Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aluna : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La Horde du Contrevent La Horde du Contrevent
Alain Damasio   
Le travail de l'auteur est énorme, on retiendra notamment le concours de palindrome au milieu du livre qui est tout simplement majestueux, un vrai travail de génie. Les idées sont bonnes également, les personnages travaillés. C'est un classique de S.F-Fantasy à lire, mais surtout pas pour les débutants car le style est vraiment lourd et il y a beaucoup de personnages à suivre (22 ou 23, racontés à la 1ère personne...). Je ne le recommande donc qu'aux lecteurs aguerris ou en quête de nouvelles sensations.

http://imanbooks.blogspot.fr/2014/12/la-horde-du-contrevent.html

par Aluna
La prophétie d'Alysiane, tome 1: Les Elus La prophétie d'Alysiane, tome 1: Les Elus
Justine Patérour   
Ça faisait un petit bout de temps que les livres des éditions Valentina me faisaient de l'oeil et La prophétie d'Alysiane en faisait partie. Je me suis donc laissée tenter.
J'avoue que je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Je suis un peu mitigée entre deux sentiments et je n'aime pas bien ça. J'ai mit énormément de temps avant de le finir. Une dizaine de jours, ce qui n'est vraiment pas dans mes habitudes.

Je n'ai pas tellement réussit à adhérer au style d'écriture de l'auteure. Je ne sais pas ce qui m'a déplut, peut-être le fait trop simpliste sur quelques points. J'ai trouvé que le tout mettait un temps fou à se déclencher et je m'ennuyais un petit peu vers le début. J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, qui pourtant est une idée géniale. En revanche, le gros point positif de l'écriture, c'est le fait d'avoir les points de vues de nos trois héros lorsqu'ils ne sont pas ensemble. On n'est pas uniquement concentré sur Alicia qui reste l'héroïne principale et ça, c'est vraiment chouette !

Concernant les personnages, je n'ai pas réellement accroché à l'un d'entre eux. Je les ais trouvé un peu trop "adolescent" à mon goût surtout au niveau des dialogues et parfois même des caractères/réactions.
Alicia, je n'arrive pas à l'apprécier... Elle a son petit caractère, ce qui n'est pas si dérangeant que ça, mais il est assez contradictoire. Elle essaie de se montrer téméraire, grande fille, mais elle manque cruellement de maturité, pleure souvent pour pas grand chose et n'est pas très fute-fute. Je lui trouve un petit côté Mary-Sue.
Sarah, pas grand chose à dire sur elle, c'est peut-être le personnage que j'apprécie le plus malgré sa grande susceptibilité. Je trouve qu'Alicia lui fait même un peu de l'ombre et c'est bien dommage. J'aimerais bien que son personnage soit plus "creusé".
Quant à Stephan, le parfait stéréotype du "bad boy au cœur de guimauve". Je n'ai généralement rien contre ce genre de personnage, mais je dois avouer que pour le coup, je n'ai pas plus réussit à m'attacher à lui. Il est un peu lourd avec son humour, en revanche, j'ai énormément aimé son sens de la répartie.
Comme je ne vais pas passer au peigne fin tous les personnages, je vais faire un gros. Je n'ai pas ressenti d'émotions venant de leur part, ils étaient un peu plat à mon goût.

Pour l'intrigue, je l'ai adoré. La prophétie et compagnie, c'est assez courant dans ce genre de bouquin, mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. C'est assez classique, mais on adhère ou on adhère pas et pour le coup, j'ai adhéré. Certains rebondissement étaient prévisibles, d'autre non. Par contre, contrairement à certain, la relation Alicia/Tonerre, je n'en vois pas tellement l'utilité et j'ai un peu moins aimé. Peut-être que ça change avec le deuxième tome, mais pour le moment, je ne suis pas tellement fan de ce lien qui les unis.

Pour finir, la fin me donne envie de me sauter sur la suite, donc je la commanderais d'ici peu !
Pour un premier roman, je souhaite quand même tirer mon chapeau à l'auteure. Bon courage à elle pour la suite !

par Philla
L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des Ombres L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des Ombres
Brent Weeks   

Ce livre trainait dans ma pal depuis... 5 mois (déjà ?!) ! Et si j'avais su que cette histoire serait un tel coup de coeur, je l'aurais lu beaucoup plus tôt !

Une mise en place de l'histoire très sombre, très dure. La violence règne dès les premières pages du livre.
Le vocabulaire utilisé et violent et cru, et accentue l'impression de malaise que l'auteur veut faire ressentir à ses lecteurs.
Le style d'écriture est fluide, vraiment très agréable à lire. Un point cependant qui n'est pas dans le livre mais qui aurait été très utile durant la lecture, c'est un lexique, afin de pouvoir mieux comprendre et se repérer dans les termes utilisés.

Cotés personnages, on sens tout de suite que l'auteur les à travaillés.
Durzo Blint, le pisse-culotte, est sans aucun doute mon personnage préféré. Froid, mystérieux, complexe, c'est le personnage le plus énigmatique de l'histoire. Un coup on l'adore, un coup on le maudit, il ne fait rien qui ne serve pas ses propres intérêts. Très dur envers son apprenti, autant pendant ses entraînements que dans ses paroles, il n'en reste pas moins protecteur, même si ses actions nous laissent souvent mitigés.
Logan est également un personnage que j'apprécie beaucoup. Meilleur ami de Kylar, c'est une force de la nature. Droit et loyal, il trouve toujours la force de rester debout malgré les malheurs qu'il a vécu.
Kylar lui, enfant des rues devenu apprenti pisse-culotte, est un personnage très attachant. Tout le temps pris entre deux feux, il doit choisir entre la promesse faite à son maître et ses propres sentiments. Autant dire que ca lui réserve de belles surprises... !

L'intrigue est très bien ficelée. Entre complots politiques, meurtres et trahisons, l'auteur nous mène dans une intrigue des plus complexe. Plus l'histoire avance et plus le nœud se complique et se resserre. Une chose est sûre, Brent Weeks est fort. Très fort. Il nous promène dans son histoire comme un toutou au bout d'une laisse ! Et nous pauvre lecteur, nous suivons ! Autant dire que c'est très frustrant !

Petit plus, des ellipses temporaires font leurs apparitions lors de l’entraînement de Kylar. Ca ne dérange absolument pas et permet justement de garder une part de mystère, comme si Durzo Blint se méfiaient même des lecteurs et voulait garder sous silence les secrets de ses connaissances. De plus, ca permet de passer plus rapidement une partie qui serrait vite devenue lassante et répétitive à la longue.

Bref, pour résumer, gros gros coup de coeur pour cette lecture. Un dernier mot ? Je veux la suite !!

par Synafae
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
Les enfants de Calliope Les enfants de Calliope
Cyane   
http://story-of-books.blogspot.com/2014/06/chronique-les-enfants-de-calliope-tome.html

17/20
C'est une chronique qui va être très difficile à écrire étant donné que le résumé reste très évasif concernant l'intrigue du roman et je n'aurai jamais imaginé que celle-ci serait d'une telle nature alors je vais vous en dire le moins possible pour ne pas vous spoiler ce superbe roman.
En 1985, Juliette paraît être une adolescente comme les autres, avec ses désillusions amoureuses, ses questions sur la vie et autres problèmes liés à cette période de la vie. Cependant, les apparences sont parfois trompeuses et ce n'est pas seulement une adolescente comme les autres, ça est une adolescente avec un oncle scientifique, loufoque et qui lui offre toujours à Noël un cadeau surprenant qu'elle doit garder secret. Son père et son oncle cachent un grand secret et ils vont entraîner Juliette malgré eux dans une histoire inoubliable de laquelle elle ne reviendra peut-être pas.

Tout d'abord, nous découvrons avec Juliette cet univers totalement différent et obsédant, riche en curiosité et en découvertes, un univers auquel elle tente de s'adapter, duquel elle tente d'apprendre les règles et les mœurs, et dans lequel elle essaye de se faire une petite place. Et au milieu du récit, c'est le grand choc, la grande découverte, le grand rebondissement, qui, en plus de relier tous les éléments de l'intrigue entre eux, permet de relancer une nouvelle intrigue passionnante et à l'enjeu immense tant pour les personnages impliqués que pour le futur de l'humanité. L'intrigue voit alors son rythme s'accélérer considérablement et prendre un souffle nouveau, elle devient, si c'est possible, encore plus prenante. L'intrigue prend une dimension plus policière, totalement inattendue mais très bien exploitée et menée par l'auteur. Ce mélange de roman policier et de science fiction est surprenant mais parfait, une superbe réussite.

L'écriture de l'auteur est extrêmement riche et approfondie, jonglant habilement avec des descriptions recherchées et très poussées, des émotions très variées et très bien transmises et mises en valeur avec subtilité ainsi qu'avec une action au rythme qui s'accélère progressivement, laissant au lecteur le temps de s'adapter à son univers avant d'approfondir son intrigue. C'est une écriture très spéciale mais que j'ai adorée, une écriture très en profondeur et une plume magnifique qui utilise les mots à merveille dans des phrases longues et complexes aux détails scientifiques sans jamais perdre son lecteur en chemin. Jonglant avec une maîtrise exquise entre science fiction et policier, comment ne pas succomber à cette plume et cet univers superbes?

L'univers est très poussé, très recherché et approfondi, où rien n'est laissé au hasard, chaque détail est utilisé pour servir au mieux l'univers et le récit. Une chronologie importante et très recherchée est mise en place, on sent que l'auteur s'est énormément impliquée pour rendre un récit à l'univers et l'intrigue aboutis au maximum et c'est réussi, elle nous livre ici une formidable histoire, bien pensée et bien écrite qui m'a totalement emportée.

Il y a beaucoup de personnages dans ce roman, mais l'auteur les intègre très bien à son récit et utilise quelques petits rappels aux bons moments et au final, je ne me suis pas perdue parmi ses nombreux personnages. Juliette est un personnage touchant qui évolue beaucoup au cours de ce récit, d'adolescente mal dans sa peau elle devient une jeune femme forte et déterminée et elle franchit de nombreuses épreuves qui la rendent plus forte, c'est un personnage ultra attachant et auquel on s'identifie vite dans cet univers fantastique. Lucie et Calliope sont elles aussi des personnages très intéressantes, aussi différentes que complémentaires, leurs points de vues apportent beaucoup de richesse et sont très intéressant pour comprendre mieux ce que l'on ressent en vivant dans cet univers depuis toujours.

La fin est riche en action et en émotions, entre rebondissements, peur, remises en questions et évolutions. Une très belle fin, qui laisse néanmoins des questions en suspens et qui promet donc un deuxième tome aussi magnifique que celui-ci car l'univers est tellement parfait qu'il peut être encore approfondi, utilisé et porté une nouvelle intrigue, j'ai hâte de savoir ce que l'auteur nous réserve pour cette suite.

Les +: l'univers très très approfondi, l'intrigue, l'écriture magnifique, les personnages,...
Les -:///

En conclusion, ce roman est un véritable page-turner, totalement passionnant, touchant et qui à en plus le mérite de faire réfléchir quand à l'avenir de l'humanité. J'ai complètement succombé à l'univers qui m'a séduite du début à la fin et que je suis très pressée de retrouver dans le prochain tome. Un roman que je vous recommande si vous n'avez pas peur des descriptions et de la science fiction, si vous aimez les intrigues policières et être bluffé par l'imagination d'un auteur, lancez-vous!

par MelM
Delirium, Tome 3 Delirium, Tome 3
Lauren Oliver   
Juste quatre mots : Faites tomber les murs

par laura31
Delirium, Tome 1 Delirium, Tome 1
Lauren Oliver   
Wahou, Wahou et re-Wahou!
Que dire? Un livre magique? Magnifique?
Au début il faut s'accrocher car il y a plein de choses à comprendre: la Procédure, leur mode de vie (au moindre écart de conduite: coups de matraque), la famille de Lena...
Les personnages sont attachants mais je regrette un peu que Grace ne soit pas plus présente... Alex est encore un de ces garcon trop beau et trop parfait =)
Pendant qu'on lis le livre on ne se rends pas compte à quel point on aime et quand on le pose on se dit "Mince, je l'ai déjà fini !!"
Vivement le tome 2 car cette fin nous laisse un peu sur notre faim =)

par Rachel
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05
Chroniques du Monde Émergé, Tome 1 : Nihal de la Terre du Vent Chroniques du Monde Émergé, Tome 1 : Nihal de la Terre du Vent
Licia Troisi   
Ce livre est tout simplement super : on se met facilement à la place de Nihal grâce à l'écriture géniale de l'auteure. L'histoire est passionnante, ce livre a tout pour lui.

par celle13