Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ameteo : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Ne le dis à personne Ne le dis à personne
Harlan Coben   
Il est vraiment très bon... Il fait partis à mon goût des meilleurs d'Harlan Coben !
Un rythme effréné , un suspense parfaitement tenu ... Bref un excellent thriller.
En plus je trouve le scénario assez original, moi qui suis une amatrice de thriller/policier , j'ai souvent une impression de déjà vu , cette fois si pas du tout !
Le film existe , il est aussi bien, même si le livre est plus captivant et troublant.
Enfin, vous l'aurez compris ce livre à tout bon , alors n'hésitez plus !

par Lola-Rose
Le Bonhomme de neige Le Bonhomme de neige
Jo Nesbø   
Il m'a été recommandé de lire ce livre avant de me lancer dans la lecture de ''Le léopard''.

Je n'ai pas beaucoup accroché à l'histoire et j'ai trouvé le déroulement plutôt lent. Il m'a fallu plusieurs semaines pour enfin terminer ce livre. Le style d'écriture est différent de celui que je lis à l'habitude et c'est peut-être la raison pourquoi j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire.

par Ameteo
Amazonia Amazonia
James Rollins   
Un pur trésor! Un véritable best seller qui passe, pour moi, au même niveau qu'Harry Potter et que les "Cryptides" dans les livres que j'ai préféré. Difficile de passer à autre chose après cette super aventure au coeur de la jungle amazonienne. J'en veux encore et je pense poursuivre avec d'autres livres du même auteur. A lire absolument pour les lecteurs avides de sensations fortes!
Le Papillon des étoiles Le Papillon des étoiles
Bernard Werber   
Ce roman est très intéressant du point de vue de la recherche de la tabula rasa pour tenter de reconstruire une humanité "parfaite" ; seulement voila, tous les paramètres n'ont pas pu être contrôlés, le facteur humain... les émotions... les passions... on voit se dérouler dans cet arche la folie humaine qui semble alors inévitable.
Le Météorologue Le Météorologue
Olivier Rolin   
Ce livre, je l’ai lu pour le prix roman des étudiants auquel je participe pour la deuxième fois. Je dois dire que c’est l’occasion de découvrir des livres sur lesquels je ne me serai pas arrêter.

Ce livre est donc le premier des dix que je dois lire (pas sûr que j’y arrive !). J’ai choisi de commencer par ce livre parce que je voulais en découvrir un peu plus sur une période de l’histoire qui m’est totalement inconnue, à savoir la grande Terreur en URSS dans les années 30.

Je dois dire que tout d’abord j’ai appris beaucoup de choses dans ce livre en suivant le parcours d’Alexei Féodossiévitch Vangengheim, le créateur du service météorologique de l’URSS. Dans la folie du régime stalinien, il est arrêté et accusé à tort pour trouver un coupable aux échecs de la politique agricole.

A travers les recherches d’Olivier Rolin, on découvre la vie dans le goulag des îles Solovki qui a été créé pour creuser un canal entre la mer blanche et la mer baltique, inutile parce cette mer est prise par les glaces 8 mois sur 12. Mais dans ce goulag, il y a un petit trésor, sa bibliothèque richement dotée. Je dois dire que j’ai été surprise de trouver une bibliothèque dans un goulag. Alexei se voit donc attribuer un travail dans cette bibliothèque. Mais c’est bien la seule chose positive de ce camp parce que les conditions de vie sont très rudes, surtout en hiver au-delà du cercle arctique, même si on ne fait pas des travaux de force.

J’ai donc découvert la cruauté du régime stalinien qui au cours de cette période a tué près d’un million d’homme au cours de la grande Terreur.

Pour Alexei, on ne peut qu’être touché et attristé par son histoire. C’est un innocent parmi des milliers qui est mort pendant cette période. Ce qui m’a le plus choquée, c’est qu’il croit toujours au régime communiste et qu’il va être innocenté. J’espère juste qu’il s’est rendu compte qu’il n’était rien pour ce régime. Tout le long de sa détention, il envoie des lettres à sa femme et des dessins à sa fille (que l’on trouve en fin de livre). Ce discours si optimiste dans les lettres est peut-être aussi fait pour les protéger.

Si j’ai aimé parcourir l’URSS de cette époque bien que c’est une époque sanglante, j’ai eu plus de problème avec le style de l’auteur. C’est trop journalistique, il rapporte des faits et des faits, sans émotions. Il nous assomme de noms et de détails historiques qui certes nous permettent d’apprendre pas mal de choses mais qui en même temps alourdisse la lecture parce qu’ils ne font avancé l’histoire.

En bref, c’est un livre qui m’a fait découvrir une période de l’histoire que je ne connaissais pas mais qui aurai pu me toucher davantage s’il avait été écrit d’une autre manière.
La Fille du train La Fille du train
Paula Hawkins   
J'ai été attirée par ce livre acclamé par la critique, cependant j'ai été déçue. J'ai trouvé les personnages agaçants. Le scénario est original, mais mal exploité et la conclusion est prévisible. Les chapitres se déroulent dans des temps différents (plusieurs retours en arrière), ce qui rend la lecture parfois ardue.

Je ne conseille pas ce livre.

par Ameteo
Pauvres petits chagrins Pauvres petits chagrins
Miriam Toews   
Elfrieda et Yolandi, deux sœurs issues d'une petite communauté mennonite de Winnipeg, au sud du Canada. La première, pianiste renommée, mariée à un homme aimant et dévoué souffre de dépression. La musique semble d'abord lui offrir un répit, jouer du piano la maintient en contact avec le monde extérieur, mais bientôt cette source de plaisir devient, elle aussi, un motif d'angoisse. La seconde, romancière enchaînant les déboires amoureux et financiers, fait son possible pour venir en aide à sa sœur. Avec justesse et empathie, Miriam Toews dresse le portrait de ces deux personnages et de la relation unique que les lie dans un roman plein de poésie.

Plein d'excentricité, de références littéraires pertinentes et accessibles, la tragicomédie et l'humanité de Pauvres petits chagrins rappellent le meilleur de John Irving. »
The Telegraph

« Un roman rare de par son jeu d'esprit sombrement pétillant. »
The Guardian

« Pauvres petits chagrins est un livre sur la relation entre deux sœurs. Une représentation précise et touchante de cette situation complexe. »
The Globe and Mail

(Source : Christian Bourgois)

par x-Key
Cellulaire Cellulaire
Stephen King   
En fait, ça m'a fait pensé à du Roméro stéphenkingisé. Bien que ça parle de sortes de zombies (au début), on glisse rapidement vers une intrigue typique de SK ; un truc énorme et plus profond et important qu'une simple résurrection. Cette construction petit à petit de l'entité unique par mise en commun d'éléments reprogrammés... Je trouve l'idée originale en tout cas. Bien sur, ce n'est pas, et de loin, le meilleur SK que j'ai lu, et la fin me laisse un peu sur ma... faim. Mais j'ai néanmoins apprécié ; on retrouve le style et la narration de l'auteur comme ailleurs. C'est un plaisir, sans être une révélation.
Les Tommyknockers Les Tommyknockers
Stephen King   
bien,mais long trop long, pour un final trop court

par ricou
L'Île des oubliés L'Île des oubliés
Victoria Hislop   
Quel plaisir de découvrir ces écrits...d'autant plus fort que je revenais d'un petit voyage en Crête qui m'avait fait découvrir cette île , leurs maisons, leur église, les ruelles...l'âme de l'île était encore très présente en moi. Alors....ces mots ont pris plus de résonance . Une lecture particulière sur un thème inconnu ...une saga familiale au goût étrange de l'exclusion. A découvrir.

par lautrec
  • aller en page :
  • 1
  • 2