Livres
504 872
Membres
512 215

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Elhyandra 2013-03-30T15:03:49+01:00

Plusieurs ombres glissèrent sur le sol à ses trousses, comme de longs serpents noirs, qui ondulaient sur le carrelage en poussant des petits cris aigus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurine-25 2019-12-01T21:20:27+01:00

Elle roula jusqu’au bord du lit, arracha les draps souillés, jetant la boule de soie dans un coin de la pièce. Puis elle replongea dans la baignoire, qu’elle n’avait pas vidée un peu plus tôt. L’eau se mit à bouillir au contact de sa peau, qui portait encore sur elle la présence du démon. Maddalena n’était pas dérangée le moins du monde par la sensation. Au contraire. Elle appréciait la caresse soyeuse des bulles d’air qui remontaient le long de ses jambes, de son ventre meurtri, avant d’exploser à la surface. L’ébullition diminua – c’était presque dommage – et elle demeura immobile dans le bain fumant, tâchant de se décontracter, jusqu’à ce que ses idées deviennent un peu plus claires. Il fallait se mettre en route. Récupérer l’âme. Son âme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-05-12T14:46:51+02:00

ANGEMORT ! ANGEMORT ! ANGEMORT !

Comme une litanie dans sa tête.

Pendant quelques instants, Jad pensa qu’elle rêvait encore. Mais non.

Elle se sentait malade. Le sarcophage semblait tanguer, doucement, doucement. Maudite absinthe.

Angemort ! Là où s’ouvre la porte !

D’où venait cet étrange appel au secours ? Comme si son cauchemar insensé la poursuivait… Jad essaya de ne plus y penser. Elle se mit à genoux au milieu des coussins, cherchant à reprendre sa respiration.

Peu à peu, elle se calma.

Le pressentiment ne la quittait pas pour autant. Le foutu DON qui dansait sous sa peau.

Elle bondit hors de son lit de marbre sur la pointe des pieds, et trottina jusque dans le salon, où elle put constater que le soleil n’avait pas encore profilé ses premiers rayons au dehors. Les lieux baignaient dans l’ombre bleue de la nuit. Le puits qui descendait de la chapelle était un trou bleu plus clair dans l’obscurité.

Tout était en ordre. Aucun monstre surgi des limbes. Cela rassura quelque peu la jeune fille.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-05-12T14:45:58+02:00

Jad rêvait.

Elle se tordait dans son cercueil, le corps couvert d’une pellicule de sueur.

Elle rêvait de flammes affamées, de peau arrachée, de chair rose et palpitante.

Des cris d’agonie se répercutaient à l’infini, et Jad secouait la tête, une négation désespérée. En vain. Les hurlements fusaient de plus belle. Dans son sommeil, elle griffait les parois du sarcophage, et ses ongles s’étaient couverts de sang. Son cœur battait à tout rompre, comme s’il s’apprêtait à exploser.

Elle avait conscience de rêver, pourtant. Elle voulait se réveiller. Se réveiller ! Mais elle ne pouvait pas, elle n’y parvenait pas…

Le cauchemar, comme un grand filet noir, l’avait emprisonnée ; elle se débattait, impuissante, dans sa toile.

Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait un mauvais rêve, bien sûr. À force de côtoyer autant de cadavres, elle avait eu sa part de souvenirs nauséeux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-05-12T14:43:24+02:00

Maddalena soupira en songeant à tout le mal qu’elle s’était donné pour capturer l’ange. Ah, l’ange ! À cette seule pensée, elle était assaillie de frissons. Son existence entière avait été menée dans ce but précis et supérieur.

Elle avait réussi, elle avait finalement réussi.

Après tant d’années. Après tant de siècles.

ELLE AVAIT RÉUSSI.

Puis il avait fallu que ce traître de Folin décide de lui dérober le fruit de ses efforts.

Tout recommencer lui semblait impossible. Inimaginable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par queenregina 2019-05-12T14:40:20+02:00

— Combien ? demanda Cheverny, se passant une main derrière la nuque pour réajuster sa queue-de-cheval.

C’était sa manie : il triturait sans cesse ses cheveux, ou bien il les mordillait du coin de la bouche – dévoilant des prothèses de canines chromées, comme des crocs de vampire new age.

— Trente, lui annonça Francesco, imperturbable.

— Je pourrais avoir le corps entier pour ce prix-là !

— D’une telle perfection ? gloussa le Noir. Avez-vous bien regardé ce corps ? Pas un seul défaut, pas la moindre trace de l’éviscération ! Imaginez la somme de travail qu’a demandée cette œuvre.

Le collectionneur prit un moment de réflexion, lissant les pointes de ses mèches d’un air distrait, les yeux étoilés par l’excitation que générait en lui cette silhouette féminine exposée comme un trophée. Puis il rajusta ses petites lunettes de l’index et haussa les épaules.

— Soit. Discuter n’a jamais été dans mes habitudes. Je l’achète. Et je vous appellerai pour savoir si – finalement – vous ne pouvez pas en obtenir une autre. Je paierai le double si nécessaire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Milka2B 2017-12-22T18:09:31+01:00

— Assez ! Assez ! Pleurnicha-t-il.

Elles le vidaient de son sang. Il allait mourir.

— Où être ange ? répéta le sbire.

— Dans… ton… cul !

— Ils disent tous cela, c’est ennuyeux, fit Maddalena, les yeux étincelants. Et ensuite, ils implorent pour qu’on leur laisse leur âme…

Afficher en entier
Extrait ajouté par Milka2B 2017-12-22T18:09:14+01:00

Il aimait s’appeler « esthète », mais au fond il ne s’agissait que d’un pervers comme les autres. Non, pire que les autres. Sa venue était toujours semblable à un mauvais rêve.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode