Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AlyStories : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Nothing more, Saison 1 : Landon Nothing more, Saison 1 : Landon
Anna Todd   
Un premier tome ennuyeux comme la pluie. Une histoire qui n'en est pas vraiment une, des personnages passifs et une intrigue inexistante.
Pas de suite pour moi.

Nothing less, tome 2 : Between Nothing less, tome 2 : Between
Anna Todd   
J'ai préféré ce tome au premier parce qu'on en apprend clairement d'avantage sur les personnages...mais honnêtement, je pense que tout aurait largement pu tenir en un seul tome, surtout en supprimant la plupart des longueurs et des répétitions inutiles.
Autres reproches: il y a des points qui n'ont pas été éclaircis et des questions toujours sans réponses, [spoiler]comme par exemple: pourquoi les gens de la "famille" de Nora ont t-ils deux prénoms, Nora elle s'appelle Nora ou Sophia ? Son beau frère, c'est Ameen ou Todd ?[/spoiler] à un moment ça m'a un peu agacé.
Bon sinon, dans l'ensemble, c'était une lecture facile et sans prise de tête.
Je suis contente d'avoir enfin eu le fin mot de l'histoire de l'univers d'After/Landon.
Et curieusement je ne suis pas triste de quitter cette saga, je ne sais pas, je pense que l'ensemble de l’histoire ne valait pas tous ces tomes .... [spoiler]mais bon lorsqu'il est question de faire du fric... [/spoiler]

par Nolany
Savage Rider Savage Rider
Lil Evans   
https://lecoindeslivres.blogspot.com/

Dans ce roman, l'auteur nous pose une romance au coeur d'un gang de bikers et si elle s'inscrit dans un registre vu et revu, elle ne manque pas de tomber dans les clichés du genre.

Le début était pourtant prometteur, nous laissant présager des personnages hauts en couleurs, de l'action à revendre avec ces nouveaux voisins venus d'un autre monde, le tout saupoudré d'une belle histoire d'amour à vous en faire baver d'envie. Je ne mentirais pas en disant qu'il m'est arrivée d'avoir quelques frissons au cours de ma lecture mais contre toute attente, ils ont été d'appréhension.

Si au départ, les personnages m'ont fait esquisser de maigres sourires, ils m'ont rapidement fait lever les yeux au ciel. Ici, nous avons affaire à trois protagonistes pour le moins insipides. De prime abord, Ebony est le genre d'héroïne que j'aime. Passionnée de littérature au point d'en avoir fait son métier -qui ne rêverait pas de gagner sa vie en chroniquant des livres, à défaut de les écrire - impétueuse, volontaire et drôle. Elle aurait pu être de celle qui me marque à jamais si l'auteure n'était pas tombé dans l'excès en la rendant insupportable. Certaines de ses réactions sont tout simplement invraisemblables, allant jusqu'à la rendre ridicule en essayant de lui donner de la répartie à tord et à travers. Là où son mordant aurait pu me faire rire, il m'a profondément agacée tant je le trouvais exagéré. Sans compter qu'elle ne cesse de passer du coq à l'âne. Elle ressent tout et son contraire et n'a de cesse de se jouer tantôt à l'amoureuse transie, tantôt à la femme de caractère. A ne pas vouloir se laisser marcher dessus, elle en devient réellement crispante.

Pour ce qui est de ses acolytes, le bilan n'est pas plus positif. Indy est tout aussi irritant que sa comparse. Une chose est sure, ils se sont bien trouvés. Je passe sur les descriptions redondantes de son magnifique physique que l'auteur nous fait manger à toutes les sauces, pour m'attarder plus en détail sur sa personnalité. Indy est bien trop gentil pour faire parti d'un gang et ce, même s'il y est plus ou moins contre son grés. Je ne l'ai pas trouvé crédible pour un sous, d'autant que lorsque l'on attend de lui LA réaction, il patiente pas moins de dix jours avant de nous la donner. Comme son acolyte féminin, il souffre du syndrome du "trop". Trop doux, trop mou, trop gentil. En somme, il ne se dégage rien. Un homme parfait manquant cruellement de saveur.

