Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aluna : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
Suzanne Collins   
Un 3e tome à la hauteur de l'histoire, même si un peu moins bon en terme de rythme. J'aurais préféré plus d'interactions entre nos personnages principaux (Katniss et Peeta) et moins de "rapidité" et d'"expédition" dans certaines actions. Tout s'est déroulé trop vite par moments. Autrement, c'est un bon livre à lire dans son canapé. Et pour le coup, les films en valent largement la peine. J'ai vu la partie 1 du 3e Tome au cinéma et la 2nde y passera également dès sa sortie !

http://imanbooks.blogspot.fr/2014/12/hunger-games-t3.html

par Aluna
Les stagiaires Les stagiaires
Samantha Bailly   
http://bunnyem.blogspot.ca/2016/12/les-stagiaires.html

J'ai seulement découvert Samantha Bailly cette année et c'est ici mon 3e roman de l'auteure, après le diptyque de Nos âmes jumelles (vivement le tome 3 !). Sortant d'une panne de lecture, j'avais envie de retrouver la plume addictive et poétique de Samantha qui m'avait tant plu et que j'espérais retrouver. Ça n'a pas raté puisque j'ai dévoré ce roman que j'avais du mal à reposer tant je m'étais attachée aux stagiaires et voulait savoir ce qui allait advenir d'eux. Nous suivons principalement Ophélie, la jeune provinciale débarquée à Paris et Arthur, le gosse de riche au tempérament rebelle pendant six mois, lors de leur stage chez Pyxis. Une nouvelle fois, l'auteure nous touche sans détour en nous proposant des situations de vie que l'on a tous vécu. J'ai suivi les personnages avec ce sentiment de nostalgie presque constant qui me rappelait mes propres débuts dans la vie active et c'est certainement la plus grande force de l'auteure. Pyxis est une entreprise qui développe des jeux vidéo et publie des mangas, en clair, elle parle directement aux nouvelles générations, les geeks, les otaku et les passionnés. Elle joue avec les références modernes et romance avec brio les situations de vie que l'on a tous vécu : le 5 à 7 qui dégénère, le plan galère du nouvel an, la fête de Noël de l'entreprise etc... Le seul mini reproche que je pourrais faire sur ce roman et qui me prive du coup de cœur serait le côté super cliché des personnages. Le gosse de riche qui veut se rebeller et trompe sa copine, la provinciale naïve qui fait rêver tous les gars, l'otaku fan de ses mangas qui ne sort pas de chez elle etc...

"Les personnes sont des vagues; oui c'est ça. Il y a celles qu'on voit frémir à l'horizon, celles qui nous touchent puis se rétractent, celles qui nous font couler... et celles qui nous portent."

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

En résumé, ce fut un excellent moment de lecture qui passe très proche du coup de cœur. Samantha Bailly a un don incroyable pour vous accrocher dès les premières lignes et je compte bien lire tous ses autres romans.

par BunnyEm
Autre-Monde, Tome 2 : Malronce Autre-Monde, Tome 2 : Malronce
Maxime Chattam   
Un livre trés prenant qui répond à certaine questions du 1er tome, mais qui en ouvre encore autant... J'adore l'idée de l'auteur de ne pas faire un groupe de méchant et un groupe de gentil, mais de scinder le société en 2 parties distinctes: les enfants et les adultes, mais on apprend que le blanc, n'est pas tout blanc et le noir tout noir, il y a des "traîtres" des 2 côtés... Seul bémol: un personnage va me manquer, mais qui sait, dans ce monde pleins de surprises (bonnes ou mauvaises) on va peut-être le retrouver, je l'espére en tout cas...

