Livres
550 396
Membres
590 912

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alma, Tome 1 : Le vent se lève



Description ajoutée par x-Key 2020-07-08T04:07:18+02:00

Résumé

1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre.

Le premier volet éblouissant d'une trilogie d'aventure sur l'esclavage et le combat de l'abolition.

Prix France Télévision 2020 catégorie "roman jeunesse".

(Source : Gallimard Jeunesse)

Afficher en entier

Classement en biblio - 98 lecteurs

extrait

Chez les Oko, le mot « alma » signifie « libre ». Mais ce genre de liberté n'existe dans aucune autre langue. C'est un mot rare, une liberté imprenable, une liberté qui remplit l'être pour toujours.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

C’est la première fois que je mets aussi longtemps à lire un livre de Timothée de Fombelle. La première fois que je ne dévore pas le livre, que je n’ai pas du mal à le lâcher. Au contraire même, j’ai dû me forcer à continuer !

Je ne sais pas ce qui a fait que ces personnages en particulier soient si insupportables, à l’exception d’Alma, elle ce que je n’ai pas supporté c’est comment elle était si peu mise en valeur : elle n’a droit à aucune scène d’action-aventure excitante, la seule vraie du livre c’est celle ridiculement improbable où Joseph marche sur le flanc du navire pour une raison tout aussi absurde. Alors qu’il arrive plein de trucs à Alma, et on nous dit tout ce qui lui arrive, mais de manière complètement factuelle sans montrer le danger des situations dans lesquelles elle se trouve, ce qui fait qu’on n’arrive pas à s’identifier au seul personnage qui avait un potentiel sympathie vu qu’elle ne vit pas les aventures qu’un jeune lecteur cherche dans sa lecture. Dommage.

Ça n’en fait pas un mauvais livre pour autant, on a envie de connaître les secrets des personnages et certaines péripéties sont bien gérées, le style est plus faible qu’à l’accoutumée mais ça reste dans l’ensemble assez bien écrit et des touches d’humour bienvenues agrémentent le récit sans gêner l’action ou court-circuiter le propos.

Le thème de l’esclavage est traité (’scusez le jeu de mots) avec beaucoup de documentation et l’auteur a trouvé un bon équilibre entre l’horreur historique et la retenue nécessaire à un roman destinée au jeune public (il faut bien que ça passe la loi du 16 juillet 1949 tavu). Toutefois, j’ai trouvé certains aspects maladroits, donnant l’aspect que l’ensemble manque de réflexion et de recul sur des processus d’écriture probablement inconscients mais qui posent problème à cause de questions de représentation qu’il était particulièrement nécessaire de se poser dans une entreprise comme celle-ci et qui ont clairement été omises. Re-dommage.

J’ai quand-même envie de lire la suite, surtout vu que les personnages arrivent tous en Amérique donc on va avoir plus l’occasion de voir le racisme et je suis curieux de voir comment c’est traité, déjà que j’ai été surpris de ne pas plus l’avoir vu dans ce premier tome.

Afficher en entier
Diamant

Un hymne à la liberté !

Une plume toujours si magique !

Un récit historique et palpitant, des personnages fantastiques !

Afficher en entier
Or

Une lecture "agréable", une écriture magnifique et des personnages hyper intéressants dans un univers à la cruauté fascinante. Un peu peinée sue les premières pages. L'insertion du fantastique m'a plu, contrairement à certain, elle donne un touche de magie dans cet univers si terrifiant. Certains passages du livre sont vrmt énervant, car les composants de la famille d'Alma qui se sont totalement dispersés passent tjr à deux doigts de se revoir, sans le réaliser.

Afficher en entier
Diamant

C'est un de ces livres qu'on ne veut pas finir pour ne pas à avoir à quitter les personnages et l'intrigue.

Non pas que l'histoire soit idyllique, bien au contraire. Ce livre est bourré d'humanité, de critique, de bon sens. Le traçage des trafics négriers à dû demander un nombre inconsidéré de recherches, car il ne faut pas prendre ce genre de sujet à la légère. Ce que Timothée de Fombelle a réussi à merveille.

Je dois avouer que le petite touche de fantastique dans un sujet si important m'a un peu dérangé (mais cela n'a rien enlevé au "magique" (si je puis dire) de l'histoire).

Les personnages sont attachants (même le capitaine a un certain charme), l'écriture magnifique, l'histoire époustouflante. Il n'y a que chez cet auteur que j'ai trouvé de tels rapports, de tels rebondissements qu'on ne croyait pas possible. Des personnages oubliés qui reviennent, des objets insignifiants qui ont leur importance...

Un livre qu'on n'oublie pas de si peu.

Afficher en entier
Lu aussi

Je ne pensais pas être embarqué dans ce roman si facilement ! Histoire, trafic d'êtres humains, esclavagismes, piraterie, dons etc. On suit plusieurs membres de la famille d'Alma soudainement (ou de nouveau pour les parents) confrontés à un monde cruel et sans pitié pour leur peuple. il y a un soupçon de fantastique, un rythme très prenant et une écriture fluide. Je suivrais cette série avec plaisir.

Afficher en entier
Lu aussi

Une lecture plaisante. J'ai aimé découvrir l'Afrique sous la plume de l'auteur. La lecture a parfois été tendue, mais dans l'ensemble, j'ai apprécié ces moments.

Afficher en entier
Bronze

Un bon roman d'aventure sur le thème de l'esclavage qui nous fait voyager avec ses personnages, agréable à lire, bien écrit en plus de ça, mais qui reste assez loin du coup de cœur pour ma part.

Déjà parce qu'au vu du titre, on serait en droit de s'attendre (ou même d'espérer) que le personnage d'Alma soit un peu plus présent, alors qu'il est finalement plus que secondaire.

Beaucoup de personnages (trop ?), et on finit par s'y perdre. Des longueurs qui font perdre en efficacité, et un récit qui reste attendu et qui manque d'un petit quelque chose pour le rendre vraiment mémorable.

Ensuite, bon, il y a cette frustration... Encore une série ! Franchement, ça aurait pu doubler l'efficacité de raccourcir certaines choses qui n'étaient pas forcément indispensables et réussir à tout caser dans un seul bouquin. Mais bon, je manque sans doute d'objectivité, parce que j'ai une nette préférence pour les One shot.

Afficher en entier
Or

Je n'avais pas lu de roman de Timothée de Fombelle depuis Tobie Lolness, il y a des années, mais c'est avec une réelle joie que j'ai redécouvert son écriture enjouée, poétique, vivante.

Dans ce roman, par le biais de la fiction, Timothée de Fombelle aborde la réelle et douloureuse histoire de la colonisation et de la traite négrière, humanisant les victimes sans déshumaniser les bourreaux, ni oublier tous les états intermédiaires et la complexité des rôles joués par chacun. Dans ce récit, il y a, inéluctables, les atrocités commises par une part de l'humanité sur une autre, racontées avec finesse, mais il y a aussi des individus, avec leur histoire, leurs convictions, et les choix qu'ils font, qui peut-être peuvent à leur échelle faire plier le cours de l'histoire.

Croisant les narrations et les points de vue, du Havre au Niger, passant de la psyché des adultes à celle des enfants, le roman est parfaitement adapté à un lectorat jeune, mais aussi adulte : il semble bien documenté, ce qui n'en fait en rien un livre d'histoire. C'est avant tout un roman d'aventure, fantastique sur les bords, qui propose de (re)découvrir l'Afrique grâce à la finesse de la plume de son auteur, et la beauté de celle de son illustrateur, François Place, qui donne un corps aux mots de Timothée de Fombelle, des plaines luxuriantes de l'Afrique occidentale aux sombres cales des navires traversant l'Atlantique, arrachant à leur terre ces hommes et ces femmes à qui ce premier tome d'Alma rend hommage.

Afficher en entier
Or

Un premier tome très prometteur. Même si mon expérience avec l'auteur n'a pas toujours été hyper positive, ce premier tome d'Alma fut une très bonne surprise.

Je n'ai pas été transportée dès les premières pages, car la narration prend son temps. De ce fait, j'ai eu un peu de mal à m'attacher aux personnages. Mais, plus on avance dans l'histoire, plus le récit devient prenant et j'ai commencé à suivre avec plaisir et engouement les différentes intrigues de ce roman choral.

Le vent se lève, c'est aussi un éventail de chouettes thématiques qui sont traitées avec justesse : liberté, entraide… Et en premier lieu, l'esclavage et la traite négrière. J'ai très rarement lu de livres jeunesses à ce sujet, donc ça m'a vraiment intéressé. Public jeune oblige, Timothée de Fombelle n'a pas exposé ouvertement de scènes violentes de torture (même si Dieu sait qu'il y en a eu). Néanmoins, il arrive quand-même à montrer l'ampleur et la gravité de ce commerce de manière tangible avec beaucoup d'humanité et de poésie comme il sait très bien le faire.

Même si tout ses scénarios ne m'ont pas transportée, je dois bien reconnaître que Timothée de Fombelle a une plume unique et très agréable à lire. Son style est emprunt de douceur, de poésie et aussi de sensualité. C'est une écriture vivante qui nous projette dans le récit, à tel point qu'on entend les gouttes de pluie, le crépitement du feu et les cris des mouettes.

Les illustrations de François Place ont beau être très éloignées de mon style graphique, j'ai trouvé qu'elles s'accordaient très bien à l'écriture de Timothée de Fombelle ainsi qu'à l'histoire qu'il nous conte.

Bref, malgré un léger problème de rythme au début, ce premier tome est vraiment bien écrit et construit et j'espère que la suite sera aussi convaincante !

Afficher en entier
Argent

C'était si poétique. Si beau. Si vivant. Si touchant. Si vibrant.

Ce que j'aime particulièrement dans chacun de ses romans, c'est comment les destins des différents personnages, qui semblent souvent si éloignés, se croisent, se décroisent, comment ils nous font voyager. Ici, j'ai adoré m'immerger dans les contrées sauvages et dépaysantes d'Afrique, avoir un aperçu de leur culture.

Ce qui était dur par contre, c'était de voyager sur le navire qui transportait des esclaves, de voir les conditions dans lesquelles ils étaient arrachés à leur liberté, et l'émotion était décuplée par les illustrations. La poésie de la plume n'atténuait pas l'horreur, mais rendait leur sort d'autant plus poignant. Ca mettait en avant l'importance de leur culture, de leurs valeurs, avec beaucoup d'humanité!

La quête d'Alma pour retrouver son petit frère m'a émue, on ne peut que vouloir les voir enfin se retrouver!

La scène vers la fin avec le chant des esclaves était particulièrement puissante.

Ce 1er tome reste un chouia en surface de l'univers je trouve, il me manque un truc pour être totalement transportée mais je ne doute pas que la suite rémediera à ce manque. Tous les cliffhangers à la fin, mon dieu j'ai siiiiii hâte de voir ce que Timothée de Fombelle nous réserve ! 2 autres tomes à lire encore...la vie est si belle.

Afficher en entier

Date de sortie

Alma, Tome 1 : Le vent se lève

  • France : 2020-06-11 (Français)

Activité récente

Zigmar l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-26T12:12:25+02:00
Ailna l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-07T19:46:51+02:00
Tobago l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-09T12:20:28+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 98
Commentaires 16
extraits 20
Evaluations 38
Note globale 8.08 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode