Livres
403 386
Membres
306 249

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Pourquoi n'es tu pas venue me voir, ma petite réanimatrice?

Ça ne faisait pas une grosse amélioration par rapport à "ma petite" tout court, mais je laissai tomber.

- J'étais occupée.

De la colère passant sur son visage, j'ajoutai très vite:

- Mai je serais venue.

- Quand.

- Demain soir.

- Ce soir.

Ce n'était pas une suggestion.

- Je ne peux pas.

- Bien sur que si, ma petite.

Sa voix était pareille à une brise chaude soufflant dans mon esprit.

- Je vous trouve bien exigeant.

...

- Tu es vraiment exaspérante. Que vais-je faire de toi?

- M'oublier.

Afficher en entier

- Si vous m'appelez comme ça encore une fois, je vous frappe.

Ses lèvres frémirent, et je compris qu'il se forçait à ne pas éclater de rire.

Je déteste qu'on trouve mes menaces amusantes.

Afficher en entier
Extrait de Anita Blake, Tome 2 : Le Cadavre rieur ajouté par x-Key 2010-11-14T20:58:50+01:00

- Allez vous faire foutre !

- Je viens de te le proposer. Il faudrait savoir ce que tu veux.

Je m’empourprai.

Jean-Claude redevint sérieux.

Afficher en entier
Extrait de Anita Blake, Tome 2 : Le Cadavre rieur ajouté par x-Key 2010-11-14T20:58:50+01:00

- Je sens que tu me désires autant que je te désire.

Je haussai les épaules.

- Juste une question d’hormones. Rien de plus.

C’était un mensonge, et je le savais.

Afficher en entier

Jean-Claude sortit de l'ombre. J'en eus le souffle coupé. Je m'y attendais si peu !

- Que faites-vous ici ?

- Ton pouvoir m'a appelé, ma petite. Aucun mort de cette ville n'a pu l'ignorer ce soir. Et je suis la ville. Alors, je viens me rendre compte par moi-même.

- Depuis combien de temps êtes-vous là ?

- Je t'ai vue tuer les deux hommes et relever les morts.

- Il ne vous est pas venu à l'idée de m'aider ?

- Tu n'en avais pas besoin. (Il sourit) Et n'aurais-tu pas été tentée de me réduire en miettes, moi aussi !

Il écarta les mains.

- Vous avez peur de votre servante humaine ? Une faible femme ?

- Disons que je préfère rester prudent.

Il avait peur de moi. Pour l'apprendre, vivre ce cauchemar valait presque le coup.

Afficher en entier
Extrait de Anita Blake, Tome 2 : Le Cadavre rieur ajouté par x-Key 2010-11-14T20:58:50+01:00

- Je n’oublie jamais que vous êtes un mort-vivant, Jean-Claude.

Une expression indéchiffrable passa sur son visage. Ca aurait pu être de la douleur…

- Je le vois dans tes yeux, dit-il sur un ton qui n’étais plus séducteur, mais presque humain. Ils sont le miroir le plus limpide que je connaisse, ma petite. Chaque fois que je me fais des illusions ou que je commence à me leurrer sur ma véritable nature… tes yeux me rappellent à la réalité.

Afficher en entier

-Tu es la femme la plus obstinée que j'ai jamais rencontré

-C'est le plus beau compliment que vous m'ayez fait

Anita Blake et Jean-Claude

Afficher en entier

- Si je dois choisir entre vous et moi, je n'hésiterais pas une seconde.

- Je te crois, mais dis-toi bien que je survivrai à ta mort. Pourrais-tu survivre à la mienne ?

- Maudit soyez-vous, Jean-Claude

- C'était déjà fait longtemps avant que je te rencontre.

Afficher en entier

Jean-Claude, maitre vampire de Saint Louis, avançait vers nous. Il se déplaçai comme un danseur ou comme un chat, avec un mélange de grâce et d'énergie prête à se transformer en une explosion de violence.

Il n'était pas très grand, à peu près un mètre soixante-dix-huit. Sa chemise d'une blancheur aveuglante était ouverte sur sa poitrine pâle. S'il ne l'avait pas rentrée dans son jean noir moulant, elle aurait flotté autour de lui comme une cape.

Ses cheveux d'un noir de jais bouclaient autour de son visage, et ses yeux étaient d'un bleu si foncé qu'ils semblaient presque noirs. Deux joyaux sombres et scintillants, pour ceux qui osaient les regarder en face.

Il s'arrêta à deux mètres de nous, assez près pour que je distingue la cicatrice en forme de croix entre ses pectoraux. La seule chose qui entachait la perfection de son corps. Pour ce que j'en avais vu !

Afficher en entier

Quand je suis morte de trouille, je veux que tous les autres le soient aussi.

Afficher en entier