Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Angelblack : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
The Driven, tome 5: Slow Flame The Driven, tome 5: Slow Flame
K. Bromberg   
Cette lecture a été une perte de temps. Je n'aime pas abandonné ma lecture donc j'ai été jusqu'au bout mais franchement dans la douleur. Je n'ai pas du tout accroché au personnage de Haddie. Je l'ai trouvé très égoïste, égocentrique et surtout très vache avec Becks. Ce qu'elle a vécu et ce qui lui arrive n'excusent pas tout. Son comportement avec Dante en fait parti. Elle reste renfermée sur elle-même quasiment tout le livre, sauf quand elle veut baiser. Et du coup, il ne se passe rien dans le livre. Je me suis ennuyée. Il y a pourtant certains moments émouvants mais comme j'ai pris Haddie en grippe, je n'ai rien ressenti.
J'arrête la saga ici.

par cyn79
The Driven, tome 7 : Hard Beat The Driven, tome 7 : Hard Beat
K. Bromberg   
Lien de mon avis ici : http://wp.me/p5AuT9-2PX #CoupCoeur

Septième opus de cette saga et je ne m'en lasse pas. Bien au contraire. Mais avant tout il faut que je vous dise que bien que je savais que j'allais m'éclater pendant ma lecture, ce tome je n'attendais aucune attente. Pourquoi ? Bien que j'avais fait la connaissance d'un des protagoniste précédemment, j'avais perdu de vue de qui il était... Mais voilà... J'aurai du savoir que cette auteure ne faisait rien au hasard...

Un autre chef-d'oeuvre de la talentueuse K. Bromberg

Avec sa plume précise, percutante et envoûtante, Mme Bromberg a su une fois de plus me prendre au dépourvu. Pourquoi ? Je découvre une autre facette de son univers et j'y adhère complètement. Une intrigue qui est menée avec brio. Mais ce qui me plait chez cette auteure hors pair c'est qu'aucun de ces tomes se ressemblent et pourtant tous ont toujours cette intensité et cette profondeur émotionnelle. On ne s'ennuie jamais. Bien évidemment nous avons également des scènes exquisément torrides pour notre plus grand plaisir. Des sentiments sincères qui sont retranscrits avec une grande adresse. Un ton à la fois palpitant et saisissant. Un rythme transcendant où l'on accroche dès le début et où notre tension artérielle grimpe au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire.
Mais attention... il me faut vous prévenir vos nerfs ne vont pas être ménagés. Alors préparez-vous à rire et à rougir de plaisir certes mais surtout à paniquer, à douter, à criser, à avoir le cœur brisé et à perdre vos moyens... Mais le pire c'est qu'au un moment où on s'y attend le moins, l'auteur nous lâche une bombe à laquelle on refuse catégoriquement d'y croire au point qu'on aura cette envie de balancer le livre (ou liseuse) contre le mur à cause de cette fureur démesurée...
Et l'autre point fort de l'auteur ce sont ses personnages qui sont réussis et très réalistes. Leurs traits de caractère font que l'on ne peut que s'attacher à eux. Surtout avec ces deux là...

Quand Pulitzer rencontre la Novice

Un duo au tempérament bien trempé qui va vous rendre dingue. Tanner. Comme je l'ai dit plus haut, j'avais complètement oublié que c'était le frère de Riley. Je m'en excuse de cet oubli car Tanner soupir* soupir* soupir* est devenu mon favori de la saga... désolée Colton... Ces sentiments contradictoires, ses doutes, ses craintes, son arrogance et ce qu'il a vécu dans ce pays où la guerre fait rage ne m'ont pas laissée insensible. Et il aura fallut que son chemin croise cette tornade pour que tout vole en éclat...
Que dire de Beaux ? Cette nana vous réserve bien des surprises. On l'adore pour son courage et son audace. Mais en même temps on la déteste pour son comportement et ses décisions. Mais lorsqu'on découvre ses véritables intentions on en reste sans voix...
Le plus épatant les concernant ? Nous avons qu'un seul point vue. Et c'est une chose très rare que je le dise mais c'est exactement ce qu'il fallait à l'histoire. Mais rassurez-vous à la fin, l'auteure nous offre un mini bonus qui risque de beaucoup vous plaire. Je vous garantis vous n'allez pas le regretter.

