Livres
559 005
Membres
607 584

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de ampaulyna : Ma PAL(pile à lire)

Fragments d'éternité, Tome 3 : Amsterdam, 1732 Fragments d'éternité, Tome 3 : Amsterdam, 1732
Séverine Mikan   
Aloys n'a que 17 ans quand un événement tragique vient bouleverser sa vie, ça le laisse détruit physiquement et moralement. A 27 ans il vît reclus dans son domaine car sa santé fragile l'empêche de vivre la vie dont il rêve. Il est suivit par le Dr Kuntze qu'il pense loyal et fidèle, ce personnage me répugne car par sa faute Aloys en est venu à se dégoûter et se détester corps et âmes. Donc il mène une vie triste et solitaire et n'a pour compagnie que ses domestiques ( qui sont bienveillants pour la plupart surtout Guus le bourru au cœur tendre ), et ses fleurs et ses plantes ( sa grande passion ). Il me fait tellement de peine et l'arrivée de Johan va réveiller en lui des souvenirs, des pensées et des sentiments interdits et honteux.
Johan, le marin viril et charismatique. A 30 ans et après avoir passé 10 ans en mer, il rentre au port et se retrouve sans rien à part ses acquis et son expérience. Grâce à ses connaissances horticoles il va réussir à se faire une place auprès du Maître Van Leiden. Il va de suite être intrigué et attiré par ce jeune homme particulier. Johan aime les hommes et contrairement à Aloys il assume ses choix et ses désirs.
Petit à petit les deux hommes vont se rapprocher et Aloys va s'ouvrir avec Johan.
J'ai adoré ce roman. J'ai été transportée et envoûtée par les mots de Séverine Mikan, les détails et les descriptions sont encore une fois impressionnants. La romance entre les deux personnages est magnifique, intense et sensuelle, l'histoire et l'intrigue sont passionnantes, les sujets abordés sont forts , et il y a énormément d'émotions et de ressentis.
J'ai beaucoup aimé le thème de la botanique, je trouve que ça apporte beaucoup de volupté au récit.
Les illustrations à l'intérieur du livre sont incroyables et la couverture est superbe.
Un très beau coup de cœur.

par kmrct89
Sors de ma tête Sors de ma tête
Violette Subros   
Un très grand merci à Livresque éditions de leur confiance pour ce service presse palpitant et angoissant qui est un coup de cœur.

J’ai dévoré cette histoire en quelques heures tellement elle est prenante et addictive. Je n’ai pas pu la lâcher avant la fin tellement j’avais besoin de connaître ce qui aller arriver.à nos deux héros.

On fait la connaissance de Déva une jeune femme qui aime son travail de graphiste. Elle a de merveilleux amis et vie sa vie à fond. Elle est dynamique et souriante. Toujours là pour ses amis et prête à tout pour les aider.

J’ai apprécié ce personnage dès le début et je me suis de plus en plus attaché à elle au fil de ma lecture. Le jour ou son monde s’écroule elle ne se laisse pas abattre. Elle essaie par tout les moyens de trouver qui veut détruire sa vie. Elle est prête à affronter le monde pour retrouver ce qu’on lui à prit.

Mais ses amis seront-ils là pour l’aider ? Ne va-t-elle pas finir par perdre ce qui le tiens le plus à cœur ? Qui lui en veut à ce point ? Autant de question que l’on ce pose et auquel ce livre répond.

Malone jeune homme mystérieux qui n’a pas eu une vie facile. Toute sa vie il à … Chut je ne peux rien vous dire. Il a souffert et à du parfois faire de mauvais choix. Mais est-ce vraiment de mauvais choix ? Et bien pour le savoir vous devrez le lire.

Il est le personnage que j’ai le plus apprécié. Il est juste sublime de part sa part d’ombre et de lumière qui le représente. C’est un homme qui a du cœur et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Malone est juste un adolescent complètement perdu et un homme qui se cherche.

Va-t-il enfin ce trouver ? Va-t-il enfin trouver la paix ? Et bien pour le savoir vous savez ce que vous devez faire.

L’intrigue palpitante et passionnante nous plonge dans une aventure ou Malone et Déva vont devoir ce faire confiance pour enfin trouver ce qui leur manque. Il y a une pointe de fantastique qui donne une dimension intéressante à cette histoire sans prendre le pas sur le plus important. A vous de découvrir de quoi je parle.

La plume addictive et magnifique de l’auteure nous entraîne au fil des pages dans un univers sombre emplie de lumière, dans une romance ou trahison, pardon, peur, angoisse, amour et amitié ce mélange pour notre plus grand plaisir.

Bon vous l’aurez compris j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire malgré quelques longueurs qui on cassé le rythme de l’intrigue mais pas gâché celle-ci. Le sujet de fond est très bien abordé et j’ai beaucoup aimé comment tout s’enchaîne et se dénoue.

Pour conclure je vous dirais juste de foncer lire cette belle histoire qui nous montre que lorsque que le pire nous arrive on sait finalement à qui l’on peut faire confiance et qui sont nos véritables amis. C’est une histoire qui montre que dans la nuit la plus totale il y a toujours une étoile qui brille pour nous montrer le chemin. Un coup de cœur pour moi.
PS : I Love You PS : I Love You
Cecelia Ahern   
Tout le long de ce livre, j'ai pleuré, quand c'était triste, quand c'était émouvant, mon chum me disait arrête de le lire si cela te fait pleurer et je lui répondais: "c'est trop bon". C'est un livre magnifique, tout en émotion et en espoir. Le film est différent, mais tout aussi bien.

par jujube
Postscriptum Postscriptum
Cecelia Ahern   
Des années se sont écoulées depuis la mort de Gerry, mais Holly n'a jamais pu oublier son grand amour. Tenant aujourd'hui une boutique avec sa soeur, celle-ci a retrouvé l'amour auprès de son compagnon Gabriel, mais les souvenirs partagés avec son défunt mari la hantent toujours. Par un étrange concours de circonstances, Holly va raconter un soir son histoire dramatique et émouvoir une dame âgée, qui inspirée par le destin de la jeune femme, créera le groupe de soutien PS: i love you. Dès lors sa route croisera celle de ses membres, chacun d'entre eux est en phase terminale, leur seule requête étant qu'Holly les aide à écrire eux aussi des lettres à leurs proches, lettres qu'ils liront après leur mort.
J'ai adoré cette suite tant attendue, j'ai ressenti les émotions de ces personnes en détresse, mais aussi l'amour qu'ils portent aux gens qu'ils aiment le plus au monde.
C'est un roman émouvant que j'ai terminé, les yeux embués de larmes.

par Mjey
Destiny, tome 1 : Imparfaite Destiny, tome 1 : Imparfaite
Cecelia Ahern    Christophe Rosson   
Vous pouvez retrouver un avis détaillé sur mon blog :
www.blogbooksanatomy.wordpress.com

Ce roman est DINGUE ! Une fois ma lecture entamée j'ai été incapable de m'arrêter ! Enfin une dystopie - à mon sens - différente, enfin une dystopie réaliste, ça fait du bien

par Earendile
Destiny, Tome 2 : Parfaite Destiny, Tome 2 : Parfaite
Cecelia Ahern   
http://bunnyem.blogspot.ca/2018/02/destiny-tome-2-parfaite.html

Le tome 1 de cette saga dystopique avait été un beau coup de cœur pour son originalité, son univers bien construit et surtout parce que l'auteure ne s'interdisait rien et assumait complètement son histoire. J'attendais cette suite / fin avec impatience et ce fut une excellente lecture même si un peu en-dessous du tome 1.

-- Personne n'est parfait --

Destiny nous plonge dans un univers dystopique où l'erreur est interdite. Le gouvernement condamne en effet chaque erreur d'un individu, en fonction de son niveau de gravité en le cataloguant d'Imparfait et en lui apposant une marque sur le corps, en fonction de l'imperfection jugée. Par exemple, le menteur sera marqué sur la langue, celui qui s'écarte des lois sera marqué au pied. Il existe ainsi 5 marques distinctes. Notre héroïne est Célestine, jeune fille de 17 ans dont la vie était absolument parfaite, et qui a vu sa vie basculer dans le tome précédent après avoir porté assistance à un Imparfait. Suite à un procès pour son erreur de jugement (on ne porte pas assistance à un Imparfait), elle a été marquée, plusieurs fois. Sans vous spoiler, la jeune fille est devenue un cas unique suite à ces marquages. Elle est ici en fuite, recherchée par les autorités mais commence aussi à devenir un symbole de l'injustice et de la rébellion. Le tome 1 avait été un beau coup de cœur parce qu'on découvrait un univers oppressant, choquant et certaines scènes me resteront en mémoire bien longtemps. Ce tome 2 fut vraiment une excellente lecture mais est retombé dans le schéma classique de la dystopie et fut beaucoup moins impactant. Même si la plume de l'auteure est toujours aussi sublime et incisive, j'ai trouvé qu'elle aurait pu aller un peu plus loin pour vraiment sortir du lot. La fin est satisfaisante mais très classique, je m'attendais à un élément de surprise, un drame ou quelque chose.

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

En résumé, un deuxième tome un peu en dessous du 1er mais l'une des meilleures dystopies que j'ai pu lire jusqu'à maintenant !

par BunnyEm
L'année où je t'ai rencontré L'année où je t'ai rencontré
Cecelia Ahern   
https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/12/17/lannee-ou-je-tai-rencontre/

Merci à Netgalley et aux éditions Milady pour leur confiance

Je ne lis pas trop de livres contemporains en règle générale, car ces derniers ne m’accrochent pas toujours, mais j’ai été agréablement surprise par ce roman.

Jasmine est une jeune femme qui court partout, qui n’a jamais le temps pour rien, jusqu’au jour où elle se fait virer et qu’elle se retrouve à ne pas avoir le droit d’aller travailler pour la concurrence pendant un an. À partir de là, elle va se retrouver face à elle-même, ce qu’elle n’a pas fait depuis sa plus tendre enfance. Elle va vite se rendre compte qu’elle ne sait pas qui elle est et que depuis des années, elle ne cesse de courir pour essayer de fuir cette confrontation.

Elle va alors se retrouver à temps plein chez elle. C’est là qu’elle va commencer à faire plus attention à son voisinage et plus particulièrement celui d’en face. Matt, un homme connu, qui travaille pour une radio et qui a tendance à faire énormément polémique. Tous les soirs il rentre bourré et fait énormément de bruit dans la rue. Au début elle ne fera que le regarder de loin tout en le jugeant par rapport à ce qu’elle sait de lui. Rapidement elle va finir par créer un lien avec cet homme et se rendre compte qu’il y a autre chose sous cette carapace.

Ce qui est agréable dans cette histoire, c’est qu’on découvre deux personnages torturés à leur manière. Ils sont perdus dans leur vie et au contact l’un de l’autre, ils vont s’entraider sans même s’en rendre compte.

Le sujet des jugements est mis en avant. En effet, Jasmine à une sœur trisomique et depuis des années elle ne vit que pour cette dernière, même si elle est très autonome. Sans doute a-t-elle peur d’être confronté à sa propre personne ? Mais entre sa sœur qui vit ce handicap et son voisin sur qui elle a des préjugés à cause de ce qu’il montre de lui lors de son émission de radio, Cecelia Ahern nous montre beaucoup de tolérance dans ce livre.

En effet, elle nous montre que les gens ne sont pas forcément ce qu’on pense ce qu’ils sont. Leurs apparences, leurs façons d’être peuvent être des carapaces, mais une fois celle-ci percée on découvre une tout autre personne.

On parle de deux personnes qui se reconstruisent le temps d’une année. L’un grâce à l’autre. Deux personnes détruites et perdues qui ne savent plus où aller, ni même que faire.

En conclusion, j’ai aimé découvrir l’écriture de Cecelia Ahern ainsi que ce roman. Une histoire douce, qui aborde divers sujets. Celui de la reconstruction et des préjugés. Une belle histoire !
Le Joueur de billes Le Joueur de billes
Cecelia Ahern   
L'avis de #Lilie :
J’ai connu Cecelia Ahern, comme beaucoup de personnes, grâce à son best-seller adapté au cinéma « PS : I love you ». C’est une auteure dont j’aime beaucoup l’écriture et qui raconte des histoires qui touchent, à chaque fois, au cœur.

Ici, nous faisons connaissance avec Sabrina, une jeune maitre-nageuse dans une maison de retraite. Elle a une vie familiale plutôt monotone et a son papa qui, ayant subi un AVC, est en maison de convalescence. Un matin, elle découvre une collection de billes dans des cartons qui viennent d’être livrés à son père. Elle se rend alors compte qu’elle ignore beaucoup de choses sur la vie de son père. Cette collection de billes va l’entrainer dans une journée riche en découvertes !

Ce roman est écrit de manière originale. Au fil des chapitres, nous suivons Fergus, le papa de Sabrina dans sa vie passée ou dans sa vie actuelle, ou Sabrina. Au début, j’ai eu un peu de mal avec cette alternance. Mais au fil des chapitres, cela amène un vrai rythme et j’ai apprécié de naviguer entre passé et présent mais aussi entre les deux protagonistes.

Sabrina a une vie routinière : mariée avec deux enfants, elle partage son temps entre sa famille, son travail, où il ne se passe jamais rien, et son papa. Suite à son AVC, ce dernier a eu des séquelles physiques mais aussi mentales et, étant divorcé de la mère de Sabrina, cette dernière l’a placé dans un centre spécialisé. Il a perdu une partie de sa mémoire et a beaucoup de mal à s’exprimer. Sabrina est restée proche de lui et passe beaucoup de temps avec lui. Lorsqu’elle découvre les cartons, elle se rend compte que certains d’entre eux lui sont inconnus. En trouvant la collection de billes de son père, elle va découvrir tout un pan de sa vie qu’elle ignore…. En effet, son père, quand il était jeune, était un champion de billes. Il y jouait en permanence avec ses frères et avait une grande collection. Cependant, il a gardé cela pour lui car sa belle-famille ne tolérait pas une passion si…enfantine !

J’ai adoré plonger dans cette histoire de famille. Au cours de sa quête, Sabrina va découvrir un nouveau visage de son père qu’elle ne soupçonnait même pas. Du coup, on ne peut s’empêcher d’avoir un pincement au cœur pour lui, en comprenant à quel point il a dû souffrir de cacher autant de choses à ses proches. On en apprend également énormément sur les billes (oui, oui, on apprend les différents types de billes, des noms de jeux auxquels on peut jouer avec des billes et un nombre incalculables de détails que je ne soupçonnais même pas) et c’est assez émouvant de constater à quel point les billes ont été, pendant longtemps, un vrai trésor.

Encore une fois, la plume de Cecelia Ahern m’a transportée. Ce voyage au fil du temps est à la fois instructif, touchant et intriguant. J’ai apprécié les protagonistes, que ce soit Fergus et tous ses secrets ou Sabrina, cette mère de famille qui décide de bousculer son quotidien pour comprendre et retrouver une partie du passé de son papa. Ce roman est une lecture agréable et je n’ai aucun doute que vous passerez un bon moment si vous êtes sensibles aux histoires de famille.
Les Jours meilleurs Les Jours meilleurs
Cecelia Ahern   
Une belle aventure pour une belle leçon de vie...

Ici nous faisons la connaissance de Kitty,  qui voit sa carrière de journaliste dégringoler à cause d'un sujet sur lequel ses investigations l'ont trompée. De ce fait, elle se retrouve à la une des chous gras. Pendant ce temps, la femme qui l'a prise sous son aile dans le monde du journaliste et qui l'a embauchée pour son magasine, Constance, vit ses dernières heures. En effet, elle est atteinte te d'un cancer et sur son lit de mort elle demande à Kitty d'ouvrir une lettre et de venir la voir avec. Sauf qu'elle n'en aura jamais l'occasion et retrouve avec une liste de 100 noms et ne sais pas quoi faire avec. Constance lui a cependant mis la puce a l'oreille en lui demandant quelle histoire elle a toujours rêvé d'écrire. De là, l'aventure va commencer pour Kitty qui va rencontrer des gens qui ont chacun leur histoire.... à moins qu'au final ce soit son histoire qu'elle veuille écrire.

Ce roman est une vraie découverte malgré une héroïne à laquelle je ne me suis pas attachée du tout. En effet, Kitty est égoïste malgré le fait que tout le monde lui tourne le dos après qu'elle ai gâché la vie d'un instituteur. Elle ne pense qu'à sa carrière plutôt que de penser à la vie qu'elle a pu détruire. Malgré son évolution évidente tout au long de son aventure, je n'ai toujours pas réussi à l'apprécier. Au contraire des personnes qu'elle rencontre et qui ont tous une histoire à raconter. J'ai beaucoup aimé Birdie la petite mamie que l'on voit tout au long du livre.
Malgré une belle plume bien explicite, j'ai eu du mal à entrer dans le roman. Et pourtant la morale de cette histoire donne un sens à tout cela. Le fait qu'elle parte a la recherche de personnes qui ont chacune une histoire a lui raconter montre à quel point l'être humain peut être beau et émotif. Par contre j'ai été surprise de ne pas avoir de vraie fin, en effet j'aurai aimé voir la confrontation finale entre Kitty et Colin et j'ai été déçue.

Au final, si vous voulez une petite aventure tranquille avec un soupcon de roman à travers l'Irlande, vous pouvez y aller les yeux fermer mais ne vous attendez pas à une révolution.
La vie est un arc-en-ciel La vie est un arc-en-ciel
Cecelia Ahern   
La vie est un arc-en-ciel est le premier Cécilia Ahern que je lis. Au début j’avais acheté ses livres pour ma mère, mais ils ont atterri dans ma bibliothèque. Elle a écrit PS I love you qui est certainement le plus connu de ses livres vu qu’il a été adapté en film (qui est superbe). La vie est un arc-en-ciel me tentait beaucoup, il me faisait penser à un mélange du livre Un Jour et Quand souffle le vent du nord.
C’est l’histoire de Rosie, la vie de Rosie. De deux meilleurs amis, qui s’aiment mais qui ne se le disent jamais. Des années et des années vont s’écouler, et on va suivre leur vie, leurs malheurs et leurs joies. Il se passe énormément de choses en un seul roman vu le nombre d’années qui passent. Je n’ai pas d’autre chose à dire pour vous résumer l’histoire, juste de découvrir par vous-même la vie de notre Rosie, une femme terriblement attachante et courageuse.
La plume de l’auteur est sublime ! C’est fluide et émouvant. Tout coule sous nos yeux. C’est poétique et triste, drôle et joyeux, on passe vraiment par toutes les émotions, vraiment. Ce que j’ai beaucoup mais beaucoup aimé dans ce livre, c’est le fait que l’histoire soit écris par mails, cartes postales, tchat, ou petits mots, ça me rappelle Quand souffle le vent du nord, mais là c’est encore mieux ! En plus les pages se tournent vraiment d’elles même.
Ce qui est génial dans ce livre aussi c’est que ce n’est pas qu’une histoire d’amour. C’est aussi une histoire d’amitié, plusieurs amitié, une histoire de mère/fille, de frère/sœurs, on parle aussi du divorce, du deuil, de la recherche de soit même, bref beaucoup de sujet traité dans un seul livre, et tout ça manipulé sous la douce plume de Cécilia Ahern, ce qui nous donne une merveille.
On a ici une grande palette de personnage. Je ne vais pas tous vous les citer, mais je vais vous parler de quelques un. Rosie est la jeune femme qu’on suit pendant tout le long du livre. Je l’ai adoré, elle a un caractère excellent ! Il peut être mauvais comme il peut être adorable ou encore drôle. Car cette femme m’a souvent fait mourir de rire, de part ses expressions ainsi que ses situations cocasses… J’ai aimé la suivre pendant toutes ces années, elle n’a jamais flanché, elle a toujours été courageuse malgré toutes les épreuves qu’elle a du affronter, ce qui n’a pas été difficile. Alex est le meilleur ami qu’on rêve tous d’avoir, drôle, sensible, caractère de cochon aussi, pour ça Rosie et lui se corresponde. Ces deux là m’ont vraiment fait tourner en bourique et des fois je les trouvais pénibles à cause de la façon dont ils réagissaient et qu’ils n’arrivaient pas à se bouger les fesses !!! Mais bon je les aime quand même, car on a tous nos défauts et c’est ça qui fait le charme d’une personne. Un autre personnage m’a beaucoup plu, c’est Ruby, la meilleure amie de Rosie. J’ai adoré les textos ou les mails que s’envoyaient ces deux là, elles m’ont bien fait marrer, surtout qu’en plus de ça leur amitié est très belle. Bref, les autres personnages que ce soit Katie, Toby, Stephanie, les parents de Rosie, sont super eux aussi, tous les personnages sont développés et on ne manque d’aucune précision ni de profondeur, je me suis beaucoup attaché à chacun.
Pour conclure ça a été un gros coup de cœur, je ne m’attendais pas à autant aimé et je n’ai été en aucun cas déçue. La fin est juste un tout petit peu précipité, mais j’ai aimé quand même, La vie est un arc-en-ciel est un bijou, Cécilia Ahern a conquis mon cœur.

par Cayha

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode