Livres
470 048
Membres
438 098

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Jean-claude à Anita :

"Si tu mourais, mon corps te survivrait; j'ai assez de pouvoir pour ça maintenant. Mais mon coeur... Mon coeur ne bat que pour toi, Anita blake."

Afficher en entier

" Vous avez peur que je sois malpolie ou que je leur flanque les jetons?

- Malpolie, toi, ma petite? Pourquoi penserais-je une chose pareille?

Et, même énoncé avec délicatesse, le sarcasme fit mouche."

Afficher en entier

"- Je n'ai jamais vraiment cru que Marmée Noire était la toute première vampire.

- Moi non plus, mais, à défaut d'être la première, elle était sacrément vieille. La seule créature aussi ancienne à laquelle j'ai été confrontée, c'était le Père du Jour.

- Et tu l'as tué à Las Vegas.

- Nous l'avons tué, réctifiai-je.

Edward secoua la tête.

- Je n'étais pas là quand tu lui as porté le coup fatal. Il va sur ton tableau de chasse.

- Tu parles comme si on comptait les points.

- Moi, je les compte. Pas toi?

Je réfléchis.

- Non, je suppose que non. Oh! je connais le nombre, hein, mais c'est parce qu'en tant que marshal on doit remplir la paperasse à chaque exécution.

- Tu ne notes pas lequel d'entre nous tue les créatures les plus puissantes et les plus dangereuses?

Je haussai les épaules et secouai la tête.

- Non.

- Zut alors! Du coup, c'est beaucoup moins drôle d'être en avance sur toi.

- Tu n'es pas en avance sur moi.

Il eut un large sourire, curieux mélange d'Edward et de Ted.

- Tu vois que tu comptes.

Je souris aussi, un peu gênée.

- Je ne compte pas précisément, mais je suis ta carrière.

- Tu comptes. Simplement, tu ne veux pas l'admettre.

- Je ne me sens pas en compétition avec toi, mais je sais qu'officiellement j'ai plus de victimes que toi à mon actif.

- Ajoute les victimes officieuses, et je t'enfonce carrément.

- Tu es plus vieux.

Il partit de son vrai rire, celui qu'il n'a commencé à utiliser qu'après avoir rencontré Donna et ses enfants, comme si elle lui avait donné la permission de ressusciter certaines parties de lui auxquelles il avait dû renoncer pour devenir Edward."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-12-06T22:12:05+01:00

Elle m'étreignit beaucoup trop fort à mon goût, sans se laisser décontenancer par mon arsenal : en tant que femme de flic, elle devait avoir l'habitude. Comme je ne pouvais pas faire grand-chose d'autre, je lui rendis son étreinte, et, du coup, elle me serra encore plus fort contre elle. Je me rendis compte que ses jambes avaient du mal à la porter. Dès qu'elle sentit que je la soutenais, elle s'écroula. Elle devait peser vingt-cinq kilos de plus que moi, voire trente. Par chance pour nous deux, j'étais assez costaud pour la tenir quand même, mais je ne m'attendais pas à ça.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Odlag 2016-03-30T14:46:24+02:00

[...] chaque fois qu'on utilise un pouvoir vampirique contre moi, il existe une certaine probabilité que je me l'approprie pour toujours. Je suis l'arme que les vampires ont créée, la Némésis parfaite que la Mère de Toutes Ténèbres, la Nuit incarnée, a forgée en m'attaquant assez fort et assez souvent avec les flammes de son pouvoir dément.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Odlag 2016-03-30T14:41:08+02:00

Nous nous embrassâmes parce que nous avions besoin de nous toucher, de nous persuader que nous n'étions pas en train de faire une belle connerie, ou, du moins, que nous la ferions ensemble. Parfois, l'amour n'a pas grand-chose à voir avec l'intelligence. Parfois, ça consiste juste à se planter de concert. Je déteste ces moments, mais j'ai fini par comprendre que l'amour véritable implique des tas de choix illogiques, de décisions potentiellement catastrophiques et que l'on prend quand même. Pourquoi ? Parce que l'amour véritable implique aussi l'espoir que, cette fois, les choses seront différentes. Et parfois elles le sont - voyez Jean-Claude et moi - mais pas toujours - voyez notre triumvirat avec Richard.

On ne conquiert pas le cœur de la belle dame en jouant la carte de la prudence. Celui du beau gosse non plus, j'imagine.

Vive l'espoir !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-12-06T22:12:19+01:00

J'avalai la moitié de mon bol de soupe avant d'en avoir assez. J'avais dit à Micah que je voulais interroger Henry Junior. Il se dépêcha de finir son assiette pour pouvoir remonter avec moi et retourner au chevet de son père. Mais nous fîmes quand même un crochet par la boutique du rez-de-chaussée. Je me brossai rapidement les dents dans les toilettes avec mon nouveau kit de voyage, et, quand Micah m'embrassa pour me dire au revoir, ce fut le baiser le plus profond et le plus fougueux qu'on puisse envisager dans un couloir plein de flics.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-12-06T22:10:20+01:00

Le médecin me poussa vers les ascenseurs. Nicky marcha près du fauteuil roulant sans me lâcher la main, et Dem nous suivit. Les autres officiers restèrent en arrière, ce dont je leur fus reconnaissante.

Quand les portes de la cabine se refermèrent et qu'il ne resta plus que le docteur Cross avec nous, une première larme brûlante coula sur ma joue. Nicky frotta le dos de mes doigts avec son pouce. Dem s'approcha de l'autre côté du fauteuil roulant et me toucha les cheveux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-12-06T22:09:42+01:00

Micah venait de mentir à son ami. Nathaniel est une panthère noire. Ma vision nocturne est bonne, mais pas à ce point. Dans l'obscurité, j'aurais du mal à distinguer son visage, et à plus forte raison son expression. En revanche, j'entendrais ses pensées dans ma tête ; je capterais ses émotions. Si j'arrivais à me concentrer assez bien pour continuer à mouvoir mon corps humain à travers les bois en même temps, je pourrais me projeter à l'intérieur de son corps de félin se déplaçant souplement à quatre pattes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Launy 2018-12-10T00:56:16+01:00

-Ce ne sont pas juste des mots,Nathaniel. Les mots sont importants, ils ont une signification et un poids. (Sans lâcher la main de Nathaniel,il reporta son attention sur Juliet). Je veux bien appeler Anita ma fiancée, parce que, si on trouvait un moyen de se marier à trois,on le ferait. Mais comme c’est impossible, je me contenterais de fiancée et de compagnon.

Nathaniel le dévisagea.

- Tu pense ce que tu dis ? Si on pouvait se marier à trois tu le ferais ?

Micah lui rendit son regard.

- Oui bien sûr.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode