Livres
421 578
Membres
338 378

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"Ses lèvres rencontrèrent les miennes. Ses bras se nouèrent autour de moi et ses mains enserrèrent ma tête. Mes lèvres s'ouvrirent sous les siennes, mes mains prises au piège entre nous. Je sentis sous mes paumes un unique battement de coeur. Et avec ce battement, le baiser changea..."

Sources dans notre petite bulle.

Afficher en entier

- Il ne suffit pas de protéger sa reine, aux échecs, observa Hamish. Pourquoi as-tu tant de mal à te rappeler que c'est le roi qui est la seule pièce indispensable ?

- Il se contente d'attendre et ne bouge que d'une case à la fois. La reine peut aller où bon lui semble. C'est sans doute que je préfère perdre la partie plutôt que de la priver de sa liberté.

Afficher en entier

Au commencement étaient l'absence et le désir.

Au commencement étaient le sang et la peur.

Au commencement était le livre perdu des sortilèges.

Afficher en entier

P 26

La simple pensée de ses dent me fit battre le coeur et fourmiller le bout des doigts. Soudain je n'eus qu'une pensée : File d'ici tout de suite.

Les quatre pas menant à l'escalier me parurent le bout du monde. Je devalai les marches, trébuchai sur la dernière et tombai droit dans les bras du vampire.

Evidement, il était arrivé avant moi au bas de l'escalier.

Ses doigts étaient froids et ses bras me parurent fait d'acier plus que de chair. Une odeur de girofle, de cannelle et d'encens remplit l'air. Il me redressa, ramassa mon livre et me le rendit en s'inclinant légèrement.

- Docteur Bishop, je présume ?

Tremblant de la tête aux pieds, j'acquiesçais.

Les londs doigts pâles se glissèrent dans une poche et en sortirent une carte de visite bleu et blanc qu'il me tendit.

- Matthew Clairmont.

Afficher en entier

''Celui qui ne peut plus s'émerveiller ne vaut pas mieux qu'un mort.''

''Je ne meurs ni ne vis ni ne guérit, et si grand soit mon mal, je ne le sens point, car je ne suis point séparé de son amour. Je ne sais si je le gagnerais jamais, car en elle est toute la grâce qui peut m'élever ou m'abaisser.''

''Vous dites que vous m'aimez depuis que vous vous êtes retenue de me donner un coup de rame. Mais je vous aime depuis plus longtemps encore. ''

''Elle écartera les pierres de mon tombeau et me donnera les ailes d'une colombe afin que je puisse voler avec elle au firmament pour y vivre éternellement dans le repos.''

Afficher en entier

-Qu'est-ce que c'est Matthew? demandai-je en touchant un flocon particulièrement grand sous sa clavicule.

- Juste une cicatrice, répondit-il. Celle-ci m'a été faite par l'estoc d'une épée. Pendant la guerre de Cent Ans, peut-être? Je ne me souviens plus.

- Une cicatrice? Retournez-vous.

Il poussa des soupirs satisfaits tandis que mes couraient sur son dos.

-Oh, Matthew.

Mes pires craintes étaient fondées. Il y avait des dizaines, peut-être mêmes des centaines de marques. Je tirai le drap jusqu'à ses pieds. Il en avait aussi sur les jambes.

- Qu'y a-t-il ? demanda-t-il en relevant la tête. (Comprenant en voyant mon expression, il se retourna et s'assit.) Ce n'est rien, mon coeur. Ce n'est que mon corps de vampire qui garde la trace des blessures.

- Mais il y en a tant.

- Je vous ai dit que les vampires étaient difficiles à tuer. Les créatures font pourtant de leur mieux.

- Cela vous a-t-il fait mal quand vous avez été blessé ?

- Vous savez que j'éprouve du plaisir. Alors pourquoi pas de la douleur? Oui, cela m'a fait mal, mais elles ont rapidement guéri.

-Pourquoi ne les avais-je encore jamais vues?

- Il faut une lumière rasante et les regarder de très près. Cela vous ennuie-t-il ?

- Les cicatrices? Bien sûr que non. Cela me donne seulement envie de traquer tous ceux qui vous les ont faites.

Afficher en entier

"Avec cette bague, je t'épouse, et avec mon corps, je t'honore, (Puis il enleva la bague et la glissa à mon index jusqu'à l'index jusqu'à la deuxième phalange.) Et avec tous les biens que je possède en ce monde, je te comble. (il sauta mon majeur et la mit à mon annulaire.) Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. (Il le va sa main à ses lèvres et la baisa sans me quitter des yeux.) Amen.

Afficher en entier

Nouvel extrait

Matthew, l'avertit le démon. Laisse la sorcière et le manuscrit en paix.

Le vampire posa délicatement son verre sur le manteau de la cheminée et se détourna.

- Je ne crois pas en être capable, Hamish. J'ai... envie d'elle.

Rien que prononcer ce mot lui donna faim. Quand la faim était insistante comme maintenant, un sang quelconque ne suffisait pas. Son corps exigeait quelque chose de précis. Si seulement il pouvait y goûter - goûter à Diana - il serait satisfait et ce désir douloureux disparaîtrait.

Afficher en entier

Qui osera me séparer de mon amour ? Personne, car notre amour est plus fort que la mort.

Afficher en entier

Matthew frémit et serra le poing. Le démon consulta sa montre. La journée n'était guère avancée, mais il savait pourquoi son ami était en Ecosse. Matthew Clairmont était en train de tomber amoureux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode