Livres
483 259
Membres
470 520

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Anicet ou le Panorama



Description ajoutée par Biquet 2011-08-09T16:28:05+02:00

Résumé

Anicet ou le panorama, roman est le premier roman d'Aragon. Il l'écrivit de septembre 1918 à mars 1920. Dans les années suivantes, Aragon rédigea plusieurs "clefs" dans lesquelles il prétendait rendre compte de la genèse et de l'intention de l'ouvrage ainsi que de l'identité des personnalités qui se cachaient derrière les personnages de roman.

Cette oeuvre ironique, satirique et parodique est à la fois un roman psychologique et un roman policier; elle associe les traits du roman de formation à ceux du roman d'art et d'artiste. Le héros, le jeune poète Anicet, rompt avec son passé en adhérant à une "société secrète" composée d'hommes qui, portés à des tendances anarchistes et criminelles, sont, pour la plupart, des artistes qui, se trouvant en concurrence les uns avec les autres, font la cour à la même dame, Mirabelle ou Mire, incarnation de la "beauté moderne" et en même temps de la femme en tant que telle, ce qui n'empêche pas cette même beauté d'accorder ses faveurs au millionnaire Pedro Gonzalès, homme d'argent, qu'elle finit par épouser. Fait pendant à ce "club des sept masques" (au moment où Anicet fait leur connaissance ils portent des masques) une association franchement criminelle dont le but est "l'exploitation des richesses du quartier du Roule" et dont le chef est le marquis della Robbia, diplomate de son métier et, lui aussi, membre du club des sept masques. Il y a ainsi, par le biais de l'art, maints contacts entre les deux groupements. Comme Anicet perce à jour le rôle double joué par le marquis et que celui-ci s'en aperçoit, ce dernier cherche le moyen et l'occasion de se débarrasser d'Anicet. Baptiste Ajamais, le meilleur ami d'Anicet, soutient activement la cabale tissée contre le jeune poète. À la fin, celui-ci est déféré en justice pour un meurtre qu'il n'a pas commis (puisque Pedro Gonzalès s'est suicidé), - mais on lui impute tous les crimes récents restés mystérieux, et parmi eux l'homicide sur la personne d'Omme commis effectivement par l'accusé dans une situation de légitime défense. Anicet, d'une totale indifférence à l'égard de la vie, "avoue" tous les crimes dont on le charge.

Jusqu'à un certain degré, Anicet ou le panorama, roman est un roman à clefs. Quelques-uns des personnages principaux ont pour modèle des personnalités réelles de la scène littéraire et artistique de Paris. Ainsi Ange Miracle est le poète Jean Cocteau, Jean Chipre ("l'Homme Pauvre") le poète Max Jacob, le professor Omme est le poète Paul Valéry, Harry James ("l'homme moderne"), qui jadis avait fait un enfant à Mirabelle et qui ^met un terme à ses jours en se suicidant, est Jacques Vaché, Baptiste Ajamais, l'ami d'Anicet (et son traitre), le poète André Breton. Des traits d'Aragon lui-même marquent le personnage d'Anicet. Pablo Picasso se retrouve sous la figure du peintre Bleu, allusion évidente à la période bleue de Picasso ("l'Homme Arrivé"), et Charlie Chaplin apparaît sous celle du garçon de café Pol. Quant à Pedro Gonzalès, il ressemble physiquement au peintre mexicain Diego Rivera, quant à son appartement dans la Rue de la Baume, Aragon prend pour modèle celui du marchand d'art Léonce Rosenberg. Arthur est Arthur Rimbaud.

Certaines figures présentent une double identité : derrière le critique d'art Le Bolonais se cache le détective américain Nick Carter, derrière Mirabelle une dame du monde, Madame de B*, née dans un milieu des plus modestes: Elmire Masson de son vrai nom, elle fut appelée Mamelle et ne réussit à monter l'échelle sociale qu'après de nombreuses aventures amoureuses qui toutes se soldaient par des échecs. Ange Miracle s'appelle "en réalité" Perroneau.

Le roman reflète la modernité de son époque et les moyens d'expression propres à cette modernité. Il tourne autour de la conception d'une "beauté nouvelle" qui, ambiguë, sujette à des métamorphoses perpétuelles, est estimée comme belle par ses adhérents et est jugée comme laide par ses adversaires. Le roman jette les bases d'une conception de l'amour à laquelle Aragon restera fidèle toute sa vie: l'amour, marqué d'une jalousie permanente, implique (ou se définit par) l'abandon total du moi masculin dans la volonté de la femme aimée, qui est sa seule chance de salut. Un autre thème qui, dans Anicet, fait sa première apparition chez Aragon est celui de la trahison illustrée par les agissements de deux des compagnons d'Anicet, Baptiste Ajamais et le marquis de la Robbia.

Le roman présente des formes différentes du comportement dans un univers devenu problématique à l'intellectuel. Il témoigne d'une conception profondément pessimiste, voire nihiliste du monde et de l'homme. Les limites de la personnalité s'estompent, le principe d'identité est mis en cause. "L'homme moderne" est l'homme amoral n'agissant que pour l'action elle-même, qui, elle, est imprévisible et n'exclut pas, le cas échéant, le crime. Ici se dessine l'exemple de Lafcadio, perso nnage du roman Les Caves du Vatican d'André Gide. L'artiste est un personnage complètement mené par ses émotions; l'impact exercé par l'oeuvre d'art littéraire ou pictural sur le lecteur ou le contemplateur se mesure à la force des émotions qu'elle réussit à mobiliser chez lui. L'artiste est aussi un personnage louche, proche du bandit, qui n'hésite pas à se dresser brutalement contre les valeurs non seulement esthétiques, mais aussi morales de la société.

Au niveau formel, le roman frappe, entre autres, par le recours à des techniques cinématographiques telles que le découpage, le fondu enchaîné, le gros plan ainsi qu'à des actions typiques d'un film comme les scènes de poursuite.

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par loona10 2018-08-28T10:40:26+02:00

Qu’on ne me parle plus du cinéma : nous n’avons rien à y prendre, l’impureté y règne et le jour où des gens de bonne volonté y introduiront des moyens artistiques, les rares attraits qu’il a pour nous disparaîtront. Le mal que cette mécanique te fait, en t’ôtant le goût de la vie, n’est balancé par rien. Assez.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par pujols 2018-07-28T19:31:57+02:00
Argent

Cette œuvre ironique, satirique et parodique est à la fois un roman psychologique et un roman policier; elle associe les traits du roman de formation à ceux du roman d'art et d'artiste. Le héros, le jeune poète Anicet, rompt avec son passé en adhérant à une "société secrète" composée d'hommes qui, portés à des tendances anarchistes et criminelles, sont, pour la plupart, des artistes qui, se trouvant en concurrence les uns avec les autres, font la cour à la même dame, Mirabelle ou Mire, incarnation de la "beauté moderne" et en même temps de la femme en tant que telle, ce qui n'empêche pas cette même beauté d'accorder ses faveurs au millionnaire Pedro Gonzalès, homme d'argent, qu'elle finit par épouser. Fait pendant à ce "club des sept masques" (au moment où Anicet fait leur connaissance ils portent des masques) une association franchement criminelle dont le but est "l'exploitation des richesses du quartier du Roule" et dont le chef est le marquis della Robbia, diplomate de son métier et, lui aussi, membre du club des sept masques. Il y a ainsi, par le biais de l'art, maints contacts entre les deux groupements. Comme Anicet perce à jour le rôle double joué par le marquis et que celui-ci s'en aperçoit, ce dernier cherche le moyen et l'occasion de se débarrasser d'Anicet. Baptiste Ajamais, le meilleur ami d'Anicet, soutient activement la cabale tissée contre le jeune poète. À la fin, celui-ci est déféré en justice pour un meurtre qu'il n'a pas commis (puisque Pedro Gonzalès s'est suicidé), - mais on lui impute tous les crimes récents restés mystérieux, et parmi eux l'homicide sur la personne d'Omme commis effectivement par l'accusé dans une situation de légitime défense. Anicet, d'une totale indifférence à l'égard de la vie, "avoue" tous les crimes dont on le charge.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 4
Note globale 7.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode