Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anmar42 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Lucky Luke, Tome 38 : Ma Dalton Lucky Luke, Tome 38 : Ma Dalton
René Goscinny    Morris   
Vraiment génial ce Luky Luke !!! Les Daltons et leur mère ... une riche idée !! Le scénario est bien travaillé et l'humour toujours présent.

par myra44
Lucky Luke, Tome 18 : A l'ombre des derricks Lucky Luke, Tome 18 : A l'ombre des derricks
René Goscinny    Morris   
Cet album est de ceux qui nous proposent de découvrir un partie de la civilisation américaine, et avec elle, un personnage historique, le colonel Drake. Il est bien construit, toujours avec ce trait caricatural assez caractéristique. les premières pages de l'album nous permettent de bien comprendre que le pétrole était plus une tare qu'un atout à cette époque, suintant de partout, et les méthode de prospection étaient pour le moins farfelues. C'est assez bien fait. Et comme dans toute bonne histoire de Lucky Luke qui se respecte, voilà qu'est introduit un méchant, qui présente également une nouveauté dans l'univers de LL. Blunt n'est pas forcément un pro des armes à feu, et pourtant, fort de sa formation d'avocat, il semble tenir en échec notre cowboy solitaire. Finalement, c'est un ennemi bien malin que Lucky Luke doit affronter et il faut avouer que ca fait du bien. L'histoire est bien dosée, et seule la fin de l'album se révèle un petit peu décevante. Mais derrière cette confrontation, ce sont bien le pétrole et la ruée vers l'or noir (caricaturale) les véritables héros de cette histoire. Encore une fois, l'inspiration est bonne et est bien mise en musique par des dessins que l'on ne présente plus et des dialogues toujours percutants.
Lucky Luke, Tome 1 : La Mine d'or de Dick Digger Lucky Luke, Tome 1 : La Mine d'or de Dick Digger
Morris   
La série commence très bien avec ce premier album, certes ce n'est pas la meilleure. Les dessins sont pas à la perfection, mais les couleurs sont vives. Le scénario de la première histoire se lit agréablement. La deuxième est mieux, ce sosie de LL est une très bonne idée et pour la première fois Lucky tue quelqu'un. Jolly parle pratiquement pas, c'est dommage. C'est impressionnent comme le style de Morris à évoluer énormément depuis le premier album.
Une bonne bd à lire.
Marsupilami, Tome 17 : L'Orchidée des Chahutas Marsupilami, Tome 17 : L'Orchidée des Chahutas
André Franquin    Batem    Vincent Dugomier   
Déjà le 17ème opus d'une série qui ne m'interpelle guère.
Le scénario tient sur un confetti. Le dessin est bon mais sans plus ; il n'y a plus cette "folie Franquin" qui avait donné ses lettres de noblesse au Marsupilami -cette fantastique création de l'auteur-.

Ca se lit, sans plus. On s'énerve, on court, on se tape dessus... et patati... et patata... A réserver aux plus jeunes, bien que je ne sois pas sûr qu'ils apprécieront.

Les trois albums précédents étaient constitués d'une succession de gags inspirés par l'univers du cirque. Nous faisons ici un retour aux sources : une aventure de 44 planches et la forêt palombienne
Marsupilami, Tome 12 : Trafic à Jollywood Marsupilami, Tome 12 : Trafic à Jollywood
André Franquin    Batem   
Batem se retrouve seul, le temps d'un album, aux commandes à la fois des dessins et du scénario. L'auteur avait déjà assuré la partie dessin des onze premiers tomes de la collection, et à chaque fois (je juge par rapport à ce que j'ai lu ou vu), il s'en était très bien sorti. Pour le scénario, c'est par contre (il me semble) sa première tentative. Et bien je trouve qu'il s'en sort très bien. Cette histoire de trafic d'animaux n'est peut-être pas une idée énormément originale, mais elle est bien menée et nous réserve quand même quelques surprises. De plus, la présence de Noé (le célèbre dresseur d'animaux) est assez sympathique.

L'auteur semble nous livrer deux histoires avec d'un côté le trafic des animaux et de l'autre le projet cinéma auquel participe Noé, mais vous verrez que ces deux thèmes sont assez liés.

Marsupilami, Tome 11 : Houba Banana® Marsupilami, Tome 11 : Houba Banana®
André Franquin    Adam    Batem    Xavier Fauche   
Premier tome de la série sortit après le décès de Franquin, le créateur du Marsupilami. Ce tome lui rend d'ailleurs hommage en associant son nom à celui de l'animal (Marsupilami Franquini). Il est également un tome où j'ai eu plus l'impression d'être en présence du Marsupilami de "Spirou et Fantasio". C'est peut-être du à la présence de personnages humains (autre que des chasseurs) où au faible rôle des autres membres de la famille.

Dans cet album, on a deux histoires indépendantes l'une de l'autre mais qui se placent dans une logique de suite. Ces histoires sont assez sympathiques à lire. On peut rire à certaines réaction du Marsupilami (je pense par exemple à la scène de la piscine), mais cela ne fait pas de ces histoires des histoires exceptionnelles. J'ai tout de même pris un peu plus de plaisir à les lire que d'autres.

Le dessin est lui par contre toujours aussi bon. C'est donc un tome sympathique.
Marsupilami, Tome 10 : Rififi en Palombie Marsupilami, Tome 10 : Rififi en Palombie
André Franquin    Adam    Batem    Xavier Fauche   
Après Greg (album 1 et 2) et Yann (album 3 à 9), c'est au tour des scénaristes Fauche et Adam de travailler sur la série Marsupilami.

Leur scénario est assez sympathique et nous explique pourquoi par la suite, le Marsupilami va vivre en ville (album 11-12). Certaines choses sont cependant prévisibles en ce qui concerne la mort du grand père. On devine assez vite qui est le vrai coupable. On peut alors plus s'interroger sur les raisons. Les gags sont sympathiques, mais pas à mourir de rire

Cet album sert aussi à introduire deux personnages sympathiques, Collin et Rémi, un peu les Spirou et Fantasio de cet univers vis à vis du Marsupilami.

Le dessin est toujours aussi bon. On peut donc dire que pour leur premier album, Fauche et Adam s'en sortent bien.
Marsupilami, Tome 8 : Le Temple de Boavista Marsupilami, Tome 8 : Le Temple de Boavista
André Franquin    Batem    Yann   
Je n'ai pas trop apprécié ce tome. Les personnages secondaires humains ne me plaisent pas tout simplement, je préfère les tomes avec le Marsupilami seul ou presque.
C'est juste une question de goût.

par zarg
Marsupilami, Tome 4 : Le Pollen du Monte Urticando Marsupilami, Tome 4 : Le Pollen du Monte Urticando
Yann    Batem    André Franquin   
Les différents animaux dans le volcan m'ont fait penser à la Vallée des bannis ("Spirou et Fantasio"), le charme en moins. Le passage dans le souterrain m'a lui fait un penser à QRN sur Bretzellburg, toujours le charme en moins.

l'album se lit vite, et c'est normal car on passe l'essentiel du temps avec les petits Marsupilamis, ce qui fait qu'on lit pas mal de Houba ou de Houbi. Le dessin de Batem est lui par contre très bon. La dessus, je n'ai rien à redire.
Marsupilami, Tome 3 : Mars le noir Marsupilami, Tome 3 : Mars le noir
Yann    André Franquin    Batem   
L'idée d'un Marsupilami noir, et surtout l'idée de la confrontation entre celui-ci et le Marsupilami qu'on connaît semblait au départ une bonne idée. Je trouve cependant qu'elle est mal exploitée. A mes yeux, la couverture ne reflète pas ce qui se passe dans cette aventure. Au départ, on espère un vrai duel entre les deux animaux, puis une collaboration. Vous verrez qu'il n'en est rien.

Le dessin est lui par contre très bon.