Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Andita : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Étranger L'Étranger
Albert Camus   
Un livre dérangeant, qu'on aime ou qu'on déteste mais à lire au moins une fois !
Dix petits nègres Dix petits nègres
Agatha Christie   
Je me rappelle la lecture de ce livre, avec un sourire au lèvre.
Pourquoi, pour cette intrigue tordue sortit de la tête d'Agatha.

Un thriller où les gens meurent les uns après les autres, en se suspectant les uns les autres, et en plus ne pouvant s'enfuir de cet endroit, y a rien de plus mortel !!

Comptons jusqu'à 10 !

par Nicolas
La Nuit des temps La Nuit des temps
René Barjavel   
Un livre fantastique ! Dès la première page, on se trouve entraîné dans l'histoire et on s'attache aux personnages. Une magnifique histoire d'amour, mais aussi de découverte et d'exploration. Le récit nous tient en haleine tout du long, et ne nous déçoit pas à la fin. Superbe !
L'Enfant et la rivière L'Enfant et la rivière
Henri Bosco   
Un roman qui permet de se plonger dans l’écoute de la nature, toutes les sensations qu’elle peut nous procurer si nous prenons le temps de l’observer. Une belle escapade poétique contée à travers les yeux d'un enfant sensible.
Le périple de Baldassare Le périple de Baldassare
Amin Maalouf   
Un roman intéressant... il l'aurait été encore plus lu en 2012, mais même passé "notre" fin du monde il reste très intéressant.
Les personnages sont creusés, recherchés même, Baldassare en particulier (ce qui est assez normal) car plein de nuances, de léger défaut, n'hésitant pas à l'introspection pour des réflexion très philosophique, mais aussi à s'emporter pour des choses relativement terre à terre.
Le décor lui est superbe, un vrai voyage, tout comme l'époque est bien peinte, on s'y croirait presque.

De l'écriture rien à redire. Riche, souple et fluide, un délice.

Après il manque toujours ce charme particulier que j'avais trouvé en Samarcande il y a bientôt un an maintenant, mais le livre reste superbe.


par Mondaye
La Du Barry La Du Barry
Duc De Castries   
Parmi les étonnantes destinées du XVIIIe, celle de Mme du Barry, par les légendes dont elle fut enveloppée, vient au premier rang. Ces légendes, souvent calomnieuses, ont dénaturé la personnalité contrastée d'une femme qui, en dépit de ses défauts, valait mieux que sa mauvaise réputation ; elle fut plus assoiffée de plaisir que de puissance et, au plus haut de sa fortune, elle conserva des sentiments humains, restant bienveillante et bonne là où tant d'autres auraient abusé d'une situation exceptionnelle.
Partie de très bas, elle fut cinq années l'égale d'une reine; après une chute brutale causée par le duc de Choiseul, elle se montra capable de rebâtir sa vie et suscita de profondes amitiés. Sa fin tragique attira de nouveau l'attention mais créa pour la postérité une nouvelle image, à peine plus exacte que les précédentes.

Il n'est pas étonnant qu'une pareille existence ait séduit un historien comme le duc de Castries, l'un des meilleurs connaisseurs du XVIIIe siècle. Son portrait de Mme du Barry est aussi précis que vivant et prouve que l'histoire l'emporte toujours sur le roman le mieux imaginé.

Source: Editions Albin Michel

par zarg
Sept jours pour une éternité... Sept jours pour une éternité...
Marc Levy   
J'ai adoré ce roman!!! de tous les Marc Levy, je trouve que celui-ci est le plus beau. Le thème est banal : la lutte entre le bien et le mal, mais l'histoire d'amour est tellement touchante, que j'aurais besoin d'un sacré amas d'arguments pour qu'on me prouve que c'est un roman nul !
L'Écume des jours L'Écume des jours
Boris Vian   
Un petit roman riche de métaphores et d'images poétiques se laissant lire comme on boit un breuvage doux et sucré. Malheureusement, le bonheur n'est pas toujours le synonyme de l'amour. Les descriptions de l'innocence et les symboles de cette histoire d'amour surnaturelle, nous enveloppe (si on se laisse entraîner) par des jeux de mots (néologisme, inversion, déformations...), des points de vue satirique (religion, société, monde du travail, amitié...). La lecture de ce livre n'est rien d'autre qu'un rêve éveillé. J'ai aimé rêver avec ces personnages innocents.
Au nom de dieu Au nom de dieu
David Yalop   
A-t-on tué le pape Jean-Paul 1er ?


Le grand journaliste anglais, David Yallop, affirme que Jean-Paul 1er n'est pas mort dans des circonstances aussi naturelles et aussi claires que le prétendit le Cardinal Villot le 28 septembre 1978. N'aurait-on pas alors subi une de ces campagnes de désinformation dont le Vatican peut donner le secret millénaire à tous les KGB et CIA du monde ?
Pourquoi aurait-on éliminé le Saint Pontife si le Vatican dans les années 70 n'était pas devenu le lieu géométrique de toutes les « combinazioni » de la Mafia qui y blanchissait son argent, de la loge maçonnique P2 qui y déployait ses filets, de la Banco Ambrosiano et de l'institut pour les oeuvres de la Religion qui y faisaient fructifier des deniers d'origine plus ou moins sacrée ? Le banquier Roberto Calvi, « suicidé » en juin 1982 à Londres, le politicien Licio Gelli, « évadé » récemment des prisons helvétiques, Monseigneur Marcinkus, maître d’œuvre omniprésent et omnipotent croisent dans ces pages ministres et cardinaux, tueurs et saintes gens, banquiers et hommes de main. Le dollar-roi file de Milan à Rome, de Rome à Zurich, de Zurich aux Bahamas avec des aller et retour incessants et fructueux. Dans ce tourbillon de millions, ce maelström de délires mégalomaniaques, de complots et d'intrigues, un pauvre successeur de Pierre fut prix au piège de son humilité et de sa sainteté.
David Yallop, connu pour des enquêtes retentissantes, après trois années d'investigations dans les milieux les plus secrets et les plus inaccessibles du monde, a écrit le plus implacable et le plus passionnant des réquisitoires sur le véritable pouvoir des forces occultes en Occident et sur leur plus illustre victime… mais « Vatican Entreprise S.A. » continue de prospérer.

par joviale57
L'interprète des maladies L'interprète des maladies
Jhumpa Lahiri   
Jhumpa Lahiri est confidente avant d'être écrivain. Elle écoute les habitudes secrètes, les émois intimes qui habitent ses personnages, prend note d'un détail significatif de leur quotidien, relève, avec une troublante minutie, ici le mouvement incertain d'une paupière, là le bruit imperceptible d'un objet que l'on déplace. Chacune de ces touches délicates libère une salve d'émotions chez le lecteur, témoin lui aussi de l'inavoué, de l'inavouable. Presque tous les personnages sont américains, mais viennent de "là-bas", de l'Inde, dont l'auteur est aussi originaire. La plupart disent les souffrances, troubles et conflits liés à leur double culture. D'autres expriment au contraire la paix acquise et l'espoir. Comme M. Kapasi, l'un d'entre eux, interprète dans un cabinet de médecins, Jhumpa Lahiri se fait la remarquable interprète de cette étrange maladie nommée "déracinement".

par pujols