Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Althea78 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
1 L'héritage des Millicent : La poisse aux Trousses 1 L'héritage des Millicent : La poisse aux Trousses
Laura Scala   
Preneuse de son pour la Chaine Paranormale, Elisa Klervi s'efforce de mener une vie discrète. Malheureusement pour elle, trois choses sont contre elle : les vampires qui veulent la croquer, les Gardiens de la Pureté qui veulent la tuer.... Et un inconnu diablement sexy qui a décidé de lui rendre la vie infernale.
Autant dire que pour la discrétion, on faisait mieux...

par babarsoph
Waynest, Tome 1 : Traquée Waynest, Tome 1 : Traquée
Jess Haines   
L’héroïne est pleine de charme et ses rencontres avec les êtres surnaturels pleines d'humour. On arrive a vite s'identifier à l’héroïne car elle est comme n'importe quelle femme avec ses soucis financiers, ses ex et futurs petits amis, ses préoccupations de tous les jours et ses propres interrogations vis à vis de sa vie, sa carrière, ses amis, son physique etc. Ce 1er tome entraîne parfois quelques longueurs dues à la mise en place mais globalement cette série semble prometteuse. A confirmer avec le 2ème tome.

par mantrisse
Club de Lecture Happy End, Tome 5 : Erreur sur le bad boy Club de Lecture Happy End, Tome 5 : Erreur sur le bad boy
Kylie Gilmore   
Dès que l’infirmière sage Carrie Young aperçoit le bad boy Zach Harrison avec ses cheveux fous, sa barbe fournie et ses paupières tombantes, elle sait qu’il est exactement ce dont elle a besoin pour surmonter toutes ces années gâchées par un ex coincé et autoritaire. L’heure de la séduction a sonné !

Sauf que... le lendemain matin, le bad boy ne disparaît pas après avoir eu ce qu’il voulait et il prépare le petit-déjeuner ! Quoi ? S’est-elle trompée avec cette histoire de bad boy ?

Zach n’est pas idiot. Il sait reconnaître une bonne chose qui lui tombe dessus. Et si cela signifie qu’il doit faire semblant d’être un bad boy, il est partant. Il se dit qu’un petit jeu de rôle ne peut pas faire de mal. En outre, son travail d’anthropologue l’oblige à partir bientôt. Il se destine à une vie de loup solitaire – près de l’action, mais jamais empêtré dedans – parfaite pour sa carrière et pour détruire toutes les relations. En attendant, une fille coquine a besoin d’un bad boy et il veut lui faire plaisir.

par VaLouka
Bane Seed, Tome 2 : Un crime, un châtiment Bane Seed, Tome 2 : Un crime, un châtiment
Fanny André   
Les personnages :
Bane reste fidèle à elle-même! Toujours aussi prompte à ne pas obéir aux ordres, à répondre du tac au tac à toute remarque ou acte qui lui déplaît, elle manque toujours cruellement de diplomatie et a un mauvais caractère. J'aime son tempérament de feu et sa langue plus qu'aiguisée qui nous fait sourire, voire rigoler franchement. Comment vous dire que la voir formatrice d'une bébé Banshee (surnom affectueux qu'elle donne à la débutante) m'a rendu plus que curieuse. J'avais hâte de découvrir comment elle gérerait la situation. Dans ce second tome, on en apprend davantage sur sa vie actuelle, mais aussi du temps où elle était mortelle. On voit vraiment la personnalité plus profonde de notre héroïne et j'ai adoré ça. On la découvre parfois moins sûre d'elle que ce qu'elle ne laisse paraître, elle s'interroge, se remet en question (même si elle n'est pas prête de l'avouer à quiconque), elle doute de ses sentiments, se sent parfois dépasser par les événements et veut comprendre ce qui lui échappe.
En gros, elle garde tout ce qu'on adore d'elle dans le premier tome, et nous en apprend plus sur ce qu'elle nous cachait jusque là. J'ai été touchée de la découvrir plus sensible, plus fragile.

Dorian est toujours aussi doué pour les joutes verbales et arrive toujours à faire sortir de ses gonds Bane, en un claquement de doigts. Tout comme elle, il nous livre enfin quelque uns de ses secrets les plus enfouis. On le découvre soucieux pour Korena, investi, il manque encore parfois de pragmatisme et est toujours drôle, mais ce qu'on apprend de lui nous touche et nous donne envie de creuser encore et encore pour le percer à jour. J'ai aimé le fait qu'il finisse par se montrer tel qu'il est, sans se cacher (même si ça ne dure pas éternellement), qu'il dise clairement les choses sans détour et pousse la personne en face de lui à faire de même. Il est bien plus intelligent et attachant qu'on ne pouvait le penser. Je me demande bien ce que lui réserve Fanny André pour la suite des aventures et je suis impatiente de le découvrir.

Caoimhe est la bébé Banshee en question. Si l'on pense que Bane a mauvais caractère, ce n'est rien du tout par rapport à elle. Elle est flippante, hautaine, déterminée, elle en a strictement rien à faire de ce que l'on veut lui enseigner et ne pense qu'à la vengeance sanglante. Elle est amère, irrespectueuse envers tout le monde, énervante, cruelle et je lui aurais bien donné plusieurs paires de claques pour lui remettre les neurones en place. Je l'ai détesté et je me demande bien à quels sombres événements dont elle sera responsable, nous devrons faire face dans le troisième tome. Je ne suis pas pressée de la retrouver en tout cas. C'est le genre d'héroïne capable de vous glacer le sang en deux secondes et de transformer le plus brûlant des brasiers en iceberg.

L'intrigue :
L'intrigue est plus sombre, plus prenante et mystérieuse que jamais. Plusieurs intrigues s'entremêlent et nous feront partir à l'aventure, mais aussi au devant du danger. Tout d'abord, il y a la disparition de Korena, qui va demander de la finesse et de la diplomatie à notre duo de choc, il y avait donc déjà du pain sur la planche. Mais le fait que Bane doit jongler entre cette mission, la formation de Caoimhe, ses envies et besoins de décompresser, le fait de devoir de se confronter à ses sentiments, plus celui de refaire équipe avec Dorian pourrait bien créer un cataclysme d'une envergure encore inconnue.

L'auteure :
Fanny André a réussi à m'embarquer dès les premières pages. Il se passe beaucoup de choses dans ce tome ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais. On jongle entre joutes verbales à mourir de rire, mystères, actions, révélations parfois surprenantes, noirceur, errance et référence de pop culture que j'ai beaucoup aimé soit dit en passant. On passe de Casper à Brigitte Bardot, c'est inédit.
Tout est bien dosé et a créé en moi ce sentiment de manque dès que je reposais ma lecture pour aller travailler ou manger.
Fanny André développe également un point que j'ai trouvé super intéressant. Elle nous livre une mythologie bien plus développée et complexe sur les Banshees. Quelles sont les fonctions qui existent pour chacune en rapport avec leurs capacités? À quoi ressemble leur hiérarchie? De plus, l'auteure nous propose un large choix de créatures surnaturelles qu'on a peu l'habitude de retrouver dans ce genre littéraire. Les vampires et loups-garous ont souvent été mis à l'honneur, mais il existe tellement d'autres créatures que je rêve de découvrir. Ici, je ne les découvre pas toutes, mais en tout cas, ça a le don d'être innovant, prenant, intéressant et ça titille ma curiosité. J'espère donc pouvoir en découvrir encore bien d'autres par la suite.
Voir évoluer les personnages de la manière qu'elle a choisi est pour moi le point fort de ce tome. On les découvre plus intimement, on les voit évoluer et se poser des questions, ils nous semblent plus humains et de ce fait, on a plus de facilité à les comprendre, à s'attacher à eux, ou à nous identifier à eux.
Vivement le tome 3!!!

En résumé :
Un second tome plus sombre et mystérieux, tout en étant drôle, frais, intéressant, prenant et divertissant. Une mythologie des Banshee mise en avant et détaillée, des personnages qu'on découvre toujours plus et qui ne cesse de nous surprendre ou nous toucher, mais également le début d'ennuis colossaux qui se profilent à l'horizon et à grande vitesse. Je suis complètement addict.


par ellesmera
Blackely, gardienne de la nuit, Tome 1 : la mort est une compagne fidèle Blackely, gardienne de la nuit, Tome 1 : la mort est une compagne fidèle
K. Aisling   
Une belle surprise ! Je pensais trouver une histoire basique entre une jeune humaine et un vampire mais l'auteur a su créer un univers particulier et a rendu les choses pas si évidentes que cela. Déjà, les vampires sont bien différents de ce qu'on connaît. Ensuite l'héroïne Blackely a su s'entourer d'amis plutôt hétéroclites. Ce n'est pas non plus une simple histoire de lutte pour protéger des êtres innocents, on voit aussi les dessous d'une meute de garous, des luttes de territoire, la barbarie de certains êtres, une organisation humaine à deux facettes je pense.Cette supposition s'est ancrée au moment de la rencontre avec une certaine personne et je pense que nous aurons ces réponses dans le tome suivant.
Entre Blackely et Laurent, le vampire Ancestral, c'est une alchimie quasi immédiate. Elle tente de résister à cette attraction car elle sait que ça ne pourrait pas durer (de bien des manières). Si je regrette de ne pas avoir autant vu Laurent que je le voulais, j'ai apprécié de découvrir les membres de la meute de loups d'Alec et son compagnon Stan. Ils sont tous très attachants. Et puis la meilleure amie sorcière de son état est bien particulière à sa manière.
De ce qui ressort de ce premier tome, c'est que les choses ne sont pas ce qu'elles paraissent, tout n'est pas noir ou tout blanc. Qu'il y a plus de mystère derrière cette organisation et ces Ancestraux, et cette lutte contre des soi-disant monstres.
Bref voilà un excellent premier tome avec tous les bons ingrédients : actions, mystères, des personnalités fortes, amitiés sincères et amour naissant... J'ai maintenant d'autant plus hâte de découvrir la suite.

par Mayzie
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 14 : The Darkest Warrior Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 14 : The Darkest Warrior
Gena Showalter   
Réponse d Harlequin recue ce jour : "Bonjour,
Nous ferons notre possible pour publier la suite des aventures des Seigneurs de l'ombre, mais je ne peux pas vous dire si ce titre sera en papier ou exclusivement en numérique. Je n'ai aucune date à vous communiquer pour le moment.
Bonne journée !"

par erilis
Adamat, Tome 1 : La Cité des anges Adamat, Tome 1 : La Cité des anges
Elyséa Raven   
Je tiens à m'excuser d'avance pour mon commentaire car je ne veux pas blesser l'auteure mais si je veux être totalement honnête, je n'ai pas apprécié cette lecture.
Il y a plusieurs points qui m'ont dérangé mais le principal est la ressemblance de l'intrigue avec celle de Cassandra Clare et la Cité des ténèbres. Ou pour ceux qui ne connaissent que la série : Shadowhunters.
Il y a vraiment trop de ressemblance entre ces deux histoires pour que ce ne soit qu'une coïncidence.
Dans les deux cas, l'héroïne voit des choses qu'une simple humaine ne devrait pas pouvoir voir et elle se fait mordre par un démon, pour ensuite être sauvé par un ange et amené dans leur cité. Je tairais le reste de l'intrigue pour ne pas spoiler ce roman.
Personnellement, ça m'a énormément dérangé.
Le deuxième point noir est selon moi, l'héroïne. Elle est transparente et terriblement fade. Elle n'a aucun charisme, aucune force de caractère, rien de rien. Elle ne fait que s'évanouir et s'endormir au moment les plus improbables. Elle est décevante.
En bref, je suis très déçue par ce roman. Pour moi, c'est clairement une inspiration de la saga de Cassandra Clare. Je ne lirai pas la suite.

par Avalon
Les Loups de Huntsville, Tome 1 : Changement de peau Les Loups de Huntsville, Tome 1 : Changement de peau
Ivy Clark   
Un grand merci aux Editions Láska pour m'avoir envoyé cet ebook.

Dans « Les loups de Huntsville tome 1 : Changement de peau », nous allons suivre les aventures de Annabelle, qui est une jeune femme pas tout à fait comme les autres. En effet, c'est une chasseuse de lycans, comme tous ses ancêtres avant elle. Annabelle a été formée pour les chasser et sa haine envers eux n'est sans aucune mesure depuis que l'un d'entre eux a tué sa mère.
Un jour, alors qu'elle doit ravitailler en armes un membre lointain de sa famille, elle se retrouve nez à nez avec son fils, Zac. Son père n'étant pas là, ils décident de l'attendre autour d'un dîner. Alors que la soirée avance, Zac et Annabelle se rapprochent dangereusement.. Jusqu'à ce que l'improbable survienne, mettant Annabelle dans une situation qu'elle n'aurait jamais imaginée.
Que lui réserve donc l'avenir ? Et quel rôle Zac a joué dans tout cela ?

Le résumé m'intriguait énormément, bien que je ne sois pas trop fan d'histoires mettant en scène des lycans. Mais je me suis jetée dans cette lecture en espérant pouvoir enfin me réconcilier avec eux.. Ce qui est chose faite !

Dans « Les loups de Huntsville », on entre dans le vif du sujet avec Annabelle qui doit livrer son lointain cousin/oncle en armes anti-lycans. Il y a certes quelques petits passages explicatifs sur son passé et sur sa famille, mais cela reste très court et c'est surtout très pratique pour connaître rapidement les grandes lignes de l'histoire de notre héroïne. Certaines de ces explications ne sont par contre pas très clair, notamment le passage où l'on apprend ce que ressentent les personnes qui apprennent le secret de la famille d'Annabelle, mais cela n'entache pas vraiment notre lecture.

J'avoue avoir été très surprise du tournant que prend l'histoire. En lisant le résumé, je ne m'attendais absolument pas à cela. J'avais déjà imaginé les grandes lignes du scénario, comme chaque lecteur en lisant un résumé, mais là j'étais loin d'imaginer que les événements allaient se dérouler comme cela.
Bien évidemment, j'ai été agréablement surprise. L'auteur met notre héroïne dans une situation que l'on ne voit pas forcément dans ce genre de livres et j'ai apprécié sortir des sentiers battus et être bousculée dans mes habitudes.

La plume de Ivy CLARK est juste parfaite. Bien que son livre ne soit pas épais comme une brique, elle réussit avec brio à nous faire ressentir des émotions au fil de ses pages.

Les personnages sont géniaux.
Annabelle a un caractère bien trempé et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Loin d'être l'héroïne fragile et douce, elle est au contraire brute et un peu garçon manqué.
Zac est vraiment craquant. Je n'aimais pas trop son personnage au début des pages et dans certaines de ses actions, mais j'ai réussi à l'apprivoiser petit à petit et à l'apprécier. Je veux un Zac moi aussi !
Julia et Emeric sont des personnages secondaires plaisants, qui donnent une vraie bouffée d'oxygène au récit, même si l’on n’en apprend guère sur leurs comptes.

La fin de « Les loups de Huntsville » n'est en fait que le début des aventures de Annabelle. J'ai vraiment hâte de connaître la suite et savoir ce que l'auteur a réservé à notre héroïne, mais aussi où elle veut nous mener.


En conclusion, « Les loups de Huntsville tome 1 : Changement de peau » est un premier tome très prometteur. Ivy CLARK nous offre une histoire de lycans pas comme les autres, terriblement addictive, qui nous laisse cependant un goût de trop peu au vu de la petitesse de l'ouvrage. Vite que le second tome sorte !


Un livre à lire pour ceux qui aiment les romances fantastiques et les créatures surnaturelles.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/les-loups-de-huntsville-tome-1.html )
Pennyroyal Green, Tome 8 : La dame de mon coeur Pennyroyal Green, Tome 8 : La dame de mon coeur
Julie Anne Long   
Même si globalement c'est plutot bien amené, je n'ai pas été transportée par le couple et les rebondissements.
Il m'a manqué l'étincelle de la passion.
Parfois c'était long, mièvre, ou trop convenu.
Néanmoins, j'ai apprécié la lutte pour sauver les enfants et la rébellion de Jonathan contre son père et le système.

En bref, un tome qui se laisse lire mais à qui il manque de "peps", avec un couple bien qu'attachant, un peu pâlot et prévisible.
Bonne lecture.
New York Challenge, Tome 3 : L'Artiste New York Challenge, Tome 3 : L'Artiste
Nancy Herkness   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/05/new-york-challenge-3-lartiste-nancy-herkness/

L’artiste est le tome de la saga New York Challenge que j’attendais avec le plus d’impatience. Dès le premier opus, la personnalité de Gavin m’avait particulièrement attirée et j’étais vraiment curieuse de le voir à son tour succomber à l’appel de l’amour.

Je suis globalement satisfaite de ce que je viens de lire. Toutefois, tout n’est pas absolument tel que je l’imaginais. Certaines choses sont mieux tournées et d’autres beaucoup moins attrayantes, d’où cet avis quelque peu mitigé.

Pour commencer, il y a beaucoup de descriptions, bien trop, dans tous les coins, à toutes les sauces. Je ne suis absolument pas fan des détails apportés par l’autrice sur les meubles, les tenues et les endroits que l’on découvre au fil des pages. Je me suis sentie étouffée sous ce trop-plein d’informations qui alourdissent le texte à mon sens. Permettre au lecteur d’imaginer la situation oui, le bombarder d’éléments parasites non.

Autre point, qui m’a légèrement déçue, est le déroulement très prévisible de cette histoire. Certes, c’est un roman qui fait rêver avec des moments sensuels bien agréables, toutefois, plus on avance, moins on s’attend à être surpris par la tournure des événements. Tout se résout rapidement et j’aurais vraiment aimé que ce ne soit pas aussi simple, qu’il y ait un peu plus de piquant.

Au-delà de ces petits bémols, je dois avouer que Allie et Gavin sont exactement tels que je le pensais. J’ai vraiment aimé leurs rapports sincères et bienveillants. J’ai compris les retenues de chacun et je me suis délectée de cette attirance quasi immédiate qui les percute. La jeune femme fait beaucoup de bien à l’écrivain en guérissant son âme et en apaisant ses tourments alors qu’on sait, tout aussi sûrement que lui, que certaines décisions de l’auteur sont de monumentales erreurs. Les choses sont donc plus compliquées que prévu, mais ils ont besoin d’assimiler ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre avant de réellement se laisser aller.

De plus, grâce à leur histoire, j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver les deux précédents couples et de suivre leur évolution en parallèle. L’amitié étonnante entre Nathan, Luke et Gavin s’est renforcée et aussi incroyable que cela puisse paraître, leurs différences les ont rapprochés et ont tissés un lien quasiment indestructible. Les femmes de ces trois gentlemen ne sont pas en reste non plus, et l’on se plaît à les voir s’épanouir ensemble. L’épilogue laisse d’ailleurs une belle image en ce sens.

L’artiste possède donc des points forts et des points faibles, mais il mérite qu’on lui donne sa chance. Le fond est intéressant et j’ai vraiment apprécié le rapport fait entre les douleurs du corps et de l’esprit. Gavin doit apprendre qu’il n’y a pas de honte à accepter de l’aide surtout lorsqu’elle vient d’une lutine au tempérament de feu.