Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Anahys : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bad Boy, Tome 1 Bad Boy, Tome 1
Nelly M. C.   
L'idée pourrait être bonne si c'est bien écrit et si il n'y avait pas autant d'incohérences, des scènes d'une rapidité et stupidité !!!! J'ai malheureusement acheté les 4 tomes en même temps et donc je vais lire les autres livres car je déteste perdre de l'argent et heureusement en 2 heures le livre est lu sinon si j'avais acheté seulement le tome 1 je n'aurais pas acheté les autres !!!!!

L'auteur aurait dû demander des avis à d'autres auteurs qui ont plus d'expérience et faire lire à quelques lecteurs avant de publier !!!!!!

par ninib974
Promets-moi, saison 1 : Louise et Marco Promets-moi, saison 1 : Louise et Marco
Anne Cantore   
https://bymelimelobook.wordpress.com/2018/07/17/promets-moi-saison-1-louise-marco-de-anne-cantore/

Marco est le fils de Max Gardani chef du plus puissant clan mafieux de la côte d’Azur !

Quand le cadavre de son père est retrouvé dans le port et que tous les policiers décident que sa mort est suspecte, une certaine Louise se retrouve en tête sur la liste des accusés. Marco et Louise viennent de deux mondes bien différents ils n’auraient jamais dû se rencontrer !

Quel lien relie Marco et la jeune femme ? Que détient-elle qui la rend si dangereuse aux yeux du fils du Parrain ?

Pour le savoir, Marco va devoir renoncer à ses convictions et surtout résisté à l’attirance qu’il ressent quand il est à côté d’elle !

Louise est responsable de projet au prestigieux MIT de Boston. Une jeune femme qui a décidé de partir loin d’une mère qui vit avec le fantôme de son père et a décidé de faire sa vie à Boston mais quand sa mère est victime d’un accident elle décide de rentrer pour rester à côté d’elle mais elle n’avait pas prévu qu’une lettre comme une promesse allait faire changer sa vie à ce point !

Louise est une femme forte qui ne va pas avoir peur de se salir les mains ou de tenir tête à des hommes dangereux, une héroïne qui m’a plu, qui a du mordant mais aussi un grand cœur et qui va tout faire pour réaliser la promesse que sa mère a faite à Max Gardani !

Marco est un homme qui a vécu depuis l’âge de 5 ans avec Max Gardani, son père adoptif, après l’assassinat de son père il se retrouve à la tête des Gardani. Il est l’héritier de son clan qui lui voue un respect total ! Un clan qui même si il trafique, vole etc à quelques règles. Les enfants sont précieux, on ne les touche pas et on baise avec les femmes autant que veut mais sans violences et sans contraintes ! Un homme qui dirige d’une main de fer son clan comme son père avant lui et qui a gardé les mêmes règles que lui ! Une promesse doit être tenue !

Marco m’a tout de suite plu, un homme sûr de lui qui va vous donner chaud ! Un homme qui dégage un aura de puissance mais aussi une sacrée noirceur, un homme qui a dû faire ses preuves comme tout les lieutenants de Gardani, un homme qui aime tout contrôler que ce soit dans son clan, dans sa vie privé ou même au lit! Mais aussi un homme qui peut être doux et attentionné et qui comme son père n’a qu’une parole !

C’est le premier livre de l’auteure et chapeau ! La mafia n’est pas un univers facile a abordé, la mafia à des codes, des règles bien établies et même si ce n’est que de la fiction il faut quand même rester cohérent dans ce qu’on raconte et ici tout est parfait : des hommes durs mais avec un sens de la famille à toute épreuve un padre fort mais qui peut aussi se montrer gentil et une femme qui va se donne corps et âme à un homme qu’elle aime et qui va tout faire pour l’aider !

Au final une histoire qui se dévore, qui nous prend aux tripes, avec des complots et des rebondissements et révélations qui vont vous laisser sans voix ! L’auteure à une plume fluide on ne s’ennuie pas une seconde et on dévore à une vitesse folle les pages ! Un joli coup de cœur pour moi !

Je remercie L’auteure et sa maison édition pour leur confiance et ce service presse !
Waynest, Tome 1 : Traquée Waynest, Tome 1 : Traquée
Jess Haines   
L’héroïne est pleine de charme et ses rencontres avec les êtres surnaturels pleines d'humour. On arrive a vite s'identifier à l’héroïne car elle est comme n'importe quelle femme avec ses soucis financiers, ses ex et futurs petits amis, ses préoccupations de tous les jours et ses propres interrogations vis à vis de sa vie, sa carrière, ses amis, son physique etc. Ce 1er tome entraîne parfois quelques longueurs dues à la mise en place mais globalement cette série semble prometteuse. A confirmer avec le 2ème tome.

par mantrisse
49 jours, je compterai pour toi 49 jours, je compterai pour toi
C. S. Quill   
http://www.lmedml.fr/2019/03/22/49-jours-je-compterai-pour-toi-c-s-quill/

WAHOU… CETTE CLAQUE…
Le premier ou la première qui vient me dire que la romance ce n’est pas de la littérature et que ce n’est pas digne d’intérêt, je lui met mon poing dans la figure… Vous avez vu comme je suis menaçante, là ? En terminant ce roman, j’ai pensé à toutes ces personnes qui m’ont un jour dit que la romance ce n’était pas un genre littéraire, punaise ce que cela peut m’énerver !

[49 jours, je compterai pour toi] est classé en new romance, et cette histoire a totalement sa place dans les étals des plus grandes librairies au rayon romance, mais ce livre, c’est bien plus qu’une histoire d’amour à proprement parlé, c’est une ode à la vie, à l’amour avec tout ce que cela implique.

Je suis encore un peu sous le choc de cette lecture, c’est pour cette raison que j’ai décidé d’écrire mon avis à chaud, pendant que mes émotions bouillonnent encore sous ma peau.

UNE HISTOIRE INDESCRIPTIBLE…
Je suis là devant mon écran à me demander comment vous parler de cette histoire… Et tout ça c’est ta faute Cami ! A cause de ce qui se passe dans ta tête quand tu décides de te lancer à corps perdus dans une histoire qui te hante.

Peut importe ce que je pourrais dire sur ce livre, rien ne sera jamais suffisamment à la hauteur de Breen et Sawyer ! Le résumé est une perfection, tellement intriguant que l’on se lance dans l’histoire sans vraiment savoir où on va, aussitôt reçu, aussitôt lu ! Je le savais qu’il allait me bouleverser, j’ai lu les précédents récit de Cami, et ils avaient tous réussi à me faire rêver, à me faire comprendre la complexité des personnages et de leurs histoires respectives. Mais rien ne me préparait au contenu de [49 jours, je compterai pour toi].

« QUAND L’AMOUR SE VIT EN 49 JOURS… »
C.S. Quill est une autrice que j’admire pour son audace, son culot et sa façon de voir la vie. Avec ce roman, elle nous offre une oeuvre plus personnelle, plus délicate et en même temps qui ravage tout sur son passage. Elle a ancré son histoire en France, dans un cadre qui incite au voyage. Je me suis téléporté à Camaret, cette petite ville pleine de charme qui abrite cette histoire au contexte si particulier. Dès les premières pages, j’étais conquise, sous l’emprise de ce décompte inéluctable… Ai-je angoissé ? Oui, à mort. Ai-je spéculé sur les tenants et les aboutissants de l’histoire ? Bien sûr, quelle question. Me suis-je planté sur toute la ligne ? J’étais à des kilomètres de découvrir ce que cette histoire dissimule. La chute a été violente, l’effet absolument magistral. Je ne m’en suis toujours pas remise.

DES PERSONNAGES TRAVAILLES, PARTICULIÈREMENT VIVANTS ET TOUCHANTS !
Breen, notre héroïne est une énigme. On la découvre entre passé et présent, un aspect totalement envoûtant qui nous permet de faire la lumière sur ce qui l’empêche d’aimer plus que 49 jours… Ça vous intrigue, hein ? Breen est une jeune femme saisissante, je l’ai aimé dès les premières pages, m’attachant à elle au-delà du possible. En évoluant à ses côtés, j’ai compris de nombreuses choses, j’ai éprouvé une foule d’émotions qui m’ont dévastées autant qu’elle ont fait battre mon cœur à la chamade. Breen est exceptionnelle, son histoire est indescriptible, elle se vit, je me suis sentie si proche d’elle et en même temps tenue à distance par cette histoire de jours qui passent. Cette héroïne a une personnalité très bien travaillée, à tel point que vous ne pourrez que l’accompagner vers cette rédemption qu’elle mérite tant. Sawyer, c’est Sawyer ! Vous voyez je n’ai pas vraiment envie de parler de lui, parce que vous allez forcément craquer pour lui… Je peux vous dire que Cami vous l’a bichonné, elle a donné vie à un BBF proche de la perfection. Un homme qui a de nombreuses qualités autre que celle d’humidifier vos sous-vêtements, même si ce sera peut-être tout de même le cas . #coquine

« CETTE FILLE ME REND DINGUE DEPUIS QUE JE L’AI APERÇUE LÀ-BAS… J’AI SAUTÉ SUR L’OCCASION DE ME RAPPROCHER D’ELLE, SURPRIS DE RÉUSSIR SI VITE À ENTRER DANS SA VIE. MAIS LE PROBLÈME AVEC BREEN, C’EST QUE J’EN VEUX PLUS. ELLE EST EXACTEMENT TELLE QUE JE L’AVAIS IMAGINÉE. LA SEULE CHOSE QUE JE N’AVAIS PAS ANTICIPÉE, C’EST CETTE URGENCE QUI CRÉPITE ENTRE NOUS, COMME SI LE TEMPS QUI DÉFILE ÉTAIT COMPTÉ. »
Il y a pas mal de protagonistes dans ce roman et franchement je reste admirative du fait que l’autrice ait réussi à leur donner une personnalité propre à chacun, ils ont tous un rôle déterminant dans le dénouement de l’histoire et là encore c’est vraiment un festival de révélations de taille les concernant.

UN SCÉNARIO HORS NORME. UNE HISTOIRE BOULEVERSANTE, HUMAINE, PLEINE DE NUANCES ET DE VIE !
Vous allez vivre une aventure hors du commun avec ce roman. C.S. Quill s’est surpassé et pourtant on sent que rien n’est forcé ! Le récit est fluide, entre passé et présent avec une alternance de point de vue absolument fantastique…

Oubliez tout ce que vous connaissez de la plume de l’autrice, ici son talent augmente d’un cran, plus encore. Sa plume se veut plus mâture par rapport aux thèmes abordés, malgré cela son style conserve un côté léger qui se marie à merveille avec toutes les émotions plus brutes engendrées par le récit.

La psychologie est sans doute le plus gros atout de l’autrice car elle en fait ce qu’elle veut. Elle connaît les relations humaines et elle aime explorer la psyché de ses personnages en les décortiquant avec brio. Ce roman c’est une foule de questions qui bouleverse le lecteur. Je n’ai pas été stimulée de la sorte depuis un moment, les sujets que l’on découvre sont percutants, vous ne ressortirez pas indemnes de cette fiction réalité.

La plume de l’autrice se veut poétique, mélancolique et pleine d’émotion. La modernité et l’addictivité sont évidemment au rendez-vous pour scotcher le lecteur.

L’AMOUR…
Je ne souhaite pas que l’on s’arrête uniquement sur le côté romance de cette histoire, romance qui est magnifique, qui a fait battre mon cœur à un rythme effréné… Plus j’avançais dans l’histoire, et plus j’avais l’impression de savoir ce que j’allais découvrir, grosse erreur et c’est là que l’on prend la pleine mesure de l’originalité et du caractère unique de l’histoire.

C.S. Quill joue avec les nerfs de ses lecteurs, elle explore la notion d’amour de plusieurs façons. Elle met en lumière son héroïne qui ne cesse de se retrouver à la croisée des chemins, à la recherche de cette rédemption… On suit un véritable cheminement dont on ne connait absolument pas la destination.

Je suis une grande fan de romance, mais j’ai de plus en plus de mal à y trouver mon compte, j’essaye de sélectionner mes lectures avec soin et CE roman c’est la perle rare, le graal de toutes les grandes romantiques… C’est une merveille pour les lecteurs qui aiment vivre au cœur d’un récit qui ne cessera de les épater et de les surprendre.

« RETIENS-MOI, SAWYER. RETIENS-MOI QUOI QU’IL ARRIVE. JE NE VEUX PLUS M’ÉCHOUER, J’AI TELLEMENT BESOIN D’UN PORT OÙ M’ANCRER. »
EN BREF :
[49 jours, je compterai pour toi], c’est plus qu’un coup de cœur. L’histoire de Breen et Swayer a profondément marqué mon âme de lectrice, au-delà de leur histoire d’amour… C.S. Quill nous offre une histoire indescriptible, poétique, un peu mélancolique avec un fond profondément touchant équilibrée par des touches de légèreté et d’humour. Vous allez vibrer aux côtés des personnages, être submergé par les émotions et vivre une aventure humaine hors norme. Le récit se déroule en France et l’autrice a réussi à sublimer les lieux qu’elle nous décrit avec passion. Le voyage se vit de la première à la dernière page.

[49 jours, je compterai pour toi] c’est LE ROMAN à se procurer de toute urgence ! Disponible dès le 28 mars <3
Baby random, Tome 1 Baby random, Tome 1
Gaïa Alexia   
Très emballée par la couverture de ce roman que je trouve absolument magnifique et très mignonne, je n'ai pas tardé à commander ce roman dès sa sortie et à le lire directement après réception. Je dois admettre que je ressors assez déçue de ce roman.

Tout d'abord, il faut savoir que j'ai failli abandonner ce roman au bout de 18 pages. Pourquoi ? Pour la correction catastrophique de la part de Hugo Roman. Je devrais même plutôt parler d'absence de correction puisque j'avais plutôt le sentiment de lire une épreuve non-corrigée. Je pense qu’il faut apprendre aux correcteurs de Hugo Roman le principe des incises dans des dialogues. La règle numéro 1 d’une incise c’est l’inversion sujet/verbe. Sachez que cette règle n’est respectée à AUCUN moment dans le roman (seulement une fois en réalité mais sur 511 pages ça donne envie de rire ou pleurer, au choix). C’est honteux de la part d’une Maison d'Édition de ne même pas connaître des fondamentaux de primaire (ou d’avoir la flemme de les corriger ?). J’ai failli abandonner ce roman à cause de ça alors que je sais que ce n’est ni la faute de Gaïa Alexia ni la faute de son histoire mais je dois dire que j’ai peiné à m’accrocher à ce roman à cause des incises non respectées.

Partant de là, j'avoue que ça ne m'a pas donné une bonne image du roman. D'autant plus qu'il y a un triangle amoureux dans cette histoire et que c'est quelque chose dont je suis loin de raffoler dans les romans. J'ai un peu peur que l'histoire tourne un peu trop en rond à ce niveau-là dans les prochains tomes puisque je ne vois pas ce qu'il y a de plus à raconter pour faire deux tomes supplémentaires à part nous faire tourner en bourrique à savoir si Célia va finir avec Roman ou avec Max. Ceux qui apprécient les triangles amoureux n'y verront pas de problème, par contre si vous êtes assez réticents comme moi ce n'est pas une histoire que je vous recommande.

Concernant les personnages, j'ai trouvé l'héroïne un peu trop naïve. Je veux dire, elle a vingt ans passés mais elle savait à peine ce qu'était la "perte des eaux". De plus, à un moment dans l'histoire elle se retrouve en difficulté toute seule et au lieu de commencer par appeler les secours, elle appelle les deux mecs qui ne répondent pas évidemment et elle dit : "Je suis seule". Euh, à quel moment c'est plus intelligent d'essayer d'appeler deux gars dont un se fout un peu de toi au lieu d'appeler les secours ? Non, madame n'appelle les secours qu'après, je n'ai absolument pas compris la logique mais passons.

Pour ce qui est des deux garçons, je dois admettre que ni l'un ni l'autre ne m'a fait réellement de l'effet. Ils m'ont laissé totalement indifférente et avaient plus le comportement de deux gamins que de deux adultes responsables.

La fin de ce tome n'est pas exceptionnelle mais j'ai tout de même noté la date de sortie du tome 2 dans mon agenda même si je n'en ferais clairement pas une priorité.

J'ai souligné beaucoup de points négatifs mais globalement c'est quand même un roman que j'ai lu très rapidement, qui reste addictif et qui m'a fait passer un bon moment de lecture après les cours. Il a rempli son job : me faire décompresser après une journée de cours et je ne lui en demandais pas davantage. Je lirais probablement la suite.
Sortez-moi de là ! Sortez-moi de là !
Sonia Dagotor   
CHRONIQUE DE NADINE :

Titre : SORTEZ-MOI DE LÀ

Auteur : Sonia Dagotor

Parution : 11/07/2018 – Sonia Dagotor

319 pages.

Rien qu’en voyant la couverture de cette demande de service de presse, je ne réfléchis pas, je fonce tête baissée. Une couverture attirante, pleine d'humour, qui donne trop envie de connaître le contenu.

Madeleine, la trentaine bien tassée à une vie monacale, triste, sans émotion, ni amour enfin plate et sans intérêt. Jusqu’au jour où le notaire lui apprend, suite au décès de sa mère, qu’elle possède un appartement à Paris et plusieurs comptes bien garnis et qu’il lui donne une lettre d’excuse de sa mère, lui demandant pardon pour cette vie insipide… à partir de maintenant, elle doit enfin vivre pour elle et partiellement à Paris pour profiter un max de sa vie !

Le jour même, Madeleine part, elle qui n’a jamais pris le train, ni métro etc... Je vous l’ai dit, elle n’a jamais rien fait à part s’occuper des poules, traire les vaches... fagotée comme un sac à patate, elle débarque à Paris.
Et là...

Un véritable tuner page, un excellent moment de détente, entre rire et fou-rire. Une écriture fluide, facile à lire, des personnages naturels et attachants, des répliques qui vont devenir légendaires !!!
Un roman fait pour vous faire oublier vos soucis !!!
A lire absolument.

Résumé :

Sortez-moi de là ! est le sixième roman de Sonia Dagotor.

Mise en bouche :
Je me prénomme Madeleine. Je sais, c'est un prénom d'une autre époque et encore, vous ne savez pas tout !

Je viens de perdre ma mère avec qui je vivais dans notre maison en Auvergne. Ma mère a toujours décidé pour moi, mais rassurez-vous, je ne lui en veux pas.
Même après sa mort, elle me commande encore.

Sa dernière trouvaille, m'envoyer à Paris ! Pour une nana qui n'a jamais quitté son village natal, c'est une petite révolution. Mais je suis prête. Il était temps de me sortir de là. Je vous emmène avec moi ?

La recette de Sortez-moi de là :
Une bonne dose d'humour, une pincée de piment, du sucre, du sel, un zeste d'émotion et beaucoup de folie.
Faites le plein d'énergie avec cette nouvelle comédie signée Dagotoooor !

Sonia Dagotor est également l'auteur de plusieurs romans contemporains : la trilogie « Épouse, mère et working girl », « Un anniversaire au poil » ! Plume Francophone de Bronze 2016, ainsi que « Tout peut arriver ou presque ».
Ses livres, résolument feel-good, ont déjà conquis plus de 50000 lecteurs.
Dark Soldiers, Tome 1 : Rider in the dark Dark Soldiers, Tome 1 : Rider in the dark
Sara June   
Un roman court qui se lit vite et qui est sans grand intérêt. Il y a trop de scènes de sexe, et elles ne servent pas l’histoire, l’intrigue est du déjà vu, revu et re revu et traitée à la va vite, pour un gang de bikers craint dans tout le pays, je les ai trouvé bien gentil et à mon sens, l’histoire ne fait pas fini quand on sait que deux gars d’un gang ennemis courts toujours dans la nature après ce qu’ils ont fais… Bref, malgré un résumé alléchant, ce sera une lecture vite oubliée.

par Floreen
Consolation, Tome 1 : Saving Her Consolation, Tome 1 : Saving Her
Corinne Michaels   
Une histoire comme je les aime avec des personnages attachants, bien décrits psychologiquement. Je me suis rapidement attachée à Natalie qui malgré sa situation, continue tant bien que mal d’avancer dans sa vie pour son bébé. Ses réactions, ses pensées, ses doutes sont biens retranscrits sans tomber dans l’excès ou le pathétique. J’aime d’ailleurs beaucoup son amie, Reanell, qui a les bons mots, aux bons moments. Quant à Liam, il est prévenant, peut-être un peu trop mièvre par moment, mais j’ai apprécié son côté protecteur, présent pour soutenir Natalie et sa fille.
Ce qui différencie un peu cette histoire des autres, c’est qu’ici, Natalie a un enfant de feu son mari. Il est donc indispensable pour elle que le l’homme avec lequel elle refera sa vie les accepte toutes les deux. Et c’est quelque chose qui m’a touchée chez Liam, son attachement aussi bien à la maman et sa fille. L’autre élément qui m’a plu, c’est que Natalie & Liam ne se sautent pas dessus tout de suite, ça se fait par étapes, ils tâtonnent, hésitent, doutent et se parlent ouvertement. Leur relation n’est pas simple mais je la trouve bien racontée.
Si un des rebondissements m’a franchement surprise, j’avais un pressentiment depuis le début concernant celui du final du livre. Mais maintenant, je vais me plonger dans la suite car j’ai hâte de savoir comment le dit rebondissement va être exploité dans le prochain tome. Et puis il y a deux ou trois dont j’espère avoir les explications aussi.

par Floreen
La Chronique des Anciens, Tome 1 : Le Baiser du dragon La Chronique des Anciens, Tome 1 : Le Baiser du dragon
Thea Harrison   
Une très bonne surprise.
Ce premier tome m'a vraiment convaincu. Certes, il y a des ressemblances avec d'autres sagas, un couple par tome, des métamorphes... mais malgré cela, j'ai vite accroché. Les personnages sont tous attachants, et je dois dire que j'adore les dragons.
Vivement la suite

par Adèle
Chances, Tome 1 : Take a Chance Chances, Tome 1 : Take a Chance
Abbi Glines   
je suis tout à fait d'accord avec sweetmel, j'ai trouvé ce livre particulièrement niais et larmoyant. Rien ne manque : la pauvre jeune fille condamnée par une maladie de cœur, la mère qu'on croyait morte, le père inconsolable, le petit copain effrayé par l'intensité de ses sentiments... D'ailleurs, j'ai envie de rire quand je lis ce genre de déclaration dans la bouche de Grant : "tu me rends vulnérable...je ne mérite pas ce que tu m'as donné, mais je te jure que je le chérirai toute ma vie...".
Sans rire? quelqu'un connait un homme qui parle comme ça et dit ce genre de choses? (ou une femme, d'ailleurs!?)
Et c'est vrai que dans la page suivante, on a "tu veux que je caresse ta petite chatte?", le changement de registre fait sursauter !
Tout ça ne me parait vraiment pas crédible. Du coup, au lieu de faire rêver, Grant me parait surtout ridicule ou énervant.

par IsaR