Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de angelstars : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Et si malgré tout... Et si malgré tout...
Jeneth Murrey   
Infiniment soulagée, Rose changea délibérément de conversation :

—Les photos sont toutes tirées ?

—A peu près, marmonna Charles. Sans crier gare il avança vers elle et lui enlaça tendrement la taille.

—Je ne devrais pas me comporter ainsi, murmura-t-il en enfouissant son visage dans ses cheveux.

Sentant ses jambes se dérober, Rose s'appuya davantage encore contre lui, et puisant dans la chaleur de son corps contre le sien une audace jusqu'alors insoupçonnée, elle murmura :

—Pourquoi?

Elle souhaitait de toutes ses forces qu'il l'embrasse. Mais brusquement il s'écarta d'elle.

—Déjeunons rapidement, déclara-t-il comme si rien ne s'était passé. Je te ramènerai à Blackboys en début d'après-midi et, avec un peu de chance, je serai de retour à Londres avant la nuit.

—Tu ne restes donc pas avec nous ! s'exclama Rose au comble du désarroi.

—Non. Ton beau-frère n'apprécie pas ma présence chez lui. Je regagnerai donc Londres et t'attendrai à la mairie de Brighton mercredi matin.

—La maison de Blackboys n'appartient pas à Stéphane, s'insurgea Rose.

—Je le sais, mais si quelqu'un doit lui en faire la remarque, c'est ta sœur, non pas toi. Il vit dans cette maison avec sa famille, et peut donc s'y considérer comme chez lui.

Dans le regard de Rose s'alluma une lueur de colère. De quel droit Charles se permettait-il de lui dicter sa conduite envers sa famille? Sans plus réfléchir, elle s'emporta :

—Inutile de te déranger, mercredi, car tu ne me trouveras pas à la mairie. D'ailleurs je ne veux plus te revoir !

Elle sortit de la cuisine, claqua la porte derrière elle et se précipita dans sa chambre où elle s'effondra sur le lit.

Elle ne pleurait pas, oh non ! La colère était beaucoup trop violente pour provoquer les larmes qui soulageraient son cœur.

Rose eût aimé hurler, mais une douloureuse boule au creux de sa gorge l'en empêchait. Une boule qui l'étranglait... lui rendait même la respiration difficile... son cœur battait si fort que son sang lui tambourinait péniblement aux oreilles...

Une tape virulente sur le bas des reins la fit se retourner d'un bond. Charles se tenait debout auprès du lit, et la toisait de toute sa hauteur.

—Brute ! cria Rose. Comment oses-tu pénétrer ainsi dans ma chambre ?

—C'est ma chambre, corrigea-t-il paisiblement en se laissant tomber avec nonchalance sur le lit.

—Gare à toi si tu oses me toucher, rugit la jeune fille.

—Si tu te voyais, tu saurais que tu n'as rien à craindre, ricana-t-il. Tu n'es guère attirante quand tu te mets en colère. On dirait une petite furie !

Piquée au vif, Rose, d'un mouvement nerveux retrouva une position assise. Elle jeta un regard au miroir sur le mur et ne put réprimer un gémissement. Charles avait raison ! Le visage crispé, les cheveux en bataille, elle ressemblait à une harpie...

—Tout cela est de ta faute, marmonna-t-elle d'un ton hargneux, en remettant de l'ordre dans sa coiffure.

Charles se leva lentement et lui tendit une main pour l'aider à se redresser :

—Va donc te refaire une beauté dans la salle de bains, ordonna-t-il gentiment. Ensuite nous déjeunerons et je te ramènerai chez ta sœur.

Lui prenant alors le menton entre ses doigts, il l'obligea à le regarder dans les yeux :

—Nous nous retrouverons à la mairie de Brighton mercredi à midi et demie. Tu m'as bien compris?

—Que se passerait-il si d'aventure je ne me présentais pas? le défia-t-elle.

—Tu y seras !

Comme pour ponctuer son ordre il s'empara de ses lèvres, et l'embrassa avec une infinie douceur. Cette étreinte sensuelle, un rien sauvage, éveilla en Rose un désir fulgurant et ravageur. Ses bras se nouèrent étroitement autour du cou de Charles et ses lèvres s'entrouvrirent de leur plein gré pour mieux répondre à la caresse exigeante de la bouche qui les possédait.

—Voilà pourquoi tu viendras à la mairie, mercredi, murmura Charles quelques instants après, en plongeant son regard dans celui encore embué d'émoi de sa fiancée. Le désir que je t'inspire est à la mesure de celui que j'éprouve pour toi, mais nous ne l'assouvirons que lorsque nous serons mariés.

Et s'amusant de son visage empourpré, il ajouta :

— Je sais que je fais preuve d'une certaine originalité: d'ordinaire, ce sont les femmes qui poussent les hommes au mariage !

par AMETHYST
L'aube était encore loin... L'aube était encore loin...
Carole Mortimer   
Nathalie Faulkner dirige une agence de mannequins, à Londres. Attentives à réussir, elle ne laisse rien au hasard. Hélas, Judith, sa soeur, l'un des modèles les plus recherchés, met en péril l'avenir de l'entreprise. Par son insouciance, elle a osé contrarier le puissant Adam Thornton, directeur d'une célèbre compagnie de cosmétiques. Ceux qui l'indisposent s'en repentent toujours...

Heureusement, il ignore que Judith est la soeur de Natalie, mais qu’adviendrait-il s’il venait à l’apprendre ?

Un coeur en sommeil Un coeur en sommeil
Nicole Monet   
Après un premier mariage désastreux, Laura Spencer est bien décidée à tenir les hommes à l'écard de sa vie. aussi ressent-elle sa rencontre avec David Matthews comme un nouveau piège que le destin lui tend.
Mais le charme et l'obstination du jeune homme ont raison de ses refus.
Seulement la confiance, ce fragile sentiment, est aussi prompte à s'écrouler qu'à naître.
La jeune femme acceptera-t-elle que, pour s'assurer de son amour, David lui impose uhe dernière épreuve? Le bonheur de leur union est-il à ce prix ?
L'ouragan Zachary L'ouragan Zachary
Helen Bianchin   
De minute en minute, le ciel déjà menaçant ne cessait de s'assombrir. A Auckland, c'était l'heure de pointe. Au volant de sa voiture, Jenny avait réussi à sortir des embouteillages du centre. Elle venait de se garer dans le parking municipal proche du port et se dépêchait de remonter à l'air libre, espérant avoir le temps de traverser la rue avant que le ciel ne se déchirât. Mais l'ordinateur chargé des feux de croisement ne tenait apparemment pas compte des éléments. D'énormes gouttes de pluie se mirent à tomber, de plus en plus drues.

C'est bien ma chance ! grommela intérieurement Jenny en regardant l'asphalte luisant.

– Simple ondée ! murmura une voix dans la foule, au moment où le feu passait au vert.

par Csirene
L'aigle aux yeux vides L'aigle aux yeux vides
Anne Hampson   
L’amour, dit-on souvent, donne tous les droits... Même celui de tromper un aveugle en se faisant passer pour une autre?Marina ose à peine se poser la question. Elle possède, d’ailleurs, la meilleure raison du monde: éviter à Paul une douloureuse déception, une intolérable souffrance.
Dans le cadre incomparable de l’île de Chypre, elle va enfin pouvoir devenir pour celui qu’elle aime ce qu’elle a toujours rêvé d’être : sa femme.Mais ne risque-t-elle pas, en le trompant, de perdre un bonheur chèrement gagné ?

par Rodney
La volupté du remords La volupté du remords
Rita Clay    Rita Clay Estrada   
– Josh ! Vous !

Suffoquée, Candra laisse tomber son verre. Devant elle, se tient l’homme qu’elle a fait chasser de chez son père dix ans plus tôt.

A sa vue, le remords et la honte resurgissent, réduisant à néant ses efforts pour oublier unpassé tourmenté. Cette rencontre bouleverse l’équilibre fragile que Candra Bishop, maintenant ruinée, essaie de maintenir pour elle-même et son jeune fère dont elle a la charge.

Joshua Lawrence a-t-il provoqué cette rencontre pour se venger d’elle ?

Pourra-t-elle faire comprendre à celui qu’elle n’a jamais cessé d’aimer que la petite fille d’autrefois, capricieuse et jalouse, n’est plus ?

* * *

He said his name was "Mr. Lawrence," but Candra Bishop soon discovered the truth. The mystery man who had saved her from bankruptcy was the childhood idol she'd driven away. Josh was rich now. The tables had turned. But the years apart only sparked their desire anew. She'd done him wrong, yet Josh reclaimed her with shocking ease. Every passion had its price. How long would Josh's triumph taste so seductively sweet?
La Valse de l'espoir La Valse de l'espoir
Janet Dailey   
Eh bien ! Je crois que j'ai trouvé mon premier Harlequin dont je déteste le héros du début à la fin...

par Rodney
La petite fille d'autrefois La petite fille d'autrefois
Roberta Leigh   
Philippa vit seule dans le grand manoir familial qui lui est plus cher que la prunelle de ses yeux… Mais le drame couve. Son frère finit par lui avouer qu’il risque la prison pour dettes. Il faudra tout vendre, se refaire une vie. A moins que…

Si la jeune fille accepte d’épouser Luke Edwards, ancien palefrenier de la propriété, ils seront sauvés.

Quelle étrange vengeance prépare cet homme ? Il ne peut avoir oublié le coup de cravache que lui a asséné l’arrogante petite fille d’autrefois…

* * *

Description en VO :

Jealousy stabbed Philippa as she thought of Rose and Luke together. Jealousy--and a deep sense of loss.

Loss of what? Of Luke? Was she so possessive that she couldn't bear to think of him with another woman even though she didn't want him herself?

But she did want him! The realization stunned her. It was an annihilating admission that destroyed the whole fabric of pretense she'd constructed from the day she had married Luke.

L'amour s'apprend aussi L'amour s'apprend aussi
Nérina Hilliard   
Oh oui, Lorraine est heureuse quand son frère l’invite à quitter l’Angleterre pour venir le rejoindre sur la superbe île de Ladrana ! Elle est bien décidée à profiter de ses longues vacances d’institutrice. Mais pourquoi faut-il, dès son arrivée, qu’elle tombe sur le riche et arrogant Stephen ? Il la traite comme une enfant qui a encore beaucoup à apprendre. Et elle sera la première étonnée de se retrouve fiancée à cet homme dont l’ironie sarcastique la met hors d’elle…

par dadah02
Le cœur en cendres Le cœur en cendres
Anne Mather   
Entrer par le mariage au sein d'une très puissante famille, c'est souvent abdiquer toute liberté personnelle. Cela, Rachel ne l’a pas supporté : elle est partie.

Mais son père est en danger, et seul, André, son mari, peut lui venir en aide. Elle revient vers lui avec un coeur en cendres qui croit avoir tout oublié de l'amour.

Pourtant, sous la cendre, le feu couve parfois encore. Une étincelle suffit à le ranimer…