Livres
564 842
Membres
617 575

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de ampaulyna : Ma PAL(pile à lire)

Si demain n'existe pas Si demain n'existe pas
Jennifer L. Armentrout   
Si aux premiers abords, les choses paraissent simples, cela change rapidement. Et je n’ai pu lâcher le roman. Sous couvert d’une aventure lycéenne, JLA aborde un sujet douloureux. Toujours avec délicatesse et sincérité.

Vous avez peut-être connu dans votre vie ce moment, celui qui fait tout basculer, celui qui vous fait voir la vie différemment et qui vous donne envie de la vivre à fond. Douloureux, ou non, ces instants sont de ceux que l’on n’oublie jamais et qui vous changent complètement.

C’est exactement ce dont il est question ici. Lena s’apprête à vivre sa dernière année au lycée et veut se créer un maximum de souvenirs. Ses amies, le lycée, son meilleur ami Sebastian… elle veut vivre tous ces moments à fond. Seulement, il suffira d’un mauvais choix, d’un instant pour venir tout remettre en cause.

Ce roman est ce que je qualifierai de « tranche de vie ». A travers le personnage de Lena, JLA nous donne une belle leçon, elle livre un message difficile et très poignant. La construction du récit sert totalement le message. Aux premiers abords, l’histoire parait des plus simples. Elle ressemble à un « teen drama ». Or il n’en est rien. Il ne faut pas se fier aux premiers chapitres qui donnent une fausse idée de ce que sera ce livre. C’est très malin de la part de JLA et ça contribue à la force du récit.

Je suis sous le charme de la plume de l’auteure et de cette progression en trois temps (Hier – Aujourd’hui – Demain). Trois temps pour mieux traduire le parcours de Lena. Cette insouciance qui se brise, puis la lente progression pour s’en sortir et enfin l’après, ce renouveau. C’est superbement écrit, JLA sait trouver les mots pour mieux nous atteindre. Des mots simples mais tellement forts. C’est extrêmement poignant de voir ces personnages touchés par un drame se battre pour s’en sortir. C’est le réel. JLA écrit le vrai, tout simplement.

Je me suis beaucoup identifiée à Lena, c’est impressionnant. Si son histoire n’est pas la mienne, je me suis reconnue en elle à un point, c’en était troublant parfois. J’ai donc été particulièrement sensible à son histoire, à ses réactions et à ce qu’elle ressentait. Je la comprenais totalement. Et en même temps, tout comme me concernant, je voulais la secouer, lui dire d’ouvrir les yeux et d’aller de l’avant. C’est une héroïne profondément humaine qui m’a énormément touchée.
Contrairement à elle, je n’ai pas de Sebastian dans ma vie et c’est bien dommage. Je succomberai à coup sûr pour un jeune homme comme lui, tellement gentil et attentionné. Il s’est très rapidement fait une place dans mon petit cœur. JLA fait à nouveau des merveilles avec son héros masculin.

La romance est adorable à souhait et évolue tout au long de cette histoire, pour mieux l’accompagner. Mon petit cœur en est devenu tout chamallow et j’ai très vite craqué. J’ai aimé cette touche de romance dans un contexte sous tension, où les personnages sont à vifs. Cela donne un petit truc puissant et très émouvant.

Les personnages qui entourent nos protagonistes ont aussi leur importance. Tous ont une identité, un sens et apportent beaucoup à l'histoire. A travers eux, JLA représente bien les comportements humains. J'ai aimé faire leur connaissance et voir tous ces êtres faire face aux événements, chacun à leur façon.

J’aurais voulu prendre le temps de savourer cette lecture mais je n’ai pas pu faire autrement que de dévorer ces pages. C’était douloureux à lire mais tellement beau à la fois. JLA est redoutable dans le registre YA. Je recommande vivement !!

par Mono9000
Bane Seed, Tome 4 : Mort sur la lande Bane Seed, Tome 4 : Mort sur la lande
Fanny André   
Selon moi, ce tome est moins bon au niveau de l’intrigue que les précédents. L’auteure a mis le paquet sur la romance entre les héros. Bane commence à comprendre ses sentiments, qu’elle minimise encore et, Dorian ....
La fin laisse pantois !
Bane Seed, Tome 3 : Voyage au bout du Sidh Bane Seed, Tome 3 : Voyage au bout du Sidh
Fanny André   
Ouah ! Une véritable bombe ! Suite au tome précédent, nos héros doivent arrêter Caoihme qui a un peu foutu la pagaille. L’enquête évolue et nous voyageons à travers le Sidh. Le monde est superbement bien exploité ainsi que l’intrigue. On nous offre une plume fluide et qui nous rend dingue !

La relation entre Dorian et Bane s’installe petit à petit avec le temps, c’est la première fois que je vois une relation profonde et si longue à se placer. Dorian se dévoile beaucoup au fil des tomes tandis que Bane garde toujours une part de mystère mai s’humanise plus.

Une saga magnifique ! Epoustouflante ! J’attends le tome 4 avec impatience.
Bane Seed, Tome 2 : Un crime, un châtiment Bane Seed, Tome 2 : Un crime, un châtiment
Fanny André   
Les personnages :
Bane reste fidèle à elle-même! Toujours aussi prompte à ne pas obéir aux ordres, à répondre du tac au tac à toute remarque ou acte qui lui déplaît, elle manque toujours cruellement de diplomatie et a un mauvais caractère. J'aime son tempérament de feu et sa langue plus qu'aiguisée qui nous fait sourire, voire rigoler franchement. Comment vous dire que la voir formatrice d'une bébé Banshee (surnom affectueux qu'elle donne à la débutante) m'a rendu plus que curieuse. J'avais hâte de découvrir comment elle gérerait la situation. Dans ce second tome, on en apprend davantage sur sa vie actuelle, mais aussi du temps où elle était mortelle. On voit vraiment la personnalité plus profonde de notre héroïne et j'ai adoré ça. On la découvre parfois moins sûre d'elle que ce qu'elle ne laisse paraître, elle s'interroge, se remet en question (même si elle n'est pas prête de l'avouer à quiconque), elle doute de ses sentiments, se sent parfois dépasser par les événements et veut comprendre ce qui lui échappe.
En gros, elle garde tout ce qu'on adore d'elle dans le premier tome, et nous en apprend plus sur ce qu'elle nous cachait jusque là. J'ai été touchée de la découvrir plus sensible, plus fragile.

Dorian est toujours aussi doué pour les joutes verbales et arrive toujours à faire sortir de ses gonds Bane, en un claquement de doigts. Tout comme elle, il nous livre enfin quelque uns de ses secrets les plus enfouis. On le découvre soucieux pour Korena, investi, il manque encore parfois de pragmatisme et est toujours drôle, mais ce qu'on apprend de lui nous touche et nous donne envie de creuser encore et encore pour le percer à jour. J'ai aimé le fait qu'il finisse par se montrer tel qu'il est, sans se cacher (même si ça ne dure pas éternellement), qu'il dise clairement les choses sans détour et pousse la personne en face de lui à faire de même. Il est bien plus intelligent et attachant qu'on ne pouvait le penser. Je me demande bien ce que lui réserve Fanny André pour la suite des aventures et je suis impatiente de le découvrir.

Caoimhe est la bébé Banshee en question. Si l'on pense que Bane a mauvais caractère, ce n'est rien du tout par rapport à elle. Elle est flippante, hautaine, déterminée, elle en a strictement rien à faire de ce que l'on veut lui enseigner et ne pense qu'à la vengeance sanglante. Elle est amère, irrespectueuse envers tout le monde, énervante, cruelle et je lui aurais bien donné plusieurs paires de claques pour lui remettre les neurones en place. Je l'ai détesté et je me demande bien à quels sombres événements dont elle sera responsable, nous devrons faire face dans le troisième tome. Je ne suis pas pressée de la retrouver en tout cas. C'est le genre d'héroïne capable de vous glacer le sang en deux secondes et de transformer le plus brûlant des brasiers en iceberg.

L'intrigue :
L'intrigue est plus sombre, plus prenante et mystérieuse que jamais. Plusieurs intrigues s'entremêlent et nous feront partir à l'aventure, mais aussi au devant du danger. Tout d'abord, il y a la disparition de Korena, qui va demander de la finesse et de la diplomatie à notre duo de choc, il y avait donc déjà du pain sur la planche. Mais le fait que Bane doit jongler entre cette mission, la formation de Caoimhe, ses envies et besoins de décompresser, le fait de devoir de se confronter à ses sentiments, plus celui de refaire équipe avec Dorian pourrait bien créer un cataclysme d'une envergure encore inconnue.

L'auteure :
Fanny André a réussi à m'embarquer dès les premières pages. Il se passe beaucoup de choses dans ce tome ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais. On jongle entre joutes verbales à mourir de rire, mystères, actions, révélations parfois surprenantes, noirceur, errance et référence de pop culture que j'ai beaucoup aimé soit dit en passant. On passe de Casper à Brigitte Bardot, c'est inédit.
Tout est bien dosé et a créé en moi ce sentiment de manque dès que je reposais ma lecture pour aller travailler ou manger.
Fanny André développe également un point que j'ai trouvé super intéressant. Elle nous livre une mythologie bien plus développée et complexe sur les Banshees. Quelles sont les fonctions qui existent pour chacune en rapport avec leurs capacités? À quoi ressemble leur hiérarchie? De plus, l'auteure nous propose un large choix de créatures surnaturelles qu'on a peu l'habitude de retrouver dans ce genre littéraire. Les vampires et loups-garous ont souvent été mis à l'honneur, mais il existe tellement d'autres créatures que je rêve de découvrir. Ici, je ne les découvre pas toutes, mais en tout cas, ça a le don d'être innovant, prenant, intéressant et ça titille ma curiosité. J'espère donc pouvoir en découvrir encore bien d'autres par la suite.
Voir évoluer les personnages de la manière qu'elle a choisi est pour moi le point fort de ce tome. On les découvre plus intimement, on les voit évoluer et se poser des questions, ils nous semblent plus humains et de ce fait, on a plus de facilité à les comprendre, à s'attacher à eux, ou à nous identifier à eux.
Vivement le tome 3!!!

En résumé :
Un second tome plus sombre et mystérieux, tout en étant drôle, frais, intéressant, prenant et divertissant. Une mythologie des Banshee mise en avant et détaillée, des personnages qu'on découvre toujours plus et qui ne cesse de nous surprendre ou nous toucher, mais également le début d'ennuis colossaux qui se profilent à l'horizon et à grande vitesse. Je suis complètement addict.


par ellesmera
Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ? Bane Seed, Tome 1 : Guerre ou paix ?
Fanny André   
Il y a deux ans j'avais découvert la nouvelle Le Choix de la Banshee publiée chez Laska, elle me paraissait prometteuse et donnait furieusement envie d'en avoir plus. Il y avait un truc : le potentiel avec le duo Bane et Dorian, le bestiaire et le folko nordique. Quant est-il alors de cette version roman ? Je voulais tellement adorer car ça avait été une jolie découverte et la couverture de Miesis, j'en suis dingue, mais ce premier tome me laisse grincheuse.

Forcément je suis déçue de me retrouver avec cette histoire remaniée de Leprauchauns et de Brownies car il s'agissait déjà de ça dans la nouvelle, j'aurais aimé quelque chose de nouveau, un préquel en faite. Pour ceux qui débarquent, cette histoire aura le mérite de proposer un folko qui change de d'habitude. Donc point de vampires, de métamorphes, dites bonjour au Banshee, au Incube, au Fae et Etres de petites tailles. Si vous n'avez pas l'habitude du genre, prenez d'autres romans avant, le surnat' est vite balayé. La hiérarchie des Banshee est vraiment sympa et mérite pour la suite de la saga un approfondissement, c'est malin d'utiliser les différentes traditions.

Bane est une misandre de première, ce côté revêche et amer lui donne un air horripilant. Oui, vous ne rêvez pas, je suis en désamour alors que c'est le genre de nana qui aurait pu être badass et féministe comme j'aime mais pas dans ces extrêmes là. En face Dorian est agréable, quelle patience et pour un Incube, il n'est absolument pas lourd ou obsédé comme on pourrait s'y attendre. Leurs échanges m'ont épuisée, Bane fait de chaque réplique un combat, elle est tout le temps en colère contre lui sans aucune raison valable. Elle a une haute estime d'elle même ce qui fait que je n'ai pas pu l'apprécier. J'espère que pour les prochains tomes, cette attitude se craquèlera pour qu'elle puisse devenir plus touchante et moins antipathique. Elle est parfaite en rôle de méchante ou de garce sans coeur si c'est le but de l'auteur mais dur de ne pas grincer des dents à chaque remarques désobligeantes envers les mecs ou envers Dorian. Je ne suis pas la dernière à dire qu'ils sont tous les mêmes mais là trop c'est trop !

J'aurais aimé savoir pourquoi Dorian est assigné à cette tâche, connaitre ou avoir des débuts d'indices sur son monde à lui, ses origines, etc. L'intrigue est tirée par les cheveux, à la base pour une nouvelle c'était gentillet, ici en roman je n'ai clairement pas adhéré. Le dénouement est une blague, cette fin décrédibilise l'univers, les personnages. Est-ce qu'on a à faire à un urban fantasy ou à une parodie ? Trop de clins d'oeil tue le clin d'oeil, il y en a beaucoup beaucoup trop. Et au delà, de faire des références pop à tout va, le fait de toujours expliquer d'où ça vient finit par donner l'impression que le lecteur est débile. Autant faire des easter eggs, ceux qui comprennent Demi-Lune, Chemin de Traverse... n'ont pas obligatoirement besoin de confirmation, pour les autres si ça passent au dessus, c'est tant mieux vu le nombre.

Alors que des termes comme Korriganes, Brownies, Kelpies mériterait plus de détails c'est le comble de l'incompréhension. On passe un temps infini sur les coups à boire, les explications sur la culture télévisuelles mais rien sur ce qui fait un roman UF. La mythologie. Beaucoup de créatures mais peu d'explications, il vaut mieux alors avoir l'habitude de lire de l'UF ou de bien connaitre ses mythologies sinon c'est vite confus et brouillon. Autant j'ai adoré la nouvelle, autant ce premier tome souffre de défauts de construction et d'un personnage féminin imbuvable. Certes Dorian, essaye de nous faire croire qu'il ne s'agirait que d'une carapace mais à aucun moment, vraiment rien de rien, on y a vu des fissures. Le défi sera alors de lui redorer son image et ce n'est pas forcément en les faisant coucher ensemble que ça fera d'elle quelqu'un de plus touchant.

par LLyza
Bane Seed, Tome 5 : Pour qui sonne le crépuscule Bane Seed, Tome 5 : Pour qui sonne le crépuscule
Fanny André   
Alors alors que dire sur ce 5ème tome...
Déjà, je l'ai moins aimé que les précédents. Une des raisons est la forme : je ne sais pas si ça vient de l'édition kindle, mais il y avait des tournures de phrases assez bizarres. Vous voyez le genre de phrase qu'il faut relire une deuxième fois avant de voir où elle voulait en venir. Ça n'est pas arrivé souvent, et c'était surtout au début du livre mais ça m'a interpellée car je n'avais pas eu ce problème avec les tomes précédents.
Ensuite, c'est aussi à cause de l'enquête. Autant dans les tomes précédents la romance et les enquêtes se mêlent très bien et naturellement, autant dans ce tome je trouve qu'elle arrive comme un cheveu sur la soupe. [spoiler]Quand ton mec est sur le point de passer l'arme à gauche, tu peux te permettre de déléguer et prendre un jour ou deux de congés quoi...[/spoiler]. Ce n'est pas tant l'enquête qui m'a gênée que son timing un peu douteux à chaque fois.
Et la dernière chose qui m'a un peu déçue c'est que tout est absolument prévisible et c'est dommage. Bon j'exagère un peu mais la plupart des événements et des chutes le sont.

Bon, maintenant que j'ai donné les points négatifs, je peux quand même dire que je l'ai bien aimé ! Il est un peu trop court à mon goût, surtout qu'il va falloir attendre le prochain tome avant d'avoir le fin mot de l'histoire ! Surtout que ce tome finit sur un sacré cliffhanger !
J'aime beaucoup la complicité entre Bane et Dorian, et comment leur relation évolue en même temps que Bane ! On en apprend d'ailleurs plus sur son histoire et c'est un vrai plaisir !

J'attends le prochain tome avec impatience [spoiler]et je parie pour une romance Lorid/Zava dans ce futur tome ! [/spoiler]

par cachu50
À jamais : Une vie pour l'autre À jamais : Une vie pour l'autre
Fanny André   
Ce n’est pas la première fois que je lis Fanny André, j’aime beaucoup ce qu’elle fait et je dois dire qu’avec ce livre j’ai vraiment été transportée, j’ai adoré l’histoire du début à la fin.

Chloé et Adehan sont deux adolescents pas comme les autres, tous deux cachent un secret, une vie, des sentiments. Chloé est atteint d’un cancer et sait que ses jours lui sont contés. Elle cache sa souffrance et sa situation aux yeux de tous, personnes ne connait sa maladie mis à part ses parents et les professeurs. Elle évolue, vit au jour le jour, mettant une distance entre elle et les autres. Ne voulant pas se fondre dans la masse, elle est provocante par ses tenues, son langage et ses décisions, c’est une personne forte qui cache ses faiblesses aux yeux de tous.

Adehan lui aussi est arrivé en fin de vie, mais pas comme on pourrait le penser. Il s’apprête un passer une étape importante pour lui comme pour sa communauté mais il ne désire pas passer ce cap, vivre comme les siens, et décider de la vie ou non d’une autre personne. Il veut pouvoir choisir sa vie, ne pas porter ce fardeau que sa famille lui impose. C’est un jeune homme remplis de haine et de culpabilité, confus et pourtant sûr de lui.

Adehan va de suite être attiré par Chloé, lui qui c’est toujours forcé à ne pas voir les autres est désormais pris au piège. Attiré et à la fois agacé par ce qui est en train de lui arriver il va tout faire pour ne pas s’approcher d’elle, ne plus penser à elle et encore point la fréquenter, mais le destin en a décidé autrement et la route de Chloé va croiser de plus en plus la sienne.

Chloé avais déjà vu Adehan, un garçon intriguant mystérieux, et tellement maladroit, ce qui l’amuse beaucoup, il peut aussi se montrer froid, fuyant alors que la minute d’avant il était charmant et attentif. Tous deux se ressemblent bien plus qu’ils ne le pensent, cachant chacun à l’autre ce qui leur pèse et une partie importante et non négligeable de leur vie et de ce qui la constitue.

Entre eux, c’est une histoire d’amour impossible, qui ne peut pas aboutir et qui pourtant va être ce qu’ils auront de plus précieux. Ils vont se forcer à être comme tout le monde en présence de l’autre, ils savent bien que rien ne peut ressortir de positif de leur histoire. Celle-ci ne pourrait avoir que des conséquences graves pour celui d’en face, mais l’attraction entre eux est trop forte pour ignorer les sentiments qui naissent et qui ne cessent de grandir au fil des jours

Je dois dire que j’ai vraiment adoré, du début à la fin, l’histoire est vraiment sublime. J’ai été plus que séduite par les personnages, ce qu’ils sont et vont vivre. L’auteure a choisi un thème sombre et va faire vivre des moments dures à Chloé. J’avoue avoir pleuré à plusieurs reprises, imaginant cette adolescence souffrir et se résigner à mourir entourée de parents désespérés et complètement anéantis par la future perte de leur enfant. Tout comme Adehan qui doit faire face à des traditions inconcevables pour lui, douloureuses et en complet désaccord avec ses choix et convictions.

C’est une lecture addictive, où se mêlent maladie, fatalité, amour et désillusion. Un Young-Adult/ fantastique qui vous transporte et vous fait vivre à travers les personnages des moments intenses, émouvants, troublants et tellement touchants. Tout au long de la lecture, on est surpris par ce qui s’y passe et par des découvertes toutes plus perturbantes et inattendues. L’auteure a su apporter ce qu’il faut de rebondissements et de doutes qui nous happent et nous empêchent de refermer le livre avant de l’avoir terminé.

Cette lecture, c’est un peu un doigts d’honneur à la vie et à ses fatalités, je ne suis vraiment pas passée loin du coup de cœur. C’est un des livres qui m’aura le plus marqué en 2017, celui qui aura réussi à m’émouvoir tout en me faisant garder espoir. On avance un peu à tâtons, sans vraiment savoir comment les personnage vont évoluer, ni comment l’histoire va se terminer, j’ai été conquise, surprise et en total osmose avec ce qui s’y passe.
Ce livre et celui que j’ai préféré de tous ceux que Fanny André a pu écrire. A livre absolument !

http://www.livresavie.com/a-jamais-une-vie-pour-lautre-de-fanny-andre/

par Natoche
Betrayed - Intégrale Betrayed - Intégrale
Sophie Auger   
Deuxième livre que je tente chez cette ME, j'aime visiblement le goût du risque... Je suis mitigée. Comme Victor, je souffle le chaud et le froid.

J'ai failli le lâcher juste après la première scène de cul, puis la plume m'a retenue. C'est bien écrit, Sophie Auger a crée ce personne de Lily très attachant. Elle lui donne des pensées cohérentes et c'est un plaisir de la suivre. Il y a aussi de très jolis moments, par exemple quand elle part courir dans les vignes et que son barrage cède devant ses peurs, ses douleurs, son passé... C'était magnifique.

Mais à côté de ça, on a droit à des scènes de seks dégueulasses, j'ai envie de dire : à sec. L'idée d'un pervers narcissique est un point de départ excellent et qui donne une raison de remonter la pente et de revenir dans la lumière. Sauf qu'il aurait fallu introduire un aspect psychologique un chouia plus complexe, et pas juste faire la première scène de sexe par derrière avec ordre et soumission. Quelle nana, au premier rendez-vous accepte ça ? A part une pute payée pour, je ne vois pas bien. Lily se retrouve dans un imbroglio improbable et sans consistance. En cinq jours, elle dit JE T'AIME ! 5 jours ! Sachant qu'elle est second dans un restaurant étoilé, j'ai eu du mal à admettre cette débilité de scénario et ce choix cheap digne de l'autoédition/fanfiction...

Pourquoi gâcher ce talent en offrant des scènes fanservice des grey addict ?

Alors qu'à côté de ça, on a une jolie plume entrainante, des personnages attachants certes stéréotypés (mais ça je pardonne), des lieux magiques (l'hotel ou le domaine de la vieille dame Van Ruten) qu'on s'y croit, quelques "suspens" pour donner du rythme (oui même si on devine bien avant mais ça aussi je pardonne), l'idée du type toxique que j'oublierais même les scènes sorties des séries B où la nana tombe "accidentellement" sur un ou deux beaux gosses... systématiquement d'ailleurs. C'est fou les coïncidences didonc. *blasée* Ah oui, puis à chaque fois qu'on touche un beau mec, on a des coups de jus. Franchement, je suis rassurée, heureusement que les mecs canons ne courent pas les rues et nous bousculent pas trop, je vous dis pas nos coupes de cheveux sinon à force.

Que dire du twist de fin ?... J'adhère pas, il a le mérite d'être original mais très mal exploité car pas assez développé, ça a manqué de matière. Ça tombe comme un cheveux sur la soupe. On a l'impression que cette intégrale est trois épisodes collés les uns à la suite des autres, dont chaque partie a son retournement de situation. Il manque des pages pour valider cette histoire, ce n'est pas un problème d'idées mais finalement de détails.

par LLyza
Ces instants de nous Ces instants de nous
Anonyme    Sophie Auger   
Je l'ai aperçu, je l'ai téléchargé et laissé de côté. Une couverture comme celle-ci est bonne pour les jours où on n'a pas trop le moral. C'est doux et le rose est ma couleur préférée. J'appelle ce genre de titre et de couverture : ma bouée de sauvetage.

Ce matin-là, en prenant le petit-déjeuner et en nettoyant ma tablette, je le recroise. Allons une phrase ou deux pour le"fun" et je me retrouve scotchée sur ma chaise jusqu'à la dernière page.

Que dire de cette belle petite histoire d'amour?

Une ado et un universitaire se croisent, se regardent et se séparent.
Plusieurs fois, le destin les réunit pour les séparer.
Chacun évolue dans son monde, s'occupe de sa vie, pense à ses projets. Tous les deux vivent avec un certain manque. Une sensation d'être passé à côté de quelque chose d'important.


Quinze ans !! plus d'une décennie pour échanger quelques mots et un baiser.
Quinze ans! durant lesquels, elle va apprendre qu'il ne sera jamais à elle.

"Il lâche ces trois mot comme pour me prévenir [...] qu'il n y aura aucune suite."


Pris dans le tourbillon de la vie, ils vont décider "un jour" de prendre leur destin en main. Il va écrire en s'inspirant d'elle. Elle va changer de vie en pensant à lui.

Tout au long de la cinquantaine de pages, l'auteur donnera la parole à Lola et Enzo. Les chapitres se succéderont pour lire le déroulement des faits selon deux points de vue au même moment. J'ai beaucoup aimé cette synchronisation des événements.


Il publie un livre. Il l'attend.
Elle prend à plusieurs reprises ce livre mais ne le lira point jusqu'au jour où......

L'auteur joue avec nos nerfs. J'ai eu une sorte de noeud à chaque chapitre. J'avais peur que la fin arrive sans que le livre ne se termine comme , moi, je le voulais!!!!!!


Cette lecture courte est d'une fraîcheur telle, que les battements de vos coeurs battront à chaque passage.
Une douceur se dégage de la plume de l'auteur et nous fait rêver.

Je ne sais pas si on peut dire que c'est un livre "mignon" mais c'est le seul adjectif que je trouve concordant à ce que j'ai ressenti du début à la fin.

Maintenant la question que je me pose: L'auteur est-il une femme ou un homme?
Je n'ai jamais eu la prétention de dire : c'est une plume féminine ou masculine mais "Ces instants de nous" me donne l'impression qu il a été écrit à quatre mains: j'ai senti des fois la rudesse masculine alors que dans certains passages, j'ai décelé la finesse féminine.

J'ose espérer qu'il y ait une suite pour savoir ce qui s'est passé le jour J et peut être que l'auteur décidera de se dévoiler.

Merci pour ce beau bijoux romantique mais si réaliste. Ses personnages ne sont pas parfaits, les faits ne se sont pas déroulés comme le veux la tradition de l'écriture des romans d'amour.


Lecture addictive. Histoire palpitante.


par Soffia
Night of Secrets Night of Secrets
Sophie Auger   
Night of secrets c'est l'histoire de Charles Dumont, cheveux noirs corbeaux, yeux verts en amande, 1.90 m, le corps taillé a la perfection (c'est pas moi qui le dit c'est lui), LE con*** par excellence, fils à papa, arrogant, fêtard, queutard, imbu de lui-même.
Il fait la fête tous les soirs, saute sur tout ce qui porte une robe, et les demoiselles lui tombe dans les bras. Le portefeuille bien garni, il en profite à fond. Les femmes sont interchangeables, il n'a aucune considération pour elles. Toute sauf une … Gabie…. Sa petite sœur, la seule qui arrive à atteindre son cœur.
C'est d'ailleurs pour elle qu'il accepte de se rendre au centre équestre pour assister à sa compétition de poney.
Et c'est là qu'il LA rencontre, elle, cette jeune femme aux cheveux châtain et aux yeux d'un bleu profond.
Il ne sait pas qui elle est, tout ce qu'il sait c'est que même si il ne le veut pas sa vie est en train de prendre un virage à 180°. Et un drame viendra le confirmer.

Cette histoire totalement vue par Charles nous entraine dans la jeunesse dorée Genevoise. Dès les premières pages, on est direct dans l'ambiance. Et nous suivons le quotidien de ce conn**, oups pardon de ce jeune homme….
Et nous sommes entrainé malgré nous, mais en toute conscience, dans sa dérive. Et si ce n'était pas vraiment lui.. Et si les drames, les peurs, les doutes nous révélaient sa véritable personnalité. Et si Bulle en était la plus grande responsable ?
Un roman sans temps mort que j'ai pris plaisir à découvrir, et le p'tit clin d'œil à Vadim, j'ai adoré <3

par Elina62

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode