Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ambouz : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
The Stormlight Archive, Tome 3 : Oathbringer The Stormlight Archive, Tome 3 : Oathbringer
Brandon Sanderson   
Brandon Sanderson m'impressionne. Stormlight archive est tellement excellent que j'ai l'impression que je ne lirai jamais une série aussi bonne que celle-ci. Je ne pouvais pas attendre que Oathbringer sorte en français, donc je me suis lancé dans cette (colossale) lecture en anglais et je ne le regrette pas du tout. Je lirai tous les prochains tomes de cette série en anglais, c'est certain.
Il y a toujours quelque chose dans cette série de Sanderson qui résonne avec moi. Qu'il s'agisse d'un sujet impliquant la religion, la haine, l'amour, etc., je me sens toujours interpellée. Ce tome-ci est le plus sombre en terme de guerres, batailles, ennemies, etc., selon moi et j'ai adoré cela. Les personnages évoluent bien et gagnent en maturité (j'ai d'ailleurs beaucoup plus apprécie Shallan dans ce tome-ci que dans les deux précédents). Bref, fort probablement une des meilleurs séries que j'ai lu de ma vie jusqu'à présent (si ce n'est pas la meilleure?!) et je la recommande fortement aux fans de ce style de romans. Bonne lecture!

par Pamie
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Alliage de la justice Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 1 : L'Alliage de la justice
Brandon Sanderson   
Étant fan de la trilogie Fils-des-Brumes, ce fut donc avec enthousiasme que je me suis jeté sur ce tome qui se passe quelques siècles après les événements de la première trilogie. Brandon Sanderson indique dans ces remerciements son désir de ne pas donner l'impression d'un Scadrial (l'univers du roman) statique et sans progrès. On quitte donc l'aspect médiéval pour une ambiance résolument Western et autant le dire, le mariage entre allomancie et armes à feu créé un cocktail détonnant. Si nous ne somme pas dans l'épique tel les combats de Vin face aux Inquisiteurs, le livre n'en demeure pas moins très dynamique avec des scènes d'actions absolument jouissives.
Fini les Fils-des-Brumes, c'est derniers ne sont plus qu'un mythe. Seul reste les Brumants qui peuvent se servir d'un seul pouvoir allomantique mais en revanche, la ferrochimie c'est démocratisé dans la population au détriment de la capacité à pouvoir utilisé les 16 matériaux. En clair, si les Fils-des-Brumes ont disparu et que les ferrochimistes ayant accès aux 16 pouvoirs sont de moins en moins nombreux, une nouvelle "rareté" à vu le jour : les Doubles fils qui dispose d'un pouvoir allomantique et d'un pouvoir ferrochimique. Wax le héros du roman en est un, à savoir donc qu'il est à la fois un lance-pièce (allomantique) et a aussi le pouvoir de diminuer ou d'augmenter le poids de son corps (ferrochimique). Une combinaison qui détonne vous vous en rendrez vite compte si vous lisez ce livre.

Contrairement aux précédents tomes, ce dernier est relativement court avec des points de vue assez limités. L'auteur va à l'essentiel et si il n'oublie pas d'approfondir ces personnages, cela reste toutefois légèrement superficiel mais il se rattrape aisément grâce aux dialogues savoureux des 2 protagonistes principaux : Waxillium et Wayne. Une connivence très forte entre les deux frères d'armes qui me fait penser à ce que l'on peut voir dans des films comme L'Arme Fatal ou récent le Sherlock Holmes. Des dialogues à la fois légers et mordants qui mettent énormément d'ambiance et éclipse assez rapidement l'unique femme du trio.
Un livre sans doute pas aussi profond que ne l'était la trilogie de base mais qui n'en demeure pas moins une excellente lecture pour se détendre. L'auteur annonce d'ailleurs clairement son intention de faire 2 trilogies à divers époques de Scadrial : une urbaine et une futuriste. Ce livre est donc plus une aparté mais j'espère bien qu'une suite verra le jour d'autant que Brandon Sanderson laisse une porte ouverte pour la suite (pour ne pas dire qu'une bonne partie de l'intrigue est laissé en plan même si nous avons heureusement, pas de clifhanger).
Petite déception sinon, le fait que Brandon Sanderson n'est pas approfondi les mythes et la religion. Ces dernièrs étant, pour la plupart, basés sur les personnages des premiers romans (le survivant, la guerrière ascendante, Oeil-de-fer...), j'aurais vraiment aimé découvrir comme ces derniers avaient évolués et leurs dogmes dans certains cas. Tout au plus aurons nous quelques allusions mais un petit texte au même titre que la "Liste des métaux" en fin de tome aurait fait mon bonheur.
D'ailleurs, en parlant de fin de tome, ce dernier possède la nouvelle "Le Onzième Métal" qui met en place le charismatique Kelsier de la première série alors qu'il viens juste de devenir Fils-des-Brumes. On découvrira donc les débuts de son entrainement avec le mystérieux professeur ainsi que le déclic qui ferra de Kelsier l'homme qu'il sera dans le premier tome de la série "L'Empire Ultime". Un complément court mais presque indispensable puisqu'il révèle une petite partie du mystère Kelsier.

Un tome qui ne demande pas tant d'investissement que la première trilogie mais qui n'en demeure pas moins fun et dynamique. Pas de temps mort, beaucoup d'action et des dialogues savoureux. Je le conseillerais bien à tous mais j'ignore en revanche si ceux qui ont sauté la première trilogie parviendront à bien saisir le fonctionnement de l'allomancie. De toute façon, vu l'excellente de la première trilogie, ce serait un crime de la sauter et vous encourage donc à commencer par celle-la. Quand aux autres, L'Alliage de la justice n'attend plus que vous!

par Caly
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 2 : Jeux de masques Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 2 : Jeux de masques
Brandon Sanderson   
Mes yeux se sont agrandis et mes doigts ont frétiillés d'impatience lorsque je suis tombée aux utopiales sur cette suite que j'attendais depuis des millénaires, eh non j'exagère à peine.
Évidemment ma lecture fut un pure bonheur et j'avoue avoir une préférence certaine depuis le tome 4 avec des personnages que je trouve attachants .
Le petit côté western des rocailles et l'action qui ne s'arrête jamais met une petite pression bien sympathique pour le lecteur.
Même si wax est le héros droit dans ses bottes j'ai craqué pour le second, wayne, avec son humour, son comportement décalé et son côté touchant.
Marasi n'est pas en reste et donne une touche forte et féminine à ce duo détonnant.
Dans ce tome on retrouve avec plaisir certains faits et personnages de la première trilogie mais je vous en dit pas plus, juste de quoi vous donnez envie de le lire.
Il n'y a pas à dire, Brandon Sanderson à un talent fou.
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 3 : Les Bracelets des larmes Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 3 : Les Bracelets des larmes
Brandon Sanderson   
Un Kandra sous couverture à découvert une localisation possible des Bands of Mourning, qui sont les bracelets légendaires du Seigneur Maître, ceux que les héros de l'époque n'ont jamais retrouvé lors de sa mort.
Malheureusement lors de son retour sur Elendel il a été attaqué et a perdu ou on lui a volé une de ses spikes (désolée ça fait tellement longtemps que je lis cette série en VO que je ne me souviens plus du tout de la traduction française de ce mot). Il a donc perdu l'essentiel de sa mémoire et de ses souvenirs de l'événement, jusqu'à ce qu'on la retrouve. Dans le peu qu'il lui reste on trouve un élément qui va forcer Wax à mener l'enquête malgré son ressentiment et le fait qu'il n'a pas l'intention de pardonner à Harmony et aux Kandra : une photo de son oncle et de sa sœur.
Il part donc avec Wayne, Marasi, Steris et MeLaan, chacun avec sa tache, dans une aventure qui va les mener bien plus loin qu'ils n'auraient imaginer au départ ...


Ce livre est le troisième de la série des Wax et Wayne, l'avant dernier tome.
Après mon coup de cœur sur Shadows of Self sorti en fin d'année dernière, j'étais vraiment super enthousiaste et j'ai lu ce lire juste quelques jours après sa sortie.
Plus les tomes avancent plus on rentre dans la mythologie du monde, on a de plus en plus d'indices et de faits "oubliés". Je trouve que cette trilogie est vraiment indispensable au final pour comprendre vraiment l'univers de Mistborn (Fils-des-brumes).
On va vraiment de révélations en révélation et on découvre toute une partie du monde dont on n'avait plus du tout entendu parlé à la suite de la première partie.

Les personnages aussi prennent de l'ampleur, Wayne par exemple dans le premier tome n'existait quasiment que pour faire parler Wax, et maintenant il a clairement sa place dans le livre, on le comprend mieux, et c'est devenu un de mes personnages préférés !
De même avec Steris qui commence comme une simple excuse sans grand intérêt, ne servant qu'a nous faire apprécier Marasi en contraste et qui fini en personnage fondamental à l’équilibre du récit (et de Wax). Elle sera surement un des personnages que je regretterais le plus une fois cette partie finie. En fait elle est tellement tout ce que ne sont pas en général les femmes dans les histoires que ça en fait un personne vraiment à part.
De son coté Marasi justement, se transforme encore et toujours, elle prend vraiment son indépendance, passant de "love interest" (potentiel partenaire amoureuse de Wax) à un personnage vraiment à part se détachant de tout ce qu'on aurait pu penser lors du premier tome.
Elle a une façon bien à elle de se battre, au contraire de par exemple Vin qui était une guerrière, Marasi est une décisionnaire dans le sens ou elle est très intelligente et trouve toujours un truc dont personne n'aurais pensé pour faire pencher la balance de son coté, jamais de façon brute ou combative, mais toujours bien pensé !
Sanderson à bien fait son coup, il a réussi à faire entrer deux personnages féminin dans son récit, tout en les différenciant énormément de tout ce qu'il a déjà écrit avant, finalement j'aime beaucoup le fait que Marasi ne soit pas juste une Vin -bis.

J'ai bien aimé aussi que toute l'intrigue ne se passe pas pour une fois à Elendel, on sors enfin des limites de LA Ville, on explore le monde un peu plus.
Je peux difficilement vous dire ce que j'ai vraiment aimé de la suite de l'histoire car ça serait un total spoiler. Par contre je dois avouer que j'ai un peu moins aimé ce tome ci, en comparaison avec le précédent. Peut être justement parce que je m'attendais a ce qu'il ai son lot de révélation, et l'effet de surprise m'a un peu manqué. Ceci dit l'intrigue est bien pensée, C'est un épisode à part et j'ai vraiment envie de savoir ce qui va se passer ensuite ^^

Comme toujours pour moi les deux fondamentaux qui me font adorer cette série, en dehors du fait qu'on explore les fondamentaux de l'univers de Sanderson, sont l'humour et les différents métaux et leurs utilisation.
L'humour dans ce tome est au top, il y a des scènes qui m'ont fait m’étouffer de rire (notamment celle de l’hôtel), encore mieux que dans le premier car il y a maintenant 4 protagonistes qui se répondent et plus juste deux, Steris apportant un gros plus aux échanges, un vrai bonheur !
Pour le second point c'est la continuité de tout ce que j'ai déjà expliqué sur les deux précédents volumes, on en sais de plus en plus sur les différentes possibilités, et en plus cette fois ci on a l'arrivée de la technologie contrôlée par la magie, un gros plus qui élargit les possibilités de façon totalement énorme qu'on qu'on a un peu de mal à voir ou ça peut mener ensuite tellement elles deviennent nombreuses.


En résumé un grand tome dans la série, toujours avec autant d'humour et de révélations que le précédent, le tout avec des personnages qui prennent vraiment de l'ampleur et dont je me suis totalement attaché !
Un réussite !

18/20

par lianne80
Elantris - Intégrale Elantris - Intégrale
Brandon Sanderson   
Elantris est le premier roman de Brandon Sanderson à qui l'on doit notamment l'excellente trilogie de Fils-des-Brumes.

