Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anile : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Le Bureau des cœurs trouvés, Tome 1 : Lexie Melody Le Bureau des cœurs trouvés, Tome 1 : Lexie Melody
Cathy Cassidy   
Une saga jeunesse accessible dès 10 ans, il se passe autour de la musique (et un peu des livres) comme point de relation entre des ados très différents. Dans les trois autres tomes, il y aura à chaque fois un héros principal différent pour nous emmener dans l'univers d'amitié de jeunesse qui parlera aux ados.




Un livre à laisser aux plus jeunes lecteurs qui se retrouveront dans les problématiques des héros en tout genre de cette histoire très rapide et facile à lire.






http://books-story.wixsite.com/books-story/single-post/2018/08/14/LEXIE-MELODY

par melicia
Le Bureau des cœurs trouvés, Tome 2 : Samy Melody Le Bureau des cœurs trouvés, Tome 2 : Samy Melody
Cathy Cassidy   
Bonjour mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour une chronique de roman jeunesse, mais dans un contexte pas comme les autres. Je me suis effectivement vue octroyer pour la seconde fois d'affilée l'immense honneur de participer à l'OFF de BB en Livre, vous savez, cette géniale fête qui célèbre comme elle le mérite la littérature dite pour enfants ? J'avais déjà pu prendre part à ces merveilleuses festivités lors de la quatrième édition l'an passé et je remercie donc infiniment Nathan et Kevin de me permettre d'apporter ma pierre à l'édifice cette année encore. Pour ma part, je vous invite chaleureusement à me suivre, direction l'Angleterre !

Pour commencer, je tenais absolument à souligner, même si vous devez être au courant depuis le temps, qu'à chaque nouvelle parution de Cathy Cassidy, car c'est de ça dont il s'agit avec cette nouvelle critique littéraire, mon cœur se met à battre plus fort. La joie et l'excitation sont à ce moment-là à leur comble, les oiseaux chantent, bref, ce n'est qu'amour et enchantement dès que j'apprends que Nathan se préparent à sortir l'un des titres de cette remarquable autrice en France. Je les remercie par ailleurs pour leur générosité et pour l'envoi de ce livre qui tombait à point nommé dans le cadre de BB en Livre. En effet, quoi de mieux pour festoyer autour de la littérature enfantine comme il se doit qu'en vous présentant la dernière œuvre en date d'un des pointures actuelles du genre, je vous le demande. Cathy Cassidy est en effet selon moi l'une des reines en matière de romans pour la jeunesse, elle n'a plus rien à prouver à ce niveau-là depuis longtemps et elle ne cesse même jamais de nous surprendre et de s'améliorer à mon sens. Une véritable valeur sûre donc, je ne le répèterai sans doute jamais assez et j'en rajoute par ailleurs une énième couche en rédigeant ces lignes, ce qui n'est pas plus mal car cette autrice à l'écriture extrêmement douce, sucrée et perspicace le mérite amplement. Qui plus est, cela me tenait très à cœur de vous parler du roman que j'ai choisi présentement pour accompagner la dynamique de BB en Livre car la saga Le Bureau des Cœurs trouvés a une importance toute particulière à mes yeux. De mon point de vue, il s'agit à la fois d'une lecture tout bonnement parfaite pour la saison estivale, pour ce qui est de se ressourcer en musique, dans la joie et la bonne humeur communicative auprès de mes Lost & Found adorés, mais avant toute chose, cette série livresque nous fait vivre des instants de réflexions tout ce qu'il y a de plus salutaires. Enfin, ce qui a achevé de me convaincre de vous partager mon avis sur Sami Mélody, bien que ce soit un tome deux (n'hésitez pas à aller consulter ma chronique du tome un qui rentre tout autant dans la thématique "lecture jeunesse qui change la vie" - lien disponible plus haut dans cet article), c'est que ce roman ne pouvait pas être plus au cœur de l'actualité en abordant avec beaucoup de tact et surtout d'humanité, ce dont les gens semblent manquer cruellement dès qu'il s'agit d'entrer dans le vif de ce sujet, la question tout ce qu'il y a de plus épineuse des migrants. En clair, Sami Mélody a tout pour vous faire passer un agréable moment d'allégresse et aussi pour vous sensibiliser à une crise humanitaire sans précédent ; c'est juste une petite pépite de roman jeunesse et je vais tâcher de vous en persuader.

Ce second tome se concentre sur l'histoire de Sami, un jeune Syrien de quinze ans, et nous vivons donc cette nouvelle aventure des Lost & Found à travers ses yeux qui ont contemplé bien des tragédies insoutenables. Si ce personnage, de nature très timide et renfermée (ce qui peut parfaitement se comprendre, d'autant plus au vu de son passif extrêmement douloureux, pour ne pas dire tout bonnement atroce, même s'il s'agit là de l'adjectif qui convient le mieux, malheureusement), était complètement effacé dans le tome précédent, Cathy Cassidy avait cependant fait subtilement comprendre que ce serait lui qui se retrouverait "sous les feux des projecteurs" par la suite. Et je suis tellement heureuse qu'elle ait in fine laissé à ce personnage l'opportunité de s'exprimer pleinement car il méritait certainement pas de rester dans l'ombre et muré dans sa solitude et sa souffrance béante comme cela était le cas dans Lexie Melody. En effet, Sami est un héros extrêmement touchant et qui a beaucoup à nous apporter. Ce dernier a vécu un véritable enfer lors de son parcours du survivant de la Syrie à l'Europe. Cependant, il parvient dans ce tome dont il est le protagoniste principal à s'ouvrir aux autres, à s'épancher sur ce tout ce qu'il a dû traverser pour retrouver un semblant de vie normale auprès de ses lointains proches vivant en Angleterre, à rester confiant en l'avenir, à s'épanouir et à transformer sa profonde mélancolie et son incommensurable désarroi en lumière capable de guider les autres, de les inspirer. Vous l'aurez compris, voilà un jeune homme qui force l'admiration et dont je suis incroyablement fière d'avoir fait la connaissance.

J'ai également eu l'immense plaisir de constater que Lexie, l'héroïne juste solaire et ravissante du premier tome, était encore bien présente au sein de l'intrigue, même si celle-ci ne nous est plus narrée de son point de vue. Quelle agréable surprise cela a été que de la retrouver, toujours aussi pétillante et prompte à réparer les choses fêlées, notamment les cœurs et les êtres ! J'ai trouvé que son rapprochement avec Sami, déjà amorcée dans les ultimes pages de Lexie Melody, se fait ici tout en douceur, de façon naturelle et progressive. Nos deux jeunes adolescents essayent d'apprendre à véritablement se connaître, à s'écouter et à se comprendre, avant de passer à l'étape suivante dans leur relation et je pense que c'est le modèle-ci qu'il faut donner aux enfants comme aux adultes pour ce qui est des liens exceptionnels qui peuvent se tisser entre certains individus. Ce que je veux dire par là, c'est que Sami et Lexie font preuve de patience l'un envers l'autre, ils ne restent pas sur des malentendus et préfèrent la communication et la compassion au silence et à la méprise, ce qui est selon moi la meilleure chose à faire pour entretenir les sentiments et maintenir l'attraction qui les unissent. Qui plus est, leur complicité naissante est magnifique et tout bonnement bouleversante. En bref, je me suis sentie enveloppée dans une boule de tendresse avec ce récit profondément lumineux et instructif à de nombreux points de vue.

Concernant la structure du roman, Cathy Cassidy a privilégié une alternance assez récurrente entre le quotidien de Sami avec des Lost & Found et les pages de son carnet intime, véritable jardin secret dont la porte nous est gracieusement ouverte à nous lecteurs et dans lequel le jeune garçon se livre sur les nombreux doutes qui l'assaillent sans discontinuité, sur son envahissante culpabilité qui l'empêche de pleinement se reconnecter au monde qui l'entoure et sur son inexorable angoisse de ne pas trouver sa place et d'étouffer à force de tout garder en lui entre autres choses. Ces pages de réminiscences déchirantes nous expliquent comment il en est arrivé là, nous détaillent de façon parcimonieuse mais tout à fait pertinente son éprouvant périple et renforcent notre sentiment de profond respect que l'on éprouve à l'égard de cette jeune âme comme les autres qui en a bavé plus que de raison, plus que n'importe qui d'autre et qui a pourtant le colossal courage d'aller de l'avant. En les lisant, on en a résolument le cœur brisé mais c'est pour mieux en recoller les morceaux par la suite, je vous le promets.

Au fond, pourquoi cela me tenait-il tant à cœur de parler de littérature jeunesse avec cet article et plus particulièrement de ce livre de Cathy Cassidy ? Tout simplement parce que je trouve le lectorat jeunesse souvent beaucoup plus lucide et réceptif que le lectorat adulte et puis également parce qu'il ne faut pas juger un livre pour sa couverture. On me dit fréquemment dans les commentaires sur mes fiches lecture des romans de Cathy Cassidy que les illustrations de couverture ne donnent pas envie de découvrir les livres en question, que cela fait "trop gamin" ou "trop girly". Moi même, j'étais la première à le penser avant de me lancer dans la saga des Filles au chocolat il y a de cela cinq ans maintenant. Je n'en veux absolument pas aux visiteurs qui me disent cela, ils ne font qu'exprimer leur humble opinion et ils ont le droit d'avoir leurs priorités de lecture, il n'y a pas de temps à perdre après tout. Simplement, je pense qu'il est essentiel de retrouver son innocence d'antan afin de faire preuve de bon sens, de bonté et de voir l'autre tel qu'il est vraiment, à savoir comme un être humain fait de chair et de sang, qui a des sentiments et des espoirs comme tout le monde. Dans le cas des migrants abordé dans ce récit très poignant, tout en sensibilité et imprégné d'un incurable optimisme, ces derniers ne sont pas des parasites, contrairement à tout ce que l'on peut entendre, notamment au sein de la sphère politique mais aussi sociétale, les concernant. Eux aussi méritent qu'on leur donne une opportunité d'exister, de croire en l'avenir, de prouver ce qu'ils valent. Quant à nous, nous devrions mesurer notre chance de vivre dans notre monde occidental aussi imparfait soit-il, ne pas prendre notre confort et notre sentiment de sécurité pour acquis et ne pas nous laisser aveugler par la haine et l'ignorance crasses. Nous valons mieux que cela, et ces personnes qui bravent les mers, les océans et les interdits pour vivre libres et à l'abri de tout danger, de ces guerres qui grondent dans leurs pays et qu'ils n'ont certainement pas demandées, elles valent mieux que la condescendance avec laquelle nous les traitons. Un tout petit roman jeunesse comme celui de Cathy Cassidy m'a appris cela, ou plutôt m'a ramenée à la raison, m'a fait prendre pleinement conscience de cette sonnette d'alarme qui retentit actuellement à nos oreilles, de notre capacité à agir aussi. Alors non, les œuvres pour la jeunesse ne nous proposent pas que des histoires mignonnes et divertissantes à lire (comme si cela n'était déjà pas assez car il en faut du talent pour captiver un tant soit peu son lecteur et lui changer les idées). Elles nous ramènent avant tout à la pureté si précieuse de nos idées d'enfant, à cette empathie qui s'emparait alors de nous et qui était prête à soulever des montagnes pour ne serait-ce que redonner le sourire à une âme rencontrée. A mes yeux, notre monde actuel marche de plus en plus sur la tête et s'emmure dans la peur de ce qui est différent et de ceux qui font bouger les choses. Il suffit par exemple de voir Greta Thunberg se faire insulter du sobriquet de "gourou écologique" pour se rendre compte de la gravité de la situation. C'est là que la littérature jeunesse a un rôle majeur à jouer, porteuse qu'elle est selon moi d'un contagieux espoir et défenseur infaillible de valeurs fondamentales pour assurer le vivre-ensemble. Fin de mon ardent plaidoyer pour un genre beaucoup trop sous-estimé et victime de préjudices idiots et injustifiés à mon goût.

Pour conclure, je ne peux que chaleureusement vous encourager à accorder à Sami Melody un peu de votre temps. Vous verrez, c'est vous qui y gagnerez au change in fine. Ce livre nous donne une véritable leçon de courage, d'honnêteté, d'entraide et d'humilité nécessaire. Il nous rappelle qu'il faut toujours savoir être à l'écoute de la détresse d'autrui et prêt à tendre la main, à rester soudés dans la joie comme dans la tristesse. Mon attachement pour les Lost & Found s'accroît de plus en plus et cette folle ritournelle en leur compagnie n'est pas prête de s'arrêter, je vous le dis. La prochaine chanson qui devrait s'ajouter à la joyeuse playlist de mon existence est Sasha Melody, troisième tome annoncé de cette saga d'exception. Il me tarde !
Le Journal d'une peste, Tome 1 Le Journal d'une peste, Tome 1
Virginy-L Sam   
Super livre avec beaucoup d'humour ! On se met vraiment à la place de Fanette et on accroche très vite. On y découvre toute sa vie quotidienne : ses ami(e)s, le collège, sa famille... Avec son caractère bien trempé, le roman est très drôle et super bien raconté!

par lady5122
Le journal d'une peste, tome 2 Le journal d'une peste, tome 2
Virginy-L Sam   
je trouve ce livre vraiment marrant j'adore les illustations et puis les conseils peuvent toujours servir (enfin pas tous mais certain)

L'histoire est très amusante en gros elle voit sa vie comme un exemple pour les autres apprenties peste et n' hésite pas à ajouter ses petits commentaire rigolos...


le petit truc c'est que l'on ne comprend pas tout dans sa vie au collège.

par mama3366
Le journal d'une peste, tome 3 Le journal d'une peste, tome 3
Virginy-L Sam   
Toujours aussi drôle et attachante, Fannette en fait voir de toutes les couleurs à sa famille ! Super bouquin :)

par lady5122
Ceux qui rêvent Ceux qui rêvent
Pierre Bordage   
Ce deuxième tome est EXTRA !!! Pierre Bordage mène l'histoire avec aisance et nous fait découvrir la vie de plusieurs personnages geniaux !!!

par Tatine
Moi, Malala, je lutte pour l'éducation et je résiste aux Talibans Moi, Malala, je lutte pour l'éducation et je résiste aux Talibans
Patricia McCormick    Christina Lamb    Malala Yousafzai   
l'histoire était un peu difficile à comprendre mais l'histoire était belle et comporte une très belle morale

par anile
Rose et la maison du magicien Rose et la maison du magicien
Holly Webb   
Une lecture fluide, agréable et rafraîchissante ! Au programme : magie, émotions, humour... Je conseille ce livre pour les plus jeunes (à partir de 10/11 ans) et les moins jeunes. Bref pour tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant ! J'ai hâte de lire les tomes suivants pour connaître les aventures de notre apprentie magicienne !
Charlie + Charlotte Charlie + Charlotte
Shannon Lee Alexander   
On découvre notre héros, Charlie, le narrateur (unique) du récit. Un 100% geek. Un vrai de vrai ! Qui ne jure que par les maths, les équations et les chiffres. Ses amis Greta et James (le petit ami de Greta) sont à son image, des personnages "un peu" décalés. Ce qui donne des scènes souvent incongrues qui prêtent aux sourires.
Malgré tout, le début du récit commence (trop) tranquillement. Même si c'est très sympa à lire et que l'on prend de suite Charlie en sympathie, les premiers chapitres n'étaient pas addictifs pour autant.
Charlie, parfois un peu trop geek à mon goût, m'a filé quelques maux de tête (et complexes) avec ses réflexions.
Et puis, vers le milieu du roman, tout change ! Une révélation vient tout bouleverser.

Suite à cette révélation, l'histoire devient bien plus dramatique.
Le récit se drape alors d'une chape de plomb qui plane au-dessus de nos têtes et nous menace à chaque instant.
Mais heureusement pour nous, l'humour, très présent, allège l'atmosphère et nous permet de respirer librement. Même si l'ambiance se fait beaucoup plus tendue, on continue de sourire et de rire. Parce que oui, en plus d'être un roman très touchant, qui nous émeut profondément, c'est aussi un roman dont le ton, léger, est empreint d'humour.
Sur la quatrième de couverture c'est écrit "les fans de Nos étoiles contraires vont tomber amoureux de Charlie et Charlotte" et je ne peux que plussoyer ces dires. Si l'histoire en elle-même est complètement différente de Nos étoiles contraires, l'ambiance du récit y fait beaucoup penser quand même. Et c'est ce mélange de drôlerie et de tristesse mêlées qui nous fait succomber.

Mais je ne vais pas vous mentir, on finit ce roman en larmes.
Plus l'on approche de la fin et plus c'est oppressant, notre gorge se serre et nos yeux s'humidifient. Et, dans les dernières pages, les digues se rompent...

En bref ? Charlie et Charlotte resteront longtemps gravés dans mon cœur et je vous garantis qu'il en sera de même pour vous aussi une fois que vous aurez fait leur connaissance. Un roman Bouleversant dont on ne ressort pas indemne...
Les Carnets de Cerise, Tome 3 : Le Dernier des cinq trésors Les Carnets de Cerise, Tome 3 : Le Dernier des cinq trésors
Joris Chamblain    Aurélie Neyret   
Nettement au dessus des deux précédents selon moi et pour une bonne raison : l'auteur a décidé de jouer avec nos sentiments, plus que d'habitude.

Que se soit entre le traumatisme de Sandra, le père de Cerise ou le rituel de Noël cette histoire m'a fait fondre, en plus d'un scénario très bien construit.

Dans ce livre on vit à travers des souvenirs douloureux et une réalité joyeuse : un très bon mélange.