Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Amy256 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Un sentiment plus fort que la peur Un sentiment plus fort que la peur
Marc Levy   
Shamir et Suzie sont en pleine ascension à 4600 mètres d'altitude. Voilà deux heures qu'ils peinent et multiplient leurs efforts pour tenter de gravir le Mont Blanc. Soudain c'est le drame, le sol se dérobe sous leurs pieds entraînant les deux alpinistes au fond d'une crevasse. Luttant contre le risque d'hypothermie, Suzie cherche à se dégourdir les jambes lorsqu'elle découvre la carcasse d'un avion et les dépouilles de six personnes sur les cent onze qui avaient péri dans l'accident ce matin de janvier 1966... Suzy Baker attendait ce moment, elle l'espérait et ce qu'elle découvre, là, sous ses yeux, à portée de la main, sera le point de départ d'une aventure périlleuse qui la conduira à prendre tous les risques... L'enjeu est de taille et la motivation ferme, Suzie Baker s'imposant la lourde mission de prouver l'innocence de sa grand-mère accusée d'avoir trahi son pays en vendant des secrets d'Etat. Dans cette bataille de tous les instants, elle sera assistée par Andrew Stilman, reporter au New York Times et qui a la réputation d'aller jusqu'au bout d'une enquête quels qu'en soient les dangers, ne fût-ce au péril de sa vie...

Avec "Un sentiment plus fort que la peur" Marc Lévy nous entraîne dans un récit dynamique où le suspense est omniprésent, les rebondissements multiples, l'intrigue bien ficelée et le dénouement inattendu. L'auteur sait brouiller les pistes, tient le lecteur en haleine, les événements historiques y trouvent leur place. On a plaisir à découvrir des personnages qui ont du caractère, une personnalité bien trempée, un duo Baker/Stilman pétillant, un bouquet d'humour dans leurs échanges, le même style direct et le sens de la répartie, une détermination commune même si les motivations premières diffèrent. Complots, trahisons, manipulations, secrets et intérêts d'Etat mènent la danse, pourtant une chose m'a un peu gênée, ce sont ces trois "amorces" distinctes (qui finiront bien sûr par ne former qu'une et même histoire), le lecteur ayant l'impression de commencer trois romans différents. Le côté "fantastique" concernant la mort de Stilman n'apporte pas grand chose me semble-t-il à l'intrigue et les relations "amoureuses" paraissent inachevées. Mais qu'on ne s'y trompe pas, Marc Lévy nous sert un agréable moment de lecture.

par SuperNova
La nuit s'éveille La nuit s'éveille
Mary Higgins Clark   
Des nouvelles qui se lisent rapidement, loin de la trempe pour la plupart, de Mary Higgins Clark.
J'ai toutefois apprécié "la cabane au fond des bois" et "j'ai peur dans le noir".


par mounzaza
Le voleur de Noël Le voleur de Noël
Carol Higgins Clark    Mary Higgins Clark   
Bon petit livre court qui nous emporte dans l'ambiance des fêtes.

par Bidule2
La Nuit du Renard La Nuit du Renard
Mary Higgins Clark   
Un livre vraiment addictif, qui nous donnent parfois même envie de découvrir la fin tellement qu'on a envie de connaître ce qui va se passer !
Un suspens omniprésent jusqu'a la toute dernière page !
On a une envie irrésistible de tourner la page, on la dévore comme si on mourait de faim.. les personnages sont très bien, une histoire vraiment bien qui se lit avec la gorge nouée!


par Chandiny
La mariée était en blanc La mariée était en blanc
Mary Higgins Clark    Alafair Burke   
Je ne sais pas quelle mouche me pique, mais depuis quelques temps je lis de plus en plus de policiers et de thrillers alors que ce n’était pas du tout ma tasse de thé avant. Ce genre d’histoires me plait chaque fois plus et je voulais donc continuer sur ma lancée en lisant un ouvrage de la célèbre Mary HIGGINS CLARK, qui n’est plus à présenter. Je n’avais jamais eu l’envie de me plonger dans l’un de ses récits, mais comme on dit le dit si bien : mieux vaut tard que jamais.

« La mariée était en blanc » met en scène Laurie Moran, productrice de l’émission de télé-réalité ‘Suspicion’ qui a pour but de reconstituer des crimes non résolus, avec l’espoir de trouver peut-être le coupable.
Pour sa prochaine émission, Laurie a décidé de se pencher sur l’affaire de ‘La Mariée Envolée’, de son nom Amanda Pierce, qui a subitement disparue la veille de son mariage. Sans trace d’elle depuis cinq ans, ni sa famille ni ses amis ne savent si elle est encore vivante et n’a pas eu le courage de rompre ses noces ou si elle a été tuée.
Laurie Moran et toute son équipe vont donc rassembler une nouvelle fois toutes les personnes présentes au moment du crime à l’hôtel de Palm Beach, lieu où devait se dérouler le mariage.
A travers cette émission, les masques vont tomber et les vérités vont éclater.

Cette histoire est juste fantastique !
J’ai été captivée de la première à la dernière page et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à refermer ce livre quand je le devais.

Le récit est vraiment prenant.
Il mêle une affaire criminelle plutôt classique avec notre époque grâce au concept de télé-réalité. C’est hyper moderne et surtout : ça marche !
Ce concept a déjà été utilisé par nos deux auteurs dans le livre précédent, « L’affaire Cendrillon », mais aussi dans « Le bleu de tes yeux » écrit uniquement par Mary HIGGINS CLARK.

Le style d’écriture est juste parfait. Bien que ce livre ait deux auteurs, nous ne remarquons absolument pas les changements de vocabulaire ou ces autres petits détails qui montrent le changement entre les deux écrivains.
Ici, Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE réussissent à viser le mot juste et à aller droit au but. Ils ne nous engluent pas dans des phrases longues et complexes et préfèrent garder un style simple, mais direct, avec des phrases courtes. Cela rajoute vraiment du tempo au récit, mais aussi de la tension.
Cette tension se manifeste également à travers les chapitres qui sont tous courts. Cet effet de rapidité nous plonge encore plus dans l’histoire et nous rend accro car aucun chapitre n’est inutile. Tous comportent des indices et font avancer l’enquête.
J’ai vraiment été séduite par cette écriture !

J’ai également été conquise par les personnages de cette histoire.
Laurie Moran nous parait d’abord un peu froide de par son côté professionnel. Petit-à-petit, nous découvrons que derrière cette femme se cache quelqu’un de blessé, d’hésitant, mais surtout d’humain. Son duo avec son fils, Timmy, et la relation qu’elle a avec son père, Léo, n’en sont que des preuves. Comme je n’ai pas lu les précédents ouvrages la mettant en scène, je l’ai seulement découverte telle qu’on nous la présente ici et c’est peut-être pour cela que je l’ai trouvé un peu froide dans les premiers chapitres.
Alex, qui campe le rôle de présentateur de l’émission, mais aussi d’avocat et de petit-ami de Laurie est juste absolument charmant. J’ai vraiment été séduite par son caractère doux et son côté professionnel.
Timmy et Léo sont tous les deux attendrissants.
Je ne m’attarderai pas vraiment sur chaque personnage qui fait parti de l’enquête car j’en aurai beaucoup à dire, mais sans révéler un seul indice sur la fin cela risque d’être très compliqué pour moi.

Si je devais trouver un seul petit défaut à « La mariée était en blanc » c’est la rapidité avec laquelle nos personnages vont réussir à élucider le mystère de ‘La mariée envolée’. Alors oui, le coupable n’a pas été très futé et c’est un peu à cause de lui que l’on va découvrir la vérité, mais j’ai un peu de mal à accepter que des policiers n’aient pas réussis à trouver le coupable pendant cinq années. Laurie est une productrice de télévision, Alex un avocat et mis-à-part le père de Laurie qui est un ancien policier, ils ne sont clairement pas qualifiés pour résoudre des enquêtes.
Mais bon, c’est juste pour chipoter que je pointe ce petit détail car ça ne m’a pas du tout déranger dans ma lecture.

Le final est rapide, mais efficace.
Nos auteurs ne traînent pas et l’on passe de rebondissements en rebondissements, jusqu’au dernier mot. Ils ont réussi à me piéger car je n’ai jamais réussi à trouver l’identité du coupable. A chaque fois, ils m’ont fait croire que je détenais la vérité, mais je ne suivais que le raisonnement qu’ils voulaient que j’ai.


En conclusion, « La mariée était en blanc » est un policier dans l’air du temps et extrêmement prenant. Mary HIGGINS CLARK et Alafair BURKE nous offrent un superbe moment de lecture que je ne cesserai de recommander.



Un livre à lire pour tous les amoureux de bons romans policier, mais aussi pour ceux qui voudraient se lancer avec une valeur sûre du genre.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/01/la-mariee-etait-en-blanc-mary-higgins.html )
Meurtre à Cape Cod Meurtre à Cape Cod
Mary Higgins Clark   
Très bon livre, comme d'habitude avec Mary Higgins Clark. J'ai vraiment adoré.

par NikyLivre
Toi que j'aimais tant Toi que j'aimais tant
Mary Higgins Clark   
Ceci est le premier roman de Mary Higgins Clark que j'ai la chance de lire.
"Toi que j'aimais tant" nous offres une palpitante enquête suivit par Ellie Cavanault cherchant à tout prix à incarcéré de nouveau Rob Westerfield, ayant purgé sa peine pour avoir assassiner Andréa Cavanault soeur ainé d'Ellie.
Pour être franche, le résumer ne m'avait pas trop convaincu, mais je me suis tout de même dit : "pourquoi pas ?"
J'ai été complètement prise en haleine par les premières pages. Tout au long du livre, le suspens reste insoutenable. Rob a t-il vraiment tué Andréa ? Que cache Paulie ? Quelle est ce pendentif auquel Ellie accorde une grande importance ?
Mary Higgins Clark nous emmène dans un palpiteuse enquête à travers le regard d'Ellie Cavanaugh.
La clinique du docteur H. La clinique du docteur H.
Mary Higgins Clark   
Ce thriller est encore une merveille de cette reine du suspense qu'est MHC! lisez-le sans plus attendre, vous en aurez des frissons!!

par arwette
Ne pleure pas ma belle Ne pleure pas ma belle
Mary Higgins Clark   
Un schéma de scénario à la MHC. Une jeune femme, une histoire complexe et improbable, une excellente intrigue et un coupable que l'on ne pouvait pas soupçonner. Bon roman même si le style reste inchangé. Comme tous les livres de MHC, on ne s'ennuie pas. C'est plein de rebondissements et de suspens.

par Gmlire
Le démon du passé Le démon du passé
Mary Higgins Clark   
Pour une fois, je n'ai pas été très séduite par un MHC! un livre qui se laisse tout de même lire. Pour les inconditionnels de l'auteur seulement! A évier si vous allez vous mettre à lire cette auteur pour la première fois! dans ce cas, je vous conseillerai plutôt "Un cri dans la nuit", "Dans la rue où vit celle que j'aime" ou encore "Nous n'irons plus au bois"

par arwette