Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Altribart : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Belle et la Bête : Le destin de la Bête La Belle et la Bête : Le destin de la Bête
Mallory Reaves    Dice   
Nul...

L'auteur n'a même pas fait l'effort de faire de nouveaux dessins et reprends à 90% ceux du tome précédent (et encore je suis généreuse sur le pourcentage de nouveauté....).

Encore une fois la bête s'aperçoit de ces sentiments en une page, vraiment aucun développement de l'évolution de ces sentiments et de sa façon de penser. Chaque avancée dans l'intrigue tombe comme une cheveux dans la soupe.

Bref c'est une "saga" qui n'a aucun intérêt à part celui de rapporter encore plus de sous autour du film... Quel dommage alors qu'avec un peu d'effort ça aurai pu être une belle extension pour les fans

par btizlit
Library Jumpers, Tome 2 : La Gardienne des mensonges Library Jumpers, Tome 2 : La Gardienne des mensonges
Brenda Drake   
Une suite à l'image du premier tome, ce qui est une bonne chose et une moins bonne à la fois. Une moins bonne car il y a les mêmes fautes de français que dans le livre précédent, des formulations qui (même si je ne suis pas linguiste) m'ont dérangées dans ma lecture. Malgré cela, j'aime beaucoup cette histoire, quoiqu'il y ai quelques passages un peu mièvres. J'aime bien l'idée de pouvoir passer d'une bibliothèque à l'autre par l'intermédiaire de porte-livres. C'est très original. Maintenant, reste à savoir si Gia va préféré Arik à Bastien ou l'inverse. Le troisième tome le révélera. J'espère qu'il sera aussi riche en rebondissements que l'a été ce deuxième récit.

par Marie-A
Library jumpers, Tome 3 : La briseuse d'illusions Library jumpers, Tome 3 : La briseuse d'illusions
Brenda Drake   
Personnellement j'ai adorer le premier et deuxième tome aussi même si à mon gout il y a trop de personnages. Mais ce troisièmes tome, surtout vers la fin, certaines action étaient trop prévisible. [spoiler]le petit ami qui se fait enlever, le meilleur ami qui se fait manipuler par son père et donc devient méchant, il tombe de la falaise mais oh miracle il est accrocher à une branche etc... [/spoiler] Même si la fin est explosive ça ne m'as pas emballé comme le premier tome. J'ai aimé mais j'ai eu du mal à le lire. Un petit peu déçu de cette fin de trilogie.

par Kailin
Légion Légion
Maude Rückstühl   
«Elles envahirent son tronc pendant qu’une portion du régiment s’attaquait à ses bras, à son cou et à sa tête. Le chapeau de paille tomba en même temps que le corps devint cendre.» Une famille quitte la ville pour acheter une maison abandonnée, située dans une campagne reculée. Dès leur arrivée, le chant des criquets est anormalement fort. Celui des cigales évoque un ricanement moqueur. Insectes et arachnides se font de plus en plus envahissants, de plus en plus menaçants. Ils sont prêts à commettre toutes les atrocités pour protéger un secret vieux de 400 millions d’années. Ils sont agressifs, voraces, brillants et magistralement organisés. Ils sont partout. Ils sont légion.

par monarch02
Les Éternels, Tome 1 : Gaïa Les Éternels, Tome 1 : Gaïa
Meagan Spooner    Amie Kaufman   
On va découvrir un univers riche, complexe et très bien construit sur une nouvelle civilisation ayant vécu dans une autre galaxie des milliers d’années auparavant. C’est une civilisation beaucoup plus développée que la nôtre avec des technologies hors du commun. Malheureusement ou heureusement pour nos Terriens, cette civilisation a disparu et ils veulent mettre la main sur leur technologie. On va être embarqué dans une aventure remplie de pièges, de mystères et de découvertes pour réussir à mettre la main sur cette fameuse technologie.

Dès le début du livre on est plongé dans l’action, nos héros vont traverser de nombreuses épreuves et dangers tout au long du récit. J’ai eu l’impression que ce livre mélangeait le film de la momie et de la série Stargate avec le portail amenant les vaisseaux spatiaux de la Terre sur Gaïa. A savoir que Stargate est une de mes séries favorite.

On ne va pas manquer d’action mais le seul point négatif c’est les quelques longueurs qui nous expliquent toute l’histoire d’avant la mission. Comment les Terriens ont découvert le signal et l’ont compris. Je sais qu’il faut que le décor s’installe mais il y a certaines répétitions qui alourdissent le récit en ayant les deux points de vue identiques l’un après l’autre d’Amélia et Jules.J’ai trouvé que le rapprochement des héros était un peu rapide.

Pour la fin je n’ai pas pu m’en douter une seconde, j’ai été tellement surprise que j’en ai eu des frissons. J’ai vraiment hâte de savoir ce qui attend nos héros dans le prochain tome et au vu de ce qu’on comprend sur la fin. Je ne peux que conseiller ce roman pour les fans de science-fiction, je n’ai pas été décue une seule fois

par Allyssahp
Sous le signe du scorpion Sous le signe du scorpion
Maggie Stiefvater   
J'aurai voulu que l'histoire ne se termine jamais. Je me suis sentie tellement bien dans ce livre. Il m'a envoûtée dès les premières pages. Même le résumer avait une attraction folle sur moi. Ce livre m'intriguer au plus haut point et WHAOU, après l'avoir terminé j'en ai le souffle coupé. Je ne sais pas ce qui est le mieux dans ce livre, l'histoire, l'originalité ou les personnages. Honnêtement tout est tellement bien fait, tellement bien écrit. Ce livre est magique, il respire la magie et le danger.
Ce livre est surtout centrer sur les chevaux et les hommes et c'est fascinant ! Pourtant je ne suis pas une mordue des chevaux, il y a pas encore si longtemps de sa j'en avais peur, je ne suis même jamais monté à cheval - à poney oui - mais j'aimerai beaucoup. Et ce livre nous fait aimer les chevaux, même si la plus part des chevaux de ce livre son des redoutables capaill uisce.
Dans ce livre nous nous retrouvons avec Puck et Sean, deux personnages qu'on ne peut que aimer et qui évolue tout au long de l'histoire. D'un côté il y a Sean et son capall uisce Corr, Sean qui a déjà gagner 4 fois auparavant la Course du Scorpion et pour qui cette année, gagner pour lui va représenter un tout autre objectif que les fois passer... Et nous avons Puck et Dove, Puck qui n'avais pas prévue de participer aux courses mais le destin en a décider autrement, pour elle, c'est une nécessiter à sa survie et celle de ses proches... Donc au bout du compte nous nous retrouvons embarqué dans un fabuleux récit avec des capaill uisce dangereux, une famille ou ce qu'il en reste qui se bat pour survivre, un garçon avec un pied sur l'île et un pied dans l'océan et une fille déterminer à gagner.
La romance n'est pas du tout le point central de l'histoire, mais elle reste présente et je l'ai adorer elle est touchante et sincère. Progressive, nous la vivons. Et il y a aussi une autre forme de romance, homme-cheval, Dove et Puck avec une complicité indiscutable et sincère et Sean et Corr qui est très forte, je n'arrive même pas à la décrire, tellement elle est belle.
Parlons maintenant des personnages.
Je l'ai tous adorer, et surtout nos deux protagonistes Sean Kendrick et Puck Connolly, ils sont à la fois totalement différent et pourtant très semblable. Je ne peux pas les décrire, c'est juste impossible, je ne trouve pas les mots, le mieux et que vous les découvriez vous même, vous ne pourrez que vous attacher à eux.
Il y a aussi les secondaires, Finn Connolly que j'ai lui aussi adorer, il est tellement innocent, George Holly qui es très agréable et aide beaucoup dans l'évolution de Sean, Mutt et Benjamin Malvern qui sans eux l'histoire n'aurai pas autant d'action, Gabe Connolly, un des déclencheurs de l'histoire pour Puck. Après il y en a plein d'autre, mais ceux que j'ai cité sont pour moi vraiment indispensable à l'histoire.
Je pense que j'en ai assez dit, ce livre est juste magique et envoûtent. Tout le monde n'aimera peut être pas et c'est vrai que je ne suis pas difficile mais il n'est pas fréquent que je mette un livre dans ma liste de diamant, et pour moi celui-ci à aisément sa place, donc je ne peux m'empêcher de vous le conseiller fortement !

par Megane84
Nil, Tome 1 : Nil Nil, Tome 1 : Nil
Lynne Matson   
Nil est mon coup de cœur de l'année et encore, je pèse mes mots. Je ne sais pas quoi dire tant ce livre m'a transportée au fil des pages. Pour la première fois, j'ai vraiment eu peur pour des personnages fictifs. Je priais pour qu'ils attrapent ces fichues portes, pour qu'ils puissent enfin retrouver leurs vies, je stressais à chaque jours qui passaient dans l'histoire à l'idée que mes petits favoris ne puissent jamais s'échapper de l'Île. L'histoire m'a rappelée Hunger Games et le Labyrinthe sur quelques points mais c'est très loin de ça en même temps, c'est plus qu'une histoire de s'échapper ou de combat dans une arène jusqu'à la mort. C'est de la quête de sa propre force, de la survie et de tant d'autres choses. Tout ça pour dire que Nil ne ressemble à aucun autre livre que j'ai pu lire jusque-là et que je ne regrette pas du tout mon achat.

par Amnasya
La Maîtresse de Rome La Maîtresse de Rome
Kate Quinn   
Un auteur féru de la Rome antique et qui nous entraine avec elle dans cette période de l'An 1 au gré des us et mœurs de l'époque.
Aux vues de la quatrième de couverture je m'attendais à un autre livre, Kate Quinn nous raconte cette époque avec pudeur, nous épargnant les détails sordides mais en étant tout aussi efficace. Bien que soit de notoriété publique le libertinage de ces temps anciens, aucune scène intime n'est décrite et c'est très bien ainsi.
Nous suivons Théa, jeune esclave juive, Lepida sa maitresse, Arius le gladiateur et d'autres protagonistes qui ont marqué l'histoire. Nous nous rendons compte rapidement que les vraies putains n'étaient pas ces esclaves dont on disposait comme de simples morceaux de chair mais bel et bien certaines femmes de la haute société, imbues d'elles même qui collectionnaient les amants, trompaient leur époux et ne toléraient aucune concurrence.
Lepida en est l'exemple vivant, une femme vile et malfaisante qui réveille en nous des instincts violents et nous font espérer sa chute. Un personnage d'envergure cependant remarquable au regard de la position des femmes dans la société romaine, une manipulatrice hors pair et une adversaire redoutable, dénuée de morale et de considération pour autrui.
Thea est une survivante, il sera difficile pour le lecteur de ne pas ressentir d'empathie à son égard, cette enfant, cette jeune fille puis cette femme a subi plus d'épreuves qu'il soit humainement possible d'endurer.
Elle reste pourtant debout face à l'adversité, non résignée mais attendant son heure.

par ccmars
Mardaas, Tome 1 : Le Retour des Immortels Mardaas, Tome 1 : Le Retour des Immortels
Michael Bielli   
Rares sont les fois où j'abandonne un livre en cours de route.... Là ce fut le cas... C'était un supplice de continuer : le style d'écriture est grossier (sans aucun raffinement), immature, fade et superficiel. L'histoire est bateau, les personnages vus et revus et l'humour lourd à souhait.... Ce livre est ultra cliché et on a la sensation que l'auteur a simplement voulu faire du remaché des grands classiques qu'il a pu lire. Si vous voulez de la vraie dark fantasy, passez votre chemin. Mardaas c'est du disney à côté.........
Larmes, Tome 1 : Larmes Larmes, Tome 1 : Larmes
Lauren Kate   
http://aliceneverland.wordpress.com/2014/08/15/larmes-lauren-kate-t1/

J’ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal à m’attacher à Eureka. Elle vient de perdre sa mère trois mois plutôt dans un accident des plus étranges – [spoiler]leur voiture a été emportée par une vague scélérate alors qu’elles traversaient un pont.[/spoiler] Eureka a énormément du mal à s’en remettre. Elle doit aller habiter chez son père, qui s’est remarié quelques années auparavant avec une femme qu’elle n’apprécie guère, et n’arrive pas à s’intégrer à cette vie si différente de celle qu’elle avait avec sa mère.

Tous les éléments sont là pour que l’on éprouve une certaine empathie envers Eureka et ses déboires. Pourtant l’héroïne est fade, totalement apathique, assez égoïste et sans sentiment... Je n’ai pas du tout accroché avec elle. Et elle n’est pas la seule. Les autres personnages sont de la même trempe. On n’est pas proche d’eux, ils m’ont laissé totalement indifférente. Les seuls que j’ai vraiment appréciés sont les jumeaux de quatre ans, William et Claire, et encore.

Il arrive toute sorte d’évènements tous plus bizarres les uns que les autres, mais personne ne semble s’inquiéter plus que cela. [spoiler]Leurs réactions sont totalement irréalistes. En deux mois, Eureka assiste à deux vagues scélérates, manque de se noyer avec ses petits frères et sœurs, mais accepte de monter sans soucis sur un bateau.[/spoiler] Personnellement en un si court laps de temps, j’aurais été traumatisée par l’eau. De même que pour les jumeaux, [spoiler]elle les sauve de la deuxième vague, mais les embarque la semaine d’après sur un bateau… A quatre ans…[/spoiler] Bref inutile de dire que les réactions des personnages m’ont passablement énervées par leur manque total de réalisme.

Quant à l’histoire en elle-même… Le début est long, très long. La mise en place de l’histoire est trop lente. Les descriptions parfois incompréhensibles, personnellement celles des vagues m’ont plus embrouillées qu’autre chose, et j’ai préféré aller chercher directement sur le net à quoi ressemblait une vague scélérate au lieu de m’en tenir à la description (notamment[spoiler] lors de la deuxième, je n’ai strictement rien compris à le description de la situation, même après cinq relectures.[/spoiler] Impossible de m’imaginer l’environnement qu’essayait de représenter Lauren Kate.). Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de détails qui ne servent strictement à rien, et qui cassent plus la lecture qu’autre chose. J’ai même eu parfois l’impression d’avoir une écriture vraiment brouillonne. Dès qu’il y a de l’action, cela retombe immédiatement. Il y a bien trop de longueurs, de passages vraiment ennuyants, et de temps morts.

L’action est vraiment difficile à arriver. Sur 500 pages, j’en ai passé 400 à me demander s’il fallait vraiment que je continue ma lecture. Les 100 dernières relèvent un peu le niveau, même si la fin m’a semblé vraiment fouillis. L’atmosphère est vraiment très sombre. De ce côté là Lauren Kate a bien su nous le faire ressentir. Mais il y a trop de morts pour que cela apporte du réel à cette histoire.

Par contre, l’histoire et le mythe qui entourent Eureka sont eux vraiment magnifiques. J’ai vraiment apprécié la découverte de la signification des trois objets qu’a légués Diana à sa fille Eureka. La recherche de[spoiler] la traduction du grimoire [/spoiler]est ce qui m’a fait continuer ma lecture.

J’ai été énormément déçue par ce livre. Je n’ai vraiment pas réussi à accrocher. Trop de longueurs, des personnages fades et un vrai irréalisme dans leur ressenti et leurs actions. Une fin qui m’a fait penser à Alice au pays des merveilles. Pourtant je pense qu’il y a énormément à faire avec le mythe et la légende qu’a mis en place Lauren Kate. Je lirai la suite, certainement, mais j’en attends vraiment beaucoup. Pour l’instant, Larmes est vraiment un beau livre à avoir dans sa bibliothèque, mais pas si bon que cela…

par Kesciana