Livres
547 439
Membres
584 512

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Amour à sens unique



Description ajoutée par Gkone 2019-09-16T13:12:57+02:00

Résumé

Layla Robinson n’est pas folle. Elle souffre d’amour à sens unique. Mais il est temps de passer à autre chose. Plus de harcèlement, plus d’appels incessants. Ce dont elle a besoin, c’est d’une distraction. L’homme aux yeux bleus qu’elle ne cesse de voir sur le campus pourrait en être une parfaite, si ce n’est que c’est le nouveau professeur de poésie... le nouveau professeur de poésie marié.

Thomas Abrams est un artiste typique, vulgaire, arrogant et distrait, mais ses regards méprisants et ses railleries ne font pas peur à Layla. Elle peut être mauvaise en poésie, mais elle est douée pour lire entre les lignes. Derrière sa dure façade, Thomas est seul, et Layla veut savoir pourquoi. Désespérément. Obsessionnellement.

Parfois, vous obtenez ce que vous voulez. Parfois, vous vous retrouvez dans la réserve d’un bar avec votre professeur, et vous l’embrassez. Parfois, il vous embrasse en retour comme si c’était la fin du monde et qu’il n’aura plus jamais l’occasion de vous embrasser. Il vous embrasse jusqu’à ce qu’il vous fasse oublier toutes ces années d’amour jamais partagé, vous oubliez les règles et vous osez viser quelque chose qui ne vous appartient pas.

Afficher en entier

Classement en biblio - 56 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Matoline 2019-09-18T19:42:43+02:00

Partie 1 : La starlette

Chapitre 3 :

«…

— Non, professeur Abrams. Je n’oserais pas. Vous m’effrayez trop pour ça.

C’est la vérité. Vraie et absolue. Il me fait peur parce qu’il a un étrange effet sur moi, mystique et nouveau.

— Bien. Je suis effrayant. Ne l’oubliez jamais, ordonne-t-il d’un air approbateur, prêt à partir.

Mais il se tourne vers moi.

— Savez-vous que c’est illégal de mélanger l’ordre des livres ?

Il me faut un moment avant de comprendre ce qu’il veut dire. Il parle de ce que j’ai fait hier.

— Je n’ai pas…

Il me jette un regard sceptique.

— C’était stupide, sans même parler du fait que c’était inefficace. De G à F ? Tout le monde se fiche de ça. Si vous voulez vraiment embêter quelqu’un, bougez les livres de S à A. l’écart est plus grand. Par conséquent, la panique est plus importante.

J’avale ma salive.

— OK.

— Ne racontez à personne que j’ai dit ça.

— OK, répété-je.

Il baisse la tête et sourit.

— Je pensais que vous ne m’aviez pas vue. Hier, je veux dire.

Jusqu’à ce que je le dise, je n’avais pas réalisé que je voulais qu’il m’ait vue. Dans un autre flash, comme celui que j’ai eu en cours à propos des mots, je réalise que je ne veux pas être invisible pour lui. Je ne veux pas l’être à ses yeux à lui.

Mais pourquoi ? Je l’ignore encore. Quelle est cette folie ?

— Je vous l’ai dit, j’ai bien des talents. Repérer les dingues en fait partie.

Je retiens mon souffle et il rit. Il m’a traitée de dingue. Je déteste vraiment ça, mais tandis que je le regarde partir, ce n’est pas de la colère que j’éprouve.

C’est quelque chose d’autre… Quelque chose de magique.»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Yoyou-1 2021-03-21T16:01:37+01:00
Or

Layla souffre d’un amour à sens unique qui l’a contraint à s’éloigner de sa famille et s’isoler dans sa tour. Thomas, son professeur, n’a rien du prince charmant qui vient la délivrer sa princesse de sa tour.

Layla cherche la rédemption, elle veut se punir, elle manque d’estime envers elle-même. Une jeune femme complexe, abandonnée, qui décide de se punir en voulant sauver Thomas.

Thomas se perd dans son quotidien, dans ses objectifs passés. Sa peur fait de lui un homme renfrogné, colérique mais honnête dans sa relation avec Layla. Il ne lui mentira pas !

L’avancée de l’histoire est sombre, malsaine et pourtant belle (et hot) ! C’est là tout l’équilibre de l’histoire qui ne manque pas d’agacer et pourtant d’attendrir le lecteur. Un paradoxe qui noue les tripes.

Une lecture qui a su me tenir en haleine jusqu’à l’ultime page.

Je vous invite à découvrir ce livre sans plus tarder.

Retrouvez-moi sur mon insta : https://www.instagram.com/yoyou_nette/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par farahAnah 2021-02-12T23:11:59+01:00
Diamant

Mon Dieu que c'était bien !!!

Bon déjà, je suis archi fan de la couverture, je la trouve trop belle !

L'histoire, quant à elle, elle est un peu atypique comme j'aime, avec une héroïne timbrée (une stalker, amoureuse obsessionnelle) mais o combien attachante, et cet homme qu'elle aperçoit sur un banc, qui s'avère être un professeur de poésie.

Ce héros est dingue, aussi atteint qu'elle, d'une façon peut être différente.

Leur histoire fait monter la tension peu à peu dans un slow burn torride (vraiment!!), et ensuite, c'est une sacrée débandade érotique!

Impossible de lâcher ce bouquin , entre le ventre qui se contorsionne, les deux trois révélations inattendues, la pression et la peur ressenties pour l'héroïne.

Et puis, l'émotion, aussi. Ca monte peu à peu, mais ça en devient douloureux. C'est une romance ui est loin d'être courue d'avance, au point qu'on pourrait s'interroger sur son issue.

J'ai aussi beaucoup apprécié la plume, même si quelques grosses répétitions sont quand même venues entacher ma lecture.

Ca n'empêche que c'est un joli coup de coeur. Un condensé de tout ce qui me plaît, à moi

Afficher en entier
Or

Layla est le genre de fille qui peut aller loin quand elle aime. Et c’est clair, qu’elle ne fait pas semblant. Elle peut pourchasser ses cibles jusqu’à les rendre dingue ! Sa folie n’a pas de limite parait-il et les conséquences, elle n’en a même pas peur.

Et quand elle arrête, elle passe à un autre genre de divertissement. Sauf que cette fois, elle s’attaque à plus fort qu’elle. Cette fois-ci, elle ne pourra plus faire qu’à sa tête et suivre ses lubies sans prendre cas des autres. Mais Layla, c’est Layla. L’exil dans ce coin paumé, être punie et privée de tous les avantages qu’elle avait, ne l’effraie même pas… Thomas Abrams au début agacé qu’elle le suive à son insu décide de la battre à son propre jeu, exécrable à l’extrême, grossier et soufflant le chaud et le froid, espérant tuer ses ardeurs dans l’œuf et freinant sa curiosité parfois malsaine à son égard. Thomas n’est pas idiot, il sait qu’elle est attirée par lui et que son magnétisme fait son petit effet. Mais l’inévitable s’est produit… Céder à la tentation n’était pas le plan. Leur échange intime va tout remettre en cause car, si Thomas s’attend à essuyer les assiduités de Layla, il n’a pas prévu d’en redemander ! Et de là, s’instaure un jeu érotique entre le poète et sa nouvelle muse, entre l’ingénue et l’audacieux poussant leurs limites à leur paroxysme. Mais le jeu a été vite relégué en arrière-plan, laissant la flamme de l’amour les dévorer jusqu’à l’ultime explosion !

Un grand plaisir de découvrir la plume de Saffron A. Kent qui m’a bluffée par son talent et sa prise de risque et à juste titre ! Elle nous a offert un thème original et jamais abordé, du moins à ma connaissance ! L’écriture est de bonne qualité, fluide, exsude de bons sentiments et moult émotions ravageuses. Thomas et Layla sont attachants même si on a du mal au début avec l’attitude de Layla. Mais au fil des pages et plus on avance dans l’histoire, plus on la découvre sous un autre ongle, la cernant un peu mieux. Les protagonistes sont tous deux solitaires, perdus, tourmentés et ont le cœur brisé. Leur relation ne peut qu’avoir un goût de malsain. La psychologie des personnages a été bien travaillé ce qui est un bon point pour l’auteure. Elle a trifouillé leurs esprits jusqu’à sortir d’eux autant le meilleur que le pire. On adore les détester autant que les aimer. Un paradoxe si addictif sur lequel l’auteur a joué et a réussi son pari…

Amour à sens unique est une romance complexe et unique dans son genre. Elle raconte un amour non partagé qui pousse à la folie ou aux excès dévastateurs…. No limit, et passion dévorante en sont les mots clés. Attention, ce roman, on l’aime ou on le déteste. Car, il va chambouler vos principes et pousser vos codes de la morale. Perso, j’ai adoré me poser des questions, être indécise dans mes réactions, plonger dans le tabou, pousser mes limites aussi. En somme, une histoire un peu sombre, troublante mais si bouleversante que je recommande !

Merci à Maïwenn et à Juno Publishing France pour l’envoi du service numérique !

Mya

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kandaina 2019-10-23T12:04:06+02:00
Diamant

Ce roman m’a bouleversée de bien des manières. Tout d’abord par ses personnages qui sont remarquablement bien travaillés. En quête d’elle-même, Layla est une jeune femme brisée. Déterminée, elle agit très souvent sous le coup de l’impulsion et est prête à tout pour avoir ce qu’elle veut. Au fil des pages, nous la voyons évoluer. C’est une jeune femme épatante dont la force et le courage sont dissimulés.

Thomas apparaît comme quelqu’un de froid, de distant et même de misogyne avec les femmes. Il ne sait comment aborder son quotidien ni comment faire face à son présent.

Les deux protagonistes principaux sont profondément marqués par la vie. Ce sont des êtres torturés, flagellés et désespérés. Leur relation ne peut donc qu’être marquée par ce qui les caractérise. Elle apparaît donc comme étant à la fois toxique, intense et sublime Ainsi, durant ma lecture, je me suis sentie, tout comme Layla et Thomas, perdue et désemparée.

Avec brio, l’auteure a su nous faire entrer dans leurs tourments en alternant des passages rythmés à d’autres plus lents. Durant l’ensemble de ma lecture, j’ai eu l’impression de danser une valse. J’ai eu la tête qui tourne, j’ai été transportée, déroutée et parfois un peu perdue dans cette relation. Je ne pensais pouvoir de nouveau tenir sur mes jambes. Saffron A. Kent ne nous laisse aucun moment de répit. Elle ne nous épargne pas et nous torture comme elle le fait avec les personnages. Il ne vous reste donc qu’à vous accrocher et à ne pas oublier de respirer.

Une romance magnifique entre deux être torturés qui saura vous déboussoler.

https://paradislivresque.weebly.com/chroniques/amour-a-sens-unique-de-saffron-a-kent

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FollowTheReader 2019-10-05T12:48:07+02:00
Argent

Chronique de Diana : https://followthereader2016.wordpress.com/2019/10/02/amour-a-sens-unique-saffron-a-kent/

Je ne sais pas trop comment vous présentez ce roman. Il vous fait passer par des états de frustration intenses et j’ai eu par moment envie de m’incruster dans le livre et de secouer tout ce petit monde pour qu’il ouvre les yeux sur la situation.

Layla est une jeune femme paumée, laissée pour compte par sa famille et celui en qui elle avait le plus confiance. On la rencontre déboussolée, qui se cherche, c’est ainsi qu’elle débarque dans un cours de poésie à la fac sur les conseils de sa psy. Ce personnage n’est que fêlures, elle observe les autres et les cerne assez facilement mais elle reste celle dans l’ombre pour qu’on ne la remarque pas. Celui qui va la faire sortir de sa zone de confort c’est Thomas, son professeur. Génie de la poésie mais misanthrope au possible, j’avoue que le rôle du pédagogue n’est pas vraiment pour lui. On comprendra par la suite, les raisons de son plan de carrière. Lui est vraiment lunatique, difficile à cerner, et ce qui m’a dérangée au possible c’est qu’il est égocentrique et qu’il va être détestable alors qu’il est loin d’être un modèle dans ce cas de figure.

