Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de alissa76 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Waynest, Tome 1 : Traquée Waynest, Tome 1 : Traquée
Jess Haines   
L’héroïne est pleine de charme et ses rencontres avec les êtres surnaturels pleines d'humour. On arrive a vite s'identifier à l’héroïne car elle est comme n'importe quelle femme avec ses soucis financiers, ses ex et futurs petits amis, ses préoccupations de tous les jours et ses propres interrogations vis à vis de sa vie, sa carrière, ses amis, son physique etc. Ce 1er tome entraîne parfois quelques longueurs dues à la mise en place mais globalement cette série semble prometteuse. A confirmer avec le 2ème tome.

par mantrisse
Le Clan des Nocturnes, Tome 1 : Jacob Le Clan des Nocturnes, Tome 1 : Jacob
Jacquelyn Frank   
LES TOMES 1 & 2 SORTENT SIMULTANNEMENT LE 28 SEPTEMBRE 2012 CHEZ MILADY.
Cette série à l'air pas mal du tout, unpeu dans le même genre que "DEMONICA" ou "LES OMBRES DE LA NUIT" chaque tome traite d'un personnage différent et de son histoire d'amour.

par selhe
Le Clan Kahill, Tome 1 : Éternelle Le Clan Kahill, Tome 1 : Éternelle
V. K Forrest   
Certaines séries ont du mal parfois à démarrer mais à fur et à mesure elles se bonifient...cette série, je le pense, en fait partie.
L'intrigue, les personnages ne sont pas inintéressants en soit mais il y manque ce petit quelque chose qui fait la différence entre le "Waouh!" et le "Pas mal"
Attention, j'ai quand même apprécié ce moment de lecture qui m'incite d'ailleur à lire immédiatement la suite.
A VOUS DE JUGER MAINTENANT!

Croire Croire
Nathalie Marie   
https://milletunepages.wordpress.com/2016/02/26/croire-nathalie-marie/

Les ouvrages de Nathalie Marie, même lorsque le sujet touche à la maladie, sont empreints de douceur, de finesse et de justesse. Son récit est tellement réel que je me suis imaginée dans ce train à côté de Fabien et Gaël, à les écouter lire quelques passages de La vie devant soi, un de mes livres préférés. Il y a une beauté et une pureté dans ces personnages si attachants et dans la retenue, mais aussi dans l’écriture. Dès les premiers mots, on s’évade, on suit Fabien, le narrateur, dans ce tournant si particulier de sa vie, on se retient de respirer quand son monde s’effondre, quand ses angoisses le rongent, quand le verdict tombe… Et tellement heureux quand il lâche prise.

Ce jeune homme de 25 ans, qui suit un cursus universitaire en art après avoir travaillé quelques années, est complètement investi dans sa passion. Il a une famille aimante : sa mère est bienveillante et dévouée et son grand frère protecteur. Durant le trajet qui le mène à la fac, il est accosté par Gaël, un homme magnifique, qui ne le laisse pas indifférent. Au rythme de leur voyage, ils vont nouer des liens puis, comme une évidence, une relation. D’abord doucement, ils veulent prendre le temps, ils apprennent à se connaître, à être ensemble, à s’aimer…

Malheureusement, c’est à ce moment que Fabien apprend que la mort prématurée de son père a été causée par une maladie génétique dégénérative et héréditaire. Décision est prise avec son frère Cyril de se faire dépister. C’est 6 mois de crainte, de panique, pour lui et surtout pour son frère. C’est 6 mois à attendre le verdict. C’est 6 mois pour savoir s’il lui reste que 10 ans à vivre. Doit-il évoquer cette éventualité avec Gaël dont il est tombé irrévocablement amoureux ? Au fil des rendez-vous de son parcours médical, la relation avec Gaël devient sérieuse, profonde et d’une grande aide.

Le récit se focalise sur ce temps, cette épée de Damoclès qui plane sur la tête de Fabien. Le lecteur est spectateur de toutes les étapes qui percutent Fabien, ses interrogations, ses inquiétudes, ses envies aussi et ses espoirs. Nathalie Marie s’est focalisée sur la psychologie de Fabien et c’est réussi. Gaël est le roc, le soutien sans faille dont avait grand besoin Fabien. C’est une parenthèse de bonheur. Ensemble, ils sont comblés.

J’ai beaucoup aimé cette histoire. La préface de l’auteure m’a touchée, beaucoup, avec peu de mots elle se dévoile. J’ai aimé qu’elle nous parle de cette maladie méconnue et du processus que les éventuels porteurs doivent vivre. Cette angoisse qui doit vous prendre aux tripes et vous suspendre jusqu’à l’annonce des résultats. Et ce bonheur voilé lorsque vous les recevez, car les membres de votre famille n’ont pas forcément cette chance.

Croire est un chant du cœur, un hymne à la vie et à l’amour. Je ne peux que vous recommander cet ouvrage poétique.
Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'Épée de l'été Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'Épée de l'été
Rick Riordan   
Fini hier soir!
J'ai lu les 150 dernières pages d'une traite tellement c'était entraînant et plein de suspense.
Si jamais certains hésitent à se lancer dans la VO, je vous conseille de céder à la tentation car l'écriture de R. Riordan est fluide et pas très compliquée. Franchement, avec de la détermination, un petit traducteur à côté de vous et avec l'idée que nous ne lirez pas ce livre aussi vite que les autres et qu'il faudra être patient, ce roman est accessible aux personnes ayant un anglais moyen. Il y a toujours quelques verbes qui ne sont pas fréquents et des noms communs bizarres mais un traducteur quelconque vous sauvera!

Bon, la seule difficulté dans ce livre, ce sont tous les termes liés à la mythologie nordique! Il y a un lexique (comme dans PJ, HDO...) à la fin qui nous rappelle telle ou telle chose mais ayant lu le livre sur liseuse, le lien du mot qui renvoyait au lexique ne restait que les 2-3 premières apparitions du mot puis disparaissait donc j'avais plutôt intérêt à le mémoriser! Donc, c'est peut-être le seul point un peu frustrant de ce livre. La plongée dans la mythologie nordique m'a semblé la plus compliquée entre tous les univers de R. Riordan qui impliquent des mythologies. Et, surtout, ne pensez pas les films sur Thor vous aideront, ah ah!

Comme les autres personnes ayant fait des commentaires, je vais essayer de commenter sans dévoiler l'intrigue (car certains curieux seraient susceptibles de cliquer sur les "spoiler" x) bien que je pense qu'on puisse trouver des infos sur Internet... Mais c'est toujours plus agréable de découvrir soi-même).

Avant d'engager le vrai commentaire, j'aimerais signaler de l'édition en France ne gère pas forcément super pour la traduction des livres. Je sais que la plupart des versions européennes sont déjà (ou presque) disponibles... Et nous pauvres petits lecteurs devront attendre je ne sais pas moi.. un an? avant d'avoir la version française... Bon, je me plains mais je connais rien en acquisition de droit pour les séries, la traduction, etc donc désolée si je parle de choses qui, ça se trouve, sont très compliquées à gérer.


Bref! Bon, je commence avec le début du roman car... car c'est assez spécial.
Préparez-vous à être paumés au début. Le résumé n'aide pas du tout à la compréhension, au contraire il complique les choses... Et je trouve que si, certes, il donne envie de lire le livre, il spoile aussi pas mal...
On quitte New York de PJ et des Chroniques de Kane pour Boston, un peu plus au Nord, en plein hiver.
J'étais un peu larguée au début (bon, c'est peut-être moi après... se remettre dans un livre en VO est pas toujours facile...) avec tous les éléments nouveaux et parfois liés à la mythologie nordique auxquels je ne comprenais pas tout...
Mais rassurez-vous, une fois qu'on est dans le bain et que Magnus est un peu moins paumé (oui, il l'est lui aussi, au début ah ah), c'est plus facile!

Bon, concernant les péripéties, rien à redire. C'est du R. Riordan tout craché! Il a toujours de bonnes idées pour combler ce qui se passe entre le début et la fin. Il m'étonne d'ailleurs, avec tous les livres qu'il a déjà écris! Bravo à lui. En gros, attendez-vous à de l'action, à des situations complètement loufoques, à de l'émotion, à de l'absurde, à de l'humour (beaucoup d'humour, à la sauce de l'auteur) et à plein de choses encore!
Il y a de temps en temps des passages moins entraînants et je pense que s'ils n'y étaient pas, il y aurait bien trop d'action et l'histoire ne serait pas digérable.

La fin m'a agréablement surprise. Cela change des autres histoires de l'auteur, qui avait ce côté guerre totale "On va tous y passer - BOOM - Oh, y'a un monstre là-bas! - BOOM" Vous voyez le genre?
Il y a évidemment une "guerre" car nos protagonistes ont des antagonistes donc un côté épique et... des sacrifices.

Maintenant, les personnages.
Si je le pouvais, j'embrasserais R. Riordan pour ses personnages! Ce qu'ils sont vivants, drôles, différents les uns des autres! Les personnages qui interviennent dans l'histoire sont différents de ceux de ses autres univers (OK, Annabeth, tu es une exception!) bien que Magnus et Percy aient des points communs. Je féliciterais aussi l'auteur pour le mélange de toutes ces ethnies... il est formidable à ce niveau.

A la fin du livre, vous serez déjà plutôt biens calés niveau Dieux, Mondes (9!) et espèces nordiques. J'aime cet aspect pédagogique des livres de R. Riordan. Il y a cette espèce de "Apprendre en s'amusant" que j'apprécie beaucoup. Il est sérieux sur (et passionné par) les mythologies tout en mettant plein d'humour.

Je finis ce commentaire en comparant Magnus Chase aux autres séries de R. Riordan (il faut bien!). Avant tout, il s'agit de ma propre opinion et mon commentaire est parfaitement subjectif donc si vous n'êtes pas d'accord avec moi, pas besoin de me cracher dessus! ^.^
Première chose : Percy et Magnus. On va le dire : ils aiment l'humour, leurs amis et ils sont carrément casse-cous! Mais je dirai que la ressemblance s'arrête là. Magnus est moins... guerrier. Plus pacifiste. On comprend pourquoi en lisant le livre et j'ai beaucoup aimé Magnus pour ce côté-là. Après Percy, on l'a suivi depuis notre enfance donc difficile de lui faire de l'ombre x3 Cependant, Magnus est vraiment génial. Je pense que R. Riordan a suivi la croissance de ses lecteurs en écrivant Magnus Chase. Certains aspects font moins enfantin et l'humour de Magnus est plus "adulte" que celui de Percy. Il est plus calé sarcasmes et humour noir (pas trop pour ce dernier mais c'est arrivé). De plus, je ne dirai pas son âge exact mais Magnus est plus âgé que Percy dans leurs tomes 1 respectifs.
En parlant de tome 1, si je devais faire un classement, ce serait celui-là : PJ, Magnus Chase, HDO, Chroniques de Kane. Après, j'ai préféré le tome 2 de HDO à celui de PJ donc il faut voir ce que donne le deuxième livre de Magnus Chase (qui sort à l'automne 2016 apparemment... dur dur d'attendre!).

Voilà, voilà, un commentaire un peu long mais il faut dire que c'est un livre super et que j'ai pris plaisir à donner mon avis aux autres le concernant! ^^

par louji
KGI, Tome 1 : En sursis KGI, Tome 1 : En sursis
Maya Banks   
J’étais à la fois impatiente de commencer ce dernier Maya Banks tout en étant un peu inquiète. Impatiente car j’adore les historiques de cette dernière ; inquiète parce que je déteste ses séries érotiques (en fait, je déteste les livres érotiques tout court, une scène de sexe toutes les deux pages merci mais non merci). Mais bon, j’étais incapable d’y résister et je me suis donc lancée. Sans pouvoir le lâcher avant la fin !

[...]

Heureusement pour eux, la famille Kelly et ses amis seront toujours là pour eux. Une famille à laquelle vous voudrez appartenir (si possible, en se mariant à un des six frangins Kelly). Une famille de six garçons et de quelques pièces rapportées … Des garçons au charme ravageur, à l’humour dévastateur, au coeur débordant de tendresse, à la musculature aguichante, bref des mâles comme on les rêve ! ^^ Six frères soudés comme les cinq doigts de la main. Mais aussi énormément liés à leurs amis et aux autres membres du KGI. Forcément on retrouve l’ambiance que j’adore dans ce genre de groupe : de la bonne camaraderie, de l’humour aussi pourri que le mien, un peu de compétition, et beaucoup de testostérone ! A la tête de cette petite famille, des parents forts courageux !^^ Mais avec la plus grande autorité, surtout maman Kelly, un seul regard et tous ses grands garçons bourrés de muscles deviennent aussi angélique qu’un petit bout de chou !
Ce que je retiens de ce roman, c’est principalement la justesse des sentiments décrits par Maya Banks. Elle a su me toucher, m’emporter tout en délicatesse. Le récit est rythmé, on commence avec de belles scènes d’actions avant que cela ne se calme toute une partie du roman, pour laisser le temps à Ethan et Rachel de se retrouver. L’action revient en puissance sur la fin mais sans avoir des trucs complètement invraisemblables, des tirs et des explosions à tout va. Non, comme pour les sentiments et les émotions présents, l’action est également parfaitement dosée par Miss Banks.
[...]

La suite ici: http://lune-et-plume.fr/en-sursis-de-maya-banks/

par Melwasul
Miami torride, Tome 1 : Blessures Passées Miami torride, Tome 1 : Blessures Passées
Jessie G.   
Wow ! Ce livre est juste parfait... Une bombe … une petite merveille ! Voilà c’est dit, j’ai adoré, je l’ai carrément dévoré, et j’en aurai voulu encore beaucoup plus !!
Avec la couverture, je l’avoue, je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire. Je me suis imaginée pleins de choses (carrément lubriques :p), je me suis attendue à tout sauf à cela. Et mon dieu, quelle belle surprise et quel régal.
L’auteure avec une plume addictive, franche, avec des mots justes, pleins de délicatesse, sans faux-semblants, a réussi à nous servir une histoire, avec des thèmes délicats, carrément douloureux, sans pour autant nous faire dévaler avec horreur sur la pente glauque des choses …
Dès le début, elle nous plonge dans l’enfer de la vie de Davin. Il est détective par dépit et survit tant bien que mal aux horreurs qu’il découvre au fil des ses enquêtes… Jusqu’au jour où, son enquête sur un sérial killer et ses crimes, le replonge irrémédiablement dans son passé. De là, il va devoir faire face à ses regrets, ses fantômes, ses démons tapis dans l’ombre … et surtout reprendre contact avec Alaric, l’homme qu’il n’a jamais cessé d’aimer, malgré les huit années de séparation.
Avec douceur et pudeur, au fil des mots, l’auteure nous dévoile leurs blessures, leurs fêlures. Elle va nous montrer avec beaucoup d’intensité, les sentiments qu’ils se portaient et ceux qui les unis encore aujourd’hui. L’histoire en est encore plus intense, quand on apprend qui est la dernière victime du sérial killer, et où ce crime va nous emporter, quand nous suivons page après page, l’enquête, quand on ressent leurs craintes, leurs doutes, leurs attachements …
Voilà deux hommes qui n’ont jamais cessé de s’aimer, que la vie à séparé bien malgré eux, que la mort va réunir. Deux hommes qui vont devoir faire confiance à nouveau, qui vont devoir se redécouvrir, se dévoiler et s’accepter.
Quand Davin se laisse porter, ouvre son cœur et le remet entre les mains d’Alaric, c’est juste criant de réalité, de vérité. C’est intense, touchant, émouvant. C’est Juste Beau. Ils redécouvrent leurs habitudes et tout doucement réinstallent dans leur quotidien, leur rôle de dominant/soumis … Attention, point de scène crue, de voyeurisme, le tout reste très soft. C’est passionnel, charnel, intime et cela les défini complètement.
Voici un livre à lire absolument, et une auteure à suivre de très près.
J’attends avec grande impatience le second tome, en espérant ressentir les mêmes émotions.
Je finirai avec ces trois citations :
« Tu me voyais confiant et arrogant, mais tu n’as jamais vu à quel point j’avais besoin de toi. Ce que nous avions, quelle que soit l’étiquette que les autres lui auraient donnée, était tout pour moi. Te perdre a été dévastateur »

« Quand je disais que je te voulais, cela n’avait rien à voir avec le sexe. Je te veux à mes côtés. Je veux que ton visage soit la première et dernière chose que je vois chaque jour. Je veux pouvoir décrocher le téléphone et entendre ta voix. Je veux m’asseoir pour les repas et discuter de notre journée, de nos projets. Je veux que l’on prenne soin de l’autre à nouveau, de toutes les manières qui nous rendent heureux. Je veux pouvoir tendre la main au milieu de la nuit et enrouler mes bras autour de toi, sachant que tu es en sécurité, entier et à moi. Le sexe, aussi génial qu’il ait toujours été entre nous, est très bas sur la liste des raisons pour lesquelles je veux que tu reviennes dans ma vie »

« — Tu ne me laisseras pas te repousser ?
— Jamais, tu es l’autre moitié de mon âme »


Diversion, Tome 1 Diversion, Tome 1
Eden Winters   
Une bonne lecture ! je deviens petit a petit une adepte de M/M.
Ce livre a tout pour plaire une bonne intrigue, de l'humour et une belle histoire avec des personnages haut en couleurs!
En effet Bo et Lucky on chacun leur passé et leur caractère et entre eux ça fait des étincelles pour notre plus grand plaisir ;)
J'ai hâte de lire la suite!

par meliaa
Clin d'oeil Clin d'oeil
Rick R. Reed   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/03/clin-doeil-rick-r-reed.html

Je dois bien avouer que le résumé m'a de suite intriguée. Le fait que 30 ans plus tard, deux êtres qui étaient attirés l'un par l'autre essayent de se retrouver (du moins l'un d'entre eux), avait de quoi me plaire. J'étais curieuse de voir comment l'auteur avait décidé de mettre ça en place. Si la première partie m'a énormément plu, la seconde m'a un peu refroidie. J'en ressors donc un peu mitigée.

Andy a tout pour avoir une belle vie : une future femme qu'il aime et un bon travail. Mais un seul jour et une seule rencontre va tout changer. On dit qu'un regard peut tout modifier dans la vision d'une vie. Et c'est que va vivre Andy en prenant le Chicago L. ce jour-là, il va croiser le regard de Carlos, qui va l'électriser d'un seul coup. Le seul souci est bien son homosexualité qu'il refoule au plus profond de lui. Alors que Carlos, lui, est fier de ses convictions. Un seul clin d’œil, et tout va être chamboulé. Trente ans plus tard, Andy est divorcé et a un fils gay. La pensée de retrouver l'homme qui l'a littéralement changé lui trotte dans la tête, et il se met en tête de le retrouver coûte que coûte, même s'il en ressort déçu. Alors, va-t-il le retrouver ? Si c'est le cas, sera-t-il déçu, ou au contraire, heureux ? Vont-ils pouvoir reprendre là où ils s'étaient arrêtés des décennies plus tôt ?

Comme je vous le disais, la première partie m'a énormément plu. Nous rencontrons ces deux hommes qui semblent attirés l'un par l'autre. Malheureusement, pour Andy c'est difficile : il n'ose pas dire à ses proches son orientation sexuelle, et est proche de se marier avec sa petit-amie d'université. Quant à Carlos, il assume ce qu'il est, et malgré tout ce qu'il essaye de faire pour Andy, il ne parvient pas à lui faire sauter le pas.

Le côté torturé d'Andy m'a beaucoup plu. On voit qu'il a envie d'être avec Carlos, mais que le paraître prime sur son bonheur. Il ressent certes quelque chose de fort pour son amie, mais l'électricité qui l'a parcouru dans le Chicago L est bien plus forte qu'il ne le pensait. J'ai trouvé que l'auteur avait bien amené les choses, qu'il avait pris son temps et fait passer un beau message : rester soi-même et s'assumer.

Ça été un peu plus compliqué avec la seconde partie. Même si je l'ai bien aimée, j'ai trouvé que certains passages étaient longs et parfois sans intérêt. Je vais être honnête et ça fait longtemps que ça ne m'est pas arrivé, mais j'ai lu plusieurs passages en diagonal, tant les pensées des personnages tournaient en rond, et qu'ils se posaient tout le temps les mêmes questions, ce qui devenait vite lourd. Même si le parcours d'Andy pour retrouver Carlos était intéressant à suivre, j'ai trouvé que ça tournait en longueur. Bien sûr, j'étais contente de voir que tout n'allait pas trop vite, qu'Andy ne trouvait pas tout de suite celui qu'il aimait mais... c'était trop long à des moments.

Le point fort de ce roman, toutefois, c'est que les points de vue différaient à chaque chapitre. Comme cela, nous pouvions suivre chacun des personnages et voir tout ce qu'il pensait. C'était une très bonne idée et ça m'a permis de mieux apprendre à les connaître.

En résumé, un roman qui m'a beaucoup plu au début, et un peu moins par la suite. Des longueurs et des passages qui, pour moi, étaient inutiles, tant les personnages se posaient constamment les mêmes questions, surtout Andy. Mais un beau message de la part de l'auteur, qui c'est aussi un peu inspiré de sa vie pour l'écrire. C'est peut-être aussi pour cela que les sentiments étaient autant présents et emprunts de réalisme et de sincérité.

* Je remercie Eric pour sa confiance ! *

Justine P.

par just2iine
Vasquez & James, Tome 1 : Pour l'amour de Luki Vasquez Vasquez & James, Tome 1 : Pour l'amour de Luki Vasquez
Lou Sylvre   
http://wp.me/p5AuT9-1lC

Un premier opus fort plaisant de la série Vasquez & James. Et pourtant je n’ai pas totalement accroché à « Pour l’amour de Luki Vasquez » de Lou Sylvre. Il m’a manqué ce petit quelque chose pour vraiment l’apprécier à sa juste valeur.

Un début qui avait tout pour plaire. Un alpha arrogant ex-agent de l’ATF au lourd passé, Luki Vasquez qui croise le chemin d’un jeune tisseur qui n’a pas sa langue dans sa poche, Sonny Bly James. Deux personnalités totalement opposées. Un dialogue haut en couleur. Une mystérieuse enquête. Une indéniable attirance. Une alchimie explosive.

Et là vous vous dites mais où est l’erreur ? Alors commençons avec Luki. C’est un homme hanté par son passé. Du coup, il ne laisse personne s’approcher de lui. Et moi qui adore ce genre de personnage et bien c’est la première fois que je n’arrive pas à le percer à jour. Ensuite vient Sonny. Un grand mystère avec un M. On ne sait pas grand-chose de lui. Et j’ai trouvé cela très frustrant car on ne comprend pas certaines de ses décisions. Peut être est-ce un choix volontaire de l’auteur pour la suite à venir.

Mais le plus dure pour moi cela était le style de l’auteur. Une narration très complexe et un sens de la formule particulier. Soit on aime soit on n’aime pas. Pour ma part, j’ai eu beaucoup de difficulté à y adhérer. Une intrigue pas très claire avec quelques longueurs. Trop souvent j’ai eu l’impression de passer à côté de quelque chose ou d’avoir mal compris. Certaines informations n’étaient pas assez développées à mon sens. Du coup, il m’a fallu revenir sur ma lecture à un certain moment.

Mis à part cela, il y a quand même des côtés positifs. Et heureusement, sinon cela aurait un total abandon pour moi. Ce que j'ai le plus apprécié dans l’histoire c’est cette enquête finement menée qui a attisé ma curiosité. Mais quand lorsque l’on découvre le côté stéréotypé du méchant, on en ressort un peu déçu.

Bref, un avis très mitigé pour ce roman « Pour l’amour de Luki Vasquez » de Lou Sylvre. Une histoire qui a beaucoup de potentiel mais il n’est pas assez exploité.