par siegrid
Noire Neige Noire Neige
Nicolas Skinner   

Mon avis
Avec « Noire Neige », nous sommes face à un roman très sombre, parfaitement ancré dans son style : la Dark Fantasy. L’histoire est poignante, les personnages nombreux, l’atmosphère ténébreuse, la violence très présente. Je dois prévenir les âmes sensibles que c’est un livre qui possède des scènes très dures, même si très bien écrites !
Il y a notamment une scène de torture qui m’a littéralement retourné l’estomac à la moitié du livre et j’ai eu un peu de peine à m’en remettre. Pourtant, j’adore ce qui est sombre, mais ici c’est vraiment très détaillé et je préfère le souligner.
L’histoire est relativement complexe : Nous avons ici affaire à une multitude de personnages dont les destins s’entremêlent au fur et à mesure de l’histoire. On suit leurs différentes histoires au long du livre : Le départ du peuple du sud, menacé par la famine, pour les terres du nord, prospère ; Un attentat que se prépare contre le roi du Nord, Warkhan, impliquant un homme de haut rang, mais également un pauvre mendiant ; Un fauconnier émérite qui chasse une bête qui terrifie les bergers du nord ; La passion d’un chevalier narcissique pour une servante qui l’ignore…
Quant aux personnages, il serait trop fastidieux de tous les détailler, tant ils sont nombreux, mais ma préférence va sans conteste au jeune Prodis, au départ très timide et pas forcément doué, qui va révéler son courage et sa ténacité au fil du livre. J’ai également apprécié l’évolution du personnage de Warhan, le roi qui apparaît en début de livre très sombre, tyrannique et mauvais, mais qui, au fil du livre, se découvre une face bien plus humaine, se remettant facilement en question et tentant d’arranger les choses du mieux qu’il peut, même si c’est un peu tard.
La violence, la sournoiserie et la manipulation imprègnent ce roman d’un bout à l’autre, et c’est une atmosphère très étrange qui s’en dégage donc, où on se sent parfois lourd, lourd comme cette neige noire qui tombe.
Les différentes récits qui s’entremêlent rendent ce récit absolument passionnant et j’ai adoré me plonger dedans. Si j’ai une petite critique, c’est pour le dénouement de l’histoire, relativement expédiée par rapport au reste du livre, et j’ai trouvé cela un peu dommage. Avec toute l’action des 70% du roman, je m’attendais à une implosion sur les 30 derniers pourcents, mais cela n’a pas été le cas. Mais pour autant, la fin est parfaitement adéquate et j’ai refermé ce livre avec l’impression d’avoir obtenu toutes les réponses que je cherchais. Il pourrait y avoir une suite comme le contraire, il n’y a pas d’arrière-goût d’inachevé. On termine ce livre en ayant le sentiment d’avoir passé un bon moment avec les différents personnages de l’histoire.
La plume de Michaël Pastier est très belle, avec un vrai point fort en matière de description, que cela soit pour les paysages ou les scènes de combat et de torture, j’ai trouvé qu’il avait vraiment su rendre une atmosphère envoûtante à son récit.
Mais surtout, nous avons là une écriture franche, complexe (un peu comme son roman en fin de compte), avec des tournures de phrases élaborées et une belle capacité à faire frissonner le lecteur. Je suivrai ses futurs livres avec beaucoup de plaisir !
Ce que j’ai ressorti de ce livre, outre l’horreur de certaines scènes qui montrent la violence et l’obscurité de l’âme humaine, ce sont principalement les retors, les caractères manipulateurs et sans merci de plusieurs personnages du roman. La plupart d’ailleurs sont empreints de noirceur et ceux qui sont bons (les enfants, les femmes, les sages ou les mendiants) meurent les premiers, parfois dans des souffrances terribles. Ces différents aspects du livre m’ont donné l’impression d’être face à critique très sombre de la nature humaine (en particulier de celle de l’homme), où on ne peut faire confiance à personne, pas même à son meilleur ami, ou son vassal le plus proche, et où l’être humain peut être capable des pires atrocités.
Le titre du livre « Noire Neige » représente parfaitement ce sentiment glaçant et terrifiant : Une neige, qui se devrait d’être immaculée (et donc pure) a la couleur des cendres et de la destruction. Un peu comme l’homme, qui se devrait d’être bon, possède une âme plus ténébreuse que la nuit.

Enclave, Tome 2 : Salvation Enclave, Tome 2 : Salvation
Ann Aguirre   
Je suis définitivement amoureuse de ces livres et de Del.
Et ce deuxième tome est 100 fois mieux que le premier, plus addictif, plus prenant, plus touchant, plus tout !
En tant normal je préfère toujours les premiers tomes car j'adore découvrir l'univers et les personnages mais dans ce cas là, je préfère le deuxième tome et de loin.
Et ce deuxième tome est tout autant une découverte que le premier mais en mieux.

Dans ce deuxième tome nous nous retrouvons à Salvation, une ville un peu particulière, où la plupart des gens ont très peu d'ouverture d'esprit. Surtout concernant les rôles de l'hommes et de la femmes. Ce que Trèfle ne comprend pas. Et bien sûr, elle va à l'encontre de tout leurs mœurs et n'en fait qu'à sa tête. Et c'est ça que j'ai aimée !

Trèfle est une héroïne avec un âge jeune mais un esprit très mature. Elle est courageuse et prête à tout pour ceux qu'elle aime. Et elle est dans une découverte perpétuelle, c'est assez marrant de voir sa vision des choses pour des choses qui paraisse normal à nous lecteurs.

Del est un des personnages clé de l'histoire et je l'ADORE. Même si au début du livre j'avais envie d'aller lui botter le derrière... Après il s'est rattrapé donc ça allait mieux. J'aime ça façon d'être toujours fidèle à Trèfle, c'est mignon et touchant. Et je suis impatiente d'en apprendre plus sur lui et surtout de son évolution dans le tome 3, après ce qu'il lui est arrivait dans le tome 2...

Tegan, c'est un personnage dont je ne suis pas trop attachée, en fait au début du livre, je ne pouvais même pas me la voir. Je peux la comprendre mais je ne cautionne pas ça façon d'agir. Heureusement, elle se rattrape tout au long du livre et surtout à la fin.

Bandit, honnêtement, malgré toutes les horreurs qu'il a faites, comment ne pas le trouvé touchant ?! Surtout quand on voit son adoration, sa ténacité et la fidélité qu'il a pour Trèfle. Bon après certes, je préfère qu'il reste ami avec elle. Même si ça le fait souffrir. J'espère qu'il quand même sa fin heureuse.

Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé leurs relations avec Trèfle pour la plupart et j'espère qu'elle les retrouvera dans le tome 3....

Maintenant, je tiens aussi à dire que je trouve les Monstres assez fascinant, horrible mais fascinant.

Voilà, cet avis est un peu brouillon mais j'avoue que pour ce livre j'ai un peu de mal à mettre par écrit ce que j'ai ressentie.
Je peux juste vous conseillez de foncez achetez les deux premiers tomes d'Enclave !

Je ne peux déjà plus attendre le troisième et dernier tome, vivement 2014 et en espérant qu'il sorte tout début 2014, avec de la chance !

par Megane84
Les Sept Lames, Tome 2 : Un Voleur dans la Nuit Les Sept Lames, Tome 2 : Un Voleur dans la Nuit
David Chandler   
C'est la suite du 1er tome et Malden se fait "engager" par le barbare Mogret pour tuer un démon.Il gagne Langacide.
Enclave, Tome 1 : Enclave Enclave, Tome 1 : Enclave
Ann Aguirre   
Dès les premières pages on rentre dans l'histoire, ce qui est assez étonnant pour un premier tome ! Les pages se tournent toutes seules.

La première partie nous entraine dans ce monde souterrain, sombre, étrange, intriguant. Je me suis vite attachée aux personnages de Trèfle & Del, Chasseurs tous les deux, ils sont désignés comme partenaires, Ils doivent, ensemble, protéger l'enclave des Monstres (alors j'ai vu souvent le mot zombies dans des chroniques, je comprend toujours pas pourquoi, se sont des montres c'est tout, rien de mort vivant la dedans, et d'ailleurs beaucoup de questions restent encore en suspens sur ces êtres, même si j'ai ma petite idée, en tout cas rien de surnaturels, aucuns morts n'est revenu à la fin. Bon y a de quoi flipper quand même lol) J'ai adoré cette notion "partenaire" ce n'est ni un couple, ni une amitié, se sont deux personnes que tout oppose: ici leur passé, leur sexe, leur âge, mais qui pourtant doivent se faire confiance mutuellement, quoi qu'il arrive, il sera là pour toi, pour te sauver, pour te booster. Ça rappelle un peu toutes les séries et films policiers, ils se disputent mais ils feraient tout pour l'autre. Et moi j'adore ça ! que ça évolue ou pas par la suite, c'est une relation forte et dans le cas de l'enclave, c'est un soutient dont on a besoin.. Le confinement, renforce les émotions, qu'elles soient pures comme noires. Je me suis souvent révoltée contre certains actions des Ainés, choquée, triste, en colère !! C'est d'ailleurs un de ces décisions injustes et cruelles de cette société qui nous fait passer à la deuxième partie..

Nous nous retrouvons maintenant au dessus. De beaux passages sur les découvertes de ce monde là, l'émerveillement face aux choses que Trèfle ne connaissait pas, comme le soleil, la pluie, les boutiques.. mais aussi d'autres plus durs, avec la peur de l'inconnu, des inconnus, d'autres genres de monstres. C'est l'occasion de faire de nouvelles rencontres, des bonnes comme des mauvaises, c'est un groupe tout à fait hors du commun qui se forme par là suite et qui nous emmène vers la quête d'un idéal de vie. Combat, entraide. Une chemin semé d'embuches ....

J'ai beaucoup aimé ce roman, bien souvent il m'a fait pensé au film "je suis une légende" avec Will Smith. Comment deviendrait notre monde si on survivait à l'apocalypse? certaines notes de l'auteure à la fin, montre tout le travail fait pour être réalise et j'avoue être assez impressionnée, tout est crédible, ce qui est d'ailleurs le plus angoissant. La fin est super, enfin une pas frustrante, quoi que je me languis quand même la suite qui sortira en aout, pour retrouver ces personnages, ces survivants.

[ http://regina-falange.skyrock.com/3005428227-Enclave-Ann-Aguirre.html ]
L'Épée de Vérité, tome 2 : La Pierre des Larmes L'Épée de Vérité, tome 2 : La Pierre des Larmes
Terry Goodkind   
Un 2e tome moins bon que le 1er, mais sympathique malgré tout. L'univers de l'auteur est de plus en plus large, on en découvre plus et c'est super. Cela dit, les personnages deviennent de plus en plus "parfaits" et du coup, on se demande comment se présentera la suite. À voir :-)

http://imanbooks.blogspot.fr/2015/01/lepee-de-verite-t2.html

par Aluna
La course La course
Hina Corel   
Tout d'abord je souhaite remercier Nat, de Nats Editions, ainsi que l'auteur, Hina Corel, pour m'avoir fait découvrir ce roman.

Avant de commencer ma lecture, je ne savais qu'une chose à propos de ce roman. Le slogan de la Course : « Méfiez-vous de vos adversaires, encore plus de vos alliés ». Avec une accroche pareille, je ne pouvais qu'être dans le bain dès les premières lignes ! Je m'imaginais un Hunger Games mélangé à une chasse au trésor. Je ne pouvais pas être si proche de la réalité. Et si éloignée en même temps.

Entre fantasy et dystopie, ce roman nous fait découvrir le monde de Kimlay, participant à la nouvelle édition de la Course. Le but est simple : rester en vie, et gagner. Car si elle gagne, elle pourra réaliser son souhait le plus cher. Et je parle littéralement. Alors, bien sûr, vous vous doutez bien qu'il ne s'agit pas de grimper dans une voiture et de faire le tour d'un circuit. Déjà, parce qu'il n'y a pas de voiture dans ce monde, mais des aldaplanes ; et ensuite, parce que le circuit en question, c'est le monde qu'a inventé l'auteur.

La jeune fille devra traverser des terres désolées ou dangereuses, affronter des périples qui mettront sa vie et celles de ses coéquipiers en jeu. Elle ne s'ennuiera pas, et nous non plus ! J'ai tourné les pages à une vitesse folle, voulant toujours savoir ce qu'il se passera ensuite, et qui gagnera cette Course folle. Le rythme est effréné, les palpitations étaient au rendez-vous, et j'ai même eu quelques larmes sur certaines scènes vraiment touchantes.

Quant aux personnages, ils sont très bien travaillés, et recherchés. Kimlay n'est pas du genre « gentille fille bien sage ». Elle est même plutôt l'inverse, à croire que tout lui revient de droit et que seul son objectif à elle compte, quitte à ignorer celui des autres. Elle passe vraiment pour une fille antipathique, et j'aime beaucoup ça ! Il lui fallait quelques claques pour la remettre à sa place, et l'auteur ne s'en est pas gênée !

D'autres personnages m'ont également bien plu, comme Zath ou Ossian, ainsi que Sidnay, la sœur jumelle de Kimlay, qui m'a surprise à plusieurs moments du récit.

En bref, un excellent roman. C'était la première fois que je lisais cette auteur dans ce genre plutôt dystopique et je suis conquise par son style et la fluidité de sa plume. Je la relirai très vite, je pense. Enfin, encore faut-il qu'il y ait d'autres sorties, car je pense avoir déjà presque tout lu ! Au boulot, Hina :-)

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2014/10/la-course.html
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
Une lecture quelconque au départ, qui a fini par susciter mon intérêt en milieu de lecture. Dès lors, le livre devient riche en émotion, en réalisme, en profondeur et en messages sur la vie. Malgré un style auquel je n'ai pas accroché, j'ai aimé lire ces messages, les analyser, y réfléchir. Ce n'est pas un coup de coeur, mais c'est, je pense, un livre à lire car on en apprend forcément quelque chose ! À bon entendeur ?

http://imanbooks.blogspot.fr/2014/09/nos-etoiles-contraires.html

par Aluna