Elantris est le nom de l'ancienne capitale de l'Arléon dont les habitants étaient considérés comme des dieux. Ces Elantriens d'une beautés argentés savaient utilisés la magies sous formes d'aons (symboles dessinés en l'air) et chacun d'entre eux devenaient Elantriens de manière aléatoire sans que l'on sache pourquoi.
Tout cela a pris fin il y a 10 ans quand chaque Elantriens a vu son apparence devenir subitement ignoble et leurs magies devenue inefficace, entrainant alors une profonde révolte en Arléon.
Le récit est écrit à la 3éme personne et nous fait suivre trois point de vue :
- Raoden est le prince adoré du peuple d'Arléon. Alors qu'il attend la venu de sa future promise, il se retrouve subitement maudit et se transforme en Elantrien. Prenant une peau ridée noire, perdant ses cheveux, on le considère alors comme mort et on l'envoi en exile dans la cité maudite d'Elantris. La-bas, chaque souffrance est perpétuelle et la sauvagerie règne. Raoden va alors entreprendre de faire d'Elantris un endroit civilisé tout en apprenant les aons (qui sont inefficaces) et en cherchant la cause de la déchéance d'Elantris.
- La princesse Sarène viens en Arléon dans le but de se marier avec le Prince et contracter une alliance entre Arléon et le Téod. A peine arrivée, on lui annonce que le prince est mort mais que les clauses du contrat sont toujours valables. La voila donc défunte d'un mari qu'elle n'a connu que par lettre. Mais Sarène aura fort à faire pour maintenir le pays entre le roi qui est un incompétent et le Fjorden qui menace de les envahir. Le destin d'Arléon et de Téod pourrait bien être entre ses mains et de son esprit affuté.
- Hrathen est Gyorn, un des 20 Grands Prêtres du Shu-Korath et ne doit des comptes qu'au Wyrn. Ce dernier l'envoi en Arléon dans le but de convertir la population dans un délais de 3 mois. Si il échoue, le Wyrn prévoit de convertir l'Arléon et le Téod par la force en lançant les armées du Fjorden sur leurs peuples.

Sorti en premier lieu cher Orbit, je m'étais abstenu de son achat, ne cautionnant pas le fait de scinder un roman en deux. Il semble que depuis, l'éditeur soit revenu sur son choix premier et l'édition poche va elle aussi dans ce sens en nous proposant l'intégral en 1 tome tel qu'il aurait toujours du être.

Fort de ces 800 pages en format poche, on a du mal à croire qu'il s'agit de son premier roman et l'auteur fait déjà preuve de sa créativité sans bornes que l'on a pu voir dans Fils-des-Brumes. Il créé un univers complexe ou la religion joue une prédominance. Pour autant, pas d'intervention divine mais uniquement des actions d'hommes qui agissent selon leurs convictions (cela a le mérité d'éviter quelques facilités trop récurrentes dans la Fantasy en général)
Le lecteur en mal d'action risque toutefois d'être un peu rebuté par l'ouvrage, car si il est vrai que nous en avons un peu, c'est très loin d'être une dominance du récit qui s'axera surtout sur des intrigues politiques et le mystère de la chute d'Elantris. J'ai moi même eu quelques doutes en commençant le récit mais au final, j'ai lu le livre comme on boit du petit lait (malgré un début pas toujours facile de par son vocabulaire). Le fait de limiter les points de vue à seulement 3 personnages est un point fort du récit puisqu'il permet pleinement de s'attacher à chacun d'entre eux et évite des protagonistes trop impersonnels. Même Hrathen qui à première vu n'est pas un "gentil" nous est sympathique et dégage une certaine noblesse dans le fait que les coups "bas" qu'il fait, c'est avant tout afin de prévenir d'un massacre brutale.
Hrathen aura toutefois les passages les moins longs de l'alternance Raoden/Sarène/Hrathen et on se concentrera avant tout sur les péripéties de nos tourtereaux en devenir. Car on s'en doute, une petite histoire d'amour se trame dans le récit même si je trouve la romance assez mal traité et je n'ai pas ressenti autant d'émotion dans la relation Raoden-Sarène que durant les moment ou l'auteur nous mettait face à la solitude de Sarène.
Autre déception, les éléments finaux qui semblent pour le moins précipités et qui jurent un peu face à la certaine lenteur du début de récit. C'est d'autant plus vrai que si fin nous avons, l'auteur conserve beaucoup trop de cartouche en réserve pour ne pas donner l'espoir au lecteur d'une suite aux aventures d'Elantris (et qui n'existe malheureusement pas pour le moment).

Je n'irais pas jusqu'à prétendre que j'ai autant aimé Elantris que Fils-des-Brumes mais l'on voit tout de suite que Brandon Sanderson fait déjà montre d'un certain tallent et s'inscrit avec déjà comme une figure incontournable de la Fantasy. Un excellent tome que je conseil et qui, de part son unique tome n'engage à rien par la suite même si, ironiquement, on se met ardemment à en espérer une lorsque l'on tourne la dernière page du récit.

par Caly
Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 4 : The Lost Metal Une histoire des Fils-des-Brumes, Tome 4 : The Lost Metal
Brandon Sanderson   
The seventh novel in the series that launched the international bestselling career of Brandon Sanderson.

Another tight and thrilling adventure for nobleman Waxillian Ladrian as he fights for justice in a fantastical city crossed by canal and railway tracks. A city undergoing an industrial revolution but a city where the magic of metals still burns bright.

With over 600,000 copies of the Mistborn books alone sold this is the series that established Brandon's reputation as a master of world-building, magic systems and gripping plots.

par peyomane
Warbreaker Warbreaker
Brandon Sanderson   
Ce qu'il y a de génial dans ce livre c'est qu'il détruit en quelques sorte les shemasclassiques de la fantesie, on commence avec Siri la rebelle aventurière et sa grande sœur la sage et pieuse Vivena. On s'attend donc tout naturellement a ce que Siri devienne un guerrier qui utilise le souffle et s'échappe du palais des méchant pour casser la gueule a tout le monde ( un peu comme Vin dans fils des brumes ) mais en fait pas du tout, c'est a Vivena qu'il arrive tout les trucs violent, et une fois passer la surprise c'est juste géniale, encore un véritable coup de génie de la part de Brandon Sanderson qui arrive a nous faire découvrir de nouveaux modèle d'histoires sans nous plonger dans une profonde perplexité ou un ennui rapide. Bref, un des meilleurs livres que j'ai jamais lu !
The Stormlight Archive, Tome 2 : Words of Radiance The Stormlight Archive, Tome 2 : Words of Radiance
Brandon Sanderson   
From the bestselling author who completed Robert Jordan's epic WHEEL OF TIME series comes a new, original creation that matches anything else in modern fantasy for epic scope, thrilling imagination, superb characters and sheer addictiveness.

Return to a planet swept by apocalyptic storms, a world tipping into war as aristocratic families move to control the shard blades and shard plates, ancient artifacts from a past civilisation that can win wars.

As the world tips into a war for control of the mythical artifacts of power made from Shard, characters are swept up into new dangers which will threaten their integrity and their lives.

Huge, ideas-filled, world-spanning fantasy from a master of the genre.

par x-Key
The Stormlight Archive, Tome 1 : The Way of Kings The Stormlight Archive, Tome 1 : The Way of Kings
Brandon Sanderson   
C’est la deuxième fois que je lis ce livre et même en connaissant la fin, j’avais toujours autant envie de lire la suite.
Souvent au début d’une série, j’ai un peu de mal à rentrer dans le monde, et le prologue était un peu lourd en terme d’explications, mais autrement Brandon Sanderson crée un monde qui me fascine, profondément inégalitaire avec son système de caste, ses disciplines exclusivement réservées aux hommes ou aux femmes [spoiler](assez original cependant de réserver la culture, la science aux femmes)[/spoiler], sa religion dominante [spoiler](l’idée de grandir, de vivre sachant que la vie après la mort sera faite de combat pour réclamer un monde dont on a été chassé me semble assez déprimante)[/spoiler], son histoire tellement ancienne qu'elle est tombée dans l'oubli et qu'il n'en reste que quelques fragments, ses particularités géographiques et météorologiques, les sprens.
J’ai beaucoup aimé les personnages principaux, en étant tous différents ils rencontrent un peu les mêmes problématiques des choix plus ou moins difficiles à faire, des moments de doute, des trahisons etc.; j’ai un peu regretté le découpage qui fait disparaitre certains d’entre eux pendant toute une partie du livre. Concernant les flashbacks, je suis assez impressionnée qu’en nous dévoilant quasiment dès le départ le passé de Kaladin sans en donner les détails [spoiler](la mort de Tien et la trahison d’Amaram),[/spoiler] l’auteur arrive encore à m’émouvoir en lisant les scènes correspondantes.
Pour résumer : j’ai adoré et je suis très curieuse d’en apprendre plus sur ce monde, son histoire oubliée et comment vont évoluer les personnages