Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Andrea-Daumont : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Élite, tome 2 : Sous surveillance L'Élite, tome 2 : Sous surveillance
Joelle Charbonneau   
Prenant : Cia a survécu au Test, sa mémoire a été effacée mais elle est heureuse d’aller à l’université avec son petit ami Tomas. Quand elle découvre un magnétophone dans son transcommunicateur, tout bascule en entendant sa propre voix racontant les cruelles épreuves du Test. N’osant y croire, le doute s’installe et elle se méfie d’autant plus quand les cauchemars font leur apparition. Mais tout se précise quand elle suit secrètement un des étudiants redirigé et s’aperçoit que rediriger signifie éliminer. Michal va alors l’empêcher de s’enfuir et lui apprendre que des rebelles, dont il fait parti, s’allient pour dénoncer le Test et renverser le docteur Barnes. Cia souhaite participer et va devoir découvrir des informations mais ce n’est pas sans danger surtout qu’elle doit également faire face aux épreuves prévues pour tester les étudiants ainsi qu’à la jalousie et la perfidie de certains. Si les ennemis de Cia augmente, elle peut néanmoins compter sur Tomas, Michal et d’autres nouveaux personnages... Un 2ème tome toujours aussi prenant et donnant envie de connaitre rapidement la suite.

par Folize
Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère Le Dernier Jardin, Tome 1 : Éphémère
Lauren DeStefano   
Ouaw. Qu'est-ce qui vient de se passer ?! Je viens de clore le roman Wither, et je crois qu'il va me falloir un petit moment avant de quitter son univers... Il est addictif, saisissant... Je ne sais plus trop quoi dire, sauf que faire mon avis sur ce livre va être compliqué je pense !
Wither... Depuis combien de temps je vous en parle ? Que ce soit sur Facebook ou sur le blog, je pense que les personnes qui me suivent n'ont pas pu y échapper. Depuis plusieurs mois déjà, je ne cachais pas mon désir de lire ce livre. Maintenant que c'est chose faite, je regrette de l'avoir terminé si vite. J'aurai dû m'en douter.
Et vous savez pourquoi je suis dans tout mes états là, maintenant ? Parce que Wither est spécial. C'est un roman dystopique, d'accord, mais il ouvre une nouvelle porte à ce genre littéraire. D'habitude, mes lectures ne me mènent pas dans un monde si nouveau, si puissant et si surprenant. Vous voulez sûrement savoir de quel genre d'univers je parle...
L'histoire se passe dans un monde où une maladie tue les femmes à vingt ans, et les hommes à vingt-cinq. Durant cette vie de courte durée, les femmes sont enlevées pour être forcées à des mariages polygames, à la prostitution, ou tout simplement tuée. Ces trois actions n'ont pour objectif que deux choses : permettre à l'humanité de ne pas s'éteindre ( comme les femmes tombent enceintes avec ou sans leur consentement ) et permettre de trouver des corps dans lesquels on tentera d'injecter un antidote pour éviter aux humains de disparaître totalement de la surface de la Terre.
C'est dans cet univers noir et terriblement choquant qu'on suit Rhine, une adolescente de seize qui va être enlevée et conduite dans un manoir magnifique, grand, plein de richesses. Mais comme tout dans le roman, cela n'est qu'une illusion. Rhine va être contrainte à se marier à Linden, un homme qui n'a plus que cinq ans à vivre et dont la première femme est mourante. Elle va découvrir que deux autres filles vont devenir ses "sœurs de mari". Jenna et Cecily. Elles sont respectivement âgées de dix-neuf et de ( seulement ! ) treize ans.
Au fur et à mesure de l'histoire, on va apprendre à connaître ces personnages, et à se lier à Rhine. C'est une héroïne attachante et touchante. On comprend ses sentiments et on n'hésite pas une seconde à se ranger à ses côtés.
Bien sûr, cette dernière va vite se rendre-compte du mensonge qui l'entoure, que tout n'est que tromperie et
imposture. A cause de cette révélation et surtout du fait que Rowan, le frère jumeau de Rhine qui n'est pas au courant que sa sœur a été enlevée, lui manque atrocement, Rhine va tout faire pour s'enfuir. Mais avant qu'elle ne trouve un moyen de s'échapper, elle va apprendre à vivre dans cette nouvelle et immense maison.
Durant des mois, Rhine va profiter des jardins à couper le souffle, des chambres aménagées spécialement pour elles trois, et des serviteurs qui leur sont offerts. D'ailleurs, un des élément clé de l'histoire est caché dans cette catégorie : Gabriel. C'est la personne qui va tout faire basculer. Aussi bien Rhine que nous.
Je ne vais pas vous en dire plus sur l'histoire, car elle est trop belle pour être racontée et spoilée. Elle est belle, fascinante... Je pense qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture. Les mots parfaits pour la qualifier serait sûrement qu'elle est... Magnifiquement gênante. Gênante... Ce mot résume tout. Elle a beau être superbement écrite, on a beau comprendre tous les personnages, l'intrigue n'en reste pas moins désagréable, mais au sens difficile à lire tant on a de la peine pour les personnes que l'on suit.
Alors oui, je ne peux que vous conseiller Wither. Les pages que recèle le roman sont aussi splendides que l'image de la couverture. Chaque ligne est à délecter, à apprécier jusqu'au bout tant chaque mot sonne comme une parcelle d'espoir, de lumière dans un océan de noirceur.
Une lecture palpitante et émouvante, qui nous laisse déguster le vrai goût des rêves et de l'existence.

par Jordan
Le Joyau, Tome 1 Le Joyau, Tome 1
Amy Ewing   
Véritable coup de foudre pour ce roman magnifique...
J'en ressors toute chamboulée waouh...
Tous les ingrédients son dedans ...
Amour.
Intrigue.
Suspense.
Complots et j'en passe véritable coup de cœur pour ce premier tome d'une nouvelle trilogie qui va plaire à coup sur...
En plus d'une couverture sublime un vrai joyau ce livre.
J'adore.

Partials, Tome 1 : Partials Partials, Tome 1 : Partials
Dan Wells   
Que dire? Ce livre est une véritable révélation.Je ne comprends même pas pourquoi je n'ai pas mis la main dessus avant. L'histoire est tellement bonne, à certains passages j'en avais des palpitations!

En tout cas, si vous cherchez de l'action, et des personnages qui font bougez de l'air, c'est la meilleure série.

Tout d'abord, l'univers est géniale. Digne de iRobot, des soldats partiellement humain se révoltent et ça dégénère en la plus grosse guerre que l'humanité ait connue.... jusqu'à ce que ca se transforme en la plus grosse épidémie qui masacre 99.996% de l'humanité. Les quelques milliers d'humains restant et mystérieusement immunisés au virus forment une société sur Long Island. Kira avait 4 ans à cette époque, et 11 ans plus tard, aucun bébé né n'a réussi à survivre, et les humains ne sont pas plus proche de trouver une cure que 11 ans plus tôt.

Lorsque Maddison, la soeur adoptive de Kira, tombe enceinte, cette dernière est déterminé à ce que ce bébé soit le premier à survivre, et ce à n'importe quel prix. C'est alors que Kira commence ses propres recherches, et qu'à court de ressource, elle réalise que les seuls à possiblement posséder la cure sont les Parials, que personne n'a vu depuis 11ans. Bien que les autorités soient contre l'idée de Kira, ce n'est pas ça qui va l'arrêté.

MON OPINION
Wow. Ca faisait longtemps que j'avais rencontré un personnage comme Kira. Elle est tellement forte et déterminée. RIEN ne peut l'arrêter. Qu'elle soit seule ou non, ce n'est qu'un détail.

J'ai également beaucoup apprécié Samm. Sa position est assez ambigüe mais je suis convaincue qu'au fond, il est avec Kira.

Pour l'écriture, je n'ai rien à dire, c'était parfait.

Courrez l'acheter :)

The Vanishing Girl, Tome 1 : The Vanishing Girl The Vanishing Girl, Tome 1 : The Vanishing Girl
Laura Thalassa   
J'ai entendu beaucoup de bien sur ce livre. Et beaucoup de louanges et d'exultations dû aux sentiments qu'il fait ressentir. Je regrette vraiment ne pas partager l'avis de ces personnes, car au moins, mes heures passées à lire m'auraient paru rentables et bénéfiques.

Le résumé avait l'air pas mal. Des personnes qui se téléportent, ça aurait été ma première lecture de ce genre si ma mémoire est bonne. Mais hélas, je n'ai pas réussi à être transporté par l'écriture de l'auteur qui, bien que correcte, ne me faisait strictement rien ressentir. Et cela valait aussi bien pour les scène de tensions, d'angoisse ou de romances. Parlons-en d'ailleurs de cette romance. Tout roule comme sur des roulettes. A tel point que c'en est décevant. La soi-disant froideur d'Ember a fondu plus rapidement qu'une glace au soleil de 56° C. Et cette manie à vouloir mettre les personnages à poil dès le départ...et constamment...tout cela m'échappe. 68% du livre est composé de ça. Si encore ça créait une émotion, mais nop...Rien.

Pour les moments d'actions, j'ai trouvé pas mal de parties ultra clichées. Certaines scènes avaient carrément l'air d'être découpées d'un film puis collées dans le livre et ce n'était pas top-top vu mes grimaces.

Le scénario est très prévisible, ce qui a accru mon ennui. Pas de suspense, pas d'envie de connaitre la suite, j'avais hâte de finir le livre pour passer à autre chose.

Côté personnage, on a le mec parfait arrogant, la rivale furieuse qui s'enflamme toute seule et une "héroïne" terne et naïve à souhait. Les questions qu'elles posaient....franchement. Elle m'a paru vraiment sotte, surtout au vu de ses agissements. Elle semblait tout le temps oublier où elle était et faisait clairement des trucs qui lui vaudraient des ennuis sans s'en rendre compte compte avant d'être devant le fait accompli.

Exemples ? Allons-y : [spoiler]elle envoie des mails à ses proches et attends sérieusement de leurs nouvelles. Vraiment ? Elle croyait qu'elle était dans un centre aéré ou quoi ? Deuxièmement, elle fait des recherches sur un type que le gouvernement recherche à l'aide d'un réseau surveillé par le gouvernement !! N'est-elle pas idiote ?Oui, elle l'est. Et enfin, elle s'imaginait que ses déplacements et sa fréquentation avec Caden passerait pour du beurre....Sincèrement ? ça m'a vraiment fait tiqué. C'est trop gros tout ça.[/spoiler] Pour tous ces exemples et bien plus, j'ai été indifférente à cette héroïne et à son histoire. J'ai bien trop levé les yeux au ciel pour l'apprécier. Je n'apprécie personne en fait. Les autres personnages sont des figurants juste pour faire genre qu'il y en a d'autres. Caden sort des disquettes valant leur pesant d'or de cliché et voilà quoi, tout le reste est fade et creux.

J'ai l'impression aussi que tout est surestimé dans cette histoire. Que ce soit les compétences d'Ember ou encore les situations dans lesquels ils sont. Et puis, malheureusement, quand l'auteur essaye de créer une "phrase fatal" pour faire choc, ça fait chou blanc. Un très gros chou blanc.

Bref. J'avais quelques étranglements de rire nerveux tant j'étais surprise par les clichées mais en rien par amour des blagues pouvant se trouver dans le livre.

Pour conclure, le livre n'est pas horrible en soi mais il n'avait pas ce qu'il fallait pour me donner un petit coup d'intérêt. Les histoires sans chamboulement que je ne vois pas venir me déplaise vraiment. Même la fin ne m'a pas surprise...quelle tristesse ! C'est vraiment regrettable car ça aurait peut-être remonté mon intérêt mais en tout cas, il est clair et net que je ne lirai pas le tome 2.
Les Oubliés, tome 1 : Derniers Jours Les Oubliés, tome 1 : Derniers Jours
Lena Jomahé   
http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fr/2015/09/les-oublies.html

J’avais déjà entendu beaucoup de bien de ce livre, alors quand j’ai vu sa nouvelle version aux éditions Plume Blanche j’ai décidé de tenter le coup !

L’histoire se déroule en l’an 250 de la nouvelle ère, après la IVe guerre mondiale. Nous faisons la connaissance d’Éléa, une jeune fille qui vit au cœur de la Nouvelle Paris. Même si les règles établies par le Nouvel Ordre Mondial peuvent parfois paraître strictes – car personne ne peut choisir sa profession qui est déterminée en fonctions des résultats à un examen que l’on passe dès l’âge de 16 ans – elle y coule des jours heureux, entourée de sa famille et de ses deux meilleurs amis. Ils mangent à leur faim et peuvent passer du temps ensemble, se promener à l’extérieur bien à l’abri sous leur coupole oxygénée. Pour eux c’est l’essentiel et ils ne demandent rien de plus.
Pourtant, tout va basculer lors de la rafle pour les 16 ans de notre héroïne et de ses amis. Ils s’inquiètent, car ils ne savent pas de quoi sera fait leur avenir. Seront-ils Ouvriers comme leurs parents, ou des Grands qui occupent les postes les plus importants de la société ? Dans quelle ville seront-ils envoyés ? Ou, pire encore, feront-ils partie de ceux que l’on appelle les Oubliés, qui disparaissent purement et simplement après le jour de la rafle ?

J’ai trouvé l’univers de ce roman vraiment sympathique à découvrir. Tout est bien pensé et le monde créé par l’auteur fonctionne bien. J’ai vraiment apprécié ma lecture, même si j’avoue qu’il y a tout de même quelques petits points qui m’ont dérangée.

En premier lieu, j’admets que la relation entre le trio d’amis m’a parfois laissée un peu perplexe. Je ne comprends pas vraiment comment elle peut fonctionner ainsi sans que l’un des trois finisse fatalement par se trouver un peu en retrait. C’est souvent comme cela que ça fonctionne dans la vraie vie. Sinon j’avoue que leur façon de s’appeler « ma moitié » sans cesse m’a réellement agacée. Je ne suis pas contre les surnoms, mais là c’était trop et ça leur donne un petit côté niais, ce qui est dommage. Ah, et aussi cette manière qu’ont les personnages de se faire à chaque occasion des bisous sur la joue alors que certains se connaissent à peine… enfin bref, ce sont des détails, mais ça a enlevé un peu de crédibilité aux protagonistes en ce qui me concerne.

Il y a également une chose qui m’a gênée c’est la romance… Je ne suis déjà pas une grande fan de romance à la base, mais en général ça passe lorsqu’elle reste secondaire et ne casse pas le rythme. Là pour moi c’était tout simplement trop. Je veux bien croire qu’il existe parfois des coups de foudre, mais j’ai l’impression que les deux personnages en question n’ont pas réellement cherché à approfondir leur relation, à réellement se connaître. Non, dès qu’ils se voient, ils passent leur temps à s’embrasser, tout le temps, sans arrêt…

À côté de cela comme je le disais, j’ai réellement apprécié l’histoire. Les protagonistes sont pour la plupart attachants si l’on ne tient pas compte des points cités au-dessus. Éléa est une héroïne qui a ce qu’il faut pour charmer la plupart des lecteurs, même si selon moi elle fait parfois un peu trop facilement confiance à ses proches. Elle lutte pour une noble cause et ne manque pas de courage. Aurore est, je crois, le personnage que j’ai le plus apprécié pour sa force de caractère, même si on la voit très peu.
Simon est celui avec lequel j’ai le moins accroché, je ne sais pas, j’avais sans cesse l’impression qu’il nous cachait quelque chose. Après c’est peut-être moi qui suis parano !

En ce qui concerne la plume, elle est fluide et agréable. Les descriptions trainent parfois un peu trop en longueur à mon goût, mais on s’y fait au final et ce n’est pas plus dérangeant que cela. Le gros point fort de ce roman est selon moi l’histoire en elle-même. Si l’on retrouve une base assez classique, il y a tout même pas mal de choses originales et j’avoue que j’ai hâte de connaître la suite !
La fin d’ailleurs est une bonne accroche pour embrayer sur la suite !

Il me semble que c’est le premier roman de Léna Jomahé et je souhaite saluer son travail. On se rend compte qu’elle a réellement bien travaillé dessus et pensé à tout. La suite laisse présager quelque chose de vraiment bien également.


En résumé, mis à part quelques petites choses qui m’ont un peu dérangée, c’était une lecture agréable et une bonne découverte. L’histoire est originale, les personnages attachants et j’ai hâte de voir ce que l’auteur nous réserve pour la suite !


par Ice-Queen
7 secondes 7 secondes
Tom Easton   
En gros, Un ouvrage unique, qu'il faut plus voir comme une chasse à l'homme dans un environnement dystopique que comme une dystopie classique, du moins comme on en voit souvent ces temps-ci. En moins de 400 pages, l'auteur nous fait voyager et nous tient en haleine à chaque page, à la manière d'un thriller bien mené, jusqu'au dénouement final qui est littéralement explosif. Je conseille réellement cet ouvrage, qui est non seulement original de part son concept et son univers, mais qui est également bien écrit, bien mené et qui comme j'aime, contient assez de suspens pour deux vies. OK, j'aurais aimé plus de développement de l'univers et une fin plus complète, mais tout de même... Je recommande !

http://imanbooks.blogspot.fr/2016/03/7-secondes.html

par Aluna
Re Made Re Made
Alex Scarrow   
J'ai terminé ce roman aujourd'hui et j'ai bien aimé.
Je me suis facilement laissée emporter par l'action, j'ai trouvé le virus vraiment effrayant et cette espèce d'apocalypse m'a vraiment fais froid dans le dos.
On y va étape par étape en suivant à la fois Léo, le personnage principal mais aussi la progression du virus un peu partout dans le monde. Et je pense que c'est vraiment ce qui a fait un plus et qui m'a permis de bien comprendre à quel point il était mortel tout en voyant son évolution.
Par contre, je ne vous conseille pas de lire en mangeant (ce que j'ai l'habitude de faire), ça m'a vraiment coupé l'appétit plus d'une fois, haha !

Ce n'est pas un coup de coeur mais je suis curieuse de découvrir la suite, surtout que la fin m'a vraiment beaucoup émue. Je serai là pour le tome 2 !
REBELS, tome 1 : La Sélection REBELS, tome 1 : La Sélection
Aspi Deth   
Un livre que je viens de dévorer en quelques heures, j'ai juste adoré !
Un énorme coup de coeur pour cette histoire géniale et prenante et ses personnages extras. J'ai pas vraiment de mot pour dire à quel point je suis fan.
Un grand bravo à Aspi, en espérant un sucés phénoménal pour cette série à couper le souffle.

Juste un souci... je veux la suite maintenant tout de suite, là !
Red Queen, Tome 1 Red Queen, Tome 1
Victoria Aveyard   
C'est peut-être étrange pour certains mais pour moi, il y a des romans qui passe en laissant une petite brise après leur passage, d'autres c'est un courant d'air glaçant et d'autres, enfin, qui enclenche une tempête. Et ce livre est l'un de ceux-là.
Après l'avoir fini, je voulais déjà une suite ou peut-être pas, de peur d'être déçue. Ce livre a eu un effet dévastateur comme peu de livres l'ont encore sur moi. Ce roman m'a transporté, la fin m'a surprise malgré mon esprit de déduction qui se doutait de quelque chose. J'ai été émue, j'ai surtout été triste car c'est un roman sombre, trop peut-être pour certains mais Mare ramenait le rire, le sourire quand il le fallait.
Et pour cela, parce que c'est d'abord l'auteur qui nous offre tout ça, je la remercie profondément. Je crois que c'est l'un de ses premiers livres et elle a tout d'une grande.
Ses personnages sont peut-être encore une ébauche et grandiront avec la suite mais cette ébauche m'a emballée. Cal, Maven, Lucas, Gisa, Farley, Kilorn et bien sûr Mare m'ont séduite avec ruse, avec honnêteté, avec humour, avec justice...avec amour. Cal qui voit son peuple souffrir mais croit ne pouvoir rien changer. Maven qui rêve de sortir de l'ombre de son frère. Lucas qui protège Mare et s'en fait une amie. Gisa, la petite sœur qui a un talent hors du commun. Farley qui résiste pour les autres. Kilorn qui veut sauver celle qui le sauve depuis toujours. Et Mare, celle qui n'est pas ce qu'elle est censé être. Ni Rouge, ni Argent. Elle est entre deux mondes mais n'appartient au final qu'à un seul.
Ce roman est aussi une histoire de pouvoir, de machinations, c'est la cour du roi. Il y a des subalternes, des esclaves, des gardes, des nobles, des princes, une reine, un roi et deux princesses... Il y a des vivants et il y a des morts.
C'est l'histoire de la survie, de la révolte, de la rébellion, c'est ce qui n'est pas encore fini et ce qui va devenir. Ce sont des morts mais pour la vie et aussi des morts pour l'exemple.
Je crois que ça se voit un peu que j'ai été bouleversée par ce livre vu le nombre de choses que je mets les unes à la suite des autres. Mais quand un livre me marque comme ça, il est comme tatouer dans mon esprit.
"Et notre armée se lèvera, aussi rouge que l'aube."