En revanche, Ax relève un tantinet le niveau. Contre toute attente, l'auteure a choisit de nous offrir un récit à deux voix, et non pas trois, nous permettant ainsi de découvrir un peu plus le chef des bikers. Ax n'est pas à la hauteur de son rôle et nous sommes bien loin du Jax de Son's of Anarchy mais il n'en demeure pas moins qu'il reste le personnage le plus agréable de ce roman. Ax souffre des clichés pré-établis du bad-boy en herbe mais a au moins le mérite de pimenter un peu le récit avec son esprit torturé et ses réactions aussi impulsives que redoutables. Du reste, s'il ne m'a pas totalement convaincue, il est celui pour qui j'ai eu le plus d'affection.

Je passe sur Soren puisqu'en plus d'être quasiment inexistant et de ne pas servir à grand chose hormis de tenir le rôle de l'ami rébarbatif, il n'est là que pour servir à dessein.

Mais c'est la rapidité déconcertante avec laquelle chacun de nos trois personnages se confie, où réside ma principale difficulté. En effet, il aurait été plus judicieux de laisser courir quelques secrets plutôt que d'en dévoiler l'entièreté en un chapitre et qui plus est, dès le début de l'histoire. A croire qu'il n'est rien de plus facile que de se confier de bout en bout à une personne que l'on vient tout juste de rencontrer. Ce choix me semble encore plus étonnant puisque Ax et Indy sont censés trempés dans des affaires plus que louches et qu'il n'est pas du tout dans leur intérêt d'en dévoiler la teneur. Qui plus est, leurs états d'âmes sont quelque peu risibles, au vu du milieu dans lequel ils gravitent.

Pour ce qui est de l'écriture, je n'ai tout simplement pas accroché au style de l'auteure. Elle est simple mais manque cruellement d'efficacité. Suivant les chapitres, les moments ou mêmes les points de vue, le style peut changer du tout au tout (brut de décoffrage/niais au possible), comme si l'auteure n'avait pas réellement trouvé chaussure à son pied, laissant à la lectrice que je suis, un goût certain d'inachevé.

Contrairement à ce que laissait présager la double voix, nous n'avons pas affaire à un triangle amoureux, ce qui rend le parti pris de l'auteur d'offrir des chapitres à Ax quelque peu déroutant, bien que je ne le regrette pas. Etonnant également, le choix de ne pas s'être fixé sur l'intrigue décrite dans la quatrième. En effet, nous devons bien attendre les trois quart du roman avant d'entrer réellement dans le coeur de cette histoire de lettres macabres. Choix dommageable puisque le reste du temps, nous tournons exclusivement autour de l'histoire d'amour ou plus particulièrement autour de la pseudo tension sexuelle des personnages qui n'existe pas et n'arrivera à son apogée qu'à la fin du roman. Pour le New Adult on repassera !

Si tout le roman se veut trop sage, trop gentillet et bien trop gnangnan pour le thème originairement abordé, la palme d'or de l'invraisemblable revient tout de même à la révélation finale et aux conséquences qui en découlent. J'en ai rit tellement c'était prévisible et grotesque à la fois. Une fois de plus, l'auteure suit son envie et tombe dans le too much.

En somme, ce roman est le combo d'une intrigue mal menée, de rebondissements improbables, le tout agrémenté d'une romance de bas étage. Vous l'aurez donc compris, je passe mon chemin pour la suite.

par ouiteup
Broken Rider Broken Rider
Lil Evans   
Ce livre me laisse perplexe.
Tout va très vite dans cette relation entre Spider et Anabel, bien trop vite à mon goût, trop gnian-gnian, redondant. Et vas-y que je te serre fort dans mes bras, plus fort encore, et encore plus fort... Résultat : Des parties lues en diagonale pour moi car vraiment trop répétitives et niaises à mon goût.
L'histoire m'a paru longue. La cavale est moyenne, pas assez exploitée à mon goût. Tout est trop facile.
Je suis plutôt déçue du coup, parce que l'idée de la cavale me plaisait, Jayce est un personnage attachant, Annabel également. ça partait bien pourtant.

par Xisca14
Le Marchand de sable, Saison 1 Le Marchand de sable, Saison 1
Gaïa Alexia   
Le marchand de sable, conte de notre enfance qui permettait à nos parents de nous berner pour aller se coucher et bien dormir. Ici dans ce roman, nous serons bien loin de la douceur de cette histoire, Nicolas et Pimprenelle n’ont qu’à bien se tenir !

Depuis quelque temps, Nola voit un homme étrange dans ses rêves, celui-ci la terrifie si bien qu’elle s’empêche de dormir pour ne plus le voir. Devenue insomniaque, elle fera des recherches pour savoir qui il est, allant même jusqu’à se faire suivre par un psy pour être sur de ne pas devenir folle. Seulement quand l’homme aussi sexy que terrifiant devient réel, Nola ne sera plus quoi penser, ni quoi faire pour le fuir et ne plus le voir apparaitre. C’est déboussolée, à la fois attirée et apeurée que Nola va finir par rencontrer Le marchand de sable, ne sachant pas pourquoi sa présence l’angoisse autant qu’il la soulage, lui fait du bien sans qu’elle ne comprenne pourquoi. C’est face à un homme séduisant, le Bad boy tatoué, rebelle jusqu’au bout des ongles que Nola devra faire face à des découvertes qu’elle n’attendait pas. Elle va se retrouver souvent confronter à Mane de son vrai nom, à son caractère explosif et destructeur mais aussi à ce regard envoutant et rempli de tristesse.

C’est face à une héroïne au premier abord banale que nous allons suivre cette histoire. Nola est étudiante, elle suit des cours à la fac, peinant dans quelques matières et plus précisément celle sur les Dieux Nordiques. Elle trouvera un allier pour l’aider à remonter ses notes, un professeur en total décalage avec le corps professoral qui sera lui redonner espoir en cette matière sans pour autant la lui rendre plus simple. Nola va dans ce premier tome faire face à beaucoup de chamboulements, faire la connaissance de nouvelles personnes, de nouveaux décors, elle va devoir gérer des émotions inconnues pour elle et qui la bousculeront.

J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, c’est un texte assez prenant, surtout sur la seconde partie de roman, la première partie m’ayant fait sentir quelques passages un peu longs. C’est à la fois un roman fantastique, romancé mais aussi pédagogique car on apprend beaucoup de choses en le lisant sur les dieux Nordiques. Une fois bien ancrée dans l’histoire et une fois avoir fait la découverte de points importants, il est difficile de s’en détacher. C’est dans le doute et l’euphorie que nous avançons, perdant la notion du temps et du monde qui nous entoure tellement on est happé par l’histoire de Nola et Mane. Les personnages qui nous sont présentés sont intrigants. Nola est tout en simplicité, elle va se dévoiler et s’ouvrir au fil des pages, nous offrant une héroïne attachante et touchante. Mane lui est beaucoup plus difficile à cerner, surtout au départ, on ne sait pas qui il est vraiment, dans le sens où on ne devine pas ses intentions envers Nola : est-il bon ou mauvais ? quel est son but ? tant de question dont les réponses vont petit à petit nous être révélées. Les personnages secondaires vont aussi jouer un rôle important dans cette histoire, certain m’ont surpris, d’autres me font douter sur leur motivation et leur manière d’être.

Gaia Alexia a encore une fois donner à son livre une fin à se taper la tête contre un mur, c’est frustrée que j’ai refermé mon livre, attendant maintenant avec impatience la sortie du second tome.

https://www.livresavie.com/le-marchand-de-sable-saison-1-de-gaia-alexia/

par Natoche
Le Marchand de sable, Tome 2 Le Marchand de sable, Tome 2
Gaïa Alexia   
La lecture du premier tome du Marchand de sable n'avait pas été l'expérience la plus extraordinaire qui soit (première partie chiante, pas emballée par les personnages principaux, mais une seconde partie plus rythmée et intrigante), mais à côté de ce second tome, c'est presque un chef d'oeuvre !
Je n'ai pas accroché du tout...
Tout ce qui me rendait le premier tome supportable a disparu ici. Envolée la retenue entre les personnages, bienvenue la New Romance à part entière. Les protagnistes passent tout le livre à faire du yoyo sentimental, à se bader et à se jeter l'un sur l'autre (les dieux nordiques seraient nympho ?).
Que dire de l'intrigue ? L'intrigue principale s'entend, pas l'intrigue amoureuse, je parle de celle supposée justifier l'emploi de la mythologie comme support: c'est une grosse blague.
Je n'en reviens toujours pas que l'autrice ait osé nous sortir ça tant c'est bateau et pas travaillé du tout. Il faut dire que les personnages sont tellement occupés à se bouder ou se grimper dessus qu'ils en oublient totalement de faire avancer le schmilblick dont le lecteur, celui qui s'en tape de leurs humeurs et de leurs galipettes, attend désespérément qu'ils remettent à l'ordre du jour.
Grosso modo il y a des détails importants qui ont été donnés en fin de tome précédent ou au début de celui-ci, qui ont été enregistrés comme tels par l'héroïne, mais dont elle ne fait absolument rien jusqu'au final. Le pire étant quand l'autrice essaie de faire passer ça pour un retournement ultime de la mort qui tue tout en nous invoquant un magnifique Deus Ex Machina (de circonstance non ?).
J'ai passé tout le livre à me dire "non quand même pas, il y a plus, c'est pas possible autrement" et j'ai fini par me résigner aux trois quarts en ne voyant rien de plus venir. J'ai même du me faire violence pour aller jusqu'au bout en lisant en diagonale et confirmer ce lourd constat: c'est creux, très bof et absolument pas pour moi.
Bref, alors que j'étais déjà tiède au sortir du premier tome, j'aurais du être raisonnable et limiter les dégats. Au lieu de ça, j'ai persisté et j'ai à présent l'impression d'avoir perdu mon temps.
Just 17 Just 17
Emma M. Green   
Je n'ai pas apprécié ce roman.
Cela me coûte énormément de le dire car Emma Green est une de mes auteures préférées. Mais il faut dire les choses comme elles se présentent, et dans le cas de ce livre, c'est loin d'être une réussite.

Je tenais quand même à dire que je n'ai rien à redire quant à la plume de Emma Green qui est encore une fois excellente. Mais si son nouveau roman est un échec, c'est parce que sa lecture a été dérangeante et malaisante. « Just 17 » se penche sur une thématique assez complexe, et je pense malheureusement que Emma Green n'a pas réussi à la développer de la bonne manière. Elle n'a pas réussi à amener le sujet en douceur, et le fait que la romance se développe aussi rapidement m'a rapidement refroidi. En toute franchise, je n'ai rien contre la différence d'âge. Mais dans ce contexte, il est assez difficile à accepter une romance entre un professeur et son élève. J'ai essayé de m'investir dans cette relation naissante, mais c'était beaucoup trop pour moi. Je ne vais pas trop me pencher sur le cas des personnages. Je dois dire que je ne me suis pas du tout attachée à Lemon et Roman. J'ai trouvé que le personnage masculin manquait cruellement de maturité, et Lemon était une héroïne assez creuse.

Ce roman est donc une déception. Je dois dire que j'aimerais pouvoir découvrir Emma Green dans un autre registre. Le gros problème de ces derniers romans, c'est que j'ai toujours l'impression qu'elle nous propose des dérivés de ses anciennes intrigues en changeant deux trois éléments. « Just 17 » est pour moi le roman de trop, dont le développement n'a rien de vraiment transcendant et que j'ai hésité à abandonner à plusieurs reprises... Quel dommage...
Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi Hades Hangmen, Tome 1 : Hors-la-loi
Tillie Cole   
ADDICTIF - pour résumer cette lecture en un mot -.

Après avoir lu les dernières lignes de ce livre particulièrement prenant je viens ci-joint pondre un avis des plus biaisée qu'il puisse exister. Croyez-moi, lorsque je parle d'une additivité, il s'agit bel et bien d'une addictivité, vous savez ce sentiment qui fait que même si vous mordez d'envie de lire la suite et voulez finir au plus vite, vous espérez au fond de vous que des milliers de pages de cette histoire continuent encore. Chaque pause passée à avancer un tant soit peu dans la lecture montre l'engouement que j'ai réussi à ressentir pour ce livre, les trente minutes de trajet quotidien me paraissaient bien courte et au final, j'ai mis deux jours à le finir et je me dis que j'aurais pus le terminer en une journée si je n'avais pas mis un tant fou avant de réellement me lancer dans la lecture.

Conseiller par une amie, je me suis lancée dans cette lecture aléatoire après que celle-ci m'ait vantée ses bons mérites et je ne regrette absolument pas. La beauté du livre réside bien évidemment en premier lieu dans ses personnages. Aussi intriguant qu'intrigués, chaque personnage ayant son moment "de gloire" nous touche au plus profond de notre âme. Le contexte qui sort quelque peu du commun rend le livre intéressant et l'auteure a parfaitement sût s'approprier ce contexte là, les recherches derrières ont dues être conséquentes ce qui fait que l'impression de "n'importe quoi" que l'on pourrait avoir en lisant certains livres n'est pas présente. L'auteure sait de quoi elle parle, et elle réussit parfaitement à nous prodiguer les émotions qu'une telle lecture pourrait être amenés à nous procurer.

Néanmoins, même s'il sort du commun je ne le conseillerais pas à tous. En effet, une réel violence est présente, on est réellement projeté à travers un livre, un vrai livre qui nous fait voyager dans un cadre pas des plus idylliques. J'ai aimé pouvoir ressentir toutes ces émotions en lisant ce texte bien que j'avoue avoir été plus d'une fois retournée par les événements. [spoiler]Notamment certaines scènes de viol, et de violence très crûes et très explicites que les petites âmes comme moi auront du mal à supporter sans vomir leurs tripes.[/spoiler] Malgré tout, c'est ce qui rend l'écrit unique, et hors norme. L'évolution des personnages est conséquente et je parle là bien de TOUS LES PERSONNAGES auxquels on s'attache ( et on s'empoisonne ) sans réellement s'en rendre compte. A vrai dire, en lisant les premières lignes je pensais tomber sur une histoire prévisible, je devinais l'intrigue et pourtant... si je m'attendais à tout ça.

Une perle. Mais je me répète, il faut être conscient qu'il s'agit de tourments et de démons intérieurs, d'histoires douloureuses entremêlées et des événements pas des plus joyeux, à lire en étant conscient de ces facteurs.

par Noonie
Hades Hangmen, Tome 2 : Sans foi ni loi Hades Hangmen, Tome 2 : Sans foi ni loi
Tillie Cole   
MY GOD

Si vous n'aimez pas lire des histoires de motards ce livre n'est pas pour vous..si vous n'aimez pas les histoires durs, laides, les gros mots & la violence ce livre n'est définitivement pas pour vous. Mais pour tout ceux qui aimes les histoires poignante, déchirante, compliquer mais tellement touchantes, une romance belle malgré toute la laideur transposer dans ce livre et bien cette histoire est définitivement pour vous.

Nous retrouvons l'histoire de Ky le V.P du club de motard & Delhilah une rescaper du culte du quel Mae c'était enfuie. Ky est immédiatement attirer par Liah & elle est apeurer, endoctriner, croyant dur comme fer en ce qu'on lui a dit toute sa vie. Elle est brainwasher puissance mille & à travers Ky elle essaie de comprendre la vie dans la quel elle se retrouve propulser. C'est une évolution constante entre les deux personnages. Ky change a son contact & c'est de toute beauté à voir à travers notre lecture. Mais Liah ne peut pas lâcher prise et tout au long de notre lecture c'est à briser le cœur, on a le gout de lui crier dessus, de lui parler, de la comprendre, de lui faire comprendre. On ressent à quel point elle y croit. Ky lui est présent pour elle envers & contre tout. Et croyez-moi il se passe des choses dans ce live qui vous laisse le cœur en morceaux, les yeux plein d'eau, nous donnant envie de crier, d'hurler. J'ai eu mal tellement mal pour Liah qui endure des horreurs pas possible J'ai eu mal pour Ky qui souffre de voir la femme qu'il aime souffrir. C'est un livre fort en émotion, puissant, dur, on y trouve de la beauté dans toute cette laideur car Ky avec tout son amour nous donne le sourire, nous donne espoir que lui et Liah est une fin heureuse.

