Livres
364 429
Comms
1 256 056
Membres
239 919

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Anita Blake, Tome 17 : Jeux de Fauves

205 notes | 126 commentaires | 32 extraits
Description ajoutée par ninie512 2013-03-18T09:03:10+01:00

Résumé

C’est le cadeau répugnant d’un vampire tueur en série qui m’a incitée à m’intéresser à Las Vegas. Mais la situation est pire que je ne le pensais : plusieurs officiers de police et un exécuteur ont été assassinés. Épaulée par trois marshals, dont l’impitoyable Edward, je dois mener l’enquête. Heureusement qu’il est là pour couvrir mes arrières, car tout porte à croire que c’est un tigregarou qui a fait le coup. Or, ces derniers sont très puissants dans la Cité du péché, ce qui signifie que je risque bien de prendre quelqu’un de haut placé à rebrousse-poil…

http://www.bragelonne.fr/livres/View/jeux-de-fauves

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 426 lecteur

Or
472 lecteurs
PAL
423 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Gabichou 2013-04-14T11:35:33+02:00

"-J'ai entendu dire qu'elle couchait aussi avec vous, lança Georgie sur un ton de défi.

Bernardo éclata de rire.

- Mec, j'essaie de lui faire tomber la culotte depuis la première fois que j'ai bossé avec elle.

Je secouai la tête tandis qu'Olaf le foudroyait du regard et qu'Edward affichait une expression impassible. Mais Bernardo avait réussi à attirer l'attention de tous les hommes présents sur les lieux.

Ce fut Sanchez qui demanda:

- Et vous y êtes arrivé?

- Elle est juste là. Demandez-lui, suggéra Bernardo.

Les regards se tournèrent vers moi. Je grimaçai un sourire.

- Non.

- Non, répéta Bernardo sur un ton théâtral. C'est tout ce qu'elle sait me dire: "Non". Deux ans que j'essaie, et c'est toujours "non". (Il se désigna comme pour dire: "Regardez-moi cet étalon!") Les mecs, si moi je n'y arrive pas, à votre avis, combien de types qui se vantent de se l'être tapée y sont vraiment parvenus?

- D'habitude, c'est plutôt moi qui tape, commentai-je.

Bernardo tendit une main vers moi.

- Vous voyez? Ce n'est pas une femme facile. Dans aucun sens du terme.

Cela les fit rire. Jamais Bernardo n'avait autant mérité que je l'embrasse. Mais paradoxalement, pour que son argument porte, je ne pouvais même pas lui dire merci. Alors, je me contenterai de secouer la tête d'un air dégoûté et de le traiter d'espèce de queutard."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Info pour tout les accros d'Anita Blake

Spoiler(cliquez pour révéler)
Dans ce tome on découvre une Anita pleine de doutes. Elle ne sait pas si elle peut continuer son travail de Marshall tout en étant la servante humaine de Jean-Claude. Elle se remet en question, elle-même mais aussi la loi sur les vampires, le fait d'être exécutrice ect… Elle a beau faire de plus en plus partie des “monstres” elle n'en reste pas moins humaine avec une conscience. L'occasion se présente de coincer Vittorio! Le grand méchant d' Incubus dreams qui avait quitté Saint Louis, laissant derrière lui une pluie de cadavres. Anita se rend donc à Las Vegas pour une chasse au vampire. Comme dans Papillon d'Obsidienne, Anita refait équipe avec Edward, Olaf et Bernardo. Notre nécromancienne et Marshall préférée doit ainsi travailler avec un Olaf de plus en plus collant (et flippant!!), des policiers locaux qui lui mettent des bâtons dans les roues et un SWAT plutôt intéressant, tout en ayant de grosses difficultés à gérer sa tigresse

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ccmars
Argent

LES SOCIOPATHES SONT DE RETOUR !

Dans le rôle du mentor je demande Edward, dans celui de l'élève surdouée, Anita - même si elle s'est drôlement adoucie depuis quelques temps - et dans celui qui les dépasse tous j'ai nommé Olaf - le tueur en série adepte de torture et qui se délecte de la souffrance d'autrui.

On est davantage dans la veine des premiers opus, ce fût bien sympa de revoir le trio Edward / Olaf / Bernardo et si vous aviez encore le moindre doute, oui, Olaf est vraiment " barré " dans le genre super flippant.

Ce tome de déroule à Las Vegas, une fois de plus nous nous retrouvons loin de St Louis et de l'entourage proche d'Anita et cela commence à m'ennuyer, J.C. et Asher me manquent terriblement.

Une nouvelle enquête mais bien faible si vous voulez mon avis, peu d'intrigues et une résolution / conclusion trop hâtive et de ce fait, un peu bâclée. Quoi, sérieusement tout ça pour ça ?

On extermine deux grands méchants dans ce livre et en quelques lignes seulement, je suis très dubitative face à cela, pour Vittorio passe encore mais pour ce qui est du second croquemitaine, pardonnez moi mais à ce stade de la série c'est du " foutage de gueule ".

Je trouve que L.K. Hamilton brode sur un peu trop de tomes : rêves d'Incube, Micah, Sang Noir et ce dernier que voici, sans vraiment rien apporter d'essentiel à l'histoire.

Le point positif c'est que l'Ardeur est mise en sourdine, malheureusement les quelques scènes intimes se déroulent une fois de plus avec de parfaits étrangers pour la plupart, ça a un côté vraiment navrant et pathétique à force.

Tout n'est pas à jeter, j'ai adoré les dialogues entre Olaf et Anita, à chaque fois que j'en lisais un, je me disais " Oh, putain ! ".

La coopération avec une équipe du SWAT était intéressante et approcher les Wiccans également.

Je croise les doigts pour la suite mais reste septique...

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par StupidGRIN 2017-02-28T19:58:39+01:00
Bronze

De retour dans la saga d’Anita Blake, chasseuse de vampire, après un mois de séparation due au fait que je m’étais lassée de ses aventures, conséquence d’une maltraitance manifeste de sa créatrice sur son histoire.

Je ne sais pas si c’est l’éloignement ou si le tome est réellement plus bon que les précédents, mais j’ai pris un grand plaisir à lire ce livre qui a été savamment dosé en terme d’enquête, de d’amour, de sexe, et… d’horreur. Car à moins que ma mémoire me fasse défaut, c’est bien la première fois que l’on rencontre un taré pareil dans les aventures d’Anita Blake.

Car oui, Anita rencontre encore un vampire cinglé à cause de sa trop longue longévité, il se trouve que celui-ci a en horreur des strip-teaseuses, car il a été défiguré il y a quelques siècles par des chrétiens fanatique qui ont versé de l’eau bénite, et visiblement celui-ci éprouve le besoin de se venger en tuant des danseuses érotique. Je ne trouve pas vraiment où est la logique, mais qu’importe, je suis d’humeur clémente.

Cependant ce puissant vampire (l’un des plus redoutables qui a été donné à Anita de rencontré) souhaite faire d’elle sa servante humaine, puisqu’elle n’a pas encore la quatrième marque (celle qui la liera à son maître pour l’éternité), et qu’il est donc encore possible de défaire. Et c’est dans cela que Laurell K. Hamilton excelle le plus dans son art. Non pas dans des espèces de pensées philosophique qu’elle adore nous faire partager du style « J’en ai marre de tuer des gens, je deviens mauvaise alors que je suis censé être gentille » (je vous préviens: il y en a à la pelle dans ce tome :/), non pas dans des scènes de sexe qui sont à mon goût très répétitives, mais bien dans l’enquête, dans l’investigation, bref: dans ce qui fait qu’on a peur de ce qui pourrait déboucher à la fin pour notre héroïne: une affliction que l’on pourrait nommer la mort.

Un tome qui remonte après m’être tapé trop de nouvelles concernant Anita, ce tome a bien sa place dans la saga Anita Blake, sans que ce soit non plus extraordinaire, je dirais qu’il s’agit d’un bon tome pour re rentrer dans la saga après cette petite pause

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cialce 2016-10-10T09:46:27+02:00
Argent

J'ai adoré ce tome! On retrouve de l'action, du début à la fin, chose qu'on avait fini par oublié dans les derniers tomes où seuls l'ardeur était important.

Anita reçoit un cadeau macabre d'un vampire qu'on a déjà rencontré, et c'est le début de l'aventure. On se retrouve à Las Vegas avec notre quatuor Anita, Edward, Olaf et Bernardo.

Un gros plus de ce tome : Anita se trouve mise en relation avec d'autres agents qui ont des pouvoirs psy. C'est très intéressant comme rencontre.

Bref ce tome rassemble tellement de chose qu'il n'y a qu'une façon de ne pas en oublier: c'est de le lire :D

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PaulineLambrechts 2016-10-06T09:09:05+02:00
Or

Et encore une aventure d'Anita Blake. J'ai apprécié ce roman mais sans plus.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Le seul point vraiment positif, c'est qu'on a pas vu Richard niark niark niark

Sinon je ne sais pas trop quoi en dire. J'aime bien Edward donc j'étais contente qu'il soit là mais je trouve que lui et les deux autres n'ont pas vraiment apporter à l'histoire. Il est clair que depuis quelques tomes déjà, le principal de l'histoire se concentre autour d'activité métaphysique et d'explications sur le sujet, ce qui peut être un peu lourd par moment. Mise à part ceci comme toujours l'histoire est divertissante et j'ai envie de lire la suite. Donc.. Viva Anita!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nyselia 2016-09-18T15:02:11+02:00
Argent

Alors j'ai beaucoup apprécié la lecture de ce tome.

Une fois de plus, Anita doit se déplacer pour le travail, aussi cette fois-ci, l'action se déroule entièrement autre part, ici à Los Angeles!

(Une ville où j'aimerais bien aller un jour! (soupir!) Ce serait bien au moins d'aller ne fut-ce qu'une fois aux Etats Unis déjà!)

Mais j'ai découvert ainsi avec Anita déjà un peu la célèbre L.A. et ce fut déjà très agréable. Et pas de chance pour Anita!

Spoiler(cliquez pour révéler)
Ce n'est pas seulement un tigre qu'elle a en elle, mais plusieurs! Au moins quatre, sauf si l'auteur nous réserve encore quelques surprises!

En résumé, j'ai passé un très bon moment de lecture et je vais le renouveler en me lançant dans la lecture du tome suivant, Flirt!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tite_Nath 2016-07-26T10:55:42+02:00
Or

Anita est une des premières séries d’urban fantasy que j’ai découvert et elle a une place particulière dans mon cœur, je ne suis donc généralement pas très objective dans mes chroniques, d’autant que je suis une très grande fan de Laurell K. Hamilton.

Après avoir cafouillé et lu le tome 18 avant le 17 (première fois que ça m’arrive, mais à ma décharge la série est tellement longue que ça devait bien m’arriver un jour, j’ai d’ailleurs dédié une bibliothèque à ma PàL pour éviter de reproduire ce genre de petit incident :p) c’est avec impatience que j’ai entamé le 17.

Je dois dire que ce tome ressemble beaucoup plus aux premiers avec une enquête digne de ce nom et une Anita qui ne se laisse plus manipuler par l’ardeur. Un tome excellent qui nous montre une fois de plus le talent le Laurell K. Hamilton dans le développement de son univers. Les rebondissements sont toujours là, les dialogues avec un humour subtil que j’adore aussi.

Je suis encore une fois tombée sous le charme de cette série et d’Anita. Mon personnage féminin préféré et de loin.

Dans Jeu de Fauve nous retrouvons Edward et Olaf pour notre plus grand plaisir. Si ce dernier pouvait nous faire flipper, dans ce tome, Laurell K. Hamilton a réussi à nous faire éprouver de la compassion pour lui ! Même Anita en oublierait presque sa nature de tueur en série.

J’avoue m’être attendue pendant toute ma lecture à ce que Anita se tape le premier venu, mais il a fallu attendre la page 566 pour avoir une scène de sexe. Cette fois, le sexe a un sens et sert l’histoire, ce qui est appréciable comparé à certains tomes.

Je regrette toutefois que son harem s’agrandisse encore et que Richard n’ait fait aucune apparition :’( Parce que, oui, Richard a toujours eu ma préférence (enfin... pas avant le tome 8, avant j’avais envie de le claquer, mdr)

J’ai beaucoup aimé la morale de l’histoire, car avec la quantité de pouvoir que l’on rencontre dans cet univers, l’amour a toujours été vu comme le plus faible. Mais Anita nous prouve en utilisant son ardeur/amour contre le grand méchant, que finalement c’est ce qu’il y a de plus fort au monde.

J’espère revoir Richard dans les prochains tomes, car il me manque beaucoup et j’avoue n’avoir aucune affinité avec les autres hommes de son harem, ou très peu. J’ai toujours eu beaucoup de mal avec Jean Claude qui semble avoir le rôle principal au milieu de tous les hommes d’Anita.

En résumé, un tome excellent à la hauteur des premiers de la série, un univers toujours plus riche et intéressant, une série que j’adore.

http://www.1001chroniquesenfolie.com/pages/chronique-de-livres/anita-blake-tome-17-jeux-de-fauves-laurell-k-hamilton.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thyda 2016-06-09T17:50:42+02:00
Argent

Je viens de finir ce tome, et disons que je suis mi-figue mi-raisin.

D'abord, j'ai apprécié le fait qu'on soit très centré sur l'enquête policière ... sauf que cette enquête ne m'a pas plu ! Elle ne m'a pas fait frissonner d'horreur comme certaines précédentes. ON se dit qu'on va avoir affaire à du lourd avec le SWAT de Las Vegas, mais même pas. On passe beaucoup de temps sur des trucs métaphysiques et on présente les membres de l'équipe locale quoi.

Après, j'ai adoré passé du temps avec davantage de tigres et on va en savoir plus étant donné qu'Anita agrandit sa ménagerie.

Un autre gros point fort, c'était Edward présent tout au long du tome, ça c'était top. Surtout qu'il n'était plus totalement froid et effrayant comme la Mort, il montre qu'il est vraiment attaché à Anita.

Après, j'ai été déçue, parce que je trouve qu'Anita est devenue une vraie chouineuse. Elle se pose trop de question et s'est un peu trop lamenté sur son sort dans ce tome. Après, je comprends ces doutes, c'est pas évident de rester marshal fédéral sans que cela n'empiète sur sa vie privée. Mais là y en avait trop ...

Après, parlons sexe, étonnamment, il y en avait moins dans ce tome-ci. J'aime bien les scènes de cul de temps en temps, et ça fait du bien d'avoir un tome qui n'en ai pas surchargé du début à la fin !

Heureusement, la fin livre a été juste comme j'aime, avec tout ce qui faut, un peu de monstres, un peu de baston et les gentils qui gagnent mais pas sans y avoir laissé un bout d'eux mêmes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nadine27130 2016-05-11T22:44:15+02:00
Lu aussi

c'est un tres bon livre, interessant, divertissant et les personnages sont touchant. Malgré tout je n'aime pas trop les passages de sexes. Sinon tres bon livre!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Frannaelle 2016-03-12T17:42:41+01:00
Or

De retour dans l'action ! Bien plus agréable à lire que les précédents tomes

De nouveaux personnages intéressant, le retour d'Edward en force, ... que du bonheur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenifael97 2016-02-12T06:08:42+01:00
Diamant

Ce roman est juste une merveille pour moi!!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skipere 2016-01-24T17:33:47+01:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce tome, peut-être est-ce dû à la présence d'Edward. Dans ce livre on retrouve notre bonne vieille Anita avec son cynisme et son franc parler. L'ardeur est mise un peu en sourdine, elle n'apparait que vers la fin et surtout il n'y a plus trop de description lors des ébats, au moins on est plus dans un porno!

Depuis Arlequin on revient aux fondamentaux de la série, moi qui avais un peu abandonnée Anita, je sens que je vais me relaisser tenter! J'ai hâte de savoir ce qui va advenir du nouvel Olaf..

Afficher en entier

Dates de sortie

  • France : 2013-03-29 (Français)
  • France : 2013-09-27 - Poche (Français)
  • Canada : 2013-05-07 (Français)
  • Canada : 2013-11-19 - Poche (Français)
  • USA : 2009-06-02 (English)

Activité récente

Temake l'ajoute dans sa biblio or
2017-03-10T09:01:04+01:00
puchklf l'ajoute dans sa biblio or
2017-03-06T12:30:30+01:00
Lea-19 l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-22T13:43:55+01:00
jodo28 l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-21T20:37:19+01:00
lilique l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-17T15:17:41+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 1 426
Commentaires 126
Extraits 32
Evaluations 205
Note globale 8.51 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Skin Trade (Anita Blake #17) - Anglais
  • Anita Blake, Vámpírvadász #17 : Fogat Fogért - Hongrois