimension supérieure dans les tomes suivants. Je ne me suis pas ennuyée, même si l'intérêt que j'ai porté à cette histoire s'est déroulée dans le dernier quart du roman. J'aurais presque voulu enchaîner directement sur le tome 2, mais je me suis ravisée car certains livres que j'ai envie de lire et qui attendent leur tour depuis trop longtemps commencent à me plonger dans une frustration intense.
Mais c'est avec plaisir que je découvrirai le deuxième tome.
Entre ciel et Lou Entre ciel et Lou
Lorraine Fouchet   
Ma chronique: http://www.leslecturesdelily.com/2016/04/entre-ciel-et-lou-coup-de-cur-ecrit-par.html

Extrait de mon avis:
"Il manque un temps à ma vie, il manque un temps j'ai compris, il me manque toi, mon alter ego."
Une couverture, un titre, un résumé, des coquillages, une île, la Bretagne... tant d'éléments qui me parlent et qui m'ont donné envie de me plonger dans le dernier roman de Lorraine Fouchet : Entre ciel et Lou.
Je ne vais pas vous faire tout un paragraphe sur tout le bien que je pense de la Bretagne, c'est chez moi, je m'y sens bien, je l'aime, je l'admire, je la chérie... Alors lorsqu'un roman sort en librairie et qu'il parle de cette région -qui est la plus belle soit dit en passant, où l'on y mange les meilleurs gâteaux, des crêpes à tomber, sans oublier les spécialités Bretonnes qui sont juste exceptionnelles, où il y a les plus beaux paysages et les plus mystérieuses légendes, je m'arrête là, la liste est longue...- je me jette dessus parce que je sais que si la personne qui a écrit ce livre connait bien la Bretagne, cela va obligatoirement me plaire. Et là, ce n'est pas que Lorraine Fouchet connait bien la Bretagne, c'est plus que ça, elle lui porte un amour hors pair et elle en parle avec tendresse et sincérité.
Bon ok, je vous ai écrit un paragraphe... oups !
"Tu es partie seule en repérage là où on va après, tu seras là pour m'accueillir. Ne cuisine pas pour moi, ou alors prends des cours là-haut, mon amour."
Lou... cette femme d'une cinquantaine d'années que nous apprenons à connaître à travers ses pensées écrites en italique dans le texte. Lou, décédée dès le premier chapitre, mais qui s'impose comme l'un des personnages des plus charismatiques de ce roman. Lou... Un si joli prénom pour une si belle personne. J'ai beaucoup d'affection pour elle.
Et puis, il n'y a pas de Lou sans Jo, son mari, cet homme un peu bourru, un breton dans toute sa splendeur, un têtu au grand cœur, un amoureux de la vie, un amoureux de l'amour, un homme entier que la vie n'épargne pas avec le décès de sa femme et qui nous touche profondément. On a envie de le prendre dans nos bras Jo, on a envie de lui tendre une main, de le consoler, de lui dire des mots de réconfort. On partage sa peine, sa douleur, nous n'avons pas le choix, c'est écrit comme ça. On l'aime cet homme et ce, dès les premières lignes. [...]

Lire la suite de mon billet ainsi que mon interview de Lorraine Fouchet sur mon blog www.leslecturesdelily.com
Et soudain tout change Et soudain tout change
Gilles Legardinier   
Je crois que jamais je ne me suis autant identifiée à un personnage. Je suis Camille, Camille c'est moi, et un million d'autre ados. Camille et ses interrogations, sa vision des autres et des choses qui l'entoure. Lisez ce livre. Vraiment. Si vous avez lu Nos Étoiles Contraires, dites vous que ce livre est devenu mon UIA, et qu'il est possible qu'il devienne le votre. Cette histoire m'a bouleversée, et je pense que l'on ne peut pas en sortir indemne.

par joliemara
Les Âmes grises Les Âmes grises
Philippe Claudel   
J'ai trouvé ce roman très beau, comme les autres de Claudel que j'ai lu. J'ai lu le Rapport Brodeck aussi, et il semblerait que le titre puisse s'adapter aussi dans les deux cas. On dirait que tous les personnages de Claudel sont des âmes grises. Et c'est ça qui leur donne leur humanité. Il ne sont ni totalement des salauds, ni des anges. Ils ont tous leur coeur de noirceur, et à la fois, ils sont humains, et vivent comme ils peuvent les choses qui se passent.
Je n'ai pas trouvé que le récit soit lent, ennuyant, tout ça... Je pense qu'il ne faut pas prendre ce roman comme un roman policier avec une intrigue, un suspense, tout ça. Ce n'est pas pourquoi il est fait je pense (c'est pourquoi j'ai aimé la fin). Je n'étais pas pressé de savoir qui était le meurtrier, j'ai juste suivi le récit de ce type qui racontait simplement - tout simplement - l'Affaire, et le monde qu'il avait appris à connaitre durant toutes ces années. L'intérêt n'est pas dans l'histoire, mais dans les personnages, dans la vie et l'humanité qui se dégage du roman. Les descriptions des personnages, les attitudes, caractères, les réactions et comportements. La façon que chacun a de réagir à ce qui lui arrive, la façon dont l'humain se découvre face à certaines réalités, dont son âme se met à nu pour qu'on voie finalement que derrière le pire des salauds, il y a un humain, et que derrière l'humanité dans toute sa beauté, il y a des choses qu'on ne sait pas et qu'on ne saura jamais, le mal, la douleur, tout un monde. Que tous, finalement, nous portons nos propres âmes grises.
Au revoir là-haut Au revoir là-haut
Pierre Lemaître   
L'écriture est fluide , précise et maitrisée pour cette histoire à mi-chemin entre le thriller et le témoignage sur la "grande " guerre. Phrases longues, percutantes et angoissantes au début de l'ouvrage , comme pouvaient l'être les sensations d'agonie des soldats dans les tranchées. Le rythme s'accélère sur la fin , au fur et à mesure que s'accélère la course contre le temps des différents protagonistes. Les personnages sont fouillés , pleins de contradictions , mais bien ancrés dans cette époque elle même très ambivalente qui valorise ses morts mais ne tient pas compte de ceux qui sont revenus vivants de ce carnage .
Une belle réussite et un vrai plaisir de lecture.
La Voleuse de livres La Voleuse de livres
Markus Zusak   
Un livre parfait selon moi ! À la fois bouleversant, triste, cocasse... je manque de mots pour le décrire ! Un vrai chef-d'oeuvre ! Ceux qui sont intéressés par la Deuxième Guerre mondiale et par les livres seront charmés par ce livre ! Je le recommande à tous. Bonne lecture !

par Pamie
Cet instant-là Cet instant-là
Douglas Kennedy   
Premier roman de Douglas Kennedy que je lis et que j'apprécie!
Je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à un thriller, alors que ce n'est pas du tout le cas, mais une belle et tragique histoire d'amour!
L'histoire est bien menée, se met en place lentement et presque jusqu'à la fin, on ne sait pas dans quel sens cela va aller!
Les personnages sont hauts et en couleurs, surtout Alastair dont je regrette fortement que l'on ait pas de nouvelles de lui, 25 ans plus tard...
L'histoire de Pétra est absolument terrible, et les dessous de la guerre froide, abominables!...
Ce roman est prenant à souhait et on ne peut s’empêcher de sortir les mouchoirs à un moment donné...
L'Étranger L'Étranger
Albert Camus   
Un livre dérangeant, qu'on aime ou qu'on déteste mais à lire au moins une fois !
Le Liseur Le Liseur
Bernhard Schlink   
Les mots manquent pour dire à quel point ce livre m'a marqué. On ne peut s'empêcher d'être touché par ce personnage double: dégoutée par sa participation au nazisme mais aussi de la compassion pour sa situation qui l'a menée au nazisme. Un livre à lire absolument et qui fait réfléchir.

par Liriel83