Livres
534 315
Membres
559 618

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de _amelivreslovelife_ : Ma PAL(pile à lire)

Les Os des filles Les Os des filles
Line Papin   
J'ai reçu ce livre par les éditions Stock sans rien en connaître, pas même l'auteur.

L'histoire en elle-même est intéressante, et je comprends complètement son besoin de s'écrire, de recréer ce lien brisé, de fouiller dans ses générations passées, de dénouer et tirer les fils jusqu'à pouvoir survivre, enfin.
Mais ça ne fonctionne pas.
J'ai eu bien de la difficulté à rentrer dans l'histoire : le style de Line Papin ne m'a pas touchée, et sa mise à distance émotionnelle.. m'a mise à distance moi aussi. Il y avait un décalage entre l'intérêt (réel) historique et familial, et l'écriture factuelle, lointaine, plate. Dans cette succession de faits, je n'ai pas réussi à me faire une place.
La seconde partie autour de son anorexie, de ce lien brisé entre son pays et elle, sa mère et elle, m'a beaucoup plus parlé, peut-être était-ce moins froidement abordé (encore que).

Si je comprends pleinement cette distance de l'auteur (se mettre en lien avec soi, ce n'est pas évident), je ne suis pas convaincue par le style malgré l'intérêt certain de son histoire.

par DameAmbre
Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris
Andrzej Sapkowski   
Franchement dubitative à l'issue de ce 4eme tome...
L'auteur a certes bien compris qu'un fil conducteur dans la narration, c'est pratique, mais pour le coup il tombe maintenant dans l'excès inverse, en laissant tomber le sorceleur (pas comme si c'était le titre de la série...) pour nous enliser dans des intrigues politiques très difficiles à suivre. Il aurait pu se fendre d'une chtite carte, voire même d'une récap des différents royaumes et souverains, mais en l'état j'avoue que je m'y suis perdue.
Quand à Ciri, elle s'avère en fait presque aussi fade que Geralt (déception...), et [spoiler]le passage avec la licorne[/spoiler] a fini de m'achever.
Je me suis accrochée pendant 4 tomes, mais cette fois la messe est dite, je jette l'éponge.

par Coriolis
Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang Rebecca Kean, Tome 2 : Pacte de sang
Cassandra O'Donnell   
SUPERBE !
Je persiste et signe mon coup de coeur incontestable pour cette série.
C'est avec ravissement que je retrouve ces différents personnages auxquels je me suis attachée rapidement et de manière inconditionnelle.
Dans ce tome Rebecca - l'Assayim - enchaine les missions pour le Directum, jusqu'à ce qu'un meurtre abominable soit commis au sein de la meute de Loup-Garous. Bien qu'habituée aux carnages, notre héroïne sent d'emblée que celui-ci est différent et de très mauvais augures.
Parallèlement elle tient son rôle de mère et tente sans succès de tenir Raphael et ses sentiments à l'égard de ce vampire sensuel et sexy, à distance.
Mais tout cela est secondaire, un autre problème de taille vient se poster sur sa route, l'arrivée imminente de Michael, le père de sa fille...
J'ai ADORE ce livre où s'enchaine actions et rebondissements, mais aussi : politique vampirique, affaires de meute ainsi qu'attirance, sensualité et désir.
Pour les fans de la première heure : ce tome ne fera que confirmer votre addiction ;-)

par ccmars
Nora Jacobs, Tome 1 : Démasquée Nora Jacobs, Tome 1 : Démasquée
Jackie May   
(VO) J’ai adoré ce livre et j’ai une folle envie de le relire même si je suis un peu frustrée de ne pas savoir ce qu’est Nora à la fin. Enfin bon, elle ne le sait pas non plus alors je lui pardonne...
Depuis petite, Nora a beaucoup de problèmes avec les hommes, elle les attire (sans savoir pourquoi) et cette attirance a tendance à se transformer en obsession et à devenir ingérable alors elle a décidé de faire son mieux pour les éviter. Elle a aussi des pouvoirs psychiques, elle lit dans les pensées lorsqu’elle touche quelqu’un et elle peut aussi avoir des visions en touchant des objets. Son don va lui causer pas mal d’ennuis.
Si vous n’aimez pas quand l’heroine a plusieurs prétendants (c’est un harem inversé), vous n’allez pas aimer cette histoire. Mais pour moi, ça sonne juste vu que ça doit être lié à la nature même de Nora.
Pour le côté action, c’est bien présent et c’est intéressant aussi. Elle n’a pas trop le choix, on l’oblige à chercher des surnat’ disparus.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, je n’ai même pas pensé des choses du genre : ah, c’est du déjà vu ça. Non, j’etais a fond dedans. Ce que j’aime surtout c’est quand elle envoie balader Henry...

par deeKi
Sorcières & chasseurs, Tome 1 : Convoitise Sorcières & chasseurs, Tome 1 : Convoitise
Charlotte Munich   
https://elodie-liseuse-lifestyle.blogspot.fr/2018/02/sorcieres-chasseurs-tome-1-convoitise.html

La sorcelleries, le fantastique sont des genres que j'adore lire, et j'ai été servi avec ce premier tome de sorcières et chasseurs, et je tiens à remercier Amazon Publishing et NetgalleyFrance pour cette découverte.

Nous sommes plongés dans un Paris contrôlé par une reine sorcières et un chef des chasseurs. Les sorcières reçoivent de leur mère des grimoires, telles que Convoitise pour Leila, grimoire rempli de magie noire, qu'elle doit utiliser ainsi que d'autres pour utiliser son quota de magie. Dans le cas où elle ne l'utilise pas, elle se retrouve remplie de grouille, des sortes de cafards rampent sous sa peau. Ce qui l'oblige à utiliser ses dons sur des innocents, pustules, cancer et autres maladies. La magie est donc noire et va plonger Leila dans des situations difficiles et à la limite du danger de mort.

Du côté des chasseurs nous découvrons des hommes cruels, qui cherchent à tout prix à détruire les sorcières, pour cela ils doivent faire recours à des rites et manger le foie des sorcières. Satie, chef de ce groupe prend en chasse Leila. Commence un jeu du chat et la souris.

En règle générale je suis happée par ce type de lecture, et dans ce cas, la plume de l'autrice était très inégale, ce qui m'a bloqué dans la lecture. Trop d'alternance entre des moments d'action où l'on se retrouve pris dans l'intrigue sans pouvoir le lâcher et des enchaînement de chapitres long et qui manque d'intérêt. Surtout sur les cent premières pages, bien que l'intrigue s’installe et que l'autrice nous explique son univers foisonnant et fortement intrigant, la sauce à eut beaucoup de mal à prendre. J'ai combattu m'on envie de l'abandonner et finalement je me suis retrouvé attaché à Leila vers le milieu du livre et j'ai donc pris "plaisir" à suivre ses aventures très sombres et anxiogènes.

Car la force de ce roman vient de ses personnages, tous ayant de fort caractères et c'est ce qui finalement m'a donné l'envie de continuer, j'ai été attacher dès les premières secondes à Dita jeune sorcières de sept ans qui se retrouve à la rue suite à la disparition de sa mère. Leila jeune femme cherchant à retrouver sa sœur prise en chasse part un chasseur qu'elle à aimé et Satie et Arthur tous les deux différents mais qui se retrouve appliqué dans la vie de l'héroïne principale.

Je laisserai donc avec plaisir une chance au tome 2, lors de sa sortie.
The Aurora Cycle, Tome 1 : Aurora Squad The Aurora Cycle, Tome 1 : Aurora Squad
Jay Kristoff    Amie Kaufman   
Ce livre est terriblement addictif !!!
J'ai adoré cet univers intergalactique. Les personnages sont très drôles et leurs défauts les rendent hyper attachants. C'est une très bonne lecture que je recommande à tous les fans de science fiction.
Par contre quand est-ce que sort le tome 2 ? On ne peut pas nous laisser comme ça !
(Et cette couverture est juste magnifique ! )

par Marine3
Apocalypse Blues, Tome 2 : Le Crépuscule du monde Apocalypse Blues, Tome 2 : Le Crépuscule du monde
Chloé Bertrand   
Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

--- Quand une lecture me bouleverse à un point inimaginable ---

Cela fait plusieurs semaines que j’ai refermé ce tome 2 et, pourtant, je ne me suis toujours pas remise de tout ce que les personnages ont enduré. Certes, j’avais beaucoup apprécié le premier volet, mais rien ne m’avait préparée à l’intensité du suivant. Le Crépuscule du monde est un, deux, trois crans au-dessus. Un coup de cœur monumental !

Et pour ne rien gâcher, ma binôme Saiwhisper m’a accompagnée durant toute ma lecture. Vous pouvez d’ailleurs retrouver son avis, très similaire au mien, sur son blog.

--- L’apocalypse n’épargne personne… ---

…pas même les petites filles ! Chloé Jo Bertrand nous le prouve dès le prologue en intégrant un nouveau personnage à son histoire : Camille, une orpheline trouvée sur le bord de la route. Si, dans un premier temps, nos héros refusent de s’en occuper – lorsque le monde s’effondre, c’est chacun pour soi, après tout ! -, ils finissent par s’attacher à elle et la prennent sous leur aile, ne faisant qu’ajouter à leurs préoccupations.

Mais Camille est comme un rayon de soleil. Ses caprices mettent les nerfs de tous à rude épreuve, toutefois son sourire et sa bonne humeur compensent largement. Bon, il est vrai qu’en règle générale, les personnages aussi jeunes n’ont pas ma préférence, mais son arrivée permet de consolider le groupe auquel j’avais l’impression d’appartenir.

Je n’ai relevé qu’un seul bémol, en fin de compte : la vitesse à laquelle elle tisse des liens avec Tobias. C’était peut-être un chouia trop rapide pour être totalement crédible, néanmoins on s’y fait rapidement. Ces deux-là s’entendent si bien malgré leurs blessures respectives, au point de créer leur propre langage. En effet, Tobias tient davantage du loup que de l’homme à présent…

--- Nos démons ne nous quittent jamais vraiment ---

C’est l’amère expérience que feront Matthew, Tobias, Kiran et Charly au cours de leur périple. Tant qu’ils continuent d’avancer, ils sont en vie, mais à quel prix ?

Tobias et Matthew peinent à retrouver la complicité qu’ils partageaient autrefois. Le premier refuse sa part d’humanité, tandis que le second est rongé par la culpabilité, et ce n’est pas loin de le tuer.

Kiran et Charly, quant à eux, sont presque parvenus à trouver un équilibre ; chacun est la béquille de l’autre. C’est donc un duo qui fonctionne à merveille. Charly me paraît toujours un peu caricatural, surtout lorsqu’il se sent obligé de jurer à tout-va. Cependant, Kiran lui porte une affection indéfectible, et comme c’est un personnage qui m’a attendrie par sa fragilité mêlée de force, je ne pouvais que pardonner ses brusqueries à Charly.

Bref, l’auteure est parvenue à traduire les sentiments de ses personnages, tant avec des mots qu’avec des actes, jusqu’à brouiller la frontière avec le lecteur. J’avais vraiment l’impression d’accompagner nos héros dans leur quête.

Dernier point à aborder : la romance. Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle m’a beaucoup plu. J’ai simplement trouvé qu’elle tournait un peu trop en rond, mais les adolescents sont réputés pour être indécis, pas vrai ?

--- La survie, mas pas seulement ---

Le Crépuscule du monde repose principalement sur le désir de Charly de retrouver ses parents, restés à New York. Le hic ? C’est à l’autre bout du pays ! De plus, le groupe se déplace majoritairement à pied et la météo n’est pas franchement clémente. Et puis, qui sait s’ils sont encore en vie ?!

C’est donc une course contre la montre qui s’engage, entrecoupée de moments dédiés à la survie. L’action n’est pas constante, mais ce n’est pas un défaut pour autant. L’histoire est riche en rebondissements, qu’ils concernent les relations entre nos héros ou les dangers qu’ils encourent chaque jour, alors qu’ils s’enfoncent dans le territoire américain. Et ce qu’ils vont y trouver n’est pas toujours de très bon augure…

--- Chloé Jo Bertrand, sadique ? ---

Je suis tentée de répondre par l’affirmative ! L’auteure ne ménage pas ses personnages ; ils vivront plus de malheurs qu’il n’est possible d’encaisser. Malgré cela, elle est parvenue à rendre son histoire crédible. Nos héros ne peuvent compter sur la chance pour s’en sortir, ni avoir recours à des subterfuges invraisemblables. Non, au contraire, ils vont souffrir, se battre, désespérer. Se relever et, parfois, vaincre. D’ailleurs, les catastrophes naturelles ne seront pas leur pire ennemi. Ce seront plutôt les hommes, cruels et bestiaux dans leurs instincts les plus primitifs.

Moi qui avais eu un peu de mal avec le style familier dans La Saison des ravages, je l’ai ici retrouvé avec plaisir, car il m’a permis de me rapprocher de Matthew, Kiran et Charly, de connaître leurs pensées, leurs émotions. J’ai été réellement prise aux tripes par ce deuxième tome, tout comme ma binôme de lecture ! Et je ne vous parle même pas du final qui nous a secouées comme jamais…

Incapables d’attendre, nous avons aussitôt enchaîné avec le tome 3. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour découvrir mon avis !
La Rose écarlate, Tome 4 : J'irai voir Venise La Rose écarlate, Tome 4 : J'irai voir Venise
Patricia Lyfoung   
Mon tome préféré sans aucune hésitation! J'adore quand ils rencontrent les pirates, qu'ils vont au bal masqué inconito, chez le roi, ... Un tome riche en aventture et en humour, on rage d'attendre que les deux ne se décarent toujorus pas leur amour, ce qui donne une folle envie de lire la suite! je recommande! Genialissime!
Nos âmes jumelles Nos âmes jumelles
Samantha Bailly   
Nos âmes jumelles est une histoire simple mais c'est ce qui en fait toute sa force. Tout est réaliste et très touchant. Du lycée à l'amitié via internet, tout est bien traité.
Je me suis immédiatement beaucoup attaché à Lou et Sonia qui développent une très belle amitié. Les personnages secondaires ne sont pas en reste en particulier Mathieu auquel je me suis beaucoup identifié.
C'est le premier livre de Samantha Bailly que je lis, elle a une écriture très agréable qui fait tourner très vite les pages.
Nos âmes jumelles me fait l'effet d'un cocon, une lecture qui fait du bien. Un véritable coup de cœur.
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode