Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Andalaria : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Prince captif, Intégrale Prince captif, Intégrale
C. S. Pacat   
Je viens de finir les trois tomes, et comme l'ont dit certains commentaires, je n'ai qu'une envie c'est de relire la série. C'est clairement une histoire que je relirai plusieurs fois dans ma vie ! Dans ce livre, il est impossible de savoir qui est méchant et qui est gentil, les personnages sont très manipulateurs, calculateurs, ce qui procure de gros retournements de situation et de belles surprises ! L'histoire est bien écrite et racontée, les personnages ont beaucoup de profondeurs, l'univers est fantastique et le scénario est captivant. J'ai été transporté dans l'histoire du début à la fin et c'est vraiment très dur de s'en détacher. C'est des personnages qui resteront gravés en moi et une histoire qui ne me quittera pas.

par Sokingu
Wild Heart Wild Heart
Lily Haime   
En avant-propos, je crois qu’il est inutile de rappeler combien je suis amoureuse des écrits de Lily Haime. À ce jour et après huit livres, la plume de la Dame et ses histoires m’emportent à coup sûr et ne m’ont jamais déçue. Elle arrive, chaque fois, à m’agripper fermement le col du t-shirt et à me faire vivre des émotions intenses, palpitantes, à fleur de peau comme ses personnages qui me hantent longtemps après les avoir quittés. C’est incontestablement mon auteure M/M favorite et elle occupe le haut du podium depuis quelque temps déjà. En sachant cela, vous imaginez bien qu’à chacune de ses parutions, je suis impatiente et excitée de retrouver son univers si poétique malgré l’expérience dure et éprouvante que vivent ses héros.

Wild Heart est un hymne à la différence, un chant de l’amour. Un condensé d’émotions brutes à l’image de Gabriel, le narrateur, un jeune homme fascinant qui n’arrive pas à voir à travers le voile de violence qui obscurcit ses yeux. Incapable de se voir tel qu’il est : courageux, aimant et fidèle. Sa vie est loin d’être un long fleuve tranquille, elle commence même durement. Abandonné par une mère irresponsable dans les bras d’un père truand vénézuélien qui vend des armes et de la drogue au plus offrant. Le petit Gabriel est déscolarisé, connaît déjà tous les rouages du milieu et possède l’allure, les poings et la hargne nécessaire pour vivre dans la rue. Les quelques années où il vit avec sa sœur, Chrystel, et son mari, Javier, vont lui apprendre l’amour, la loyauté et aussi lui apporter un certain équilibre. Mais la colère est toujours présente en lui, coule dans ses veines, alimente son vague à l’âme. C’est un solitaire. Un écorché vif.

Un incident au lycée avec Vicky, le gosse de riche aux couleurs flamboyantes, va changer complètement sa trajectoire. Enfermé durant trois ans en maison de correction, il fait la connaissance de Daruis, son double Cubain, son meilleur ami. Il ne va pas s’apaiser, loin de là, et à sa sortie il s’engage dans les combats illégaux, l’un des seuls moyens qu’il a trouvé pour canaliser cette furie, cette impatience galopante. L’autre étant la rédaction quotidienne de lettres à Vicky, sa victime. Il couche sur le papier tout ce qu’il est incapable de dire à voix haute. Son pardon, ses envies, ses doutes, son attirance pour l’autre jeune homme qui le chamboule. La culpabilité aussi qu’il ressent pour son acte définitif qui a laissé Vicky marqué dans sa chair. Revoir Vicky, cet homme au look original qui s’assume pleinement, cet homme qui essaye par tous les moyens de le déculpabiliser va l’obliger à se dévoiler, à avancer et faire des choix… Et lorsque l’amour est viscéral entre deux êtres, indispensable, la fin justifie les moyens. Leur relation s’apparente à des montagnes russes de sensations sauvages, animales parfois, mais tellement profondes. Notre cœur de lectrice est mis à mal, il s’essouffle, il a des embardées ou au contraire est en chute libre, bas irrégulièrement, mais follement aussi !

J’ai aimé l’intensité présente de la première page à la dernière. Lily Haime a eu la brillante idée de ne pas nous décrire l’enfermement de Gabriel en maison de correction, mais l’après. J’ai fondu littéralement pour chacun des personnages de cette histoire. Et comme souvent dans ses livres, ils sont tous parfaitement unis et tellement réels. J’ai eu envie de faire partie de cette famille de sang et de cœur. Warren, le protecteur, Daruis, l’infidèle et le soutien sans faille, Stéphanie, la douce, Crystel et Javier, les parents adoptifs aimants, Luis, le neveu solaire et Isa, la poupée craquante haute comme trois pommes. Mais aussi, Noa, l’ami fidèle de Vicky à l’humour particulièrement communicatif et à ses parents. Un malstrom d’hommes et de femmes aux sonorités et couleurs d’Amérique latine et dont les vies sont sur la même orbite.

Et que dire de ce couple formé par Gabriel et Vicky ? Rien ne va être facile, mais Vicky a l’énergie pour deux. Et Gabriel avec le temps et les événements sait faire preuve de sagesse. J’ai aimé autant leur rapprochement que leur éloignement. J’ai aimé cet amour qui les retient captifs l’un de l’autre, la jalousie et la possession qu’ils ressentent. Et cet amour lumineux, vrai, qu’ils se dédient tant dans les moments sereins que dans ceux plus graves.

Je ne peux que saluer un tel génie. Celui d’inspiratrice et de conteuse hors pair. Lily Haime manipule d’une main de maître le rythme, les mots et les sentiments qui vous étreignent, vous étouffent parfois tant c’est puissant. Elle excelle, tel un métronome, à presser le bouton de vos émotions et je m’entiche d’elle à chacun de ses textes avec une facilité qui me souffle. C’est sans doute un de mes livres favoris d’elle. Il m’a touchée, je ne saurais dire les raisons exactes mais cela tient sûrement à l’histoire de Gabriel, sa libération au côté de celui qu’il aime.

Un roman bouleversant, sans appel qui vous marque durablement.
The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

Hopeless, Tome 1 Hopeless, Tome 1
Colleen Hoover   
Hopeless est un livre étrange.
On pourrait séparé ce livre en deux parties.
La première moitié de ce livre est une histoire d'amour banale, qui fait chavirer le cœur de Sky pour la première fois de sa vie. On plonge délicatement dans la tendresse de leur amour.
Puis, la deuxième partie du roman est... intense, bouleversante. On se prend une claque. On se noie dans cette océan de secrets qui nous englouti. L'histoire chavire dans un désespoir infini. Les révélations se succèdent et la réalité devient de plus en plus trouble. [spoiler]Sky apprend son terrible passé qu'elle avait enfoui dans un recoin sombre de son esprit. Sky connait Holder. Et Holder l'a connait. Il lui ment. Pour la protéger ? Sky devient intenable, hystérique après chaque pas dans ce qui parait être le plus gros mensonge de sa vie, elle relâche les larmes qu'elle n'a jamais pu pleurer. Sky s'est faite enlevée, emmenée loin par une femme qui deviendra sa nouvelle maman. Holder âgé de 6 ans, culpabilisera toute sa vie de l'avoir laissée s'en aller. Sky s'appelle en réalité Hope, c'était une enfant triste, manipulée par un père alcoolique qui abusé d'elle. Karen, sa tante, qui était une autre victime de son frère, décide de l'emmener loin. C'est elle qui deviendra sa nouvelle mère. La dernière victime de cette homme est Lesslie, la sœur jumelle d'Holder qui par désespoir s'est ôtée la vie. Le tatouage d'Holder, "Hopeless" a plusieurs sens ; "désespoir", mais aussi Hope et Less, les deux personnes qu'il n'a pas réussi à sauver et à qui il tenait le plus. [/spoiler]
Sky a choisi d'oublier. Et toute cette partie douloureuse de sa vie est rester cachée dans un coin de son esprit. Une douleur psychologique est bien plus horrible qu'une douleur physique. Sky a choisi le déni. Mais les démons de son esprit ont resurgi.
Cette histoire est douloureuse. Horrible et pourtant particulièrement belle. Le destin les a réunit à nouveau.

par Kiiwako
Damnés, Tome 1 : Damnés Damnés, Tome 1 : Damnés
Lauren Kate   
J'ai, comme Lilwen été surprise de la texture de la couverture.
Très agréable au toucher et matière assez inédite.
La couverture en elle-même est superbe, quand on ouvre le livre, la mise en page attire le regard de par son esthétisme.
Maintenant, parlons de l'histoire.
Le prologue nous met tout de l'eau à la bouche. (Ah là là incorrigible romantique que tu es Ysandir !)
J'ai été entrainée tout de suite dans l'univers sombre du centre de réinsertion "Sword & Cross".
L'attitude des personnages est très étrange, ils ont tous une personnalité sombre, même quand ils sont joyeux !
Les interventions de Cam arrivent toujours à point nommé.
L'ambiance qui règne est mystérieuse, troublante et surnaturelle.
Maintenant,la relation entre Daniel et Luce... Je dirai qu'elle n'est pas assez développée et manque un peu de profondeur, même si je l'ai beaucoup aimée. (De toute façon je suis preneuse de toutes histoires portant sur les anges !)
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que je recommande surtout pour son ambiance, et j'ai hâte de voir la suite en Juin 2011.
Mais je me demande si j'attendrai jusque là ! Vais-je le lire en anglais avant ? Bref, dès que vos le voyez en vitrine, précipitez vous dessus !!

par Ysandir
La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude
Kerstin Gier   
Je ne savais même pas que cela pouvait être possible...

J'ai le cœur qui cogne. Les mains moites et les yeux qui piquent.
Et pourtant, je viens seulement de finir le CHAPITRE 9. Et ces 250 pages m'ont déjà achevé...

J'ai toujours été du genre à finir les livres le plus vite possible. J'ai toujours voulu connaître la fin rapidement. Pourtant, avec Vert Émeraude, c'est différent. Je ne peux pas me résoudre à atteindre la fin.
En faite, j'ai horriblement peur. J'ai cette impression désagréable au fond du cœur, celle qui laisse une marque ineffaçable. Car je sais que, une fois ma lecture fini, ce sera la fin.
Et, je ne peux pas me résoudre à quitter Gideon et Gwendolyn...
Même si, c'est inévitable...

Alors, je prends mon temps, je relis les chapitres précédents. J'éloigne l'inévitable le plus que je peux...

Et pour en revenir aux neuf premiers chapitres Ô combien merveilleux, et surtout au chapitre neuf qui m'a juste ... brisé de l'intérieur.
Je n'en reviens toujours pas.
J'ai eu du mal à m'endormir, mes pensées vagabondées vers Gwendolyn et Gideon et au fond de moi résonnaient encore les dernières phrases.

Mon cœur bat encore à la simple pensée des dernières pages de ce chapitre. Et je dois me faire violence pour ne pas sauter sur mon livre et continuer sa lecture.

Je n'ai même pas encore fini la lecture de Vert Émeraude, mais je sais, au fond de moi, qu'elle sera plus que remarquable.

***

UPDATE (la dernière page a été tournée) :

Et voilà, après avoir repoussé pendant un mois, j'ai achevé ma lecture de ce troisième tome.

Je n'arrive pas vraiment à réfléchir. Mes mains tremblent. Mes yeux sont humides.
Je pleure pour cette magnifique fin. Je pleure parce que c'est fini.
Parce qu'on ne pourra plus jamais connaître de suite aux aventures de Gwendolyn et Gideon.

J'ai toujours appréhendé ces moments-là. Ceux où tu comprends que c'est fini. Ceux où ce terrible poids sur l'estomac apparaît.
Je n'arrive pas à quitter Gwendolyn.

Je ne pensais pas que ce troisième tome aller me bouleverser à ce point. Et je n'arrive toujours pas à croire que c'est fini.
Que Gwendolyn et Gideon sont à présent loin derrière moi...

Ce livre est un vrai bonheur, telle une bouffée d'air frais lord d'une journée d'été étouffante, qui permet le passage à différentes émotions à chaque page.
Parce que, qui n'a pas ri lors d'une fameuse réplique à la Xemerius ?
Qui ne sait pas attendrit en lisant une déclaration de Gideon ?
Qui n'a pas eu les yeux humides et piquants en croyant à la mort de quelqu'un ?
Qui n'a pas le cœur lourd de quitter ces personnages tellement exceptionnels ?

Ce livre ne m'a aucunement fait regretter l'attente de sa sortie. Et, je ne regrette en rien le fait que j'ai attendu aussi longtemps pour le finir.
Car, tout cela en valait la peine.

Toutes les questions en suspense, des deux premiers tomes, sont résolues. Et, on apprend même des choses qu'on ne pouvait même pas imaginer.
Ce troisième tome n'est qu'une explosion de révélations et de rebondissements.

Vert Émeraude est un vrai bijoux qui clore en beauté cette merveilleuse trilogie.

J'ai vécu une merveilleuse aventure avec Gwendolyn et je n'arrive pas à accepter qu'elle prend fin aujourd'hui...
Parce que, rien n'est plus douloureux que les aurevoirs...


PS : HAAAAAA !! Rouge Rubis ( Rubinrot ), Bleu Saphir ( Saphirblau ) & Vert Émeraude ( Smaragdgrün ) adaptés au cinéma ! OUIIII !!

par MissNaais
La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis La Trilogie des gemmes, Tome 1 : Rouge rubis
Kerstin Gier   
Bon sang je ne pouvais plus m'arrêter de lire ! J'ai été totalement transportée par cette histoire, par les personnages et par l'intrigue ! C'est bien écrit, bien décrit, on ressent vraiment bien la chose ! J'aime beaucoup cette mystérieuse histoire de Paul et Lucy même si à la fin, ça s'éclairci quelque peu... Concernant Gideon je reste sceptique, même en ayant lu la fin. Je suis comme Paul, je ne lui fais pas entièrement confiance !

par takiko
Damnés, Tome 2 : Vertige Damnés, Tome 2 : Vertige
Lauren Kate   
J'ai fini Torment hier soir et j'avais vraiment très hâte de venir faire mon évaluation car il est EXCELLENT! Je vous dis, pour ceux qui ont aimé Fallen (Damnés), vous n'avez rien vue. Torment en met vraiment plein les yeux, on entre dans l'histoire dès la première page, les aventures de Luce sont encore plus palpitante et même si je n'ai pas vraiment aimé le développement de sa relation avec Daniel, je crois que c'est nécessaire vue l'endroit où l'auteur veux nous amené. Je dois dire que j'en suis déjà à compter les dodos avant la sortie de Passion étant donnée la fin de Torment qui laisse présager une suite encore plus palpitante. Bravo!
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir
Kerstin Gier   
Oh mon dieu!!! ce livre m'a couper le souffle, le suspens défile à grande vitesse ! la fin est vraiment très prenante à vous en faire saliver!! Oh la la c'est tellement dure d'attendre!! Je ne demande qu'une chose vite la SUITE!!!

par quartz
La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres
Cassandra Clare   
TROP TROP BIEN
Ce tome 2 est encore mieux que le premier, des révélations vous vont sauter au plafond. Vous vous dites; Mais non ce n'est pas possible, que va t-il leur arriver?" La relation Clary/Jace est surprenante. Vous lisez, vous lisez, et tout d'un coup vous avez fini le livre. Et là, vous vous dites; "heureusement que j'ai le tome 3 sous la main"


par Adèle