Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Altribart : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Pupa, Tome 1 Pupa, Tome 1
Mogi Sayaka   
http://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2017/02/pupa-de-sayaka-mogi.html

AME SENSIBLE S'ABSTENIR! J'aime beaucoup les éditions Komikku pour l'originalité de leur manga et leur audace. Certaines séries ne seraient jamais sorties en France sans eux. Néanmoins, j'avoue que ce titre m'a pas mal secoué. Rien qu'au résumé, on sait que certaines scènes ne seront pas évidentes. Il y est question de cannibalisme tout de même. Ce n'est pas rien. Je n'aurais jamais cru que je lirais ce genre de manga un jour. Et encore moins à le lire jusqu'au bout sans avoir envie de vomir...D'accord, j'avoue. Je l'ai lu à 14h donc j'avais déjà mangé et j'ai tout de même un drôle de goût dans la bouche. Pas de quoi vomir quand même.

Malgré cet aspect plus que glauque, sachez que le but de l'histoire n'est pas juste de faire du glauque, il y a un réel mystère. On sait certaines choses sur les personnages. On découvre que le grand frère n'est pas forcément mieux. Certaines valeurs sont défendues comme la famille, le courage ou la loyauté. Les personnages sont tout de même attachant. Ils n'ont rien demandé à ce qui leur arrive. J'avoue que je suis assez surprise de la classification du manga en shonen. Personnellement, je l'aurais classifié en seinen.

Les graphismes sont incroyables et précis. L'auteur ne nous épargne pas. Vive les intestins entre autre. Heureusement, tout ça est entre coupé d'humour notamment par l'idiotie du père. Je n'aurais pas du rire de cette scène mais j'avoue que c'était drôle. Comment tuer quelqu'un avant d'avoir la réponse sans le vouloir...

En bref, j'ai bien frissonné en lisant ce manga. Je pense tout de même lire la suite même si je sais que je vais devoir jeûner ce jour-là.
Merlin, Tome 7 : La vengeance du mal Merlin, Tome 7 : La vengeance du mal
T.A. Barron   
J'avais hâte d'avoir ce tome entre les mains et de pouvoir le lire une fois celui-ci acheté.
Pourtant j'ai une première déception au vu de sa taille qui est réduite par rapport au autre tomes de la série. J'ai ouvert ce tome contente de pouvoir lire la suite des aventure de Merlin accompagné de Basilgarrad.

Ce tome est un tome typique de l'aventure de Merlin, il y a l'éternel ennemi Rita Graw et les extraordinaires pouvoir de Merlin qui malgré tout reste instable dans ses sentiments et ne deviens pas invincible. Basil est le pros grand dragon d’Avalon serte mais j'aime bien le fait qu'il est des faiblesses, même si elles sont plus psychologique de physique.

Pendant j'ai été déçu du début car je devinais à tous les coup les événement à l'avance et par l'histoire qui restait du déjà vu, mais une fois les dix premiers chapitres passés, j'était contente des événements qui se passaient me plongeant dans la lecture comme j'apprécie le faire, j'ai rit, pleuré et même angoissé avec les protagonistes.

J'ai finalement hâte de connaitre la suite de ses aventures et surtout de voir le résultat de cette bataille,j'ai été énormément frustré à la fin du livre, s’arrêter là est pour moi un calvaire !
Je me demande également si Krystallus va finalement réussir à atteindre les étoiles et à se décider à ramener son père ou non.

par suta
Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan Outlander, Tome 1 : Le Chardon et le Tartan
Diana Gabaldon   
Avouons le, j'ai pris ce livre à la médiathèque parce que "si il est bien, y en a pleins d'autres".
Assez idiot comme réflexion mais je n'ai pas été déçue du voyage !
Moi, je veux épouser Jamie x).
L'histoire bateau, Claire voyage dans le temps à travers des pierres, c'est un peu stupide parce que c'est un livre qui est plus historique.
Mais justement, vu les croyances de l'époque, on finit par y croire (la prochaine fois que j'en vois un, je tente !).
Si on devait étudier en cours cette période, moi, je serais incollable. Je n'ai pas appris, je l'ai vécu.

J'ai horreur des cours d'histoire (avouons le !) et pourtant, je me suis retrouvée à faire des recherches sur Culloden et Cie parce que .... je voulais savoir ! Savoir si c'était vrai (oui ça l'était) et si Jamie allait survivre (c'était pas précisé x)).

