Livres
442 794
Membres
377 553

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Angélia, la Saga des Anges, Tome 1 : Orage d'Amour



Description ajoutée par cyriellew 2011-10-06T09:48:39+02:00

Résumé

Tome 1 : Orage d'amour :

On ne tombe pas amoureuse d'un ange sans conséquence... Alysia l'apprendra à ses dépens bien assez vite.

Cette nuit-là, Gabriel sait qu'il ne devrait pas être là dans cette chambre. Il sait qu'il ne lui arrivera rien. Et pourtant...

Une nuit, Alysia rentrait d'une soirée et il lui est apparu. L'ange Gabriel si beau et mystérieux. Sa réalité reste trouble, jusqu'au jour où il devient son voisin. Leur passion entraînera Alysia dans un monde inconnu, mais auquel elle est destinée. Mais les anges sont cruels avec ceux qui en savent trop. Silvy sa rivale fera tout pour les détruire. L'amour peut-il vaincre les interdits ?

www.leseditionssharonkena.com

Afficher en entier

Classement en biblio - 40 lecteurs

Extrait

EXTRAITS

Angélia : la Saga des Anges

Tome 1 – Orage d'Amour

J.A. CurtolPrologue : Une nuit d’été

La nuit était chaude en ce début d’été, et la ville plongée dans le silence.

Alysia ne portait pour seul vêtement que sa longue robe rouge de soirée.

Elle rentrait de l’anniversaire de Callie qui était de loin sa meilleure amie, mais aussi l’une des seules.

Quelques mètres seulement, et elle arriverait dans cette rue sombre qu’elle n’aimait vraiment pas. Alysia trouvait à cette ruelle un caractère sinistre et effrayant, mais c’était le seul chemin d’accès à la maison de ses parents.

Un courant d’air glacé souffla au moment où elle s’engouffrait dans la ruelle. Un frisson parcourut ces fines épaules découvertes. C’est cet instant qu’il choisit pour apparaître. Alysia aurait dû avoir peur, mais elle était fascinée par lui. Ses yeux bleu turquoise la fixaient et un sourire illumina son visage parfait. Il s’approcha d’elle, lentement, caressa son beau visage.

À aucun instant, Alysia eut peur, pour elle c’était comme si elle l’avait toujours attendu. Il était plus grand qu’elle, un mètre quatre-vingt-cinq environ. Ses cheveux blond foncé, mi-longs, flottaient sur ses épaules sous la brise estivale.

– Je n’ai pas beaucoup de temps mon ange, chuchota-t-il.

Il posa ses mains dans le creux de son dos et l’enlaça vigoureusement, laissant même ses mains descendre sur ses fesses. Alysia ne souffla mot, mais posa un baiser sur ses lèvres. Ce fut un baiser passionné et empli de ce sentiment étrange qu’est l’amour. Enfin il la lâcha visiblement à

contrecœur, laissant ses mains s’attarder sur les courbes délicates de ses hanches. Il la regarda tendrement. Elle se perdit dans le turquoise étonnant de ses yeux. Il grava son visage dans son esprit une dernière fois puis disparut.

Le lendemain Alysia se réveilla dans sa chambre, et cru à un rêve. Chapitre 1

Une vie comme les autres

9 mois plus tard.

– Alysia, lève-toi, ma puce.

La jeune femme remua dans son sommeil. Le soleil chatouillait le corps de celle-ci encore réticente à quitter la douce torpeur du sommeil. Un gémissement s’échappa de ses lèvres alors qu’elle ouvrait enfin les yeux.

– Quelle heure est-il ? grommela-t-elle, la voix encore lourde de sommeil.

– Il est sept heures, tu as cours dans une heure, ma puce.

– Il est trop tôt.

Alysia enfouit sa tête dans ses oreillers, geste enfantin, mais qui reflétait parfaitement sa motivation. Pourtant sous l’insistance de sa mère, la jeune femme finit par se lever et aller prendre une douche rapide.

Réveillée par l’eau chaude et revigorée par un petit-déjeuner conséquent

à la mode anglaise. Alysia possédait une petite particularité, elle ne supportait de manger que le salé, le matin avant dix heures. Son père était encore, ce jour-là, exaspéré de la voir cuisiner à sept heures le matin.

– Alysia, veux-tu cesser tes enfantillages ? Il y en a marre de cette comédie chaque matin !

– Papa, il faut bien que je mange.

– Mange des tartines comme tout le monde ! Tu n’es pas anglaise !Alysia ne répondit pas et laissant en plan les restes à moitié consommés de son repas, elle prit son sac et sortit dans le froid encore tenace de ce début d’avril. Alysia parcourut à pied et tremblante le chemin qui la conduisait au lycée. Dans sa précipitation d’échapper aux injustes remontrances de son père, elle avait oublié sa veste. Elle ne portait qu’un simple chemisier.

Arrivée au lycée, Alysia chercha du regard Callie, sa meilleure amie.

Quand elle la vit enfin, en compagnie de tout un groupe de filles de terminale, Alysia s’éloigna. Depuis plusieurs mois, la jeune femme sombrait dans une sorte de dépression et supportait de moins en moins d’avoir du monde autour d’elle. Elle alla se terrer dans un couloir calme attendant la sonnerie et le reste de sa journée se passa exactement de cette façon. Un jeu de cache-cache à taille humaine. C’était la seule anormalité

de sa vie humaine. Une vie comme les autres.

***

Gabriel se promenait dans les rues si familières de sa cité. Il trouvait sa vie de plus en plus ennuyeuse depuis quelque temps. Gabriel savait que s’il en avait la possibilité, il passerait la quasi-totalité de son temps sur terre.

Il l’avait fait une fois et il se rappelait chaque infime seconde de cet instant passé avec elle. Pourtant il savait que ses souvenirs le blessaient et ne le menaient nulle part. Il était le seul à se souvenir. La jeune femme qui hantait son esprit, elle ne croyait qu’a un rêve. On ne tombe pas amoureux d’une humaine sans conséquence. Gabriel le savait et c’était la seule anormalité de sa vie d’ange. Une vie comme les autres.Chapitre 2

La fête des anges

Gabriel était entouré de servantes agaçantes, en charge de lui trouver une tenue pour la fête. Elle avait lieu ce soir, mais Gabriel n’avait vraiment pas la tête à cela. S’amuser ce n’était pas vraiment ce dont il avait envie.

D’autant plus depuis que la décision était tombée quelques heures auparavant. Gabriel épouserait Silvy. Son père en avait décidé ainsi pour lui, et cela le rendait à la fois triste et furieux.

D’apparence, dix-neuf ans, Gabriel en avait beaucoup plus comme chaque ange, il était immortel. Blond aux yeux turquoise, ses pensées, en ce jour de fête, bouillaient d’une bien sombre indignation. Il n’aimait pas

Silvy, son cœur était à une autre. Pourtant cet amour était l’interdit ultime de son existence. Elle était humaine, et l’amour d’une humaine était prohibé.

Cette femme, Silvy, toujours en rose l’exaspérait au plus haut point.

Mais ce qui l’énervait le plus était la contradiction évidente de sa condition. Il devait encourager à aimer, mais lui n’avait pas le choix ni même le droit d’aimer. On leur imposait un partenaire, comme cent ans auparavant. Cette manie de vouloir marier les jeunes en fonction de leurs noms était des plus idiotes. Surtout que ces alliances ne duraient jamais, enfin plus maintenant le monde ne fonctionnait plus ainsi. Mais les souverains de la cité ne voulaient pas le comprendre. Les anges étaient restés à un modèle féodal non viable. Gabriel avait essayé d’en toucher un mot à son père, mais rien n’y faisait, il restait hermétique à toute discussion. Pourtant les anges n’étaient rien d’autre que de simples humains réincarnés après la mort.Gabriel revint à la réalité de façon soudaine, lorsqu’une servante maladroite, enfin il le croyait, tomba entre ses bras. Il comprit son erreur de raisonnement quand il sentit que la personne ne se relevait pas et essaya de l’embrasser.

– Silvy, veux-tu me laisser, soupira-t-il, lasse, et les yeux clos.

***

Toutes les nuits depuis neuf mois c’était la même chose. Depuis l’anniversaire de Callie, depuis qu’elle l’avait rencontré… ou rêvé. Alysia le voyait apparaître dans cette ruelle et l’attendre, encore et encore. Mais chaque fois qu’elle s’approchait pour le rejoindre, une lumière rose la chassait. Elle s’éveillait alors et pleurait toutes les larmes de son corps.

Elle ne savait même pas qui il était, elle savait juste qu’elle l’aimait. Elle déprimait un peu plus chaque jour. Ses parents le lui faisaient bien remarquer, mais elle n’en avait que faire. Son désespoir se lisait dans ses attitudes. En neuf mois, sa garde-robe s’était réduite aux trois mêmes pulls et pantalons. À l’instar, son répertoire téléphonique n’était plus que l’ombre de lui-même. Alysia s’était refermée sur elle-même et entourée d’une coquille de désespoir. Elle ne parlait plus et ne mangeait plus à tel point que ses parents pensaient à une hospitalisation. Personne ne comprenait son malaise, car jamais elle n’avait dit un mot au sujet de l’inconnu aux yeux turquoise et les gens s’étaient lassés de son attitude dépressive. Elle avait entendu ses parents comploter pour essayer de lui remonter le moral lors de la fête de la grande sœur d’Alysia. À une époque qui paraissait une autre vie à celle-ci, Alysia n’aurait pour rien au monde manqué cet évènement.

La fête de sa sœur avait lieu cet après-midi, chaque année le rituel était le même. Sa sœur organisait une soirée à thème. Cette année, elle l’avait nommée : fête des anges.

***

Gabriel avait déjà dû subir l’épreuve du repas de la haute société qu’il pensait la plus horrible. Mais encore une fois, il se trompait. Celle qui l’attendait serait pire.La fête battait son plein, les stands colorés attiraient les regards si bien que c’était difficile de savoir où regarder. Le feu d’artifice allait bientôt

éclairer le ciel de la cité. Et par ce fait sonner l’heure du bal. Gabriel le savait, mais cela ne lui rendait pas le sourire. Son humeur déclinait inexorablement depuis cette annonce. Une annonce qui aurait dû le combler pourtant. C’était une chose importante dans la vie d’un jeune homme de recevoir son épouse. De plus, nombre de jeunes de la cité

aimeraient être à sa place. Silvy était l’une des jeunes femmes les plus courtisées. Il se demandait souvent pourquoi il n’avait pas résisté à la tentation que représentait Alysia. Il n’était plus vraiment le même depuis cette rencontre. Il n’aurait pas hésité à s’amuser et à séduire avant cela.

Il regarda le ciel, en direction des nuages, perdu dans ses pensées, au même instant les premières fusées explosèrent. Mur de couleurs entre lui et l’endroit où il voulait être. Son père l’avait volontairement éloigné de sa protégée, mais rien n’y faisait. Il était lié à elle au moins par la loi des protections si ce n’était autrement. L’ouverture du bal mit Gabriel dans une position ennuyeuse. C’était à lui d’ouvrir les danses avec Silvy.

Il dansait automatiquement, plongé dans ses pensées. Gabriel rêvait. Il rêvait de l’interdit, d’un amour défendu. Son visage flottait devant ses yeux turquoise. Sa protégée, mais aussi l’objet de son amour. Alysia, il se souvenait parfaitement, le contact de ses lèvres, la douceur et la chaleur de sa peau, la profondeur de ses yeux saphir. Pourtant cela faisait neuf mois.

Neuf mois déjà, qu’il avait outrepassé la loi pour l’approcher en chair et en os, la toucher, lui parler. Comme un homme, non plus comme un ange.

***

Alysia avait longtemps hésité avant de choisir son costume, pour la fête de sa sœur, elle se devait d’être parfaite malgré l’ennui que ça lui inspirait.

C’est Callie qui finalement la sauva. Elle était tombée, dans un magasin, sur une robe bleue et blanche, qui pensa-t-elle donnerait à Alysia un parfait côté angélique. Et elle avait raison ! Alysia se contemplait dans son miroir, maquillée, coiffée et parée de bijoux. Oui, cette robe lui donnait l’air d’un ange comme ceux des livres. Mais cette illusion ne durerait que le temps de quelques heures, ensuite elle reprendrait sa morosité habituelle, son vrai visage.***

– Tu n’as pas envie de m’embrasser, chuchota Silvy, le sortant de sa tendre rêverie.

Gabriel lui lança seulement un regard lourd de sous-entendus.

– Et pourquoi en aurais-je envie ? soupira-t-il presque pour lui-même.

– Gabi, arrête de faire cette tête, nous serons heureux ensemble. Et puis moi je suis satisfaite de notre destin.

– Je t’en prie, tais toi ! Je ne suis pas celui qu’il te faut de toute façon.

– Gabriel, pourquoi ne veux-tu pas accepter tes sentiments ?

– Laisse-moi, veux-tu !

Une pointe d’énervement teinta la voix de Gabriel.

Sans lui laisser le temps de répliquer, il s’envola en direction de la planète Terre. Sa sortie fut très remarquée et Gabriel entendit vaguement les protestations outrées de sa communauté.

***

Cette nuit n’échapperait à la règle qu'une fois l’illusion brisée. À peine deux heures après avoir sombré dans les bras de Morphée, Alysia rêvait à

son ange, comme elle se plaisait à l’appeler et finissait une nuit de plus en larmes. Cette nuit, elle se sentit s’enfoncer un peu plus dans la dépression.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Je n'ai pas beaucoup aimé ce livre et ce pour plusieurs raisons. Premièrement comme d'autres l'ont mentionner l'amour entre les deux personnages principales est un peu too much. De plus, je trouves plusieurs incohérences au fil de la lecture et même si j'ai bien aimé l'univers et tout ce qu'il contient, son potentiel n'est pas développer. Les idées sont simplement jeter dans le texte en une phrase. Pour ces raisons, je peux affirmer que ce roman m'a déçus.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je m’attendais à vraiment mieux au vu du résumé !!!

Les personnages sont niais, cucul à souhait : « Je t’aime Alysia, mon ange » « Je t’aime tant » « Moi aussi, je t’aime » « Mon amour » « Ma bien-aimée » et ça continue tout le long.... Ok, ils s’aiment d’un amour pur, qui dépasse l’entendement mais quand même, trop c’est trop, c’est étouffant.

Le déroulement des évènements est aussi assez spectaculaire dans son genre, à peine ce sorte-t-ils d’une difficulté qu’ils retombent immédiatement dans une autre. Les actions s'enchainent de manière assez décousu. De plus, toutes les informations tombent comme des cheveux sur la soupe Spoiler(cliquez pour révéler)par exemple, quand on apprend que le père d’Alysia l’a bat, c’est sorti comme ça, on ne sait trop d’où. Idem quand Gabriel dit que son père veut Alysia pour compagne… J’ai pas bien compris…

Après, j’ai bien aimé l’univers qui a été créer, il est assez intéressant, mais le style d’écriture et les personnages font que je n’ai pas aimé ce livre. C’est bien dommage

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est un de mes préférer, j'ai trouvé l'histoire d'amour plutôt banale mais l'univers m'a vraiment touché.

Afficher en entier
Pas apprécié

Fait très rare depuis que je lis. Ce livre ne m'a pas du tout plus. Je trouve l'histoire banal. On passe trop vite les étapes. Je trouve que ce n'est pas assez détaillé. Les scènes sont vite bâclé. Les personnages sont sans intérêt, Alysia ne sait pas ce qu'elle veut, elle a 19 ans mais franchement pas mature du tout. Gabriel n'a pas ce petit truc qu'on tout les anges, depuis que je lis des histoires sur eux. Bref j'ai vraiment lu mieux.

Afficher en entier
Pas apprécié

L'histoire me semblait intéressante, mais je n'ai pas pu finir ce tome, trouvant que tout se passait trop vite. Comme si l'auteure avait voulu faire en vitesse accélérée. C'est dommage, parce que comme je dit, l'histoire semblait très intéressante, mais je n'aime pas trop le rythme de l'histoire...

Afficher en entier
Bronze

Je remercie J.A. Curtol de m'avoir fait découvrir son univers et bien sur les Editions Sharon Kena.

La couverture a été le tape à l'oeil, elle est très jolie et souligne plutôt bien l'histoire du livre. On est de suite dans l'ambiance de l'ouvrage et puis, la 4ème de couverture nous promet pas mal de choses, donc immédiatement j'ai commencé ma lecture...

Gabriel est un Ange Gardien, ou plutôt il est l'Ange Gardien d'Alysia, qui est elle une humaine, mais pas que. Et cela, on l'apprend bien plus tard. On retient d'eux qu'ils sont fous amoureux l'un de l'autre, malgré l'interdit, ce qui ne va d'ailleurs pas plaire au Père de Gabriel, et à Silvy, qui était promise à Gabriel. L'action suit son cours entre les tentatives de meutres de Silvy et les manigances du Père, nos deux héros n'ont aucuns répit. Entre les "elle meurt"... "elle rescusite"... "Elle re meurt" ... et "elle revient"... Enfin voilà quoi. Et puis les "je t'aime mon ange", "je t'aime par ci" et "je t'aime par là", "mon ange"à tout bout de champs, à un certain moment c'est très lourd et on n'en voit plus aucun intérêt.

A plusieurs moments, j'ai voulu arrêter le livre, mais je me suis dit qu'au final, il en valait la peine. J'adore les histoires d'Anges et je trouve que c'est quand même plaisant de lire autre chose que des vampires, des loups garous et autres créatures sorties de l'imaginaire. L'ouvrage se lit rapidement malgré ses 166 pages, l'écriture est simple, parfois il manque quelques descriptions, comme lorsque le loup mord Alysia et que celle ci meurt. Tout va trop vite et finalement on peut être amener à lâcher complétement l'histoire.

La surface est quand même intéressante dans son ensemble et le sujet mériterait d'être un peu plus creusé pour faire de celui ci le top du top. Je lirai probablement la suite par curiosité, les personnages ayant un intérêt certain pour le danger, j'imagine qu'on ne va pas s'ennuyer.

J'imaginait une histoire à la Hush, Hush et finalement j'ai eu tout au autre, ça était une agréable surprise malgré les multiples répététions... Je souhaite simplement que le 2 ne soit pas à l'identique côté écriture et expression.

Afficher en entier
Argent

Tout d'abord, l'auteur nous donne une légende sur la couleur des ailes des anges ce que j'ai apprécié car dès le début j'ai su qu'il allait y avoir plusieurs sortent d'anges.

Alysia est une adolescente de 19 ans normale, elle veut passer du temps avec ses amis... Jusqu'au jour où elle rencontre Gabriel, blond, yeux turquoise, elle tombe follement amoureuse de lui malgré qu'ils se sont rencontrés qu'une fois.

Gabriel est un ange et il doit veiller sur les humains mais il tombe amoureux d'Alysia et il ne peut pas résister à elle.

Un amour entre un ange et un humain est interdit, tous les deux vont violer les lois pour sauver leur amour.

J'ai trouvé l'histoire bien mais parfois trop nunuche, c'est-à-dire que Gabriel et Alysia s'aiment mais de là à consacrer plusieurs pages à leur amour c'est un peu trop je trouve. Par moment je voulais absolument finir le chapitre pour passer à autre chose que leur histoire d'amour.

A part l'histoire d'amour trop importante j'ai bien aimé ce livre. Je me langui de découvrir le tome 2, il se lit très vite et ça change totalement de la bit-lit vampire.

La couverture est vraiment magnifique, on entre de suite dans l’ambiance du livre. Au début j'ai trouvé leur amour beau et très fort, jusqu'à ce que Silvy va intervenir et va se mettre entre les deux tourtereaux.

C'est un de mes premiers livres sur les anges et j'ai adoré l'univers de que l'auteur a créée. Je me langui de découvrir le tome 2 de cette saga.

http://livres-films-series.blogspot.fr/2012/09/angelia-tome-1-orage-damour-de-ja-curtol.html

Afficher en entier
Lu aussi

c'est dommage. l'histoire a l'aire intéressante mais des Je t'aime à tout va, dès la première minute où il se voit, et de mon ange, je t'aime, ... mon ange ... je t'aime ... mon ange... encore et encore. sérieusement, je me demande pourquoi les éditeurs ne le disent pas à leur auteur quand ça ce produit des choses comme cela ce produit. ce n'est pas la première fois que je lis un livre comme ça.

Afficher en entier
Argent

Un 1er tome d'Angélia qui nous emmene dans l'univers des anges est plutot reussi. Vous ne verrez plus les anges de la meme manière apres l'avoir lu.

Malgré quelque points négatifs, l'histoire d'amour entre un ange et une humaine est plutot jolie.

Le 2eme tome de cette saga promet d'etre encore plus suprenante !!!

http://0z.fr/dPjyZ

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai attiré par la couverture et le résumé du tome 2, mais il vaut mieux commencer par le début donc... pour ce tome 1... grosse déception... Beaucoup de répétitions et les "Je t'aime. Moi aussi, mon ange", c'est assez lourd au bout d'un moment... Pourtant, l'univers est sympa et je trouve a du potentiel, mais voilà...

Afficher en entier

Dates de sortie

Angélia, la Saga des Anges, Tome 1 : Orage d'Amour

  • France : 2011-10-18 (Français)
  • Canada : 2011-10-18 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 40
Commentaires 15
Extraits 1
Evaluations 16
Note globale 6.07 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode