Livres
554 797
Membres
600 005

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par aurelia38 2018-11-13T18:49:42+01:00

Nous levons la tête malgré nous.

Un bourdonnement presque inaudible dans le ciel se précise bientôt.

Et devient rapidement plus puissant.

À travers les feuilles, j’aperçois soudain une tache sombre au milieu du ciel crépusculaire. Elle se rapproche à une vitesse inquiétante.

Le bourdonnement reste sourd. On dirait plus une vibration qu’un son. C’est un bruit de mauvais augure, reconnaissable à un niveau primaire, comme une peur inconsciente profondément enfouie transformée en ondes sonores.

Avant que j’aie pu l’identifier, les gens prennent leurs jambes à leur cou.

Personne ne crie. Tous se contentent de déguerpir comme des dératés.

La panique est contagieuse. Les hommes qui tiennent ma mère la lâchent pour les rejoindre, c’est la débandade. Les types qui retiennent ma sœur laissent tomber les cordes et détalent eux aussi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par aurelia38 2018-11-13T18:48:07+01:00

Pour ce que ma mère a pu en voir, je ne suis qu’un corps sans vie que le diable lui a rapporté. Elle ne pourra sans doute jamais effacer de sa mémoire le souvenir de sa fille, inerte dans les bras de Raffe, dont les ailes de démon se découpaient en contre-jour dans la lumière des flammes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mlledodo 2018-09-02T17:02:19+02:00

La fin du monde elle-même ne semble pas pouvoir anéantir le besoin d'appartenance.

Afficher en entier
Extrait ajouté par hinnette 2017-11-05T21:42:43+01:00

—Tu es partante ? me demande Alpha.

—Oui. Je ramènerai le bateau moi-même, s’il le faut.

—Ce serait bien qu’il ne coule pas avant d’arriver ici…, grince Alpha.

—OK. Je demanderai à quelqu’un qui s’y connaît de m’accompagner.

Afficher en entier
Extrait ajouté par marion13 2017-02-27T20:16:32+01:00

« Il m’évalue des pieds à la tête, détaille les cheveux coupés et ondulés plantés de plumes de paon, les rubans bleus et argentés dessinés autour de mes yeux et de mes pommettes, la robe en soie moulant chaque partie de mon corps.

Mais c’est seulement lorsque nos regards se croisent que nous nous reconnaissons.

C’est bien Raffe. Il n’y a aucun doute.

Lui a plus de mal à me reconnaître. Durant une seconde, ses défenses tombent, le trouble se lit dans ses yeux.

Il m’a vue mourir. Il doit penser qu’il fait erreur.

Sans compter que cette fille étincelante ne ressemble en rien à la gamine des rues avec qui il a voyagé.

Et pourtant…

Son regard ne me quitte pas. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jolin 2017-01-18T17:47:43+01:00

- Tu es une héroïne. J'espère que tu me rendras la foi et que tu nous montreras que nous méritons d'être sauvés.

P106

Afficher en entier

" Dee m'adresse un signe de tête comme s'il me balançais un tuyau.

- En effet nous avons ici des bonnes sœurs et des bibliothécaires...

Dum a les yeux écarquillés d'émerveillement. Les deux frères se lancent un regard avant de crier en même temps en agitant les mains en l'air :

- Combat de bibliothécaires dans la boue ! Toutes les personnes présentes dans le hall se tournent vers nous pour nous observer.

- Tu vois ? "

Afficher en entier

" - Tu es une héroïne. J'espère que tu me rendras la foi et que tu me montreras que nous méritons d'être sauvés.

Tu m'as sauvé la vie dans le nid. Alors par définition, tu es mon héroïne.

- Je vous ai abandonnée à votre sort, dans le sous-sol.

- Tu m'as arrachée aux griffes d'une horreur vivante alors que je pensais qu'il n'y avait plus aucun espoir. Tu m'as donné la chance de revenir à la vie quand personne d'autre ne pouvait le faire.

Elle tourne son visage vers moi. Ses yeux brillent dans le noir.

- Tu es mon héroïne, Penryn, que ça te plaise ou non."

Afficher en entier

" - Alors ? C’est quoi, son nom ?

J’envisage une seconde de mentir, mais à quoi bon ? Je m’éclaircis la voix.

- Nounours…

Raffe reste silencieux si longtemps que je finis par me demander s’il m’a bien entendue.

- Nounours…

- Ce n’était qu’une blague. Je ne savais pas.

- Je t’ai dit que les noms avaient du pouvoir. Est-ce que tu te rends compte que les prochaines fois où elle se battra, elle devra annoncer ce nom-là à l’épée adverse ? Qu’elle devra dire un truc ridicule du genre « bonjour, je suis Nounours, et je suis l’héritière d’une longue lignée d’épées d’archange ». Ou « incline-toi devant Nounours, qui n’a que deux égales à travers les mondes ».

Il secoue la tête.

- Comment veux-tu qu’elle se fasse respecter ?

- Oh, allez, c’est bon… Personne ne prendrait ce genre d’annonce pompeuse au sérieux, de toute manière, peu importe son nom."

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2016-12-22T19:07:53+01:00

Je n'ai jamais fait de crise de panique, et j'espère ne jamais passer par-là. Mais, je sais quelle créature légère et inconséquente je suis, comparée à ces demi-dieux. Ai-je envisagé le temps d'une seconde que je pourrais gérer mes petites affaires en me trouvant parmi eux? Je ne suis personne. Rien. Selon les lois de la nature, je devrais ramper sous une table et pleurer après ma maman.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode