Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anile : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Pretty Dead Girls Pretty Dead Girls
Monica Murphy   
Alors. Le nombre de fois où j'ai levé les yeux au ciel en lisant ce livre est assez effarant. Et ça, c'est plutôt mauvais signe. Donc un conseil: vous pouvez certainement vous passer de lire ce livre, il est fade à souhait.

1. L'écriture est d'une naïveté horripilante, je ne sais pas comment le formuler autrement. On dirait vraiment que l'auteure nous prend pour des enfants, à détailler et appuyer chaque élément, il n'y aucune subtilité.
2. Pendant la première moitié du roman, je me suis clairement faite chier, excusez-moi du vocabulaire, mais il n'y a pas d'autre mot. J'ai lutté pour passer à la deuxième partie, légèrement plus attrayante, avec pour unique raison la petite romance distrayante de Cass et Penny, qui met enfin plus en lumière Cass (même si elle est totalement incohérente).
3. Les personnages sont tous plus fades les uns que les autres, mais ne vous inquiétez pas, Penny remporte quand même la palme d'or. Aucune consistance, ni profondeur, et absolument insupportable avec cette obsession pour les Cygnes blancs, dont elle sait bien qu'elles sont toutes plus faux-cul les unes que les autres et que, comme elle le dit elle-même, ce n'est qu'un club de snobs bon uniquement à faire joli sur les dossiers. Alors lui prêter un quelconque intérêt réel pour des actions bénévoles, laissez-moi rire. De même, elle a beau dire qu'elle est mal à cause de la mort de ses amies, mais que dalle, elle continue sa petite vie sans problème, pas si traumatisée que ça. Pareil, les parents n'ont pas l'air de s'inquiéter que toutes les amies de leur fille tombent une à une comme des mouches, tout comme le lycée ou même la police, qui ne penserait certainement pas à faire protéger celles qui semblent être la cible du tueur. Le comportement des personnages est incohérent, la police caricaturée en des inspecteurs incompétents et inactifs, aucune étude pour déterminer des liens entre les modes d'actions du tueur. Pourtant il existe des choses intéressantes à faire comme un profil du tueur (corpulence, psychologie, ou même établir l'emploi du temps des suspects pour vérifier qu'ils pouvaient être présents!) ne serait-ce qu'avec la façon dont les filles ont été tuées.
4. Le seul digne d'une once d'intérêt est Cass mais uniquement à la fin, [spoiler]avec les révélations qu'il fait sur son rôle de dealer (sérieusement, Penny fréquente ces meufs depuis la maternelle, connait les rumeurs et va à leurs soirées, comment se fait-il qu'elle n'ait rien entendu sur Cass avant?)[/spoiler]. Le reste n'est que stéréotypes et malaise[spoiler] (le mec lui envoie des messages anonymes à propos de ses potes et du meurtre, il lui répète sans cesse qu'il la connait mieux qu'elle ne le pense, elle le soupçonne presque depuis le début d'être le tueur de ses AMIES, mais no stress, tout ce qu'elle retient c'est qu'il est quand même trop beau et mystérieux, ouuuuuh). De plus, comment croire que c'est le tueur quand dans les chapitres du tueur, on voit que c'est une femme.[/spoiler]
5. L'intrigue. Sérieusement, ce dénouement... J'ai pas les mots. Plus bateau tu meurs. [spoiler]La pauvre fille harcelée qui revient se venger, on la voit presque pas, rien n'est montré d'elle à part à la fin, comment trouver ça crédible une seule seconde! Le seul élément contre elle est qu'elle a rejoint une fois Penny sur le parking quand elle était seule.[/spoiler] Et ce qui permet à Penny de la démasquer, c'est une blague! [spoiler]La meuf la fixe sur des photos, non mais elle aurait pas remarqué avant que Maggie avait un comportement chelou?? Surtout quand t'es plus ou moins menacée de mort et que toutes tes amies sont assassinées les unes après les autres, t'as toutes les raisons de devenir parano et donc de détecter un comportement comme celui-là plus tôt que ça![/spoiler] Et puis surtout, il y avait tellement de personnages qui auraient été plus intéressants à exploiter en tant que tueur que [spoiler]Maggie: Peyton, par exemple! Pourquoi pas une ancienne reine de lycée partie à la dérive à l'université, en manque de popularité et de petits jeux sournois, qui veut reprendre la main sur ce qui ne lui appartient plus et qui, jalouse depuis toujours de sa sœur, veut saper ce qu'elle lui a légué à contre cœur... Ou même la mère de Penny, femme délaissée par sa famille, qui voit ses filles régner sur les autres comme elle ne l'a jamais fait, et l'exclure peu à peu de leur vie, au profit de ces fameux Cygnes Blancs qui lui volent ses filles et lui rappellent un passé douloureux. La dépression et les somnifères qu'elle prend la mène à un dédoublement de la personnalité mettant en acte la rancœur et haine grandissantes à l'égard de l'envol naturel de ses filles, voire une jalousie féroce envers celles qui les accaparent. Ou encore la grand-mère de Cass, qui a l'air complètement tarée et bipolaire. [/spoiler]J'extrapole totalement, mais franchement, tout mais pas [spoiler]Maggie[/spoiler], sortie de nul part et arrivant comme une fleur pour se présenter comme le tueur idéal, censé être si malin ( d'ailleurs, c'est tellement peu approfondi...).

Enfin bon, très clairement, entre ma lutte pour finir ce livre, et mon horripilation face à cette intrigue tout simplement nulle, en passant par ces personnages inutiles et inintéressants, ce n'est pas un livre que je recommande, du tout. Et pourtant, c'est rare.

par Y555
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73