Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alliya : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le miroir de l'Impératrice Le miroir de l'Impératrice
Michaela Link   
Une magnifique histoire au coeur de la Chine au début des années 1900.

Anli est une dame de cour comme les autres, jusqu'au jour où l'impératrice la prend sous son aile. A la fois un don et une malédiction, puisque les grâces qu'elle obtiendra de sa maîtresse seront contrebalancées par les manigances de la cour.

Je me suis tout de suite attachée au personnage d'Anli, très douce, ainsi qu'au décor que plante l'auteure. Aimant la Chine, je ne pouvais qu'adorer ce livre.

par Aracia
Le Tournoi des Immortels, Tome 1 : Le Véritable Ennemi Le Tournoi des Immortels, Tome 1 : Le Véritable Ennemi
Lucie Goudin   
J’ai beaucoup aimé ce roman, il m’a transporté dans un autre univers. Les personnages sont touchants même si au début j’ai eu du mal avec l’arrogance d’Elthan, par la suite je l’ai trouvé attachant. C’est tout à fait le style de livre que je suis capable de conseiller à mes amis sans soucis. La fin me laisse vraiment pantoise, elle est beaucoup trop rapide à mon goût.

J’ai mis quelques chapitres à rentrer dans l’histoire, mais le scénario est bien ficelé ! L’intrigue est prenante, on cherche à connaître la suite. Une fois rentrée dans l’histoire, on ne veut plus qu’elle se finisse !

La romance se fait petit à petit et c’est plaisant ! Elle est bien travaillée ce qui la rend plus probable et attachante.

Les personnages ont de sacrés caractères, affirmés, têtes de mules, réfléchis… Ils sont vraiment bien construits et donnent du piquant à l’histoire.
 Fermier malgré lui Fermier malgré lui
Andrew Grey   
Une histoire très sympa de Cowboy, même si ce n’est pas ma préféré d’Andrew Grey, essentiellement car les sentiments apparaissent ultra vites (et j’ai l’impression que c’est de plus en plus souvent le cas avec ces livres).

Néanmoins, j’ai vraiment aimé nos héros. Pour une fois, nos Cowboys ne sont pas « parfaits », entre Brighton et sa patte folle et Tanner et son complexe de bégaiement. Ils m’ont tous les deux très touchées, tout comme la famille de Tanner, son soutien et sa compréhension. Par contre la famille de Brighton est un peu caricaturale, que ce soit la méchante tante ou la sœur si protectrice qu’elle en devient agressive.

L’histoire nous réserve quelques péripéties, du côté de Tanner comme celui de Brighton, et même si l’ensemble reste prévisible (et un peu trop révélé par le résumé), j’ai passé un très bon moment. Et J’ai adoré le projets des deux hommes.

par Oxanes
Le fils de Poséidon, Tome 1 : La marque Le fils de Poséidon, Tome 1 : La marque
Marie Magnenet   
Une lecture qui aura su me captiver du début à la fin, pleine de rebondissements et de moments inattendus. Je vous parlerais que de façon très brève de cette histoire, car rapidement il va se passer beaucoup de choses, de changements et de révélations. Un premier tome qui pose des bases solides à l’histoire avec des personnages intenses que l’on les aime ou non, certains d’entre eux se montreront beaucoup moins cruels ou sans cœur que nous le pensions et d’autres vont montrer leur vrai visage, remplie de haine et de violence.

Leuce qui au début n’est qu’une toute jeune fille, orpheline de mère, elle souffre du désintérêt que lui porte son père, elle est prête à tout pour attirer son attention et lui prouver sa valeur. Mais ce qu’elle s’apprête à faire n’est pas sans risque, elle risque gros mais le danger est plus grand pour celui qui l’accompagne. Achéron, son meilleur ami mettra tout en œuvre pour l’aider à pénétrer dans le temple de Poséidon. Il est un ami fidèle est très attaché à elle, une fois à l’intérieur ils se feront prendre. Après une course poursuite entre eux et les gardes ils se feront attraper. Leuce perdra le peu d’estime que son père lui portait et Achéron perdra la vie.

A partir de là nous faisons un bon dans le temps, Leuce a bien grandit elle est une femme, elle culpabilise toujours de la mort de son ami. Son père la tenant toujours à l’écart ne lui porte plus aucun intérêt, jusqu’à l’arrivée de Mélanos, un jeune homme qui prétend être fils de Poséidon. Il est charmant et se montre être de bonne compagnie, celui-ci pourra aussi permettre à Atlas de ne pas céder son trône à sa fille. Lui qui aurait tant voulu avoir un fils, il voit en Mélanos un successeur digne de ce nom. Entre Leuce et Mélanos le courant passera plutôt bien, il se montrera charmant et présent quand elle en aura besoin. Mais le jour de la fête de son anniversaire, Leuce va faire une découverte qui va chambouler sa vie et faire ressortir le pire de ceux en qui elle avait confiance.

J’ai vraiment aimé lire ce livre, l’environnement dans lequel tout se déroule est bien détaillé et on s’imagine très bien ce qui les entoure. J’ai apprécié aussi les personnages, leurs caractères et ceux qu’ils sont en trains de vivre. Ce tome se termine de façon très émouvante et j’ai très envie de voir ce que la suite nous réserve.

http://www.livresavie.com/le-fils-de-poseidon-le-tome-1-la-marque-de-marie-magnenet/#more-11660

par Natoche
Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée Vestiges, Tome 1 : La Reine oubliée
Rose Royl   
OK, alors lui... Tout simplement indescriptible! Merveilleux, envoûtant, pétillant, et encore c'est pour vous donnez une idée!

par Flocon19
Winner, Tome 1 : The Curse Winner, Tome 1 : The Curse
Marie Rutkoski   
Ce livre est sublime! On y trouve des sujets forts comme l'esclavage, la guerre entre deux peuples, et bien sûr un amour impossible au milieu de tout cela. Des personnages très complexes, avec des personnalités bien recherchées, un scénario haletant, The Curse est un roman très complet qui m'a énormément plu.

par LucyYy
Animal Tatoo, tome 1 : Les quatre élus Animal Tatoo, tome 1 : Les quatre élus
Brandon Mull   
J’ai beaucoup apprécié cette lecture. C’est léger, simple et efficace. Sans être tout à fait niais non plus.

En même temps y’a des animaux (dont un panda) alors forcément c’est un peu cheaté (un panda quoi !). L’histoire se lit rapidement et on sent bien que ce premier tome fait office d’introduction : on pose les bases, sans se presser, tranquillou. On nous présente l’univers, les personnages et bien sûr, les animaux totems. Le récit se concentre sur les 4 héros qui sont sensés, en gros, sauver le monde (how original, quoi) car le gros-méchant, le Dévoreur (c’est sans équivoque) est revenu.

Bon, les mauvaises langues diraient que dans ce premier tome, il ne se passe finalement, pas grand chose. Et en effet, l’action est un peu mise de côté pour laisser place à la présentation du contexte et des protagonistes.
Le livre est assez petit (et écrit très gros (en même temps, c’est pour les enfants)) on a vite fait le tour. Ceci dit, ça donne envie de découvrir la suite qui semble du coup, assez prometteuse.

En somme, une aventure sympathique, mais qui ne nous a pas encore montré (et démontré) tout son potentiel, affaire à suivre !

par KaraKin
De Chair et d'Ombre De Chair et d'Ombre
Alex Lether   
Bof : Méthias est le fils de la catin royale et est méprisé de tous mais la nuit, il se transforme en l’Ombre, voleur qui échappe continuellement au chef de la garde, Adamon. Méthias est également espion du roi et à la confiance de ce dernier surtout que le royaume est menacé : non seulement la pression est mise sur le roi pour désigner son successeur mais un monstre « le dépeceur » sème la terreur, déchiquetant ses victimes. Adamon va donc devoir mettre de côté sa chasse à l’Ombre, découvrir qui se cache derrière ces meurtres, contrer les complots visant le roi, faire équipe avec son ennemi et comprendre pourquoi il n’est pas insensible à Méthias... Un livre qui aurait pu être un bon livre avec un monde imaginaire, de la magie, une intrigue prenante et une romance M/M mais le style est gênant et il manque quelque chose.

par Folize
Bear Mountain, Tome 2 : Réclamé par deux ours Bear Mountain, Tome 2 : Réclamé par deux ours
Kelex   
Mon avis

Le Tome 1 donne le ton ce qui présageait une super suite , je l’ai attendu cette suite avec impatience, en supposant que le deux serait de la même lignée !! Et bien oui !! je l'ai dévoré, l'histoire est différente avec une trame intriguante . J’adore cette série avec les « Winnies » !! L’histoire se construit , prend de l’ampleur au fur et à mesure , les sentiments du couple envers Paul sont touchant , amoureux , c’est chaud patate !!

Je le clame haut et fort !! J’ADORE LES SUSHIS !! ( Non !! cette série !! bien que les sushis j’adore aussi !!) Ca change des loups , et l’arrogance est plus forte avec les ours ; les scènes coquine aussi par la même occasion …
Merci tout plein à l’auteure !! Sa série est vraiment géniale !! Mon objectivité est sincère parce que son monde pourrait , non, devrait atteindre beaucoup de monde !! Les ours garous ont aussi leur place parmi les autres métamorphes et moi je vote pour à fond les bananes !! Merci à sa muse aussi , fluide attirante et prenante !! je me place en première ligne pour continuer à suivre la série « Bear Mountain » , le tome 3 m’attend , sinon ; jetez un œil à cette série !! L’auteure a sa place tout comme ses ours !! Parec qu’elle le vaut bien !!

Allez à plus !!

par astonDB9
La dernière concubine	La dernière concubine
Catt Ford   
C’est un véritable petit bijou que vous allez découvrir. Catt Ford avec cette superbe et originale romance sort complètement des schémas habituels et vous emmène dans un voyage dépaysant et romantique à souhait. Elle fait preuve d’un rare talent pour nous décrire avec des détails criant de réalisme cette histoire d’amour, nous plongeant dans les méandres politiques et la rigueur des règles qui régissaient la vie des concubines durant cette période. À cela vous rajoutez un contexte riche et passionnant, un couple atypique, des personnages secondaires étonnants, quelques rebondissements et vous obtenez une romance historique passionnante.

Il n’est pas utile de raconter l’intrigue qui est assez claire vu le résumé, de plus cela risquerait de vous gâcher tout le suspense du récit. Car oui, le Général Hüi Wei va découvrir la véritable identité de la Princesse, mais avant cette surprise il se passe beaucoup de petits évènements qui mettent en place ce que sera leur relation future. Et c’est aussi un point fort de l’histoire, c’est que tout n’est pas dévoilé d’emblée laissant le plaisir entier à la lectrice et maintient la tension jusqu’à cette fameuse découverte. Catt Ford fait un travail magnifique afin de maintenir notre attention et l’on se passionne pour ce couple qui se découvre au milieu d’une cour d’un autre d’âge aux mœurs et contraintes d’un autre âge. Ne croyez surtout pas que tout s’arrête après la déclaration, cela serait trop simple, l’auteure nous entraine alors dans une épopée guerrière fascinante qui nous conduira enfin à notre happy end.

Même si une grande partie de notre attention est focalisée sur le couple que forme Le général Hüi Wei et la Princesse Lan’xui, toute une galerie de personnages enrichit cette intrigue. Les personnages secondaires sont tout autant la force de ce livre et il y en a un particulièrement qui se détache. C’est le fidèle protecteur de notre héroïne : l’eunuque Ning, leur lien « maîtresse / esclave » est un moment fort de l'histoire, il est constamment présent, que ce soit pour la défendre, la soutenir ou désamorcer par son humour les situations engendrées par la jalousie et les rivalités au sein de cette cour.

Cette somptueuse fresque est un vrai plaisir à lire, et pourtant ce n’était pas gagné, car la richesse des détails que Catt Ford introduit dans ce récit aurait pu alourdir le texte et devenir pesante. Mais non, malgré les noms compliqués, les descriptions minutieuses des objets et des contraintes de la cour, l’histoire se déroule avec fluidité. Évidemment les scènes sensuelles sont très présentes et torrides, mais parfaitement intégrées et n’oublions pas que cette époque était très portée sur l’hédonisme.

par samba