Je ne veux pas vous spoiler, ici on traite d’amour à sens unique, d’égoïsme et de second départ dans la vie. Mais j’ai eu envie de remettre les choses à plat pour eux. Leur alchimie est là et au départ complètement malsaine. C’est une relation toxique pour les 2 à bien des égards. Et puis le récit change de rythme et de dynamique, je ne sais pas vraiment à quel moment, ni ce qui ce fait ressortir le meilleur de ce duo. Pourtant ça change tout dans la lecture, on voit les sentiments exacerbés, ces personnages à vif, à fleur de peau, se livrer, se pardonner et c’est émouvant.

C’est la première fois que je croise ce type de configuration en lecture et je ne sais pas encore si j’ai adoré et détesté. Je pense que l’auteure veut qu’on ressente ce tiraillement, le même déchirement que les personnages dans leur reconstruction. On termine vidé, un peu perdu aussi par cette fin. Alors que vous dire de plus, c’est intense, c’est douloureux, c’est porteur d’espoir mais c’est épuisant aussi, Saffron A. Kent ne vous épargnera rien pendant votre lecture, alors accrochez-vous et plongez dans « Amour à sens unique ».

Pour terminer, je ferai un point sur le style de l’auteure qui est agréable et très contemporain, elle pourrait passer sur certaines scènes de sexe mais c’est mon appréciation personnelle quant à ce dernier point. Elle joue parfaitement bien sur le chaud et le froid et l’on peut dire sans se tromper que c’est très moderne. Je lirai sans problème d’autres romans de sa main.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par laurafontaine 2019-10-03T16:37:13+02:00
Diamant

Chroniqueuse pour le blog Au cœur d'une passion voici mon avis.

Un grand merci à Juno publishing et à l'auteure pour leurs confiances et ce service presse tellement bouleversant. Un véritable coup de cœur

Laissez-moi juste vous dire que je suis encore toute chamboulée après ma lecture. J'ai lu ce livre en quelques heures et j'en ai été émue aux larmes.

J'ai pleuré devant la détresse des protagonistes, devant l'amour qu'ils se portent, ou pas...

C'est un véritable coup cœur. La plume de l'auteure est magnifiquement émouvante, envoûtante et elle m'a bouleversée au delà des mots.

Layla est une jeune femme un peu paumée qui cherche simplement à être aimée.

Sa famille la rejette ainsi que la personne dont elle est amoureuse.

Elle doit alors se reconstruire avec ses démons, ses peurs mais aussi surtout avec son cœur "caméléon" comme elle le nomme.

C'est le personnage qui m'a le plus touché de part sa tendresse et sa fragilité.

Elle va tout faire pour se sauver et sauver son professeur de poésie.

Mais ne va-t-elle pas y perdre des plumes ?

Son professeur de poésie, Thomas, est un homme qui a l'air détruit mais à qui, pourtant, tout réussi. Ou peut être pas, mais chut... vous le découvrirez en le lisant.

J'ai eu du mal à cerner ce personnage.

Mais, une fois que j'ai compris pourquoi il est tel qu'il est, j'ai fini par pleurer pour lui aussi.

Pour conclure, je vous le dis, laissez-vous prendre au jeu de Layla et de Thomas. Vous n'en ressortirez pas indemne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2019-10-01T17:45:08+02:00
Argent

« Amour à sens unique » est une histoire pas comme les autres. Sombre et perturbante, vous ne pourrez pas rester indifférent pendant votre lecture.

Layla débarque à l’université avec une idée bien en tête : essayer d’oublier son amour à sens unique qu’elle laisse derrière elle. Un amour tellement fort et indomptable qu’elle harcelait sans arrêt l’élu de son coeur. Alors qu’elle essaie de trouver un moyen de se débarrasser de son addiction, elle va rencontrer son nouveau professeur de poésie qui va éveiller en elle des sentiments interdits…

Il s’appelle Thomas et il est marié. Son mariage bat de l’aile depuis plusieurs années et même s’ils sont parents, il ne sait pas comment faire pour faire renaître la flamme dans le coeur de sa femme. Mais il lui est difficile de résister à Layla, à son comportement aguicheur, à sa perspicacité, car qui mieux que elle peut comprendre la souffrance d’un amour à sens unique ?

J’avais beaucoup d’attentes en me plongeant dans cette histoire, notamment de par son résumé qui nous faisait présager un récit complexe et qui allait nous faire ressentir des sentiments contradictoires.

En effet, comment tomber sous le charme d’une romance entre une élève complètement allumée et un professeur marié et père de famille ?

Saffron A. KENT nous plonge donc dans cette histoire pas comme les autres où l’on reçoit tout un tourbillon d’émotions qu’il est difficile de maîtriser et d’expliquer.

Ils ont chacun un passif difficile. Ils ont tous les deux commis des erreurs et sont tous les deux en plein tourment à cause d’un amour à sens unique. Aimer à en avoir mal quelqu’un qui ne nous aime pas en retour est un sentiment très dur. C’est ce sentiment qui va petit-à-petit relier ces deux personnages bien malgré eux.

L’auteur alterne entre les deux points de vue, nous plongeant dans les doutes et les craintes de ces deux protagonistes qui n’étaient pas faits pour se rencontrer, ni même pour avoir une relation.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette relation interdite qui brise toutes les règles et les moeurs et ce, même si j’ai du mal à l’avouer.

Alors oui, cette romance ne plaira pas à tout le monde. C’est un professeur et son élève, et pire : il est marié et père. Sans compter que l’auteur les plonge dans une relation très particulière, presque malsaine. C’est très physique et très psychologique, parfois à la limite de l’incompréhensible. C’est noir, c’est perturbant, c’est particulier.

Ce n’est pas un livre à mettre dans toutes les mains, ni même un roman qui fera l’unanimité.

La chose qui m’a le plus dérangé pendant ma lecture est le personnage de Layla.

J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à elle. D’abord à cause de son passé : je ne comprends pas comment on peut en arriver jusque là. Ensuite, pour son comportement dans le présent. Elle continue à refaire les mêmes erreurs malgré le fait qu’elle sache que ce n’est pas bien. Ses pensées et ses actes sont parfois étranges et difficilement acceptable. J’ai eu du mal avec ses sautes d’humeurs et ses pensées.

Thomas quant à lui m’a plus touchée, notamment lorsque l’on apprend à mieux le connaître en dehors de sa relation avec Layla. J’ai aimé que l’auteur se penche sur la relation qu’il a avec sa femme, pourquoi ils en sont arrivés là et comment se fait-il qu’il succombe au charme de son élève ?

Le récit est sombre jusqu’au bout. L’auteur n’épargne pas les personnages et donc les lecteurs.

Il faut s’accrocher jusqu’à arriver à la petite lueur que l’on aperçoit au bout du tunnel.

J’ai bien apprécié la dernière partie du livre qui nous plonge quelques temps après les évènements survenus pendant toute l’histoire. Nous ne pouvons que constater l’évolution des personnages et les choix qu’ils ont faits. C’est un final qui m’a convaincu.

En conclusion, « Amour à sens unique » est un récit perturbant, sombre et prenant. Saffron A. KENT nous plonge dans cette romance pas comme les autres, une relation interdite qui brise beaucoup de règles et qui va perturber plus d’un lecteur. Si j’ai plutôt apprécié le personnage de Thomas, Layla ne m’a vraiment pas convaincue.

Même s’il m’est difficile de l’avouer, j’ai été prise dans le récit et dans cette romance qui est dérangeante à plus d’un point. Le final m’a beaucoup touché, notamment parce que les personnages prennent enfin des décisions pour eux, pour aller vers du positif.

Une histoire qui n’est pas à mettre entre toutes les mains.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/10/amour-sens-unique-saffron-kent.html )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nina4401 2019-09-29T11:20:32+02:00

Cette romance aurait pu faire tilt et m’emporter, sauf que je suis plutôt restée clouée par la lourdeur.... c’est lourd long ennuyeux.... à la moitié du livre je suis allée directement à la fin et ma foi ça reste une fin conventionnelle sans cette «folie » sans surprise. Juste une interrogation pourquoi diable j’ai acheté ce livre ? 4/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pirlo 2019-09-24T07:29:48+02:00
Or

J'ai vraiment apprécié cette lecture dont l'histoire est originale. Les personnages sont très attachants et leur folie m'a séduite. Les scènes de sexe sont torrides et elles servent bien à décrire la passion entre Layla et Thomas. J'ai un peu de mal avec les romances contemporaines ces derniers temps mais là j'ai passé un très bon moment même si l'écriture (ou la traduction?) laisse parfois un peu à désirer, l'histoire et les personnages nous font oublier ces petits soucis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Matoline 2019-09-18T19:47:22+02:00
Or

Une très belle romance au cœur d’un sujet difficile comme s’aimer soit même, et bien d’autres thèmes forts et d’actualité.

Layla est «malade», on lui a laissé le choix entre des études universitaires ou un centre de réhabilitation. Elle est tombée amoureuse de son demi-frère très jeune, et elle n’a cessé de l’aimer sans retour.

Un soir lors de ses soirées nocturnes solitaires, elle observe un inconnu, « le fumeur aux yeux bleus», puis elle fait une deuxième fois sa rencontre à la librairie, puis dans sa salle de classe lorsque Layla découvre qu’il est professeur. Il l’intrigue, il l’accapare jusqu’à la découverte de son alliance.

Layla Robison est étudiante sans réel but, le temps va l’attirer vers l’art des mots. Elle a toujours été invisible pour sa mère, son père puis Caleb. Elle a donc passé son temps à les épier. Elle peut être impulsive, solitaire, triste mais aussi être forte et courageuse.

Thomas Abrams est professeur et poète à l’université. C’est un homme marié avec le cœur brisé. Thomas est malicieux et audacieux, alors que le professeur Abrams est soucieux. Il est peu aimable, rude, mais aussi passionné, arrogant, confiant,...

La narration est à la première personne avec le point de vue de Layla, parfois se rajoute celui du Poète. Ce roman est divisé en partie, introduit par un titre.

L’intrigue est très bien menée entre la découverte de nos protagonistes, leurs histoires personnelles et celle commune entre eux. Malgré son alliance, Layla est attirée par ce monde de mots, et par son professeur qui la fascine. Leurs échanges vont être piquants, voir insultants ou haineux et puis ensuite devenir excitants. Thomas se bat contre lui-même, mais face à son étudiante va-t-il être aussi fort ?

La plume est belle, fluide et assez facile à lire. Le côté poésie est marqué dans certaine phrase, mais aussi avec une toute autre poésie plus érotique. Layla décrit son cœur comme une personne entière, c’est innovant et montrant la différence entre sa raison et son cœur. Le parallèle entre nos deux personnages est significatif et porteur, ils ont besoin l’un de l’autre et plus pour avancer. Le rythme est excellent, les pages filent très vite.

Les émotions sont intenses. Layla passe par toutes les émotions possibles face à Thomas, colère, joie, tristesse,... Le dégoût pour sa personne est fort, ainsi que le manque d’affection, la découverte d’amis et le lien d’amitié. Thomas est perdu, et se sent coupable. Il veut devenir meilleur pour tout réparer. Devenir la cible de l’attention, du désir de l’autre c’est fort et prenant.

Les relations intimes sont intenses et passionnées. Le langage est explicite, la domination, la perte de contrôle et à l’inverse le contrôle total sur l’autre sont parfaits.

Deux êtres brisés par un amour non-réciproque. Entre la folie de l’un, les excès et l’extrême de l’autre, leur dépendance, un tout bien complexe pour deux âmes brisées. La plume est addictive, et le roman une réussite ! N’hésitez pas à découvrir l’histoire de Layla et de Thomas.

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2019/09/amour-sens-unique-saffron-kent.html

Afficher en entier

Date de sortie

Amour à sens unique

  • France : 2019-09-19 (Français)

Activité récente

L4ur33n l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-13T01:06:31+02:00
Yoyou-1 l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-21T16:00:40+01:00

Titres alternatifs

  • The unrequited - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 56
Commentaires 10
extraits 2
Evaluations 22
Note globale 7.36 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode