Livres
528 626
Membres
548 753

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

" Tout cela raviva en moi un vieux souvenir, une sensation furtive, douce-amère, jusqu'à ce que, dans un sursaut de lucidité, alors même que je plongeais dans le sommeil, je mette le doigt dessus. Je me sentais chez moi."

Afficher en entier

"Tu n'es pas un pion à sacrifier, Amber. Tu es une affiliée de ma Maison, que tu aies prêté serment ou non. Je ne vais pas t'ordonner de courir un tel danger."

Afficher en entier

" Vous représentez ce qui a été perdu, répondit-il, les yeux brillants. Perdu quand les Athanates se sont écartés du vrai chemin et se sont obnubilés par leurs Maisons et leurs secrets. Dissimulée dans la Voie cachée, notre innocence s'est envolée et le fardeau du crusis a pris sa place. Les Maisons se sont divisées. Votre Sang nous redonne une partie de ce don."

Afficher en entier

- Ricky, lança Larimer.

Du coin de l'oeil, je vis un mouvement, une distorsion comme un mirage. Puis apparut ledit Ricky, un grand Viking hirsute, d'au moins deux mètres, et complètement nu. Il ne semblait pas gêné le moins du monde par sa nudité et se pencha par-dessus mon autre épaule. Tout proche.

- Très grosse, dit-il d'une voix basse.

Je dus me mordre de nouveau la langue. Oui, tu l'as dit.

- Oui, finis-je par dire, une fois mon sens de l'humour sous contrôle.

Afficher en entier

- Félix Larimer ? lançai-je dans le noir.

- Ici, répondit une voix au fond de la grange. Je te regarde jouer avec ton animal domestique, Athanate.

-Et moi qui croyais que les loups n'étaient pas domestiqués, répliqua mon démon. Ou bien êtes-vous juste le gérant de cette animalerie ?

Une onde traversa les loups comme le vent dans l'herbe. Un grognement subliminal. Pas malin, le démon. Il fallait que je garde la face, si bien que j'avançai en direction de la voix, dans les ténèbres.

- Es-tu stupide ou suicidaire ? demanda-t-il.

- Ni l'un ni l'autre. Mais j'en ai assez des jeux machos que vous jouez, Altau et vous.

Afficher en entier

- Oui, ce n'était rien.

Pendant ce temps, Tullah nous réservait une table par téléphone chez Lario. Mon choix, avec des steaks à tomber.

- C'est ta main sur mes fesses ? murmurai-je.

- Je vérifie juste que c'est la bonne taille. C'est bon ?

- Super bon, répondit mon démon. La taille, je veux dire.

Afficher en entier

- Bonjour Bambi.

Elle semblait se réveiller à l'instant, mais je ne savais pas quoi en penser. Je n'avais aucune idée de ses horaires. Elle avait toujours répondu, quelle que soit l'heure à laquelle j'appelais.

- Bonjour, Minette. Je parie que tu te prélasses encore dans des draps en soie blancs, je me trompe ?

Bian avait dû faire un heureux le jour où elle avait demandé à un tatoueur de transformer son cou et ses épaules en pelage de léopard.

- Ce sont des draps en soie noirs. Tu veux jouer au téléphone rose ? demanda-t-elle d'une voix aguicheuse. Pourquoi ne viens-tu pas me voir en personne ?

Je n'aurais pas dû essayer de la taquiner.

Afficher en entier

- Amber, as-tu la moindre idée de ce qui est écrit ?

Je hochai la tête.

- Dis-moi.

J'avais sauté le pas à présent, il n'était plus temps pour les doutes et les questions.

- Il te demande de me tuer si je me tourne vers les Basilikos.

- Pourquoi Amber ?

Malgré la fraîcheur de l'endroit, je sentis la transpiration picoter ma peau.

- Mon cauchemar personnel est de devenir folle sans même m'en rendre compte.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode