Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anaellep10 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Adopted Love, Tome 2 Adopted Love, Tome 2
Gaïa Alexia   
Autant le premier m'avait beaucoup plus, autant celui la a été long... très long à finir....
Ceux qui ont lu le premier tome savent déjà un peu tout ce qui se passe et les problèmes que Teagan rencontre. Mais il y a un moment j'ai décroché, et c'est de la faute de l'auteur pour n'avoir pas cherché mieux que de sortir un deuxième tome sans réel synopsis. (désolée pour ceux qui l'ont kiffé... [spoiler]On passe l'intégralité de ce deuxième tome à attendre que le procès de Teagan se fasse et surtout que Elena parle ! Oh elle m'a gonflé a ne rien dire pendant 300 pages ! On voyait bien ce qui se passait du coté de Rikers avec Teagan mais on fait du surplace pendant tout le bouquin[/spoiler] Je sais que les problèmes de Teagan ne peuvent pas se régler en 2 chapitres mais passer 300 pages sur Elena et son petit secret qu'elle ne veut pas avouer à Papa et Maman ça va 5 minutes. En dehors du fait qu'il y est la vérité qui éclate a la fin, ce livre tourne en rond et n'a rien de nouveau, d'entrainant ou de sensationnel. Je pense qu'elle a simplement voulu faire ça pour le buzz et c'est dommage car les personnages ne sont, pour une fois, pas des stéréotypes et ça fait du bien !

Déçue. Pour moi fallait sortir un tome 2 à la hauteur du premier mais pas un juste pour le fait d'en sortir un deuxième, c'est sans intérêts !

par Payton
Lou, Tome 1 Lou, Tome 1
Angie L. Deryckere   
Quel roman ! Je ne m'attendais pas à recevoir autant d'émotions... enfin, bon, ce n'est pas le premier roman de cet auteur que je lis et je dois dire que je ne suis jamais déçue. Mais là ! Cette histoire, est tellement prenante et attachante. On s'attache très vite aux personnages, surtout à Lou, et donc forcément nos sentiments sont vite mis à rude épreuves.
On ne peut, bien sûr, que détester Sally pour ce qu'elle fait subir à ses enfants. Et cela nous permet d'admirer encore plus Lou, pour sa force, sa maturité et son amour pour sa fraterie.
Bien sûr, comme Lou, nous tombons sous le charme de Michael, cet avocat sexy et intelligent.
Et Lou ! Que dire de cette héroïne qui nous prend aux tripes ? Elle est tellement forte, courageuse, aimante, intelligente, bosseuse et protectrice envers ses frères et soeurs qu'on ne peut que l'aimer, l'admirer et la soutenir.
Je suis vraiment passée par plein d'émotions pendant cette lecture et hormis le fait de dire que j'ai adorer, j'ai qu'une chose à dire : à quand le tome 2 ?
Bonne lecture à tous !

par Melissa-L
À Jamais plus de cinq centimètres, Tome 2 À Jamais plus de cinq centimètres, Tome 2
Jessica Hailey   
Je tiens particulièrement à remercier comme à chaque fois, les éditions Butterfly pour leur confiance. J’avais particulièrement hâte de me plonger dans le second tome, car le premier avait été pour moi un vrai coup de foudre littéraire.

Dès les premières pages ce fut un régal de me replonger dans l’écriture de l’auteure. Jessica a une plume addictive, qui nous fait voyager à travers les pages. Et pour ce tome, je me suis laissé entraîner au sein d’une histoire complètement folle.

La mafia est un sujet qui me plaît particulièrement comme tout ce qui touche au domaine du policier. Et dans ce tome j’ai été servie, évidemment nous sommes loin de la romance qui se mettait en place lors du premier tome mais elle reste quand même présente mais ce n’est pas le sujet premier de l’histoire pour cette fois-ci.

Nous découvrons une toute nouvelle Eliza dans ce tome-là, en deux ans elle a complètement changé. Elle s’est forgé une carapace de battante, elle n’est plus la jeune fille qu’elle était lors de sa rencontre avec Liam. Désormais elle est en plein dans les histoires de la mafia et elle compte aller jusqu’au bout.

Quant à Liam, deux ans se sont écoulés et il vient de sortir de prison. Il n’a pas vu Eliza pendant toute cette période … Mais elle n’a pas quitté son cœur pendant tout ce temps, bien au contraire il a hâte de la retrouver et pourtant leurs retrouvailles ne vont pas se passer comme il l’espérait. Cette dernière l’évite, et le pire dans tout ça ? Elle passe un peu trop de temps avec des hommes. Liam devient jaloux, même de son meilleur ami qui s’est un peu trop rapproché de la femme qu’il aime.

Comme je vous l’ai dit plus haut, l’histoire d’amour d’Eliza et Liam est mise de côté ici c’est dommage pour une romance. Mais nous avons quand même quelques petits moments mignons. J’aurais aimé en voir un peu plus, car après tout il reste des tonnes de questions dont nous n’avons pas eu de réponses et nos tourtereaux non plus c’est dommage pour ce point-ci.

Ce second tome m’a surprise tout du long, je ne m’attendais pas du tout à ce qui s’est passé et pourtant avec moi ce n’est pas facile à réaliser, j’ai tendance à toujours deviner les fins dès le tout début de l’histoire. Mais là, Jessica m’a vraiment épatée du fait que je n’ai pas réussi à deviner le déroulement de cette histoire. Malheureusement la fin ne m’a pas bluffée, il manquait un petit quelque chose je ne sais pas quoi mais j’ai trouvé que tout c’est fini un peu trop vite et surtout trop facilement …

L’épilogue était magnifique je me suis imaginée pire que ça, mais encore une fois je reste sur ma faim. Je ne sais pas, je pense qu’il aurait fallu quelques chapitres en plus pour l’après. Car au final la romance est mise de côté alors qu’on a besoin d’encore quelques réponses quant à leur histoire c’est dommage. Mais il reste tout de même un tome très bien écrit, on voit que l’auteure s’est renseignée, j’avais vraiment l’impression d’y être. Elle n’a pas écrit à l’aveugle et c’est un bon point pour elle.

Je vous recommande tout de même cette saga, car j’ai vraiment eu un coup de foudre pour le premier tome tandis que pour le second j’ai été intriguée par les histoires de la mafia. J’ai été une simple spectatrice mais mon cœur a loupé des battements à certains moments cruciaux de l’histoire.

Donc foncez la lire, vous ne serez pas déçu !

http://lesplumesensorceleuses.wordpress.com
Forbidden Stepbrother Forbidden Stepbrother
Lise Robin   
Lecture très agréable.
Je n'ai pas laché le livre avant la fin.
[spoiler]La preuve que l'amour est plus fort que tout [/spoiler]

par Maeella
Nineteen, Tome 1 Nineteen, Tome 1
Lina Hope   
Merci à Lina de m’avoir fait découvrir cette merveille! Merci d’avoir écrit ce roman! Merci d’avoir fait Abel et Arielle tel qu’ils sont! Merci parce que grâce à cela j’ai pris une claque! Une vague d’émotion immense. Merci Lina! Et surtout n’arrête jamais décrire! J’ai hâte de découvrir le reste de ton univers, parce que maintenant que j’ai un pied dedans ça va être terriblement difficile d’en sortir. ?

Je voulais commencer cet avis, pour parler de la couverture. Je la trouve juste DINGUE! J’adore la photo choisie, déjà elle est en noir en blanc, je trouve que ça lui donne plus de profondeur. En plus ça pourrait tout à fait écho à la douleur de nos deux personnages principaux ainsi qu’à leur passé très difficile. A côté de ça, une petite touche de couleur pour le titre et le nom de l’autre… Encore un symbole? Surement! Et j’adore l’idée. Puis le couple sur la photo, vous le voyez comme moi non?! Cette connexion incroyable entre eux, la confiance qui passe à travers un seul regard. Vraiment elle colle tellement avec le roman c’est incroyable. J’aime tous les petits détails qu’on peut voir, et j’aime en dénicher la signification suite à ma lecture. Les étoiles, les guirlandes lumineuses, l’hirondelle, le juste au corps… Tout a un sens! Et encore je ne vous parle même pas du fond de la quatrième de couverture… Oh lala rien que de vous en parler j’ai juste envie d’une chose, me plonger dans la suite!! J’ai vraiment adoré ce livre, cette histoire, leurs histoires. Avec des personnages touchant et bouleversants.

En parlant des personnages, c’est rare de voir des héros de romans aussi bien construits et travaillés. Je veux dire tellement bien qu’on croie qu’ils existent vraiment.
[...]
En fait les personnages sont très complexes, elle leur a donné une personnalité propre, des failles, des douleurs extrêmes. Ils ont tous les deux des passés plus que malheureux. Ils sont écorchés de la vie. Et on le ressent sur chaque page qu’on lit…

Arielle est une jeune fille à qui tout souriait, jusqu’à cette fameuse nuit, où elle a tout perdu. Une seule nuit a réussi à changer sa vie à jamais. Elle est marquée par cet événement traumatisant, aussi bien physiquement que psychologiquement. Elle a beau essayer rien ne la fera se sentir mieux. Elle essaye d’avoir une vie normale, avec des amies, un copain… Mais pourtant elle souffre, la douleur est constante.

Abel qu’en a lui, c’est toute son enfance qui a été un cauchemar. Le seul moyen qu’il a trouvé pour « s’en sortir » c’est de basculer du mauvais côté. Il se bat, se drogue, vol, se fait arrêter par la police. Bref, il essaie de passer ses nerfs comme il peut pour essayer de s’en sortir, en vain! Il en veut tellement à sa mère depuis des années qu’il essaye de lui faire payer par n’importe quel moyen, quitte à mettre sa propre vie en danger. Alors quand elle va l’envoyer chez son père qu’il déteste au plus au point, ça va être pour lui l’enfer sur terre. Pourtant quitter NY pour LA ne sera pas finalement une si mauvaise idée…

Lorsque nos deux héros vont se rencontrer, ça va faire des étincelles je vous le dis! Abel est tellement mystérieux qu’Arielle ne comprend pas son comportement et sa mauvaise humeur constante. Pourtant tous les deux ils vont réussir à s’apprivoiser tout doucement. Abel va réussir à percer sa carapace et l’aider du mieux qu’il peut à se battre contre sa fragilité et inversement.

Ils m’ont fait plus d’une fois bien rire, car aucun des deux ne veut être avec l’autre, non bien au contraire. Ils s’insupportent, d’ailleurs Abel passe son temps à lui dire que c’est une chieuse finie! Mais malgré ça ils sont tous les deux jaloux de qui conque pourraient s’approcher de l’un comme de l’autre.

On dit que les opposés s’attirent, on peut voir ici que c’est tout à fait le cas, elle qui est douce, fragile, bien élevée, posée et attentionnée. Lui, rebelle, extraverti, indépendant et fort. Des personnalités qui vont chaque jour les rapprocher.

Et puis alors, ce que j’ai adoré dans ce roman ce sont deux choses (en plus des personnages je veux dire). La façon dont ils s’attirent, comment est-ce qu’une sucrerie peut faire autant de remue-ménage dans une relation? (Pour info moi aussi je préfère les rouges! ? ). Et la deuxième leurs petits mots. J’ai peur de trop vous en dire, et pourtant il y a tellement de choses à dire sur ce roman! C’est tellement dur pour moi de devoir me museler comme ça!
[...]

Pour le style de l’écriture, je dirai ADDICTIVE, j’avais beaucoup de mal à lâcher le livre. À chaque fois, j’avais un petit pincement au cœur lorsque je devais le faire. De plus, la façon d’écrire et d’expliquer les choses est tellement bien faite qu’on a l’impression d’être vraiment plongé dans l’histoire. Pour mon contrairement, j’étais très souvent avec Abel et Arielle, en cours, dans leurs chambres etc… Et je regardais simplement ce qui se passait devant mes yeux, assise à côté d’eux. Je sais pas trop comment expliquer ça, ce n’est pas comme regarder un film, c’est plus que ça, vraiment! Plutôt comme s’ils étaient mes amis, et que j’étais avec eux tout au long de leur vie… Vous voyez?

On va de révélation en révélation dans se livre. Plus on avance dans l’histoire, plus on comprend le pourquoi de chaque blessure des personnages. Et on est triste pour eux, plus d’un fois j’ai eu envie de les prendre dans mes bras pour consoler ce petit garçon, ou d’enlever la douleur de mon amie d’enfance qui a vécu quelque chose de traumatisant…

Les deniers chapitres sont de vraie torture émotionnelle, joie, excitation, chagrin, colère, révélation, abandon !! On ne sait plus où donner de la tête. Et cette fin!! Bon sang, Lina à cet instant précis je te déteste de tout mon cœur… tu m’as achevé ! Je veux le tome 2 tout de suite !!! Non j’en ai besoin !

Ah oui!! J’ai failli oublier! Encore un détail qui m’a enchanté… Le miroir!… Ce miroir qui est le témoin de tellement de choses. Les dessins, les petits mots, le mot collé avec du scotch ? !! Mais où vas-tu trouver tout ça???
[...]

Avis complet: https://mummybooks.wordpress.com/2019/08/25/chronique-livresque-76-nineteen-de-lina-hope/
Love Redemption Love Redemption
Laura Brown   
L'avis de Lilie :
Quelle belle accroche : « Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues ». Cette phrase, qui peut sembler bateau, est pourtant tellement vraie et elle résume tellement bien, à elle seule, ce roman ! Nous faisons ici connaissance avec Carli, une étudiante malentendante qui n’assume pas de porter des prothèses auditives. Lors d’un cours de linguistique, elle fait la rencontre avec Reed, un étudiant sourd. Entre eux, le coup de foudre est quasi-immédiat. Au contact de Reed, Carli va découvrir qu’un problème d’audition n’empêche pas d’avoir une vie quasi-normale et qu’elle aussi, elle a droit à l’amour.

Carli a grandi dans un climat familial complexe. Elle se définit elle-même comme la « fille non-désirée numéro 4 ». Au fil des pages, on en apprend plus sur les secrets de sa famille. Dans tous les cas, on comprend rapidement que c’est à cause de cela qu’elle se sent indigne d’être aimée. Elle rêve d’être professeur de mathématiques mais de terribles migraines l’empêchent d’avoir une concentration optimale en cours. Malgré cela, Carli s’accroche à son rêve et avec l’aide de Reed, de nouvelles perspectives s’ouvrent à elle.

Reed, quand à lui, est un jeune homme né sourd et abandonné à l’âge de 3 ans. Recueilli par une famille aimante qui va lui apprendre à communiquer grâce à la langue des signes, il va grandir entouré d’amour. Deux évènements vont le fragiliser : la mort de son père adoptif et le fait d’avoir été trahi par son « premier amour ». Lors de sa rencontre avec Carli, il va donc se montrer très prudent mais rapidement, la passion va prendre le dessus. J’ai trouvé extraordinaire la pureté de l’amour que Reed portait à Carli. Protecteur, à l’écoute, il est le petit ami parfait (je tiens là mon premier personnage coup de cœur de l’année). Reed est un jeune homme entier qui va, grâce à Carli, combattre ses vieux démons. Ils vont ensemble surmonter les difficultés que la vie dresse devant eux et ils vont aussi pouvoir faire table rase du passé.

Le quatrième de couverture m’avait accroché, je dois avouer que je n’ai pas été déçue. La plume de Laura Brown est très efficace et elle m’a complètement embarquée dans cette histoire. J’ai été très touchée par les histoires des deux personnages. Derrière l’histoire d’amour, il y a une vraie réflexion par rapport aux personnes malentendantes. Pour certains, ils sont objets de moqueries ; d’autres sont maladroits avec eux. Cependant, même si ce thème est présent tout au long du roman, et fait forcément penser au magnifique « Maybe Someday » de Coleen Hoover, il n’écrase pas l’histoire d’amour de Reed et Carli. D’autres thèmes graves sont abordés comme la dépendance aux médicaments, les violences familiales de tout ordre mais aussi, ce roman est surtout l’occasion de démontrer que l’amour peut permettre de surmonter bien des difficultés.

Amateurs de belles histoires d’amour, ne laissez pas passer cette pépite ! Ce roman de Laura Brown saura vous émouvoir, vous révolter par moment mais aussi vous transporter. Je ressors de cette lecture avec un grand sourire, un vrai coup de cœur et avec l’envie de relire très vite un roman de Laura Brown.
Paradise, Tome 2 : Retour à Paradise Paradise, Tome 2 : Retour à Paradise
Simone Elkeles   
La fin de Paradise étant très frustrante, c'est un vrai plaisir et une délivrance d'assister aux retrouvailles de Maggie et Caleb.
Même si c'est difficile pour eux de définir une bonne fois pour toute leur relation, j'ai déguster scène après scène du début à la fin du livre.
Je pense que Simone Elkeles a un don pour nous faire ressentir au maximum les émotions de ses personnages et c'est à chaque lecture un vrai délice.

par maya18
Fallen Crest, Tome 1 : High Fallen Crest, Tome 1 : High
Tijan   
http://www.lmedml.fr/2018/01/09/fallen-crest-1-tijan/

Déception quand tu nous tiens !

Comme vous pouvez le constater j’ai décidé de ne pas attribuer de note à ce roman, comment en attribuer une alors que je ressors profondément déçue pendant que d’autres lectrices vont totalement adhérer à l’univers de cette série.

Je vais essayer, dans la mesure du possible, d’être la plus objective possible dans mon avis. Le but n’est jamais de dissuader les lecteurs de découvrir un roman, mais bien de faire part de son ressenti. C’est d’autant plus difficile lorsque l’on ressort complètement mitigée à la fin de la lecture.

Avec [Fallen Crest], je m’attendais à une guerre ouverte entre deux établissements scolaires, je m’attendais à des personnages plein de charisme et a une intrigue punchy sans être pour autant totalement dans le dur… Mais hélas, rien ne me préparait à ce que j’ai découvert dans ce premier opus… La déception est d’autant plus grande car j’avais bien aimé [Toi + Moi + Lui], le précédent roman new adult de Tijan.

En terminant ce livre, j’étais légèrement déconnectée de la réalité me persuadant que ce genre d’histoire n’arrive jamais dans la « vraie » vie, tout au long j’ai essayé de me rappeler qu’il s’agissait là d’une fiction, d’un monde créé de toute pièce par l’auteure… Mais cela n’a pas suffit à me convaincre que je pouvais cautionner ce qui se jouait sous mes yeux. Je suis consciente que cette histoire ravira de nombreuses lectrices, l’univers est particulier et je pense qu’il faut absolument le prendre au second degré… Tromperie, mensonge, trahison et méchanceté au rendez-vous de cette new romance.

Revenons un peu sur l’histoire, du moins sur le commencement de celle-ci ! La vie de Samantha bascule le jour où elle rentre chez elle et trouve sa mère en train de faire ses cartons, en effet Ann-Lise quitte le père de Sam pour s’installer chez son nouveau compagnon, qui n’est autre que James Kade, le père de Logan et Mason Kade. Il n’y a pas plus populaires qu’eux et Samantha va devoir cohabiter dans leur manoir. Dès d’emménagement les incohérences sont survenues à mes yeux… Aucune présentation en bonne et due forme, réactions incompréhensibles de la part de tous les personnages concernés par ce renouveau. Qu’à cela ne tienne, je n’en est fait cas qu’après coup ! Nous voilà donc à suivre Sam dans sa nouvelle vie, une vie bien mouvementée, rythmée par les tromperies, les vacheries et autre joyeusetés.

J’ai commencé par bloquer avec la relation de Sam et sa mère, elles entretiennent des relations toxiques. J’ai halluciné à chaque fois qu’elles s’adressaient la parole. Sam voit son univers s’effondrer, et ne ménage pas son entourage, elle rend coup pour coup avec des joutes verbales assassines et des réactions parfois démesurées motivées par la colère, cet aspect n’était pas dénué d’intérêt.

« -Tu as raison, maman. Tu as tout vu. Les tricheurs savent toujours reconnaître un autre tricheur. Félicitations, tu fais partie de ce club. »

Dès le début, j’ai ressenti une sorte de malaise, vis à vis des personnages mais aussi de ce qui se passait dans l’histoire. Il faut savoir qu’il y a énormément de personnages qui interviennent dans ce premier opus, je ne vais pas faire étalage de mon avis sur chacun d’entre eux, car il est sensiblement le même pour tous, je ne les ai pas aimé. Je vais me contenter de vous parler de Sam dans un premier temps. Notre héroïne avait du potentiel, malgré son manque de charisme, j’ai espéré une rébellion cohérente de sa part, hélas ses choix m’ont paru absurdes, j’ai trouvé qu’elle s’enfonçait toujours un peu plus dans les ennuis… A croire que finalement elle était prédestinée à une vie jonchée de relations malsaines… Que ce soit amicales ou amoureuses. Je n’ai donc pas réussi à m’attacher à elle, ni à ressentir un quelconque intérêt pour son personnage. Je veux dire c’était sensé être une héroïne et à mes yeux elle n’a pas su tenir ce rôle. Logan et Mason Kade… Ils sont tellement populaires qu’à priori ça leur donne tous les droits et étant donné qu’ils n’ont personne pour leur serrer la vis (comme on dit), et bien ils sont no-limites ! L’enchaînement de fêtes, de coucheries et de manipulations a eu un peu raison de moi, à cause de ce qu’il s’y déroulait. Je veux dire faire la fête c’est plutôt classe et j’aime ça mais dans [Fallen Crest] cela n’a pas vraiment le même sens… J’ai néanmoins été intriguée par les deux frères, enfin surtout par Mason qui devient notre héros bien sûr, hélas mon intérêt pour lui a été gâché par sa relation douteuse avec son meilleur ami Nate ! Un personnage que j’ai détesté, rien n’est venu améliorer mon avis sur ces personnages. Ajoutez à cela une multitude de protagonistes tous plus détestables les uns que les autres et vous aurez votre casting parfait pour une télé-novelas tout ce qu’il y a de plus étrange. Comment ne pas douter de tout et de tout le monde, habituellement cela me plaît d’avoir ce genre de contradictions, mais dans ce roman s’est allé trop loin.

L’intrigue aurait pu me plaire car tout au long j’ai attendu que la lumière perce dans cet univers sombre et malveillant, en vain je n’ai jamais trouvé la lumière au bout du tunnel. J’ai trouvé que le récit était gangrené par trop de mauvaises intentions, je veux dire j’adore les histoires où il y a un peu de manipulation, il peut même y avoir de la compétition, de la haine et un coté un peu malsain du moment qu’il y a d’autres choses pour contrebalancer l’aspect négatif des actions des personnages. Ici, plus j’avançais dans le livre et plus mes yeux s’écarquillaient, j’avais du mal à garder le cap car j’ai envie de croire qu’à notre époque ce genre de choses ne devraient plus exister. Les thèmes abordés par Tijan sont intéressants, les relations familiales, amicales et amoureuses. La complexité des sentiments, les problématiques que rencontrent les jeunes adultes, mais dans cet univers où la jeunesse dorée de Fallen Crest est reine et bien il n’y avait plus rien de crédible et plus rien d’acceptable pour moi.

Avec [Fallen Crest] j’ai eu l’impression d’être dans une autre dimension, un monde où le harcèlement ne serait plus considéré comme un fléau de notre société, un monde où l’infidélité serait une vertus et qu’elle serait encouragée dès le plus jeune âge. J’ai essayé de comprendre cette jeunesse dorée avide de débauche, pro du mensonge et de la tromperie… en vain ! Il n’y avait rien à comprendre c’était surréaliste. J’ai aussi eu un regard plus mâture sur ce roman, je suis maman et j’ai été triste d’assister aux interactions entre enfants et parents, alors oui quand on est jeune il y a forcément un petit rapport de force, de l’opposition mais ici on dirait que les adultes ne savaient pas se positionner face à leurs progénitures… Avaient-ils seulement envie d’assumer leur rôle de parents ? J’en doute vraiment…

Le bon côté de ce livre c’est que je n’ai pas eu de mal à le lire, même si le style de Tijan ne correspond en rien à son précédent roman, l’addictivité était tout de même au rendez-vous, malgré une écriture trop simpliste et des dialogues à s’arracher les cheveux. Il règne une tension permanente dans ce roman, ce qui m’a plongé dans un profond malaise, il faut savoir que je suis une femme exclusive en amour, un brin jalouse et possessive (je sais ce n’est pas une qualité mais j’assume^^), alors le fait que les personnages aient le feu aux fesses m’a profondément dérangée, car j’avais envie de découvrir une autre facette d’eux, entrevoir leurs rêves au-delà de leur envie de coucher à droite à gauche. Et si je vous parle des rebondissements… j’ai assistée impuissante à ce qui s’est tramé dans ce premier opus, avec l’espoir infime d’adhérer au dénouement, j’ai été obligée de m’avouer vaincue. Il y a plein de choses que j’aimerais développer dans cet avis, mais il y a trop de risque de spoiler du coup, j’ai préféré rester vague sur les rebondissements qui m’ont dérangées et sur certaines situations que j’ai trouvé vraiment peu convaincantes.

Ce roman est une grosse déception, je suis déçue d’avoir fait ce choix de lecture car le pitch avait tout pour me plaire. Quand bien même je l’aurais voulu, je n’ai pas été capable de faire taire mes émotions, j’étais trop choquée et déroutée par la teneur de ce récit. Alors oui l’écriture n’est pas mauvaise, l’ensemble est moderne mais comment considère-t-on que l’on outrepasse les limites du supportable ? L’aventure Fallen Crest s’arrête là pour moi, j’ai essayé mais cette saga n’était pas faite pour moi, pas avec mon sens moral et mes aspirations de vie.
L'Ombre du phénix, Tome 2 : Chest L'Ombre du phénix, Tome 2 : Chest
Lage Ender   
Un second tome aussi époustouflant et addictif que le premier! L'histoire ne s'essouffle à aucun moment, et on le dévore avec une rapidité déconcertante. On a droit à de nouveaux rebondissements, des mystères qui s'épaississent, certaines personnes qui dévoilent leur vrai visage. Bref, on cogite tout du long avec Leaven pour comprendre tout ça et répondre à certaines interrogations, mais l'auteure ne nous facilite pas la tâche! Elle maîtrise sa trame et son intrigue à la perfection, nous rendant encore plus accro à son histoire. Franchement un grand bravo à elle! J'ai hâte de me lancer dans le dernier opus pour que mon esprit ne soit plus en surchauffe et que le voile se lève enfin!!

par sylise
Wind Dragons, Tome 3 : Le Destin de Tracker Wind Dragons, Tome 3 : Le Destin de Tracker
Chantal Fernando   
Après avoir lue les deux premier tome de Wind Dragons et avoir autant apprécier je ne pouvais clairement pas attendre la sortie française. Je me suis donc lancer sans plus attendre en V.O dans le livre qui met en vedette Tracker et Lana la meilleure amie de Anna.

Tracker's End fut comme ses compagnons très agréable à lire bien que j'ai trouver ce tome plus soft pour un livre sur des motards, j'ai tout de même apprécier. Je ne me tanne tout simplement pas de la superbe plume de Chantal Fernando, tout en fluidité et finesse elle a le dont de créer quelque chose d'unique et d'addictif. Bien que je n'ai pas trouver qu'il y est de véritable intrigue, l'histoire coule d'elle même et suit son cour tout en m'ayant garder accrocher. J'avais bien hâte de découvrir Tracker qui m'avait tout de suite plu dans le premier tome. Et je n'ai tellement pas été déçue jusqu'ici je crois que sa personnalité est ma préféré de ceux que nous avons pu découvrir jusqu'ici. Tracker à lui seul apporte beaucoup à l'histoire par son côté ; on a juste une vie à vivre. Il sort le meilleure de chaque moment, il est drôle, agréable, aime faire rire les autres, il est facile d'approche pour les siens. J'ai aimer son côté doux, gentil et même un brin romantique avec Lana. En plus d'être beau comme un dieu et avoir la langue bien pendue, il a le côté badass et dur que chaque motard digne de ce nom devrait avoir, un beau mélange quoi. Malgré le fait qu'à un certain moment de l'histoire son personnage m'a un brin déçue, Tracker fut un gros coup de cœur. Et bien que je l'ai adoré, Lana n'est pas en reste non plus. Elle semble timide et gêner au premier abord et je dois avouer qu'au début j'ai douter qu'elle était fait pour ce genre de mode de vie, on apprends très vite à la connaitre et on découvrir la vrai Lana. Une femme gentille, douce mais qui sait prendre sa place quand c'est le temps. Elle est loyale, fidèle et forte et j'ai adoré voir son personnage prendre son envol. Et que dire de la romance entre elle & Tracker qui m'a agréablement surprise. Ils sont beaux et adorables comme tout sans tomber dans le gnagna puisque c'est quand même une histoire sur un groupe de motard, je n'aurais pas bcp apprécier. Mais une fois de plus Chantal Fernando a manier le côté sweet et hot de leur relation en gardant le tout mordant et intéressant. J'ai adoré Tracker et Lana ensemble. J'ai aimer comment Tracker traite Lana dès le début et fait tout pour la mettre en confiance. C'est deux-là m'on bien plu. Malgré quelque petite chose qui m'on fait tiquer dans leur histoire dans l'ensemble ce fut du pur bonheur à lire.

Chantal Fernando offre une histoire à la fois addictive, captivante parsemé de touche d'humour et des personnages vrais qui sont créer subliment. L'univers de ce groupe de motard est manier avec justesse et brio. C'est impossible de ne pas tomber sous le charme de ses bikers et de ses femmes qui les aiment. De beaux personnages et un groupe qu'on a juste envie de découvrir. Le fait que les personnages secondaires sont aussi important et intéressant apporte beaucoup de richesse à l'histoire, de savoir qu'ils auront droit à un livre me donne encore plus envie de plonger dans leur univers. Je me lance dans la suite sans plus attendre, il n'y a pas a dire je suis accro au Win Drangons et à la plume de Chantal Fernando !

par Marieno89
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4