Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Alyx : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
10 count, Tome 1 10 count, Tome 1
Rihito Takarai   
Je crois bien que c'est le seul yaoi sur lequel je peux m'arrêter en disant que sa trame est originale.
Dans 10 Count, on est vraiment content de retrouver le trait doux et charmeur de Rihito Takarai, cette mangaka au grand talent. D'autant qu'ici le thème est difficile à aborder (la mysophobie), c'est avec beaucoup de détails et d'attention que l'on suit l'évolution de cette 'maladie obsessionnelle' et des moyens que mettent en oeuvre Shirotani et Kurose pour réussir à la vaincre. On sent un peu, en dessous, le désir de faire transmettre un message ; peut-être celui de l'espoir ?

Comme d'habitude, les personnages sont tous très attachants et plein de charmes insoupçonnés. Ils sont différents des autres titres comme 'Seule la fleur sait' ou 'Fleur et Sens' et c'est vraiment agréable. J'aime particulièrement Kurose qui est un personnage intéressant et qui j'espère sera vraiment développé dans le prochain tome. Il a un petit jenesaisquoi qui le rend un peu particulier ...

Pour conclure, un très bon manga, dans la lignée de ses prédécesseurs et qui, aucun doute là-dessus, nous prévois encore bien des surprises !

par mellyrn
20th Century Boys - Édition deluxe, tome 1 20th Century Boys - Édition deluxe, tome 1
Naoki Urasawa   
Naoki Urasawa est indéniablement le maître du manga thriller ! Si vous n’avez pas encore lu sa série Monster, je vous la conseille vivement ! Si dans cette saga on suivait un personnage qui tentait d’arrêter un serial killer, ici on suit le couple oncle-nièce qui essaye de sauver le monde de la menace d’une secte ! La qualité principale de ce manga est sans aucun doute la richesse de son scénario. Celui-ci mêle différents personnages, dont on suit le prisme, et diverses temporalités, qui nous offrent une intrigue complexe et profonde. Ainsi, on découvre principalement l’aventure à travers Kenji et Kanna. Le mangaka et le coscénariste Takashi Nagasaki emploie fréquemment les flashbacks pour fournir au lecteur des informations sur le passé des personnages et pour voir les conséquences des actions du passé.

L’intrigue se développe petit à petit. Il n’est donc pas étonnant de se sentir un peu perdu au début, bien que cela soit justement le charme de ce manga ! A l’image des personnages principaux qui découvrent la secte, le lecteur est aussi amené à réfléchir et à enquêter de son côté.

Outre cet aspect scénaristique, on s’attache très rapidement à l’éventail de personnages. Loin d’incarner les stéréotypes des « héros », des « sauveurs de l’humanité » forts, beaux et courageux, le groupe d’amis est d’une banalité absolue : un gérant d’un petit magasin de quartier qui n’a pas pu réaliser ses rêves, un salaryman sans histoire, un gros et gras tenancier d’une boutique de bijoux, un garçon manqué au grand cœur, un homme qui s’est exilé au sud-ouest de l’Asie et qui mène une étrange vie, etc. Un catalogue de personnalités unique qui séduit de par son rapprochement à notre réalité, permettant ainsi une identification facile : comment réagirions-nous si nos histoires d’enfants prenaient vie sous nos yeux ? Aurions-nous le courage de confronter nos pires cauchemars ?

Après un tome, l’histoire s’est bien installée mais plusieurs questions demeurent. En allant de rebondissement en rebondissement, il n’est pas simple de comprendre où est-ce que l’aventure nous mène. Et c’est justement cela qui est incroyable dans cette série et plus largement dans toute l’œuvre de ce mangaka ! Le suspense est entier et lorsque l’on comprend quelque chose, une nouvelle interrogation est soulevée.

https://livraisonslitteraires.wordpress.com

par Yuixem
99 francs 99 francs
Frédéric Beigbeder   
Dès le départ, l'auteur est vraiment percutant et accroche le lecteur par un majestueux mélange de réflexions rebelles sur la publicité, un personnage haut en couleurs et un style rapide, et alerte. J'ai apprécié le changement de sujet à chaque grand chapitre. La dépendance à la drogue est très bien décrite. Le personnage principal connaît les affres de cette addiction, selon lui due à son milieu et au monde de l'argent dans lequel il vit et qu'il dénonce. C'est superbement décrit et monstrueusement horrible. Beigbeder dépeint une société très noire et uniquement tournée vers l'argent, et où l'humain est au service de ce monde. J'ai trouvé son analyse très intérressante.

par Nadia974
À la recherche du temps perdu À la recherche du temps perdu
Marcel Proust   
Le style Proust on adhère ou on adhère pas...Et je suis toujours autant impressionné par ses métaphores et description qui en fermant les yeux nous emmènent tout de suite là où l'auteur veut.

par anneju
American Psycho American Psycho
Bret Easton Ellis   
Une lecture extrêmement difficile de part l'écriture, l'histoire et le personnage. Si j'ai trouvé intéressant d'utiliser un ton uniforme pour décrire tous les aspects de la vie de Bateman afin de montrer son côté sociopathe, le tout devient trop redondant. C'est long, avec des descriptions totalement inutiles (je passerais sur les chapitres sur Whitney Houston, Hewey Lewis ou Genesis, sans intérêt aucun) et même les descriptions des meurtres ne m'ont pas fait sourciller.
J'ai trouvé l'histoire brouillonne, sans réel sens et insipide.
Si le côté vulgaire ne m'a pas dérangée, j'ai par contre trouvé l'écriture horripilante; les descriptions à foison,les dialogues à la limite de l'absurde m'ont ennuyés.
L'idée de base est pourtant très intéressante, mais le traitement du sujet qu'en fait Ellis m'a empêché de rentrer dans l'histoire. Pourtant, entre un sociopathe et une critique sous jacente de l'apparence, le tout sur un ton froid adéquat il y avait matière à créer un récit plus prenant.
Pour une fois, j'en resterai à la version cinématographique et me contenterai d'oublier mon calvaire livresque avec ce roman.
Arte, Tome 1 Arte, Tome 1
Kei Ohkubo   
Je doit avouer que même si ce livre me faisait envie, je ne m'attendais pas à être réellement transcendée. Je craignais un peu de tomber sur quelque chose de "trop sérieux", peut être même un manga avec beaucoup de texte pas vraiment accrocheurs comme dans Bakuman, enfin bref.
Hé bien, dès les premières pages, j'ai été littéralement transporté dans ce manga ! Arte est vraiment une héroïne attachante et pleine de vie, que j'ai apprécié très rapidement. Léo, le second personnage principal, m'a beaucoup plu lui aussi. Enfin, comme tous les personnages qui apparaissent dans le premier tome de Arte.
Le scénario est très accrocheur et sympathique.
Ce que j'ai beaucoup aimé dans Arte, c'est qu'il traite de la misogynie, et que Arte est prête à tout pour se faire reconnaitre en tant que femme.
On est donc loin des pensés macho que l'on peut retrouvé dans pas mal de manga, en particulier dan les shojos. J'ai beaucoup apprécié ce côté là du manga !
Le déroulement de l'histoire n'est ni trop rapide ni trop lent, l'histoire avance bien et je suis devenue vite accro (ahah).
De plus, les graphismes sont simplement magnifiques, à la hauteur de "Bride Storie", un autre manga dans le même genre. Plein de détails, je me suis arrêté sur la quasi totalité des cases pour admirer les dessins ! C'est sûrement l'un des gros plus de Arte.

Conclusion, j'ai été enchantée par ma lecture et je vais me précipiter dans une librairie pour acheter la suite !
Au Bonheur des Dames Au Bonheur des Dames
Émile Zola   
C'est le Zola que je préfère. Une jeune fille qui semble banale mais qui va se métamorphoser quand elle devient vendeuse dans un grand magasin de Paris.

par Alienor
Au sud de nulle part Au sud de nulle part
Charles Bukowski   
Ces nouvelles de Bukowski s'inscrivent encore une fois dans la pure tradition de l'auteur: décalées, cyniques, surprenantes et bien entendu improbables. Avec toujours en fond, et peut-être encore plus que ses autres œuvres, une critique amère de l'Amérique moderne et capitaliste. Bukowski est plus que jamais "perdu" dans l'immensité de ce pays où le travail manque. Entre nouveaux jobs et ses multiples tentatives de gagner aux courses, il ne fait qu'arriver à cette amère conclusion: il est impossible de s'en tirer convenablement dans un tel pays.

par Abyssos
Avec les damnés : textes et poèmes choisis Avec les damnés : textes et poèmes choisis
Charles Bukowski   
Du Bukowski comme on l'aime, mais qui a l'avantage ici d'être appréhendé selon un jour totalement biographique, et selon une évolution chronologique. On suit le "vieux dégueulasse" depuis son enfance sous la table de sa cuisine jusqu'à ses dernières œuvres.
J'ai découvert l'auteur avec ce texte, ça a été une belle claque pour moi, et je ne l'ai plus lâché depuis.

par Rafaziel
Battle Royale, tome 1 Battle Royale, tome 1
Masayuki Taguchi   
Je connaissais le concept. Mais l'expérimenter en lecture est vraiment une épreuve. On réussit à nous stresser, nous émouvoir. A nous interroger sur l'horreur de la psychologie humaine quand l'esprit est retranché dans ce genre de dilemme terrible. Il m'est arrivé de faire ce genre de cauchemar de prise au piège. Cette situation m'angoisse énormément. Je suppose donc que l'effet est réussi !
Quant au dessin, il ne me plaît pas vraiment, mais je le trouve adapté.