Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ambremc : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Sept jours pour une éternité... Sept jours pour une éternité...
Marc Levy   
J'ai adoré ce roman!!! de tous les Marc Levy, je trouve que celui-ci est le plus beau. Le thème est banal : la lutte entre le bien et le mal, mais l'histoire d'amour est tellement touchante, que j'aurais besoin d'un sacré amas d'arguments pour qu'on me prouve que c'est un roman nul !
Le Porteur de lumière, Tome 3 : L'Œil brisé Le Porteur de lumière, Tome 3 : L'Œil brisé
Brent Weeks   
Troisième tome avalé.
Alors j'ai été content de retrouvé les différents personnages, je dirais même qu'ils m'avaient manqué. Tout d'abord Kip, on voit une certaine évolution, et puis avec les cartes (j'en dis pas plus), mais voilà huhu enfin c'est pas mal. Et puis dans ses relations avec les autres aussi, Teia ou son grand-père. Même si tout semble compliqué.
D'ailleurs en parlant de son grand-père, même si c'est un con***d fini, j'ai adoré la scène qui se passe chez lui quand il est tout seul dans le bureau.
Teia, avec Kip, c'est celle qui je trouve fait le plus avancé l'histoire, grâce à eux deux on en apprend un peu plus sur la mythologie du porteur de lumière et tout ça.
Ensuite, Karris, sur la fin du livre elle prend vraiment son essor, hâte de la retrouver dans la nouvelle position qui est la sienne maintenant dans le prochain tome.
Et puis Gavin, le pauvre avec ce qui lui arrive tout au long de ce tome, et surtout sur la fin, c'est assez triste, j'espère qu'il aura encore un rôle à jouer par la suite
Et puis il y a Zymun, on le voit pas beaucoup dans ce tome, mais tout ce qu'il fait me le rend antipathique au possible. J'espère qu'il aura une morte lente et douloureuse. XD
Et enfin l'ordre de l'oeil brisé, alors eux on pourra dire qu'ils nous auront pas dévoilé grand chose, sauf à la toute fin, où l'on apprend que quelques personnages en font partie.

Au final, ce tome est assez bon, mais je trouve que ça manque quand même un peu d'action, le seul moment où il y a de l'action pur jus, c'est dans les 150-200 dernières pages à mon sens. Et puis ce tome m'a laissé comme un goût de transition vers le prochain. Je me dis que le prochain risque d'être épais avec tout ce qu'il a à résoudre...

par Gkone
Or et nuit Or et nuit
Mathieu Rivero   
En conclusion, uUtoutes les promesses faites en quatrième de couverture et Mathieu Rivero nous entraine dans un univers qu’il a parfaitement maitrisé. Celui des rêves et des magies d’orient.

Suite du commentaire : http://ambremc13.tumblr.com/

par Ambremc
Triskell, Tome 1 : La Marque de l'Entre-Monde Triskell, Tome 1 : La Marque de l'Entre-Monde
Virginie Blancher    Françoise Torregrosa    Audrey Alwett   
J'ai beaucoup aimé cette BD car elle fait appel au monde celtique auquel je suis très attache.

par Leïka
La Musique du silence La Musique du silence
Patrick Rothfuss   
"La Musique du Silence" est une plongé lyrique dans l'univers sans pareil d'Auri. Si cette nouvelle n'est certainement pas écrite pour dévoiler l'épais mystère qui nimbe ce personnage adorable, les 160 pages nous permettent de mieux la connaitre, de mieux la comprendre et l'on trouve tout de même quelques informations diluées au fil de ces 7 jours passées avec elle dans le Sous-Monde, nous laissant entrevoir une histoire et un destin bien plus important et complexe que ce à quoi l'on pouvait s'attendre. Auri risque d'avoir un rôle clé dans le prochain tome des "Chroniques du Tueur de Roi", pour notre plus grand plaisir.

par Aquila
La Prophétie des pierres La Prophétie des pierres
Flavia Bujor   
Je ne dis pas le contraire, ce livre est sympa, simple à lire, mais je n'ai pas vraiment accroché. Je trouve aussi que, dans la lecture, cela se voit que ce n'est pas un adulte qui l'a écrit, le vocabulaire peut-être pas assez recherché et certaines phrases étrangement formulées. C'est aussi un peu enfantin.

par VampirePo
La Reine des lectrices La Reine des lectrices
Alan Bennett   
Un roman qui parle très justement de la lecture et de ce qu'elle implique. Et bien sûr, l'humour anglais est brillant x)

par pow-wow
Les Lames du Cardinal, L'Intégrale Les Lames du Cardinal, L'Intégrale
Pierre Pevel   
“Tu vas rire, mais je me vois bien écrire une histoire de cape et d’épée avec des dragons et la cardinal de Richelieu”. Pierre Pevel à Stéphane Marsan, son éditeur.

J'avoue que la cohabitation entre l'univers d'Alexandre Dumas et des Dragons, m'avait initialement dérangé. Pourtant, une fois le livre terminé je ne peux que tirer mon chapeau à Pierre Pevel.

Sa trilogie est merveilleusement agencée. En effet,d'un premier tome se rapprochant d'un roman de cape et d'épée très légèrement saupoudré de fantastique, on bascule avec le second dans un roman d'héroic fantasy. Pour, au final, conclure avec un troisième tome flirtant avec la dark fantasy.

Mais, au delà du mélange des genres, la grande force de cet ouvrage est d'avoir su conserver l'héritage de Dumas. A titre d’exemple, le rôle de Richelieu est beaucoup plus ambigu que dans l'oeuvre de Dumas ; les mousquetaires de Dumas, quant à eux, ont un rôle très secondaire voir inexistant.

De plus, l'auteur prend un malin plaisir à nous faire traverser un Paris tel qu'il existait à l'époque de Richelieu, avec un soucis du détail et une écriture visuelle au point qu'on imagine sans mal ce à quoi devait ressembler la capitale à l'époque.

Quant aux héros, les Lames, d'un point de vue totalement subjectif, je trouve le groupe très disparate. Si Saint Lucq, Marciac et, dans une moindre mesure Laincourt, sont des personnages haut en couleur qui s'attirent très rapidement notre sympathie, il n'en va pas de même pour le reste de la troupe, le capitaine La Fargue en tête!

Pour autant, "Les lames du cardinal" font parties de ces livres rares, où une fois le livre terminé, vous avez la désagréable impression d'avoir perdu des amis.
En un mot, une trilogie tout simplement magnifique !

Un conseil pour les amoureux du merveilleux ou pour les néophytes de la fantaisie, lisez le !

https://voyagecodex.wordpress.com/

par ilks
L’Étoile du matin L’Étoile du matin
David Gemmell   
C'est marrant, à chaque fois que je finis un des derniers Gemmell que je n'ai pas encore lu, je me pose toujours la même question... pourquoi avoir attendu si longtemps?

Je vais pas y aller par quatre chemin, ce livre atteint encore une fois les sommets. On sent peut-être encore mieux le talent de Gemmell que pour certains héros qu'il a créé. Cette fois, il s'agit d'un livre unique. Pas de suite, pas d'univers partagé (malgré une phrase qui parle du monde Drenaï, il n'y a aucun rapport). Et comme toujours, un héros qui force le respect. Ou plutôt des héros. Car l'Etoile du matin sans ses compagnons, ce serait triste comme un jour sans pain.

Bref, vous aimez l'heroic fantasy. Les récits épiques qui seront chantés pour les siècles avenirs. Les petites phrases qui vous tireront la larme à l'oeil tellement c'est évident mais qu'on se surprend à attendre pendant la moitié du récit.

Ben voilà. C'est Gemmell et s'il vous faut encore une raison de le dévorer et d'avoir un sourire en le fermant, dites vous que vous ne le regretterez jamais.
49 302 49 302
Nathalie Le Gendre   
Un livre que j'ai apprécié étant plus jeune, et que j'aimerai relire si je le trouve. Si vous aimez la science fiction, il devrait vous plaire. L'avantage est sa petite taille, qui permet de le lire en une soirée. Je le conseille !