Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Angeldarkdevil : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, Intégrale 1 : Tomes 1 à 3 Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, Intégrale 1 : Tomes 1 à 3
Lemony Snicket   
moi, j'ai adoré ce livre, il est super bien écrit, et cette histoire est vraiment unique !!!

par meggie6
Les Ténèbres de Londres, Tome 1 : Tout Feu, Tout Flamme Les Ténèbres de Londres, Tome 1 : Tout Feu, Tout Flamme
Kristen Callihan   
Gros coup de coeur !

Vous l'aurez compris, j'ai un immense coup de coeur pour ce roman. C'est bien simple, je viens de le terminer et j'ai déjà envie de le relire. La couverture est sublime et le synopsis plus qu'alléchant. Je ne comprends pas pourquoi ce roman n'est pas plus connu.

Revenons sur l'histoire.
Dans ce roman, nous suivons Miranda, une jeune femme de 22 ans, qui suite à la faillite financière de son père (un homme plus que douteux) se voit contrainte d'épouser l'un des pires ennemis de son père : Lord Archer.
Lord Archer a beau être riche comme Crésus, il n'en reste pas moins méprisé et craint par les citoyens de Londres, car voyez-vous Archer se dit monstrueux et se cache depuis des années derrière un masque dans le but de dissimuler sa laideur.

Aaaaah j'ai adoré !
Ce roman est une sorte de réécriture de la Belle et la Bête et du fantôme de l'opéra. Le tout mixé pour en faire une seule et même histoire. Et quelle histoire !
Il y a des romans comme cela, où on lit le premier chapitre et on en sort des étoiles pleins les yeux et car l'on sait que c'est une histoire que l'on va dévorer. C'était mon cas avec ce livre.

L'intrigue mêle de la romance, du surnaturel et une enquête policière. Quoi que l'enquête passe au second plan, je vous l'accorde. Cela reste avant tout une romance paranormale.
Archer et Miranda forme un couple incroyable. Dès le premier chapitre, on sent une alchimie et une tension entre ces deux-là, qui ne fait que s'intensifier au fur et à mesure des chapitres.
Mais le gros point fort de ce roman, ce sont les personnages. Ce sont eux qui portent cette histoire.
Miranda est forte, rebelle, intrépide et indépendante et ça j'adore. Elle change complètement des héroïnes habituelles du 19ème siècle. Elle n'hésite pas à se battre et à se travestir pour se faire entendre. C'est d'ailleurs, son fort caractère qui va séduire Archer.
Archer est à la fois viril et introverti mais aussi timide et blessé. On a envie de le protéger en même temps qu'on apprends à le respecter.

En résumé, ce roman est définitivement, un roman que je recommande. La romance est à couper le souffle et les personnes, ainsi que l'intrigue sont hauts en couleurs.
A lire !

par Avalon
UQ Holder !, tome 1 UQ Holder !, tome 1
Ken Akamatsu   
UNE SUITE DE NEGIMA.
Merci, Ken Akamatsu, merci.
Negima est, je tiens à dire, mon manga préféré. J'ai lu chacun des tomes une trentaine de fois. Et Ken Akamatsu est mon idole, c'est un dieu vivant. *rires*
J'ai été super heureuse de retrouver Evangeline, perso immortel de Negima, et de "rencontrer" le petit fils de Negi. Tous deux sont bien différents!
Tôta est assez immature, tandis que Negi était posé, intelligent et réfléchi.
Nous faisons aussi la rencontre d'un élève de l'école Shinmei, Kuromaru (que je soupçonne fortement d'être le petit fils/la petite fille de Setsuna!!)
Le mystère reste entier concernant la fille qu'a épousé Negi, [spoiler] serai-ce Konoka?? Ou bien c'est le fils ou la fille de Negi qui a épousé le fils ou la fille de K. Konoe...? Mystère! [/spoiler]
Une excellente lecture, divertissante, dans un ton moins "sérieux" que Negima, mais pas moins génialissime pour autant!
Le Lien du Sang, Tome 1 Le Lien du Sang, Tome 1
Lola T   
Découvert par hasard ce livre est une jolie découverte, si au départ je pensais être dans un énième roman fantastique plutôt YA, j’y ai trouvé une grande maturité que se soit dans l'écriture ou l'histoire. Si ce roman commence très doucement avec une présentation approfondie de l’héroïne, nous plongeons assez rapidement dans un monde ou la violence est omniprésente. Les scènes s'enchaînent alors sur un rythme très rapide passant par une multitude de sensations différentes: la peur, l’horreur, la tendresse, l’amour, la beauté, la laideur, aucun ennui.

Jeune femme à l'approche de la trentaine, Flore a perdu dans un terrible accident ses parents et son fiancé, seule sa sœur en a réchappé meurtrie physiquement et moralement. Flore éprouve un fort sentiment de culpabilité, se sentant coupable de ne pas être sortie ce soir la avec eux préférant peindre afin de peaufiner sa future exposition. En perdant ces proches, c'est le goût de vivre qu'elle a aussi perdu, n'ayant plus ses points de repères elle glisse depuis des mois dans une sorte de spirale suicidaire: elle s'est éloigné de ses amis, ne peint plus, se nourrit à peine, s'isole du monde normal. C'est une coquille vide plongé dans le désespoir et c'est celui-ci qui va l'amener au fond d'une ruelle ou suite à une violente agression elle va rencontrer celui qui va non seulement la sauver mais lui redonner espoir et le goût de vivre: William.

Si en tant que lectrice nous comprenons tout de suite qui est William, il faudra un certain temps à Flore pour le comprendre. Cependant après une période de bref déni, elle va l'accepter et plonger dans une relation passionnée qui non seulement va lui faire découvrir un monde qu'elle ne pensait pas exister mais surtout la révéler plus forte qu'elle se croyait. La relation entre William et Flore est fusionnelle, mais le monde des vampires que l'auteure nous décrit est violent et sanglant et l'amour entre une humaine et un vampire génère beaucoup de problèmes. Si William est un vampire pacifique il n'est pas exempt de certains défauts inhérents à sa race, l’amour qu'il ressent pour Flore est une lutte permanente contre certains de ses instincts, mais ce sont aussi ceux ci qui lui permettent de protéger la jeune femme car ce n'est pas seulement leur amour dérogeant aux règles de la hiérarchie vampirique qui gène mais aussi un danger qui plane au dessus de Flore.

Avant de trouver la paix notre couple va devoir affronter beaucoup d'épreuves et de souffrance, d'incertitude et de remise en cause, ils vont douter de leurs sentiments et d'eux mêmes. Et si le lien de sang ne fait que concrétiser physiquement de manière irrévocable cet amour intense, ils ont encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir vivre enfin en paix.
C'est très joliment décrit et malgré de nombreuses scènes violentes émaillées de scènes sensuelles, c’est un récit très romantique et tendre. C'est un style particulier mais très accrocheur et on s'attache facilement à ce couple. C'est une romance paranormale mais sous un jour original et se qui ne gâche rien par une française très talentueuse.


par samba
Fille d'Hécate, Tome 1 : La Voie de la Sorcière Fille d'Hécate, Tome 1 : La Voie de la Sorcière
Cécile Guillot   
http://plume-ivoire.overblog.com/fille-d-hecate-tome-1-cecile-guillot

Cela faisait un moment que ce livre me faisait de l’oeil, et vu le faible nombre de pages je me suis enfin lancée !

On entre rapidement dans le vif du sujet, peut-être un peu trop d’ailleurs. J’ai aimé la voir commencer à passer une journée habituelle et tout d’un coup l’intrigue débute. J’aurais apprécié voir ses petites manies, ses habitudes, évidemment pas durant cinquante pages mais juste un peu plus, voir comment elle appréhendait la vie.

L’héroïne apprend qu’elle est différente des autres dès les premières pages, après une petite expérience scientifique au sein de son université. De là, elle en déduit quasiment tout de suite qu’elle est une sorcière. J’ai trouvé ça vraiment vraiment rapide et très naïf de sa part. Je sais que si on m’apprend demain que je suis une sorcière j’aurais tendance à éclater de rire et il me faudrait nombre de preuves pour y croire.

Donc le début va trop vite, Maëlys est trop facilement convaincue mais j’avoue que la suite m’a bien plus plu. Tout d’abord, elle découvre ses facultés petit à petit, elles ne lui tombent pas dessus en claquant des doigts et j’ai aimé la voir faire ses recherches, commencer à tester certaines choses. Et même si cela lui est un peu trop facile, j’ai apprécié pouvoir suivre son parcours. Il est vrai que j’aurais quand même apprécié la voir un peu en difficulté par rapport à ses enchantements, tout ça paraissait un peu trop « inné », j’aurais adoré voir un de ses « tests » déraper pour voir comment elle allait s’en sortir, ça aurait même pu donner des situations très comiques.
Evidemment, il lui arrive des bricoles mais pas provoquées par elle-même. D’ailleurs les ficelles sont assez visibles et même si l’auteur tente de diriger nos doutes vers un personnage, on sent que c’est un peu trop flagrant pour être vraiment ça. Donc pas de véritable surprise ici.