En bref

Un sans faute pour "Hard beeat". C'est le parfait mélange d'Humour, de Joutes Verbales, d'Actions, de Suspens, de Tension Palpable, de Secrets, de Blessures, d'Émotions fortes, de Passion et de l'Érotisme. Tout ce qu'il faut pour passer un excellent inoubliable moment. Pour ma part, c'est le meilleur des tomes. Je tiens à déclarer que non seulement K. Bromberg est un génie mais elle est également le diable personnifié. Put*** oui... je le reconnais elle m'a eu en beauté. Wow.. jusqu'à la fin elle m'aura fait douté. J'étais tellement déboussolée et perturbée par la tournure des évènements que je ne savais plus quoi en penser. Je m'étais préparée à tout sauf à ça. Alors je finirai en disant : Bravo à vous Mme Bromberg, vous avez réussis votre coup !
Sexy Bastard, Tome 1 : Arrogant Sexy Bastard, Tome 1 : Arrogant
Eve Jagger   
Romance qui se lit rapidement, sans surprises, les personnages principaux comme les secondaires sympas mais pas assez travaillés à mon goût.
Le sujet était intéressant, mais je l'ai trouvé mal exploité.
J'ai apprécié certains passages, humoristiques, parfois graves.
C'est dommage, j'ai l'impression que cette trame aurait pû donner quelque chose de vraiment sympa.
Mais hélas, c'était survolé, un scénario qui emprunte des raccourcis trop nombreux, une écriture parfois trop ado.
Les scènes épicées sont bien amenées.
En bref, on passe à côté d'un livre dont les sujets étaient prometteurs, boxe, bookmakers, reconstruction de soi, trahison, amour....

Bonne lecture

Sexy Bastard, Tome 2 : Insolent Sexy Bastard, Tome 2 : Insolent
Eve Jagger   
Cash est un des propriétaire, avec Ryder rencontré dans le premier tome, des clubs les plus en vue d'Atlanta. Sa spécialité à lui : les cocktails et les aventures sans lendemain, et dans les deux domaines il excelle. Les gens s'agglutinent autour de son bar pour déguster ses créations et les femmes ont, en plus, l'envie de finir dans son lit. Savannah est la meilleure amie de Cassie (la copine de Ryder, également rencontré dans l'opus précédent), brillante avocate, elle mène sa vie professionnelle de main de maître, par contre sa vie personnelle est un échec. Elle et Cash, se plaisent mais il sont amis...Quand Savannah demande de l'aide, Cash accourt. De là, va découler une relation torride, secrète et addictive... Seulement leurs passés respectifs risquent de mettre à mal leur liaison...

Avec l'histoire de Ryder et Cassie, j'avais été séduite par l'univers crée par Eve Jagger ainsi que par sa plume. C'est avec plaisir que j'ai ouvert mon roman et que j'ai commencé la lecture. Dès le début, nous sommes plongés dans l’atmosphère feutrée des clubs que possèdent la bande de Sexy Bastard et dans la vie de Cash, car c'est son point de vue qui ouvre le bal. Et on peut dire que le barman ne s'ennuie pas ! L'auteur annonce la couleur d'entrée de jeu également : le jeune homme est bien plus complexe qu'il n'y parait. Ensuite vient au tour de Savannah d'entrer en piste et nous découvrons les deux côtés de la working girl : l'avocate féroce et la jeune femme blessée en amour. Eve Jagger nous entraîne donc dans le sillage de ses deux jeunes gens qui se cherchent, qui ne comprennent pas vraiment ce qui leur arrivent et elle le fait bien. Sa plume est légère et son style addictif, on tourne les pages, pris dans l'histoire qui est plus profonde qu'une amourette car des sujets sérieux sont abordés, liés aux passés de nos deux tourtereaux. Petit hic, j'ai trouvé que bien que les protagonistes soient top, il manque un petit quelque chose. J'ai bien aimé Cash, son caractère nonchalant,tout en étant un bourreau de travail. Son attitude "je m'en foutiste" alors que c'est quelqu'un d'honnête et droit. J'ai bien aimé Savannah également, elle est indépendante, obstinée, drôle. Mais même si le couple matche bien, je n'ai pas vraiment ressentie la passion qui brûle entre eux. Eve Jagger nous parle de leurs sentiments naissants, de leurs interrogations rapport à ceux ci mais j'ai trouvé que c'était survolé, et que nous arrivions aux conclusions un peu vite. Cela ne gâche rien mais ne déclenche pas les étincelles qui nous font vibrer. J'ai adoré retrouvé Ryder et Cassie, ainsi que tous leurs amis, c'est une sacrée bande !

Même si mon petit cœur n'a pas palpité entre les mains expertes de Cash, j'ai quand même passé un bon moment de lecture. Les personnages sont beaux, sympathiques et "caliente", l'intrigue prenante et la plume d'Eve Jagger addictive... Cocktail pimenté et savoureux, à déguster sans modération ;)

http://actuya.fr/insolent-sexy-bastard-tome-2/

par BeaMars
Sexy Bastard, Tome 3 : Séduisant Sexy Bastard, Tome 3 : Séduisant
Eve Jagger   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-8r1

{Marina} :

Eve Jagger a une plume que j’adore et j’attaque chaque tome de Sexy Bastard avec plaisir…. Et Séduisant vient de détrôner le premier volume de sa place de préféré de la série !

[...]

L’histoire en elle-même n’est pas très originale mais qu’est-ce que c’était bon !!!

Eve Jagger crée des héros charismatiques, sexys, drôles et touchants… L’héroïne est malicieuse, avec un caractère bien trempé et attachante… Et le héros, il a cette co**ard attitude qui me donne autant envie de le claquer que de craquer pour lui…

[...]

C’est touchant, sensuel et drôle… Un super moment de lecture… J’en redemande !

- A LIRE -
A Vif A Vif
Alexis Hall   
Ce livre est un gros coup de coeur pour moi. C'est rare que ça soit à ce point. C'est pas genre : j'ai envie de sauté partout, mais plus : j'ai envie de me pelotonner dans ma couette, dans ce livre et dans ces personnages.

J'ai aimé que ça sorte des sentiers battus, parce que bon sang c'est ça la vraie vie! J'ai aimé la justesse des sentiments de Toby. Ca m'a parlé, j'ai compris. Je peux pas expliquer tous les sentiments, les actions qu'il fait et que j'ai compris. J'ai été touché par la fragilité de Laurie, par ses blessures, et par le don qu'il fait et que je comprend tout autant.

Je ne veux pas en dire plus car c'est, au final, bien trop personnel, mais j'ai juste adoré, et je vais garder ces personnages tout au fond de mon coeur, et relire ce livre très souvent.

par Angel0978
Cheeky Love, tome 1 Cheeky Love, tome 1
Miyuki Mitsubachi   
C'est amusant de voir pour une fois une héroïne quasi inexpressive! Aussi je n'aime pas quand les déclarations mettent trop de temps à venir dans les shojo, que le rythme est trop lent mais là ça va : Naruse n'est pas le stéréotype du type parfait et tant mieux! Son petit côté enfantin est adorable!

par Swein
Les Mots d'Eden Les Mots d'Eden
Céline Etcheberry   
Je ne sais pas par où commencer... Au moment où j'écris ce commentaire (le 25/05/2017), je viens juste de finir les dernières pages de "Les mots d'Eden" et je suis encore sous le coup de l'émotion. Il est évident que je ne pourrais faire une critique objective. Sachant que je suis souvent touché, et là je le suis sincèrement, par les émotions que les auteurs essayent de transmettre à travers leurs écrits, c'est d'autant plus vrai qu'ici j'ai été pris aux tripes.

Ce bouquin, c'est vraiment quelque chose ! J'en ai encore des frissons ! Le début a été assez compliqué pour ma part, mais bon dieu, à un moment, j'ai été si absorbé par ma lecture que je me battais pour garder les yeux ouverts tant je veillais tard pour lire une page de plus, avec un mal de tête carabiné par dessus le marché. Mais je ne suis franchement pas déçu et je relirais ce livre avec encore plus d'émotions à l'avenir. Je pense qu'il s'agit du genre de texte qui, une fois terminé, mérite d'être relu pour attraper toutes les subtilités, les touches d'émotions poignantes, et comprendre d'autant plus les sous-entendus tranchants et injustes. Alors ce livre, certes, le début, j'ai du m'accrocher, mais je ne le regrette vraiment pas.

Pour commencer par le commencement, comme je l'ai déjà dit, j'ai eu du mal à accrocher à l'histoire. L'écriture est splendide, rien à revivre vis-à-vis de ça, mais plutôt la phase d'approche qui est délicate. Comment dire ? Disons qu'en lisant, j'avais l'impression que l'auteure écrivait de façon à raconter un récit. J'avais l'impression de voir l'histoire de haut, et non d'être au coeur de l'action alors qu'il s'agit d'une narration à la première personne. J'ai eu du mal sur ce point de vu. Beaucoup de mal, parce qu'au bout de 100 pages, ça commence à faire lourd, et je me demandais vraiment ce que Céline Etcheberry nous réservait dans les 370 pages qui restaient. De plus, je trouve le début terriblement déprimant. Sans spoiler, il arrive des choses à Eden qui sont un coup de malchance qu'y m'ont donné mal au ventre et j'en suis venu à perdre ma joie de vivre en lisant peu à peu ce qui lui arrivait. Loin d'être pris comme une banalité, le moral d'Eden a, disons plutôt, affecté le mien, ce qui, en soi, est un bon point chez l'auteure dans le sens où elle arrivait à faire passer les émotions de son personnage à travers moi, lectrice. Soit ! C'est fort bien, mais la déprime peut être assez violente, surtout sur quelqu'un comme moi, et encore plus lorsque le personnage principal me colle à la peau de bien des façons.

En effet, c'est surtout la façon de penser d'Eden qui m'a rappelé la mienne, et c'est surement pour cela que j'ai pu partir dans des phases lugubres comme les siennes. Bon, pas aux mêmes extrêmes que lui, mais resté enfermé à broyer du noir en refoulant tout contact humain, toute explication, et voyant les choses du mauvais œil, le verre à moitié vide, bah ça ne fait pas que du bien. Cela m'est déjà arrivé avec une autre auteure de capter les émotions de son personnage, et dans ce cas-là c'était de la colère. Ici, c'est de la déprime profonde. À ce niveau, ce qui arrive à Eden n'est même plus triste, c'est bien plus que ça ! Un acharnement du destin à lui mettre des bâtons dans les roues, et de manière parfois très violente.

Par la suite, j'ai de plus en plus accroché car l'auteure a commencer à instaurer de plus en plus de dialogues. Je suis parfaitement consciente que dans la première partie Eden ne fréquente quasiment personne et qu'être seul ne permet pas d'avoir le dynamisme des dialogues, certes ! Mais un peu d'humanité dans ce livre m'a fait du bien.
En parlant d'humanité, j'ai trouvé si touchant le passage de la fleur des champs, et ce qui s'en suit avec. Un vrai petit rayon de soleil, et une étincelle dans mon cœur et celui d'Eden, inévitablement.

Plus tard, j'ai sentit les coups venir. Je ne dirais pas que c'est classique, mais plutôt que c'est presque normal. De l'instinct qui pointe son nez, et en général, ce n'est pas très bon signe. Sur plusieurs pages, quand tout va trop bien, il était évident que quelque chose allait déraper. Et ici, ça a déraper bien comme il faut, très fort. Je dirais même plus, ce n'était pas seulement une petite balayette de voyou dans la rue, mais littéralement une amputation jusqu'au genou ! Et je ne mâche pas mes mots ! J'ai tellement douté de ce livre que j'en ai reregardé le titre pour être sur qu'il était écrit "Mots" et non "Maux". Bon dieu, ça sentait le coup foireux à plein nez, et ça n'a pas loupé.

La suite non plus d'ailleurs.

Il arrive tout un tas de trucs à Eden, bon comme mauvais, et au fur et à mesure, j'ai commencé à m'attacher de plus en plus à lui. Eden n'est pas exactement le type de personnage avec lequel j'aime écrire quand je le fais. Il n'en ai pas loin, mais il lui manque une folie qu'il n'a pas, et j'apprécie son minimum de logique, même s'il reste naïf et aveugle très longtemps. Il n'en reste pas moins touchant selon moi, et particulièrement humain. C'est quelque chose que j'ai beaucoup apprécié chez C. Etcheberry, c'est l'humanisme de ses personnages, dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. Elle est très logique dans ce qu'elle écrit. Par exemple, il y a un passage où Eden s'enferme dans son appartement, malade comme un chien, à broyer du noir comme jamais, littéralement au bout de sa vie. Eh bien elle n'exagère pas les choses en laisser filer, une ou deux semaines. Non, juste quatre jours suffisent. Et en vérité, quatre jours suffisent à faire des dégâts, surtout avec la mentalité et la carrure d'Eden. Ce détail m'a sauté aux yeux, et j'ai été agréablement surprise.

La fin quant à elle ne m'a pas tant surprise sous certains aspects. Disons que certains événements du début m'ont mis la puce à l'oreille, et je ne suis pas peu fière de moi d'avoir pris en compte ce genre de détails. [spoiler]Je parle ici de la mort de Damien. Il est mort beaucoup trop tôt dans le livre (145ème page même si ce n'est pas mentionné). Je veux dire, il restait 330 pages encore ! 330 pages sans Damien alors qu'il était mentionné dans le résumé du bouquin ? Alors qu'Eden était sincèrement amoureux de lui ? Même si c'est surtout le nombre de pages qui m'a alarmé. Non,
ce n'était pas possible, et il était évident qu'avec Janis,
ça allait mal finir. Je n'avais peut-être pas pensé à tous les détails, mais ça m'avait suffisamment intrigué pour que j'y pense et que cela ne me surprenne pas sur les 100 dernières pages[/spoiler]

En ce qui concerne les personnages secondaires, je les ai trouvé dans l'ensemble très utile. Kyle en premier lieu, même si celui-ci n'a été qu'un déclencheur, peut-être même un catalyseur vis-à-vis d'Eden. Evidemment Damien, dont je ne vais pas trop parler. Je vais surtout m'attarder sur d'autres personnages bien plus présents comme Jules. Ah ce petit Jules ! Que serait devenu Eden sans lui ? Sans doute aurait-il dépérit, c'est même presque certain. Même s'il n'a pas toujours eu les bons conseils, même s'il n'a pas su aider parfois à 100% Eden, même s'il a été naïf sur des points, Jules n'en reste pas moins le pilier principal d'Eden. Sans Jules, il n'y aurait jamais eu d'Eden à la fin de cette histoire, et Eden le sait parfaitement. C'est un meilleur ami en or, et il s'en rend évidemment compte, ce qui le touche. Et moi aussi par la même occasion. Une amitié extrêmement forte que même les tempêtes n'abattent pas si facilement. Evidemment, ce n'est pas un long fleuve tranquille, mais cette humanité qu'il y a entre ces deux personnages me prend au ventre. Elle est si belle. C'est surement ce qu'il y a de plus lumineux dans ce bouquin, encore plus que la relation d'Eden et Damien.
Pour ce qui est de Lyle et Nola, ce sont des personnages intéressants, utiles à leur manière, et qui apportent de petits pics dans la vie d'Eden.
Abby, elle, est une femme que j'ai beaucoup apprécié découvrir. Elle apporte beaucoup à Eden, et même plus ! Bien plus ! De même pour Matthew qui m'a énormément touché !! Ce personnage est vraiment génial, avec un caractère merdique comme je les aime, et surtout une raison d'être comme il est. Ce personnage apporte une vraie leçon de vie à Eden, lui fait découvrir l'importance de son existence, et surtout, il lui apporte une amitié particulière qui ne le laisse pas sans rien. Il y a aussi Pearl qui est un petit rayon de soleil pour Eden et ses proches. Un petit bout de femme très attachant et atypique.
Venons-en à l'un des personnages secondaires importants qui m'a laissé une impression différente, comme à Eden. Janis Dmitrov. Je ne dirais pas qui il est dans cette histoire, ça gâcherait la surprise, et franchement, elle vaut le coup d'oeil. C'est d'ailleurs avec l'intervention de ce personnage qu'il serait intéressant de relire ce lire (pas que, mais il fait partie des raisons). Je ne sais pas trop quoi dire sans rien spoiler sinon que mon intuition sur ce personnage n'a été qu'à moitié vrai. J'ai été ravi d'être surprise à ce point, et à la fois contente et outrée d'avoir raison sur d'autres points. Ce personnage est important, et je ne vois pas comment l'auteure aurait pu mieux l'utilisé qu'elle ne l'a fait. Je lui jalouserais presque un tel personnage ! Je le trouve génial, vraiment !

La plume de C. Etcheberry est magnifique. J'ai été sous le charme de ses mots, de sa façon de voir les choses, ou plutôt comment Eden les voit. J'ai été submergé par l'émotion des fois, et été souvent très frustré. Les phrases sonnent si justes, si vraies, sans artifices. Vraiment superbes ! C'est véritablement le point le plus fort de l'auteure selon moi car c'est par ses mots et ses lignes qu'elle a su me charme, m'emporter, m'émouvoir, et me transmettre les émotions vives de son protagoniste.

Bref, un super roman, tout en émotion, un peu dur au début, mais extrêmement poignant ! Fort en émotion au point de m'en avoir donné mal au ventre.
Je le recommande vraiment pour ceux qui cherchent une romance poignante et douloureuse.

par Kanon
Close-Up, Tome 1 : Indomptable Sandre Close-Up, Tome 1 : Indomptable Sandre
Jane Devreaux   
Lien chronique : https://wordsoflovebooks.jimdo.com/2017/02/09/close-up-t1-sandre-jane-devreaux/


Fan de la première heure, j'avais tellement hâte de retrouver Sandre dans cette nouvelle édition de Sinder. Jane Devreaux avait autopublié l'histoire de Sandre dans une trilogie avant d'avoir la chance de se faire éditer par Hugo New Romance. Vous me direz peut-être quel intérêt d'attendre un livre qu'on a déjà lu ? Et bien je savais que Jane en avait fait des modifications et j'avais hâte de les découvrir et de retrouver cette héroïne qui m'avait tant touchée.

Sandre est une adolescente qui fuit les autres et aime se faire craindre, l'apparence qu'elle s'est construite ne faisant que renforcer ce sentiment. Le but ? Tenir le monde extérieur éloigné d'elle, de son coeur, de son secret. Malgré tout, elle se passionne pour la photo et ne peut s'empêcher de pointer son objectif sur Josh, le sportif populaire du lycée, bien évidemment en couple avec Marcy, la fille la plus parfaite du bahut... Quand un exposé les contraint à collaborer, ils vont vite comprendre que leur relation ne pourra rester que purement scolaire...

J'adore Sandre, vraiment. Enfin une héroïne qui a du caractère, même si son passé en est fortement responsable. Rebelle dans l'âme, elle ne mâche pas ses mots et a même une répartie hors pair. Dans mes souvenirs, Josh était le mec le plus gentil au monde. Dans cette version, il a pris de l'assurance et son histoire personnelle lui donne plus de force et de profondeur. Il n'en reste pas moins un mec très sexy qu'on inviterait volontiers dans sa chambre...

J'ai vraiment apprécié tous les changements apportés à la version originale. Ce roman est à double voix. Sandre et Josh se partagent la narration. Josh y est plus présent et cela lui permet de davantage se livrer et de montrer ses fêlures. L'arrivée d'un nouveau personnage est également une très bonne surprise. Que vous découvriez ce roman ou que vous ayez déjà lu cette histoire dans sa première édition, je pense que vous ne serez pas déçu. Les personnages principaux mais aussi les secondaires ont tous un tempérament bien à eux. Aucun ne vous laissera indifférent. Les mystères qui entourent respectivement Sandre et Josh donne envie de connaître la vérité, l'évolution de leur relation passionnée vous pousse irrésistiblement à tourner les pages jusqu'à la fin. Les rebondissements imaginés par l'auteure vous prendront par surprise.

Je ne suis sûrement pas objective tant j'apprécie l'histoire de Sandre et de Josh, d'autant plus que Jane Devreaux est vraiment une auteure d'une humilité et d'une gentillesse indéniables. Mais je peux vous assurer d'une chose : si vous en avez marre des héroïnes naïves, timides, peu sûres d'elles, vous ne pourrez qu'apprécier Sandre et partager son histoire tumultueuse. J'ai vraiment hâte de lire le tome 2 parce que celui-ci se termine d'une façon assez frustrante...Comment va se finir le bal de fin d'année ? Qui Josh choisira-t-il? Est-ce que la stratégie de Steve va porter ses fruits ? Sandre arrivera-t-elle enfin à faire confiance ? Prude et Will vont-ils se décoincer ? Comment Marcy va-t-elle réagir ? Hum...tant de questions. Vite, la suite!
Reckless and Real, Tome 1 : Something Reckless Reckless and Real, Tome 1 : Something Reckless
Lexi Ryan   
Lexi RYAN est devenue, au fil du temps, un auteur incontournable de la new Romance chez Hugo.
Avec sa saga « Unbreak Me », elle a su trouver son public. Je n'ai lu que le tome 1 et même si l'histoire n'était pas extraordinaire, j'avais passé un bon moment de lecture.
J'étais curieuse de la découvrir dans une nouvelle histoire.

« Something Dangerous » est le premier tome de la série « Reckless and Real ». Nous y faisons la connaissance de Liz qui recherche l'amour, le vrai. C'est une belle jeune femme qui plait aux hommes, mais elle voudrait pour une fois trouver quelqu'un qui l'aimera autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. C'est pourquoi elle a décidé de chercher sa moitié sur les sites de rencontre et notamment sur « Something Real ». Ce site de rencontre est particulier : créé pour la ville dans laquelle elle réside, il comporte plusieurs règles comme ne pas dévoiler sa véritable identité ou ne pas s'envoyer de photo.
Sur ce site, elle va y faire la rencontre de ‘Riverrat69’, un homme qui partage avec elle énormément de points communs et qui sait la faire frémir.
Sauf que plus le temps passe, plus elle pense que derrière ce pseudo se cache Sam, un homme qui a déjà partagé quelques nuits avec elle et qui ne la laisse pas indifférente.
Alors, osera-t-elle rencontrer River ?

Dès le début, Lexi RYAN nous en fait voir de toutes les couleurs et nous promet une chose : son histoire va être vraiment chaude !
Nous assistons à un échange plus qu'intense entre eux et l'on espère que cette ambiance restera jusqu'à la fin du tome. Promesse tenue pour l'auteur qui arrive à maintenir une ambiance luxurieuse jusqu'à la fin. Âmes sensibles, s'abstenir.

Le récit est narré de deux points de vue différents : celui de Liz et celui de Sam. Nous avons ainsi les pensées des deux principaux intéressés, même si toutes les scènes se passant via le site de rencontres ne se passent qu'avec Liz. Le mystère autour de River reste entier jusqu'à la fin !

J'ai beaucoup apprécié les personnages de cette histoire. Ils ont chacun un petit quelque chose qui les rend unique, qui les différencie de la plupart des protagonistes que l'on retrouve habituellement dans ce genre d'histoire.
Liz est une jeune femme a la réputation d'être volage, peu réfléchie, qui profite de la vie. Seulement, derrière cette apparence se cache en réalité quelqu'un de sensible, de blessé. Elle lutte chaque jour pour effacer cette réputation que tout le monde lui a collé à la peau.
Sam est l'éternel célibataire, un homme séduisant qui profite de son apparence. En apprenant à le connaître au fur et à mesure des chapitres, on aperçoit ses côtés fragiles : il est sensible et maladroit.
A eux deux, ils forment un duo gagnant pour cette histoire. J'ai été charmée autant par l'un que par l'autre, par leur passé et aussi par leur présent. Ils sont vraiment bien travaillés et aboutis.

J'ai également été séduite par le récit narré en deux temps, entre le réel et le virtuel. Ce décalage entre les discussions entre Liz et River d'un côté et de l'autre la relation qu'elle entretient avec Sam.
On sent que Liz est attachée à l'un comme à l'autre et l'on ressent à la perfection son trouble qui ne cesse de grandir. Est-ce que River est Sam ? Est-ce que River sait qui elle est ?

Quant à la fin, c'est un vrai rebondissement.
Certes, j'avais déjà trouvé qui était River, mais je suis certaine que beaucoup de personnes ne verront pas la révélation arriver. L'auteur a vraiment réussi à nous tenir en haleine, à nous faire partir dans plusieurs fausses pistes sans que son récit ne devienne improbable et pour cela : chapeau !

En ce qui concerne « Something Wild », le prequel de cette série, il est indispensable de le lire pour prolonger l’expérience. Cependant, je vous conseille de le lire après le tome 1, pour savourer pleinement toutes les petites subtilités qui se cachent dans la relation de Liz et Sam.


En conclusion, « Something Dangerous » est un premier tome intense. Lexi RYAN a réussit un savoureux mélange entre mystère et luxure dans ce livre. Je n'espère qu'une chose : que la suite soit à la hauteur de ce tome, même si l'on connaît l'identité de River.


Un livre à lire si vous aimez le New Romance. Un must have.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2016/12/reckless-and-real-tome-1-something.html )