Livres
506 216
Membres
514 316

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Dans un monde civilisé avec des lois, des banques, des supermarchés, être schizophrène paranoïaque pose un gros problème. ais dans un monde où les banques et les supermarchés font office de centres de torture, être légèrement paranoïaque sur les bords devient un avantage. La part Schizophrène continue de poser problème, elle, en revanche. Ne pas être capable de distinguer le fantasme de la réalité est loin d'être idéal.

Afficher en entier

- Cours, macaque ! Cours ! me cri Brûlé.

Afficher en entier

Je m’installe pour assister à l’exécution de l'ange. L'issue ne fait aucun doute. Neige résiste pourtant. Il frappe son acolyte à rayures avant de tenir tête à deux autres assaillants, mais ses adversaires sont trop nombreux pour lui.

Quatre d'entre eux finissent par le clouer au sol, et même par s'asseoir sur lui. Nuit s'avance vers Neige. On dirait un ange de la mort, ce qu'il est sans doute. Cette bataille marque la finale d'un conflit plus ancien. Ces créatures ont un lourd passé commun. Cela se sent à la façon dont ils se regardent les uns les autres, dont Nuit tire d'un coup sec sur l'une des ailes de Neige. Il adresse ensuite un signe de tête à Rayures, qui soulève son épée au-dessus de Neige.

Je voudrais fermer les yeux pour ne pas à voir le coup fatal, mais je ne peux pas. Ils restent grands ouverts.

Afficher en entier

Sa grâce athlétique me rappelle celle d'un puma que j'ai vu un jour à la télé.

Afficher en entier

Alors que ces anges devraient avoir des blessures de guerre, leurs peaux sont parfaitement lisses - le genre de peau pour lequel une reine du bal tuerait son roi.

Afficher en entier

La voiture hybride vers laquelle je me dirigeais s'effondre soudain. Quelque chose s'est écrasé dessus. Le fracas de l'impact me fait presque bondir hors de mes bottes. Heureusement, il couvre le cri de maman.

J'aperçois des membres couleur fauve et des ailes blanches.

Un ange.

Je bats des paupières pour vérifier que mes yeux ne me jouent pas de tour.

Je n'ai jamais croisé d'ange auparavant.Pas vivant, en tout cas. Bien sur, nous avons tous vu diffusées en boucle les images de Gabriel, le messager de Dieu aux ailes d'or, lorsqu'il s'est fait descendre sur les décombres de Jérusalem. Ou celles d'anges attrapant un hélicoptère en vol pour le balancer sur la foule à Pékin. Ou encore cette vidéo tremblotante de gens en train de fuir Paris en flammes sous un ciel rempli de fumée et de créatures célestes.

On peut toujours se dire que ce qu'on contemple n'est pas vrai, devant des images télé, même si elles tournent en boucle sur toutes les chaînes durant des jours.

Et pourtant, la vérité pourrait difficilement être niée. Des hommes avec des ailes d'anges de l'apocalypse, des êtres surnaturels ont pulvérisé le monde moderne et tué des millions, voire des milliards, de personnes.

Et une de ces horreurs se trouvent juste devant moi.

Afficher en entier

Je m'oblige à regarder le ciel, mais ne voit qu'un plafond noir infini.

Afficher en entier

Quelque chose de blanc flotte doucement avant de venir se poser sur ma soeur, qui l'attrape et se tourne vers moi pour me le montrer. Son visage est livide, ses yeux écarquillés.

C'est un morceau de duvet bien mousseux. Une plume immaculées comme la neige. Du genre qui s'échapperait d'un édredon en duvet d'oie, en un peu plus grand.

Afficher en entier

La meilleure chose à faire serait de la piquer et de courir loin de là, puis de la manger dans un endroit sûr, mais j'ai eu l'occasion de découvrir au cours de ces dernières semaines qu'un estomac peut prendre le contrôle d'un cerveau.

Afficher en entier

Il n'y avait jamais d’embouteillage dans cette vallée, jusqu'à i y a six semaines. Mais le craquement des débris de smartphones sous mes pieds me confirme que l'apocalypse a bien eu lieu. Rien hormis la fin du monde n'aurait pu pousser nos technologues écoconscients à jeter leurs tout nouveaux gadgets dans la rue. C'est presque un sacrilège, même si ces appareils ne servent plus à rien.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode