Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AmandineDi : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Wild Seasons, Tome 4.5 : Not-Joe story Wild Seasons, Tome 4.5 : Not-Joe story
Christina Lauren   
Vraiment un bon moment de lecture.
Rien en-dessous de la ceinture, contrairement aux précédents, ce qui est assez surprenant mais pas décevant.
En même temps, j'ai trouvé le début de l'histoire de "Joe" et Perry très touchante, cette rencontre était belle, débordante de simplicité et d'émotion.
Un grand merci à Christina Lauren qui ont su, encore une fois, me faire rêver.
Orion, Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais Orion, Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais
Battista Tarantini   
http://despagespoursenvoler.fr/new-romance/orion-tome-2-battista-tarantini.htm

Un deuxième tome encore plus bouleversant que le premier, comment Battista Tarantini a-t-elle réussi cette prouesse ?

J’ai adoré retrouver l’écriture de l’auteure, si poétique et si sublime. Je pourrais acheter tous les romans de l’auteure juste pour retrouver son écriture si particulière. L’auteure ne nous raconte pas simplement une histoire, elle nous la fait voir, nous la fait ressentir grâce à son écriture qui transcrit si bien les sentiments de ses personnages. Chaque mot, chaque phrase fait sens.

Je suis encore toute retournée par cette histoire si originale et si terrible. Du début à la fin, je me demandais ce qui allait se passer, rien ne laisser présager de la fin du roman. Je ne peux absolument pas faire de chronique détaillée car tout dans ce roman est suspense et je ne veux spoiler personne. Je peux simplement vous dire que j’ai trouvé cette histoire très originale : déjà, nous retrouvons le thème de la danse classique, thème relativement rare en littérature, ensuite, une partie de l’histoire se déroule au Japon, ce qui est également exceptionnel pour un roman occidental !

Suite sur le blog ! :)

par Moii_xD
Où que tu sois, Tome 2 : Je t'attendrai Où que tu sois, Tome 2 : Je t'attendrai
Danielle Guisiano   
http://www.my-bo0ks.com/2019/02/ou-que-tu-sois-tome-2-je-t-attendrai-danielle-guisiano-7.html

Fin 2018, je découvrais la plume de Danielle Guisiano avec le premier tome de sa série Où que tu sois. Une découverte qui m'avait énormément plu et procuré beaucoup d'émotions. Non seulement de part du sujet abordé, le coma mais aussi et surtout parce que les personnages avaient réussi à me faire ressentir leurs émotions aux moments clés de l'histoire. J'avais donc plus que hâte de me plonger dans ce second tome et quand vous aurez lu la fin du premier tome, vous comprendrez qu'il faut absolument lire la suite.

Ce second tome se passe deux ans après. La peine de Sévan s'est achevée et il revient pour travailler avec son oncle à Aix-en-Provence. Malgré ces deux années, il n'a jamais pu oublier Zoé, sa fée, celle qui lui a tant donner envie de vivre sa vie et se racheter. Mais pourra t-elle lui pardonner son départ ? Telle est la question.

Comme je vous le disais au début, avec la fin du premier tome, on ne peut qu'avoir envie de lire la suite. Et honnêtement, je partais d'en l'idée d'apprécier tout autant ma lecture de ce second tome de Où que tu sois voire même plus puisque maintenant, nos personnages sont tout deux en vie. Malheureusement, j'ai rapidement déchanté. Cette lecture s'est avérée compliqué et assez longue.

Avant d'entrer dans le vif du sujet avec ce qui m'a déplu dans cette lecture, je vais d'abord aborder les éléments positifs à cette lecture. Tout d'abord, le style de l'auteure est toujours aussi sympa. Les pages se tournent assez facilement et ce, malgré les longueurs. Même si concrètement ma lecture m'a paru tourner en rond, je n'ai pas eu l'impression d'avoir une lecture lourde et "indigeste" comme peuvent l'être certaine lecture.

Les personnages secondaires se multiplient et c'est plutôt positif car dans le premier tome, nous n'avons quasiment que nos deux héros. J'ai apprécié Mia et son petit bout, Douglas (par moment mais pour des raisons bien précises). J'ai trouvé qu'ils ajoutaient vraiment quelque chose à l'histoire et surtout dans la vie de Zoé.

Je ne vous cache pas que ma lecture s'est révélée assez laborieuse par moment. Malgré tout, j'avais ce besoin de savoir ce que la fin allait donner. L'auteure a donc tout de même réussi à sauver ma lecture d'une déception totale.

Pourtant, ce second tome d'Où que tu sois souffre de pas mal de défauts.

Premièrement, l’héroïne m'a fait sortir de mes gongs. D'accord, il l'a laissé comme une vieille chaussette pour rester polie, oui, il revient après une longue absence, bien sur il ne sait pas tout comme il faut mais bon sang, elle n'a AUCUNE mais alors aucune confiance en lui ou même estime. Même dans les moments cruciaux où il fait preuve d'un courage sans faille, elle trouve le moyen de le repousser comme jamais. Non vraiment, j'avais envie de la secouer. Surtout qu'après ces fameuses disputes elle retombait comme un cheveu dans la soupe dans ses bras. Zoé est une héroïne vraiment contradictoire et lunatique au maximum.

De son côté, Sévan ne fait pas toujours ce qu'il faut mais les efforts qu'il fournit pour s'améliorer et prendre sa vie en main sont tout à son honneur. J'avais d'ailleurs parfois envie qu'il s'affirme face à Zoé. J'ai trouvé qu'il manquait de conviction dans ses actes et son comportement. C'est dommage car il avait tout le potentiel nécessaire.

Enfin, dernier point, j'ai trouvé que l'histoire était un peu trop évidente et tournait cruellement en rond. Zoé donne sa confiance, puis la reprend, puis lui redonne, bref, tout ça alourdissait vraiment le rythme de l'histoire. Enfin, j'avoue avoir vu venir à des kilomètres les rebondissements de dernière minutes. Au final, je n'ai pas été tellement surprise par la tournure des événements ce qui n'a pas aidé à me tenir véritablement en haleine.

En conclusion, Où que tu sois a eu un premier tome génial mais une suite en dents de scie. Je n'ai pas retrouvé les éléments qui m'avaient tant plu dans le premier tome comme les émotions qu'il m'avait procuré. Pour autant, j'avais envie d'aller au bout de ma lecture et le tout reste sympa à lire. Malheureusement, ce second tome souffre de beaucoup de longueurs et l’héroïne aura été la cerise sur le gâteau.

par Carole94P
Riders, Tome 1 : Chevauchée Exquise Riders, Tome 1 : Chevauchée Exquise
Lorelei James   
Ce livre est sympa la description des scènes de sexe n'est pas trop vulgaire par rapport à d'autres livres ( bien qu'il y en ai beaucoup ) et l'intrigue est pas mal par contre je trouve que la fin est un peu baclée je pensais que Colby aurait eu plus de difficultés pour avoir Channing (à cause de son père) mais ça n'a pas été le cas et ça m'a un peu déçue .
Sinon c'est un livre agréable à lire ;)

par ingaelisa
Riders, Tome 2 : Chevauchée Ardente Riders, Tome 2 : Chevauchée Ardente
Lorelei James   
Alors j'avais aimé les personnages de Cash et de Gemma dans le premier tome alors qu'ils n'étaient que des personnages secondaires et déjà on voyait que c'était chaud entre eux alors si un livre leur est entièrement consacré !!!! Je suis vraiment impatiente de voir ça XD

par ingaelisa
Riders, Tome 3 : Chevauchée Intense Riders, Tome 3 : Chevauchée Intense
Lorelei James   
Ce tome est très intense, comme les deux premiers. Nous découvrons dans celui-ci Amy Jo et Cord, que nous avons déjà entraperçu dans Chevauchée Ardente. Nous apprenons aussi d'avantage sur certains personnages, Colt, les cousins McKay,...
L'écriture de cette auteur est très addictive. Les scènes torrides sont toujours aussi explicites et sensuelles.
Ce tome est tout bonnement sublime, avec de l'émotion, de la sensualité et de l'amour. Comme tout bon roman érotique, l'intrigue n'est pas des plus innovante mais elle est néanmoins passionnante et intéressante. Les personnages sont très attachants et ont une belle personnalité tous les deux. Nous retrouvons plus le côté "haras", qui manquait un peu dans le deuxième tome, mais encore un peu en retrait. Une belle lecture érotique avec de belles émotions, de l'humour et du sexe.

par Matoline
Riders, Tome 4 : Chevauchée Brûlante Riders, Tome 4 : Chevauchée Brûlante
Lorelei James   
J'ai découvert Lorelei James avec une toute autre série, "Bound" / "de main de maître", qui est originale, sensuelle, avec des personnages complexes et attachants (c'est le cas de le dire...). Donc quand je suis tombée sur ce livre du même auteur, bien qu'il soit d'un tout autre univers (cow-boy) je me suis lancée...
Incroyable ! on dirait que ce ne n'est pas la même personne qui écrit. Ici, les personnages sont des clichés ambulants, les scènes de sexe sont explicites voire crues, et il y a cette atmosphère "homme des cavernes" avec les cow-boys bagarreurs, protégeant les faibles femmes... Franchement daté.
On peut quand même voir des similitudes entre Kade, qui ligote sa femme à son lit avec son lasso, et Ronin, le maître du bondage japonais, mais l'acte n'est pas présenté du tout de la même manière. Ici, pas de réflexion psychologique ni esthétique. Il l'attache, et on n'en saura pas plus sur ses motivations.
Quand je pense qu'il y a une bonne dizaine de livres dans cette série ! Pas pour moi, donc.

par IsaR
Jeux dangereux, Tome 3 :Un jeu presque parfait Jeux dangereux, Tome 3 :Un jeu presque parfait
Alix Nichols   
Petit livre rapide come les livres précédents. Dommage que Julien ne soit pas aller jusqu'au bout de sa vengeance. Mais Noémie a changer aussi.
Et quand on apprend dans le passé qu'elle était amoureuse de lui c'est fou.
Mais bon après le mal qu'elle lui a fait, la "blague" était vraiment horrible.
Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy
Sawyer Bennett   
Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2019/02/13/sugar-daddy/

Je remercie les éditions HUGO ROMAN pour l’envoie de ce livre

Woah… Je me suis prise une claque. Une claque énorme et je peux vous dire que jai énormément apprécié ce livre malgré le sujet très difficile. Étant partenaire avec Hugo roman,je dois vous avouer que ce livre ne faisait pas partie de ma sélection au début mais je me suis laissé tenter et je ne regrette du tout pas !

Je préviens à l’avance, comme vous le voyez au résumé, ce livre traite de sujet tel que : le viol et la vengeance et c’est dur à lire parfois parce que l’auteur à une plume qui nous fait vraiment ressentir ce que le personnage vis tout en étant quand même douce pour pas énormément choqué.

Dès les premières pages, nous sommes plongés au coeur du passé de Sela. Le fameux jour et c’est dur… c’est dur parce que nous sommes face à une jeune fille qui vis à travers des flashs ce qu’il se passe au moment. Elle est inconsciente, perdu, pâteuse mais on ne perd rien de l’échange avec ses violeurs. Ils sont, IL EST tout simplement horrible. C’était incroyable de voir une telle méchanceté venant d’un être humain qui savait TRÈS BIEN ce qu’il faisait (d’ailleurs à la fin de ma chronique, je dirais quelques mots à ce sujet)

Des années plus tard, Sela ne vis pas… elle survit. Elle se remet constamment en doute, pense quelle a mérité tout ça dune certaine façon et à une façon de voir la vie qui m’a mis les larmes aux yeux. Sela est tout simplement détruite. Un jour, tandis qu’elle regardait la télé, le choc ! Elle se souvient… comment aurais telle pu oublier CE visage, CE tatouage, CETTE voix. C’EST LUI. Ce monstre. Ce monstre qui a réussi dans la vie. Ce monstre en liberté qui continue sûrement de pourrir tous ce qu’il touche. Ce monstre qui ne se souvient sûrement même pas qu’il a détruit sa vie ou qui s’en fou. Ce monstre là.

Et soudain… C’est la chute. le chaos. Le black out. Sela est perdu. ramené d’un coup en arrière. C’est comme si c’était la fin, elle est redevenu l’ado terrifié et a bout. C’est la crise, mais…. derrière tout ça, un nouveau sentiment refait surface, un sentiment beaucoup plus fort que sa peur. Un sentiment alimenté par sa haine. LA VENGEANCE.

Quelques mois plus tard Sela est d’attaque, elle a mis sa vie en règle et elle est prête à se venger. Elle est prête à mettre la vie de cet homme en feu et en sang. A ne faire plus qu’un avec la vengeance. Elle la veut. Elle la désire. C’est sa nouvelle meilleure amie. Mais… MAIS…. Ça, c’était avant de rencontrer Beck. C’était avant Sela tombe dans son lit , sous son charme et qu’elle découvre le plaisir… pour la première fois.

Voyez vous… si vous aimez les romances comme moi vous êtes habitués aux nombreuses scènes de sexe et parfois c’est super bien écrit et important dans l’histoire… parfait c’est chiant mais ici…. ICI…. C’était vitale. C’était vitale parce que pour la PREMIÈRE FOIS, Sela s’est sentie apprécié, désiré et pas obligé de se taire et juste de le faire. Pour la première fois, un homme a pris son temps pour elle. On ressent vraiment toute sa détresse quand on voit comment elle était renfermé sur elle même. Il y a eu plein de première fois avec Beck et le récit sonnait juste. Toute sa vie, elle a fui les relations amoureuses. Elle a eu quelques conjoints, amants mais rien de bien sérieux. Des personnes insignifiante qui ne la regardait pas vraiment mais Beck… BECK LA REGARDE.

Très vite, ces deux la vont en vouloir plus. Ils ne voudront plus se quitter et bien sûr, je ne vais pas tout vous raconter mais leur histoire d’amour est magnifiquement mignonne. Sela s’épanouie et après toutes ses épreuvres, j’avais le sourire aux lèvres mais… MAIS Le monstre n’est jamais très loin et même si Beck ne connaît pas le passé de Sela, même si le monstre lui même refuse de voir qu’il en est un, malgré l’amour naissant de Sela, sa meilleure amie n’est jamais loin.

Je tiens à dur que la fin m’a fait tombe par terre… j’ai horreur de ça et je veux (TOUT DE SUITE) avoir le tome 2. Un cliffhanger vraiment terrible ! En conclusion, J’ai aimé ce livre pour plusieurs raisons.

La plume de l’auteur est poignante mais douce. Assez dur pour nous dépeindre une dur réalité, douce pour l’assimiler et comprendre ce que vis des personnes comme Sela au quotidien.

Si vous êtes sur Twitter ou juste connecté, vous avez sûrement suivis l’affaire du #metoo ou encore plus dernièrement #laliguedulol mais même en étant sur Twitter sans hashtag j’en ai déjà vu passer des tweet horrible. Des tweet de personnes se dévoilant, racontant leur expérience avec le viol et d’autre personne (autant masculine que féminine ce qui est grave) remettre en cause leur parole ou les dénigrer. Mais on est où la ???? Je vais pas m’étendre sur le sujet parce que ça va m’énerver et qu’il y en a beaucoup à dire. Juste, si vous rencontrer des personnes en souffrance, aider les et si vous ne savez pas quoi faire, demandez au moins conseil à des pro. Ne remettez pas la parole de victime en cause, c’est ignoble. Les gens qui pensent que quand une femme se dévoile à ce sujet et quelle brise par cela la carrière dune personne célèbre, pensant donc au violeur et non à la victime, vous êtes TRASH ! Il y a tellement de chose à dire sur ce sujet et je ne suis peut-être pas la mieux placé mais en 2019, il faut que les choses bougent.

Bref… revenons aux livres, Sugar DADDY à été un coup de coeur. Ne vous arrêtez pas au titre, une très » belle » histoire se cache derrière. C’est vrai, le sujet abordé est dur et pourrais choquer (les scènes du début) mais c’est une réalité, tout simplement, de plus à part les premières pages, les scènes sont soft alors lancez vous.
Monsieur Monsieur
E.L. James   
Bon, vous avez été plusieurs à me demander mon avis sur Monsieur, donc le voici:
Déjà, quand il est sorti et que j'ai vu toutes ces mauvaises critiques, je me suis dis, à tous les coups je vais adorer et bingo, ça n'a pas loupé. J'en ai vu passer des vertes et des pas mûres concernant ce livre "c'est nul, rien à voir avec fsog", "c'est plat et cliché", "j'aime pas comment c'est écrit" et j'en passe. Je vais répondre au moins à ceux là. Qui a dit qu'un auteur devait se cantonner au même style? La diversité c'est bien et j'ai envie de dire, si vous voulez un style qui ne change pas, contentez vous d'Anna Todd. Je n'ai pas du tout trouvé que c'était plat, au contraire il y a des rebondissements quand aux clichés mis à part que le mec est riche et la fille vierge, je ne vois pas en quoi ce livre est cliché, au contraire, elle aborde des sujets très graves et hélas bien réels (certaines n'ont pas du dépasser le chapitre 3). Venons en à l'écriture. Oh misère! Elle a osé utilisé la narration ? c'est un truc qui me fera toujours rire, à croire que les contes de notre enfance étaient écrit à la première personne. J'ai beaucoup aimé justement ce passage de la première à la troisième personne, j'avais l'impression de lire une histoire et entre nous, c'est un peu le but d'un livre. Bref vous l'aurez compris, j'ai aimé ce livre mais rien ne vous force à en faire autant ?

par lylfak