J’ai également pleinement apprécié qu’on ait à faire avec une sorcière « à l’ancienne » ! Oui, parce que les Sabrina l’apprentie sorcière, non merci. Donc on fait face à une demoiselle pratiquant la Wicca et utilisant herbes et minéraux, que c’est rafraichissant ! J’ai beaucoup aimé la voir tâtonner un peu à ce niveaux là, découvrir (ou re-découvrir) avec elle comment cela fonctionne. On voit bien que l’auteur a fait des recherches et c’est très plaisant car cela permet, en plus de se divertir, d’apprendre pas mal de choses très intéressantes pour peu qu’on s’y intéresse un minimum, et c’est clairement un atout !

Les personnages sont intéressants, notamment Dorine qui est celle qui m’a le plus charmé. Certains auraient pu être un peu plus développés mais, au final ça passe bien quand même.

Le vrai problème de ce livre (qui n’en est pas forcément un), c’est qu’il est bien trop court ! Frustrée, voilà comment j’étais en le fermant. J’ai rêvé d’une petite centaine de pages en plus. Ce qui, en plus de rallonger mon plaisir de lecture aurait permis de développer beaucoup de choses qui manquaient un petit peu, des descriptions, des émotions, des réflexions personnelles…

Fille d’hécate, voilà un premier tome avec lequel j’ai passé un bon moment malgré ses quelques défauts. Je lirai très certainement le prochain tome qui me fait déjà de l’oeil !

par Ivy-Read
Superior Cross, Tome 1 Superior Cross, Tome 1
Ichtys   
Après un début qui avait tout pour être prometteur de part son synopsis, le manga Superior m'avait finalement beaucoup déçu. Les choses ont-elles évolués avec Superior Cross (qui est je le rappelle, la suite direct de Superior)? Et bien pas du tout... L'auteur n'a donc pas pris de bonne résolution pour son histoire dans "cross" qui reste un brun trop niais et qui n'évolue pas d'un iota quand à son synopsis. Le héros et sa joyeuse troupe restes toujours irritants quand à leurs pacifismes exacerbés (dont seul le personnage de Sheila tire son épingle du jeu).
Aucun renouveau donc pour ce premier tome. L'édition de Ki-oon est toujours d'excellente facture et rend hommage à l'excellent travail de Ichtys, d'autant qu'une fois de plus, c'est Sheila qui a les honneurs de la couverture. Cela reste malgré tout une bien maigre consolation et c'est sans (trop) de remord que je n'achètera pas le tome 2 quand celui-ci sortira. Superior n'a pas su monter dans les sommets dont j'espérais. Le tome 1 de cette seconde saison ne montre aucune évolution, le manga s'arrête donc la pour moi. Dommage.

par Caly
X-Blade, tome 1 X-Blade, tome 1
Satoshi Shiki    Tatsuhiko Ida   
J'ai bien aimé les dessins, et l'histoire pourrait avoir un certain attrait, mais sans doute plus intéressante par la suite. Le caractère de Mana est assez lunatique, et son air autoritaire à mourir de rire (pauvre petit Haru ^^) et la blague sur la "fille facile".. pas mal, pas mal.

par Zinthia
Les Clans Seekers, Tome 1 Les Clans Seekers, Tome 1
Arwen Elys Dayton   
https://aliceneverland.wordpress.com/2015/09/20/les-clans-seekers-tome-1-arwen-elys-dayton/

J’ai très, très vite craqué devant ce livre à la couverture magnifique. Pourtant, j’avais du mal à percevoir sur quoi il allait véritablement porter. Bien que j’avais compris la portée fantastique du roman, le résumé était assez flou et ne présentait pas tellement l’univers que l’on y rencontre. C’était donc une véritable plongée en aveugle, et je n’ai pas du tout réfléchi à deux fois avant de me lancer.

Mais la prise en main du texte s’est révélée être assez laborieuse. J’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à comprendre dans quoi nous étions. Si le côté fantastique se fait très vite ressentir, l’auteur nous plonge directement dans l’action avec un vocabulaire spécifique. Pas de rappels, pas d’envolées lyriques ou de descriptions pour nous expliquer dans quoi nous débarquons, et cela m’a assez refroidie au début. J‘étais tout simplement perdue, et j’ai du à plusieurs reprises interrompre ma lecture tant j’avais l’impression de ne rien comprendre. On aurait cru que l’auteur prenait son univers pour acquis tout en oubliant de l’expliquer à son lecteur, comme s’il manquait une préquelle à l’histoire. Je ne savais même pas dans quelle « époque » nous nous trouvions, ni ce qu’était concrètement un Seeker alors que nous débarquions en plein dans leur entrainement… Une écriture assez déroutante pour ma part qu’il m’a fallut assez longuement apprivoiser.

J’ai tout de même persévéré, parce que le peu que j’avais saisi du récit me plaisait tout de même. Et puis, petit à petit, j’ai réussi à comprendre les enjeux de l’histoire. Arwen Elys Dayton exploite son univers fantastique au maximum. Entre jeux de pouvoir, guerre de clans, dimensions spatio-temporelles, envers du décor… Le lecteur en prend plein les mirettes de la première à la dernière page.

Les clans Seeker, c’est un premier tome où vérité et mensonge se côtoient à n’en plus finir. Dès le début, ce que l’on croit être une vérité se révèle n’être qu’une affreuse mascarade. Mais surtout, très vite, on ne sait même plus à qui se fier. Le peu de certitudes que l’on possède fond comme neige au soleil. Arwen Elys Dayton joue avec nous, elle nous balade dans cet univers fantastique qu’elle a créé, mais elle prend aussi plaisir à nous retourner le cerveau et à nous faire perdre nos repères. Je suis allée ainsi de surprises en découvertes, beaucoup de révélations m’ont complètement prises au dépourvu, tant et si bien qu’au bout d’un moment j’étais incapable de prédire comment ce premier tome pouvait se terminer. Des retournements de situations magnifiquement réalisés qui m’ont bien fait tourner la tête…!

J’ai retrouvé cette incertitude jusque dans les personnages principaux. On ne sait plus trop là non plus à qui se fier. Quin parait assez naïve, John à l’inverse bien trop sûr de lui, et Shinobu reste trop souvent en retrait. Quant à Maud, plutôt effacée, il est difficile de la comprendre. Pourtant, ces ressentis initiaux vont petits à petits s’altérer tandis que les protagonistes découvrent en même temps que nous le monde dans lequel ils vont dorénavant évoluer. Arwen Elys Dayton a su parfaitement différencier cet « avant » de l’ « après », ce qui renforce encore ce sentiment qui nous rend sûr de rien.

Pour conclure : malgré une prise en main délicate, Les Clans Seeker se révèle être une belle découverte fantastique. Malgré tout, je regrette que la plume de l’auteur ainsi que son univers soient si difficiles à apprivoiser, ce qui risque d’en rebuter quelques-uns. Pour ma part, alors que je déteste cela, j’aurais bien apprécier quelques descriptions au début du récit avant de me lancer dans l’aventure, afin de mieux comprendre de quoi il était question. Pourtant, l’histoire vaut la peine de s’accrocher, car elle recèle un récit qui ne va qu’en s’améliorant. Sachant dorénavant à quoi m’attendre, je me fais beaucoup moins de soucis pour la suite.

par Kesciana
Les Gardiens des Abysses, Tome 1 : Son Foyer Les Gardiens des Abysses, Tome 1 : Son Foyer
Mary Calmes   
Bouche Bée et consternée! ce sont les 2 termes qui me viennent! Bouche bée car la fin brutale au détours d'un chapitre, sans crier gare, de sorte que j'ai eu du mal à convaincre mon cerveau qui répétait "mais c'est quoi ce bor...!" tout en agitant mon kindel persuadée qu'amazone ne m'avait pas téléchargé la fin !!!!
Consternée, par l’invraisemblance de ce récit, série Z à la Ed Wood, avec cet incompréhensible charabia sur les gardiens qui recherchent "leur foyer". Le scénario est digne des écrits d'un ado abreuvé de comics (et pas les bons en plus !). Et que dire des personnages avec Ryan qui change de personnalité selon le chapitre et passe du mannequin superficiel, hédoniste, égoïste (....et tous les noms en "iste") à la petite chose fragile, esseulée, désespérée ......en passant par Bruce Lee au pays des "chasseurs d'ombre" (du film, nanard intégral : " the mortal instruments") avec des troubles sévères d'une personnalité dissociative !!
Heureusement c'est court , 3h de lecture et hop c'est pesé et emballé !!
Je suis désolée pour l'auteur dont je respecte sincèrement les efforts, mais je suis agacée et frustrée que les maisons d'éditions s’obstinent à nous traduire des romans plus que médiocres et laisser en suspend des romans d'auteurs plébiscités (en ce moment je pense à A.Roux/M.Urban coauteurs de la série Ty & Zane dont on attend le tome 2 alors qu'au usa ils en sont au tome 7 !!) Ma compassion pour l'auteur et du goudron et des plumes pour les maisons d’édition !!


par smalad
Deep In Your Veins, Tome 1 : Here Be Sexist Vampires Deep In Your Veins, Tome 1 : Here Be Sexist Vampires
Suzanne Wright   
J'ai adorée :) de l'amour de l'humour il est même meilleur que la meute du phenix ^^ Je le conseille

par alice04