Je l'ai lu en terminale (on me l'a confisqué à la fin avec pour excuse "passe ton bac" ><) et depuis, je le met tout en haut ! Un diamant !

par Gomette
Merlin, tome 6 : Le Dragon d'Avalon Merlin, tome 6 : Le Dragon d'Avalon
T.A. Barron   
Je suis actuellement a la page 278, et je dois avouer que sa a été un grand changement pour moi, ceux qui n'ont pas encore lu seront un peut perturber au début comme moi je lai été mais sa ira...personnellement j'adore ce livre et tous les autres Merlin -meme si je n'est pas lu le tout premier tome - c'est surtout les descriptions que j'aime, franchement, en plus les petites touches de poésie et toutes ses joiles phrase, je relis 10000fois lol je sur kiif (-:

par tiitelle
Merlin, tome 5 : les ailes de l'enchanteur Merlin, tome 5 : les ailes de l'enchanteur
T.A. Barron   
J'ai beaucoup aimé ce tome j'en viens presque a regretté que ce cycle se finisse mais s'est avec plaisir que je découvrirais le prochain cycle de ses aventures :)
Merlin, Tome 4 : Le Miroir du Destin Merlin, Tome 4 : Le Miroir du Destin
T.A. Barron   
Il me le faut absolument ! Je veux connaitre la suite des aventures de notre enchanteur préféré !

par Angel89
Sur les falaises de Cornouailles, Tome 1 : Ross Poldark Sur les falaises de Cornouailles, Tome 1 : Ross Poldark
Winston Graham   
Quand j’ai vu que cette série passée sur Netflix, j’ai eu très envie de la voir mais pas avant d’avoir pu lire les livres. J’ai donc sauté sur l’occasion quand celle-ci s’est présentée et je dois dire que je ne suis vraiment pas déçue.

Dans ce tome, nous allons découvrir plusieurs personnages, mais plus particulièrement Ross Poldark, qui de retour de la guerre après la mort de son père va revenir sur ses terres. Nous le découvrons attristé par le fait que son cousin est sur le point d’épouser la femme qu’il aime, Elizabeth. Plein de projets en tête il va rouvrir les mines qui lui appartiennent désormais et se refaire une réputation, son père étant un coureur de jupons, les gens ont vite fait de le cataloguer.

Il fera la connaissance de Demelza lors d’une de ses sorties, il sortira la jeune fille d’une bagarre et décidera de la prendre sous son aile, ce qui fera encore une fois jaser. La jeune fille s’habituera rapidement à sa nouvelle vie, s’occuper de la propriété l’enchante, elle se sent bien loin d’un père violent et alcoolique.

Les années passant, elle devient une très belle jeune femme, elle fera en sorte d’attirer l’attention de son patron et bientôt ils se retrouveront mariés malgré leur caste différent. Elle sera une épouse aimante, mais a toujours vouloir le bonheur des autres elle mettra son couple en péril. Bien que confiante près de Ross, elle ne cesse de se sous-estimer face à la famille de celui-ci qui au départ lui feront très nettement sentir leur différence. De plus elle sait l’amour qu’a porté Ross pour Elizabeth et la côtoyer est une véritable torture pour elle. Elle ne peut s’empêcher de se comparer à elle et cela la tourmente, surtout que son époux n’est pas totalement guéri de son amour de jeunesse malgré l’amour qu’il porte à sa femme.

Entre eux, les sentiments sont forts : Ross aime son épouse et la chérie, sa beauté ainsi que son côté fougueuse et ouverte à tout lui plaisent, ils partageront des moments de bonheur malgré les qu’en-dira-t-on et les médisances des autres.

Nous découvrons aussi d’autres personnages : la cousine de Rosse, une jeune femme pleine de vie qui va avoir le cœur brisé, Demelza tentera de réparer celui-ci en lui offrant la possibilité de retrouvé son amant, mais cela ne se fera pas sans conséquence pour elle. Mais aussi Francis, Jim, Jinny. Jinny, cette femme est d’un grand courage, elle va vivre des épreuves difficiles, qui m’ont parfois angoissé, j’ai eu peur pour elle à plus d’une reprise. Tous ont une vie bien différentes les uns des autres, certains pauvres se démènent pour offrir de quoi manger à leur famille au risque de tout perdre. Alors que certains vivent dans la richesse sans peur du lendemain, ils vont vivre des moments intenses, partagés entre tristesse et bienveillance. Chacun d’eux apportent à l’histoire une importance, elles rejoignent toujours la vie de Ross, qui cherchera le bonheur de tous. C’est unis qu’ils se tiendront les mains dans les moments les plus violents de leur vie. Ross est un homme écorché par la vie, il se bat chaque jour pour aider les autres, leur apporter de quoi vivre, ce qui fera de cette homme un modèle, il sera très respecté et apprécié de son entourage, ne faisant aucune différence du niveaux social de ses amis.

Une lecture qui m’aura vraiment plu, j’ai aimé les personnages, même ceux les moins présents. On entre entièrement dans leur univers, on souffre pour eux, car très franchement ils ont la vie dure, c’est une époque où il faut se battre pour survivre. Certaines scènes m’ont mis la larme à l’œil, c’est un récit très émouvant, on s’attache à tous ceux qui vont croiser les Poldark.

Le petit point négatif de cette histoire est que certains passages arrivent trop vite, j’aurais aimé plus de détails, ce qui m’a un peu perturbé. Il se passe tellement de choses dans ce premier tome qu’il est difficile d’en parler facilement, on avance dans le temps de façon très rapide, ce qui n’est pas simple à retranscrire sans oublier le moindre détail. Mais malgré ça on se laisse rapidement emporter par la plume de l’auteure qui arrive sans mal à nous plonger dans cette série pleine de rebondissements. J’ai hâte de pouvoir continuer à partager le ressenti de ces personnages, de voir comment ils vont gérer ce qui leur arrive. Je sens que le second tome sera poignant car vu les actions qui se déroulent à la fin de ce tome, celui-ci risque d‘être perturbant et encore plus poignant. Le tome deux se trouvant déjà dans ma PAL l’attente ne sera pas trop longue.

http://www.livresavie.com/poldark-le-tome-1-les-falaises-de-cornouailles-de-wiston-graham/#more-11923

par Natoche
Everything, Everything Everything, Everything
Nicola Yoon   
C'est une claque majestrale que je viens de me prendre après avoir refermé ce livre.

Outre le fait qu'il soit magnifique, il est merveilleux à l'intérieur. L'histoire est puissante, pleine de beauté, et plein de bon sens.
Je ne m'attendais à rien en particulier en commençant ce livre, d'ailleurs, je ne savais même pas de quoi cela parlait, Préférant me plonger dans un univers inconnu.

C'est l'histoire de Madeline. Cette dernière a quasiment passé sa vie enfermer chez elle, protéger par des appareils de changement d'air, dans une pièce sans poussière, sans personne extérieur, sans maladie. Madeline a une maladie rare, elle est allergique au monde. Sa vie est monotone, mais elle l'aime puisqu'elle n'a connu que ça. Elle passe ses journées à lire, à étudier, et à passer du temps avec sa maman et son infirmière (meilleure amie) Carla.
Jusqu'au jour ou de nouveaux habitants emménagent dans la maison d'en face, et Oliver (plus souvent surnommé Olly), fait son apparition et va bousculer la vie de Madeline.

Ce livre m'a fait aller de découverte en découverte. Premièrement, j'ai beaucoup appris de la maladie de Madeline, la maladie de DICS. Cette dernière est expliquée de manière simple et ludique, ce n'est pas un cours, mais cela est très intéressant.
On retrouve aussi les premiers sentiments d'amour, ce que cela provoque, surtout pour une adolescente de 17 ans qui n'a encore jamais connu ça. J'ai trouvé ça magique et très mignon. On se laisse pousser des ailes, on croit vivre d'amour et d'eau fraîche... bref, j'ai toujours trouvé ce sentiment merveilleux et j'ai pris plaisir à le redécouvrir par le biais de Madeline.
On retrouve aussi les premières Aventures, avec un grand A, quand on se dit que la vie vaut la peine d'être vécu que lorsque l'on fait quelques choses d'incroyable, qui, même si cela risque de nous tuer, est merveilleux sur le coup.
On redécouvre la trahison... je dis redécouvrir car dans ce roman, on a l'impression d'être au tout début de la vie, c'est un sentiment étrange à expliquer, mais, même pour le lecteur, on a la sensation que nous aussi on découvre l'univers, au même titre que le personnage principal.

Les personnages sont tous uniques et tous magiques en même temps. Madeline, malgré sa vie plutôt morne, est un éclat de vie à elle seule, elle fourmille de joie, de bonne humeur, d'espoir, de partage...
Olly est un garçon qui n'a pas la vie facile, il est toujours en noir, signe de deuil, mais n'y prêtait pas attention, c'est un garçon charmant, attentionné et très joli, à ce que j'ai pu lire.
La mère de Madeline est étrange, et je le savais dès le début, mais c'est une mère qui aime sa fille et qui ferait tout pour elle.
Enfin Carla est une amie extraordinaire, je n'arrive pas à exprimer de mot à son encontre et préfère vous laisser la découvrir, et l'aimais autant que moi.

Le style m'a tout de suite plu de par sa simplicité, sa fluidité. Le texte est ponctué de dessin, d'illustration, de citation de Madeline, et même de mail, qui est toujours agréable à voir lors d'une lecture. Cela permet aussi de faire défiler les pages à une vitesse incroyable. J'ai beaucoup aimé cet aspect.
J'ai tout de même un petit regret. Ce livre aurait été un véritable coup de cœur si on avait eu une alternance de point de vue. Je m'explique ; j'aurais aimé savoir ce que pensait vraiment la maman de Madeline, et Olly, cela aurait donné de la profondeur à l'histoire et aurait fourni toutes les ficelles nécessaires pour le lecteur. Après tout, un lecteur est curieux et veut toujours en savoir plus.
Mis à part cela, c'est un excellent roman que je conseillerais à tout le monde, au plus jeune comme au moins jeune, aux fans de n'importe quel genre.

Ce roman est un peu un livre doudou pour moi, il me rappelle ce qui est important, il me rappelle ma jeunesse (bien que je n'ai que 20 ans!) et me fait me sentir bien.


par newmoon
Merlin, tome 2 : Les Sept Pouvoirs de l'Enchanteur Merlin, tome 2 : Les Sept Pouvoirs de l'Enchanteur
T.A. Barron   
Je trouve que ce tome 2, est meilleur que le premier, enfin je l'ai préféré en tout cas. Ce n'est pas un livre que j'ai vraiment " adoré " mais il est sympas, agréable tout de même. Au début Merlin, m'énervait, mais au fur et à mesure s'a allait de mieux en mieux, mais tout de même ce n'est pas un personnage que j'aime énormément.

par TwiixTal
Arena 13, Tome 3 : Le Guerrier Arena 13, Tome 3 : Le Guerrier
Joseph Delaney   
http://leslecturesdelietcyrlight.blogspot.com/2018/06/arena-13-t3-le-guerrier.html

Dans ce troisième tome d'Arena 13, on suit cette fois-ci Leif au-delà de la barrière et de Midgard, dans un monde gouverné par les Djinns. Pendant que Kwin reste à Gindeen pour mener ses premiers combats dans l'Arène, sous la tutelle d'Ada et de son père, son petit ami et un groupe de Genthai suivent une carte tracée autrefois par Math, afin d'en vérifier l'exactitude.

Après un premier tome qui m'avait très peu emballée et un second que j'avais au contraire adoré, j'ai été très déçue par Le guerrier et il m'est même arrivé de m'ennuyer à la lecture, en particulier lors du périple de Leif sur la terre des Djinns.

Au niveau de la forme, j'ai assez peu apprécié la nouvelle alternance de points de vue. Quand un récit est raconté par un narrateur interne, cela me dérange toujours beaucoup d'être ballotée d'un personnage à l'autre, comme cela avait déjà été le cas avec le tome 14 de L'Épouvanteur.

Au niveau du fond, nombreux sont les points qui m'ont dérangée à la lecture de ce roman. L'histoire se concentrant désormais essentiellement sur Leif et Kwin, les autres personnages sont assez négligés, comme Thrym et surtout Deinon, qui est presque inexistant, alors qu'ils occupaient une place majeure dans La proie.

Quant à la fin, elle m'a fait froncer les sourcils plus d'une fois. Tout d'abord, l'attaque de la citadelle de Hob m'a paru relativement confuse, par moments, sans parler du Gramangar qui me laisse dubitative dans son utilisation et son fonctionnement.

Le reste est expéditif. Le groupe censé garder la Roue se fait décimer (à se demander à quoi il servait, au final), les morts sont si incongrues ou si rapides (pour ne pas dire à peine mentionnées) qu'elles ne provoquent quasiment aucune émotion, et là où le combat opposant Hob à Leif avait été bien développé, celui contre Kwin est bouclé en quelques paragraphes.

Il y a tout de même quelques points positifs à mettre au crédit de ce livre. L'apparition des Djinns, évidemment, mais aussi Kwin, que je trouve plus supportable à chaque nouveau tome. Autre chose, même si ce n'est qu'un détail, j'ai apprécié qu'on puisse situer géographiquement Midgard. Avant ça, je ne me serais jamais doutée que l'histoire se passait en Nouvelle-Zélande.

En dépit de cela, Arena 13 : Le guerrier n'en demeure pas moins une grosse déception et j'espère sincèrement que la suite inversera la tendance, comme le tome 2 avait réussi à le faire.

par Cyrlight