C'est un livre fort, qui raconte une histoire atroce mais qui donne espoir que quand on aime, quand on comprend que l'on est digne d'amour on peut tout surmonter. C'est un roman qui chamboule, qui nous brasse en dedans. Je me suis laisser emporter par Ky & Liah, j'ai ris, j'ai souris, j'ai pleurer, j'ai eu mal avec eux t c'était géniale. Tillie Cole sait comment nous rentrer dedans avec ses mots. Sa plume est d'une puissance, ses histoires sont à couper e souffle vraiment lisez-le.

par Marieno89
Hades Hangmen, Tome 3 : La Loi d'attraction Hades Hangmen, Tome 3 : La Loi d'attraction
Tillie Cole   
DÉCHIRANT, CHOQUANT, BRISE COEUR, DUR mais tout ça en étant d'une certaine manière tellement BEAU

Deux âmes brisés totalement défaites, perturber, gruger par leurs passer qui trouvent en chacun d'eux la force au près de l'autre. Ils se guérissent, se comprennent, se libèrent. C'est une histoire sombre, tellement dur, tellement triste par toutes les choses qu'ils leurs sont arrivés. Mon cœur a complètement briser en mille morceaux quand Flame explique ce qu'il a vécu. J'ai eu tellement de colère, tellement de peine pour le petit garçon qu'était Flame quand il a subit ce qu'il a subit. J'ai eu le cœur fracasser par ce que Maddie a du endurer dans cette secte. C'est une histoire perturbante d'une certaine manière. C'est crue, c'est violent mais à travers toute cette violence, tout ce mal qui a été causer à Flame & Maddie il y beaucoup d'amour & d'espoir. Et c'est ce que fait de ce livre une beauté dans toute sa noirceur.

Au début je dois dire que j'étais très septique. Ayant découvert un peu du personnage de Flame dans les autres livres je me disais OK celui-là est vraiment un vrai perturber, j'étais même un peu dégouter par lui donc j'étais peu convaincue quand j'ai commencer..et après les premières pages je l'étais encore. Parce que disons le Flame est perturbant dans sa manière d'être , il se coupe, il aime se faire souffrir& sa lui procure du plaisir. C'est choquant même et puis on apprend à le connaître à travers les pages, on découvre son parcours petit à petit & on comprend à quel point il a été fracasser, détruit par la vie. Et Maddie le calme, l'aide a faire partir le feu qui brule dans ses veines. Elle l'apaise, fait taire la voix dans sa tête. Et de son côté Flame aide Maddie a se sentir en sécurité ( pour elle qui ne sait jamais senti en sécurité c'est énorme), il lui procure sa dose de force, de courage, il l'a guéri lui aussi à sa manière. Ouii il est tordu mais Maddie l'aime, le comprend comme personne, elle l'accepte, elle l'aime & c'est cette amour qui les libères. Pour être honnête les deux on vécu des choses horribles mais vraiment Flame m'a détruite avec son vécu. C'est un libre puissant, fort en émotion, c'est bien écrit. C'est un livre touchant dans le quel on se laisse entrainer complètement. C'est noir, c'est laid, c'est dur, c'est violent, c'est n'est pas un livre pour les âmes sensibles qui aime les histoires roses bonbons. C'est un livre pour tout ceux qui aime lire une histoire puissante qui malgré la fiction représente quand même ce que des gens vivre dans notre monde.

Tillie Cole une fois encore m'a transpercer, m'a bouleverser, m'a secouer avec cette romance qui sort certainement des chantiers battu. C'est vraiment une histoire troublante mais quand même remplie de beauté. Deux âmes briser qui se guérissent & qui sont enfin libres. Flame & Maddie m'ont beaucoup émus & leur histoire restera dans un petit coin de ma tête pour un petit moment.

par Marieno89