Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anmar42 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
A Beautiful Dark, tome 3 : A Radiant Sky A Beautiful Dark, tome 3 : A Radiant Sky
Jocelyn Davies   
Très belle conclusion pour cette trilogie! J'ai aimé ma lecture du début jusqu'à la fin!
On retrouve Skye, qui a formé un troisième groupe. Un groupe ni totalement bien ni totalement mal. The Uprising.
Avec ses amis et sa famille, Ian, Cassie, Dan, Aunt Jo et Raven dont les ailes sont argentées comme celles de Skye, Skye a comme mission de garder l'univers encore en vie. Pour ce faire, elle doit continuer ce que ses parents avaient commencé.
L'histoire était très bien j'ai bien aimé ce que Jocelyn Davies a crée pour ce tome. L'action est présenté, mais sans trop être étouffante.
Par contre j'ai un peu moins aimé le concept: je prends enfin mes responsabilités et mes pouvoirs en main, je vais sauver le monde et mes amis sont toujours là pour moi! Un peu trop cliché pour moi!
Maintenant Asher ou Devin?


[spoiler]Asher!!!!!! Pour mon bonheur absolu!!! Par contre il n'a pas beaucoup été présent dans le livre...
Mon coup de coeur comme personnage était Earth! Tout simplement adorable cette gamine! Elle apporte une touche de légerté et de magie tout en étant une très bonne conseillère!


La fin était superbe! L'armée de Rogue et tout et tout! J'ai bien aimé le "Conseil" créer par Skye pour garder l'ordre, qui est composé de Gideon, Ian et Raven. La mort de Devin m'attriste un peu, Raven et lui auraient pu passer l'éternité ensemble.[/spoiler]
Une très bonne trilogie que je vous recommande!

par wicca64
La clé de lumière, Tome 1 : Scintillement La clé de lumière, Tome 1 : Scintillement
Tracy Clark   
Ce livre est bien écrit je suis en train de le lire et il m'a tout de suite accroché pour son originalité et le style d'écriture. Il y a aussi de l'humour et de la romance.
Hosmön, tome I : L'éveil Hosmön, tome I : L'éveil
Laurine Lietard   
Hösmon est l’une des premières histoires que j’ai lu sur Wattpad, et j’ai donc un amour tout particulier pour cette romance qui se passe dans un univers très sombre et violent.
Evelyne est typiquement le genre de personnages que j’aime ; forte, mais vulnérable, intelligente, mais impulsive, courageuse, mais peu sûre d’elle. C’est en partie grâce à elle que j’ai eu un coup de coeur pour se livre ; son caractère sonne très juste et, contrairement à beaucoup d’héroine de ce genre, elle n’est pas une wonderwoman avec la science infuse. Elle fait des bourdes, elle se cherche, et parfois, sa naïveté donne envie de la secouer... mais ça fonctionne parfaitement avec l’autre moitié de ce duo : Idyan. J’avoue que pour le protagoniste masculin, je ne sais pas où me plaçait ; j’ai adoré le détester ! Il est délicieusement arrogant et il souffle en permanence le chaud et le froid !
J’ai hâte d’en apprendre plus à son sujet dans la suite !
En bref, j’ai passé un excellent moment de lecture, et Dieu que c’est bon d’avoir ses histoires préférées en livre, pouvoir en tourner les pages, la placer en vedette dans sa bibliothèque...
Je recommande à 100% !
La Tour La Tour
Cécile Duquenne   
Alors avant de rentrer dans le vif du sujet, je tenais à remercier l'auteur de m'avoir fait parvenir un SP pour son nouvel ouvrage. Et par la même occasion tant que j'y suis, je trouve la couverture vraiment très belle !

Concernant maintenant l'histoire, déjà je trouve qu'on rentre très rapidement dedans, il y a pas mal de suspense, mais pas du style à avoir toutes les révélations à la fin, mais plutôt au fur et à mesure des étages, l'auteur nous en apprend un peu plus sur la personnage principale Jessica, mais également sur la Tour avec les hypothèses qu'émet Jess (je vais pas rentrer dans les détails, je veux pas spoiler, mais j'avoue que quand l'utilité de la tour est dévoilée on est surpris, même si ça faisait partie de mes nombreuses hypothèses, je n'en ai été sur qu'au moment où le personnage finit pas le découvrir vers la fin du récit).

J'ai trouvé le tout très bien construit, on rentre rapidement dedans comme je l'ai dis, et puis je sais pas si c'est la façon dont c'est écrit, on perd pas de temps, c'est presque un peu du temps réel (enfin c'est comme ça que je l'ai perçu) quand on suit l'avancement de Jessica. Et pour le coup je trouve que ça fait bien ressortir le côté "survie" de l'histoire.

Au final, j'ai donc passé un très bon moment à suivre le parcours de Jessica à travers les différents étages de la Tour.

par Gkone
UniCorp, Tome 1 : Belle de Glace UniCorp, Tome 1 : Belle de Glace
Anna Sheehan   
http://wandering-world.skyrock.com/3069471383-Belle-De-Glace.html

Belle De Glace est un très bel ouvrage, qui m'a complètement subjugué. A mi-chemin entre la dystopie et la science-fiction, le roman nous entraîne dans un voyage fascinant au premier abord, et qui devient aussi terrifiant que magnifique au final. L'histoire de Rose et de sa vie m'a totalement conquis, et je peux d'ores et déjà affirmer que si Anna Sheehan écrit d'autres romans, je sauterai dessus les yeux fermés.
Dès les premières pages du roman, l'intrigue nous surprend et nous donne envie d'en savoir plus. En effet, nous faisons la rencontre de Rosalinda Fitzroy, une jeune femme de seize ans, mise en stase depuis... Plus de soixante ans. Plutôt saisissant, non ? Le cadre est posé dès le début, un bel atout pour cette intrigue inédite. Rose va très rapidement faire la rencontre de Bren, le garçon qui l'a réveillée, ainsi que quelques-uns de ses amis, dont Otto, un humain à l'ADN modifié qui a la peau bleue, qui ne sait pas parler, et qui ressemble à un extraterrestre.
Comme vous pouvez le constater, l'univers du livre est vraiment très poussé, et rondement bien mené. J'ai eu des étoiles dans les yeux à maintes reprises en découvrant à quel monde Rose allait devoir s'accoutumer. Tout y est très sophistiqué, très futuriste. J'ai adoré imaginer cette planète qui pourrait être la nôtre dans des dizaines d'années. Pour moi qui suis un énorme amateur de dystopies, j'ai été conquis, bien qu'on nage plutôt dans la science-fiction. Mais avec Belle De Glace, la limite entre ces deux genres est encore plus fine que d'habitude.
Rose est un personnage auquel on s'attache très vite. Après son réveil, elle va devoir se faire à l'idée que toutes les personnes qu'elle connaissait sont mortes. Que le monde a changé. Que la Terre a continué de tourner. Et que rien ne sera jamais comme avant. Elle ressort de ses soixante années de stase très, très, affaiblie. Aussi bien physiquement que psychologiquement. On voit en elle un protagoniste déchiré et détruit, qui ne cesse d'être empreint à une mélancolie dévastatrice. Rose est vraiment une héroïne émouvante et captivante, qui, même si elle a été anéantie par la vie, va vouloir se battre et se reconstruire un semblant d'existence.
Le seul bémol que je peux trouver à Rose est le fait qu'elle ne se pose tout de même pas assez de questions. Elle se torture l'esprit avec énormément de choses, mais j'ai eu l'impression qu'on survolait certaines idées à des moments. Elle arrive après soixante ans et, même si l'horreur de ce qu'elle vit est palpable, j'ai eu l'impression qu'elle se faisait vite à cette idée. Mes sentiments sont assez paradoxaux dans le fond : je suis tombé sous le charme de Rose et de son histoire, mais j'ai eu l'impression de frôler quelques sujets. Enfin, c'est lorsqu'on cogite de cette manière après un roman qu'on se rend compte qu'il nous a marqué, non ?
A côté de cela, notre lecture est juste hyper, hyper, fluide. Le style d'Anna Sheehan est... Exceptionnel ! Les pages se tournent d'elles-même ! Sa plume est merveilleuse, et elle parvient à nous transporter corps et âme dans son ouvrage. Dès que je commençais à lire, je m'évadais à cent pour cent. Plus un bruit autour de moi, plus un souci, plus aucune pensée. Comment vous dire... Je suis tombé amoureux de cette sensation. L'auteure parvient à totalement nous enivrer grâce à son histoire. Un vrai bonheur !
La romance dans Belle De Glace tient une place assez particulière, ce qui change nos habitudes. L'histoire d'amour que vit Rose est surtout présente dans son esprit et dans ses souvenirs, bien que les personnages masculins de son "nouveau présent" ne la laisse pas insensible. Les passages romantiques de l'intrigue sont à couper le souffle. Là, j'étais littéralement emporté dans l'univers envoûtant du livre. Anna Sheehan sait trouver les mots pour nous transmettre à la fois la douleur et le bonheur de notre petite Rosalinda quand elle ressasse les images de son ancienne vie. De plus, nous ( aussi bien Rose que nous, lecteurs ) devons affronter au cours de l'histoire des tas de rebondissements qui nous bouleversent. Je n'ai vu pratiquement aucun de ces derniers venir, et je peux vous assurer que j'ai failli m'étouffer à plusieurs reprises ! Les surprises que nous offre l'auteure sont vraiment inattendues ! Du plaisir à l'état pur, voilà de quoi regorge Belle De Glace.
Derrière tout cet aspect assez "normal" du roman se cache également une facette bien plus profonde. Ce roman est une extraordinaire et rare leçon de vie. La société de Rose pourrait être la nôtre. Les horreurs que les humains ont vécu pourraient nous arriver un jour. Mais c'est surtout ce qui est arrivé à Rosalinda qui nous trouble. En effet, cette histoire de "stase" est tout autant charmante qu'effrayante. Belle De Glace nous transmet un message, un message assez terrifiant en fin de compte. Quand on se creuse la tête, on comprend que Rose est complètement à la merci de ceux qui lui ont fait miroiter une existence parfaite ( je vous rassure, je ne vous spoile pas ). Ainsi, on peut se remettre en question : ce que je vois est-il vraiment la réalité ? Ou bien vois-je juste ce qu'on m'a dit de voir ? Et si tout ce en quoi je croyais n'était qu'un horrible mensonge ? Une réflexion philosophique vraiment passionnante à découvrir.
En bref, Belle De Glace est un ouvrage poignant et puissant, qui nous embarque complètement dans un univers angoissant qui pourrait parfaitement être le nôtre dans l'avenir. Rose est une héroïne déstabilisante, pleine de tristesse et d'espoir pour le futur. Anna Sheehan a réussi dans son premier roman à écrire une histoire profonde avec un vrai message à la clé. Une lecture alarmante et brillante, qui mérite sans aucun doute que vous la découvriez.

par Jordan
POD POD
Stephen Wallenfels   
Ouaw. Comment décrire ce que je ressens pour ce roman... J'en ai encore les mains qui tremblent. Je ressors tout juste d'une histoire extraordinaire, qui aura réussie à me faire pleurer et à me toucher, énormément. POD, c'est un roman de science-fiction capable de vous faire vibrer et de vous émerveiller. Ça faisait un petit moment que j'attendais qu'un livre me mette les larmes aux yeux. Maintenant, c'est chose faite.
Dans ce roman, nous sommes embarquer aux côtés de Josh et de Megs. Chacun d'entre eux vivent l'intrigue différemment, si bien que voyager derrière leurs deux points de vue est fantastique. Dès le début du livre, nous sommes ancrés dans l'histoire. Ensuite, impossible de lâcher POD. Je ne pouvais littéralement pas le garder loin de moi !
Josh a seize ans. Il vit dans la petite ville de Prosser avec son père. Ce dernier souffre d'un trouble maniaco-dépressif et rend l'existence de Josh invivable. Meghan ( surnommée Megs ) a douze ans. Lorsque l'histoire commence, elle est avec sa mère dans une voiture à Los Angeles. Elles sont garées dans un parking souterrain. A cinq heures du matin, leurs existences, ainsi que celle de l'humanité, vont être bouleversées. Alors que la mère de Megs a quitté le véhicule pour se rendre à un entretien d'embauche et que sa fille reste donc seule, un atroce son retentit. Il semble tout faire exploser à l'intérieur de Josh et Megs. Alors, tout s'arrête. Sauf qu'il reste une trace de cet horrible bruit : des centaines d'énormes vaisseaux sont postés dans le ciel.
C'est alors que face à ce danger mortel, nos protagonistes vont commencer à se battre. Pour se nourrir, boire, aimer, rester en vie, survivre. Très vite, Josh va surnommer ces engins des "POD". Pourquoi ? Je vous laisse découvrir la réponse par vous même. Ils ressemblent à de gigantesques sphères qui tournent sur elles-même. Enfin, d'après ce qu'en aperçoit Josh. Pour Megs, ce sont des "boulettes de l'espace". Megs... Haaa, qu'est-ce qu'elle m'a ému. A douze ans, elle a vécu tellement de choses atroces qu'elle est plus débrouillarde que beaucoup d'entre nous. A la fois attachante et forte, Meghan est une héroïne en or, qui m'a souvent tiré des larmes.
Tout comme Josh, d'ailleurs. Vivre avec son père alors que la Terre n'était pas asservie par les POD n'était déjà pas chose facile, mais vivre enfermé avec lui est impossible. Même chose chez Megs : comment faire pour manger et trouver de l'eau lorsqu'on est seule et entourée de voiture, de débris de verre et de gouttes d'essence ? Josh et Megs n'auront pas d'autres choix : ils vont devoir lutter, espérer, et continuer de respirer.
Je préfère m'arrêter là au sujet de l'histoire. Je ne voudrais surtout pas trop en dévoiler. Alors passons à mon ressenti... Et là, il y en a des choses à dire. POD est un roman fascinant. Je dois bien avouer que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre lorsque je l'ai commencé. J'ai directement été emporté par l'intrigue et par un flot d'émotions intenses, vivantes et prenantes. Josh et Megs sont deux héros qui vous poussent à ne pas juste lire le livre, mais à le vivre à quatre mille pour cent. Le style de Stephen Wallenfels frôle même la perfection. Tout est si bien décrit, si claire, que j'avais l'impression de visionner un excellent film !
Mais ce n'est pas tout, oh ça non. L'intrigue nous oblige à nous remettre en question, et à nous faire du mal. On sait pertinemment que quelque chose de tragique se prépare, mais on fonce droit dans le mur tout de même. L'atmosphère de POD est unique et inédite. C'est un univers encore inexploré qui s'offre à nous. C'est la première fois que j'avais peur d'atteindre la dernière page. Aussi bien parce que je ne savais pas ce qu'elle me réservait que parce que je savais que j'allais m'effondrer, à l'instar de l'univers du roman. En effet, on assiste à une sorte de fin du monde. Plus personne ne peut sortir de chez lui sans être happé par un éclair lumineux provenant des vaisseaux dans le ciel.
De plus, cela faisait des mois que je n'avais pas rencontré de protagonistes aussi poignants. Josh et Megs sont si jeunes, si innocents, qu'ils ne méritent nullement de vivre d'aussi terribles épreuves. Leurs vies ont été modifiées à jamais, qu'ils veuillent l'accepter ou non. Ils sont tellement humains, tellement doux et tellement aimants qu'ils réussissaient à me faire pleurer pour un rien.
Il y a également un aspect de POD qui nous prend aux tripes et qui rend notre souffle court. C'est celui de la mort. Car oui, c'est bien la fin qu'il faut affronter. Le livre nous décrit des actions simples, que tout le monde exécute tous les jours. Mais sans elles, que sommes-nous ? Il ne nous reste rien, sauf l'espoir. On assiste en direct à la perdition de Josh, son père et Megs. Et la douleur que tout cela nous inflige est vraiment exaltante. C'est une souffrance à laquelle il faut faire face, juste pour trouver la force de continuer à lire et à atteindre la fin.
La fin... A la fois surprenante et inattendue, je suis sûr qu'elle laissera certaines personnes insatisfaites. Personnellement, elle m'a conquis. Chaque lecteur va pouvoir se faire une idée sur la présence des POD et leur effet sur l'humanité. C'est une fin qui nous force à réfléchir et à prendre du recul sur nos existences et au seul petit fil sur lequel elles reposent. Rien que d'y repenser, j'en frissonne... Quel roman !
Je crois qu'on ne peut pas être plus clair : précipitez-vous sur POD. Il recèle une aventure humaine extraordinaire, ainsi qu'un trésor que chaque personne devrait pouvoir posséder. Il ne pourra pas vous laisser indifférent(e)s. C'est un de ces livres qui vous hantent et qui restent gravés en vous longtemps après les avoir refermés. Une expérience bouleversante et frappante, voilà ce qui décrit à merveille le magnifique ouvrage qu'est POD.

http://wandering-world.skyrock.com/3031807134-POD.html

par Jordan
Moréa, Tome 1 : Le Sang des Anges Moréa, Tome 1 : Le Sang des Anges
Thierry Labrosse    Christophe Arleston   
trop forte cette bd malheureusement peu de gens la connaisse ! pour une fois que c'est une femme qui est immortelle et qui fais preuve d'intelligence j'ai adoré :)

par lnf80
Le Ciel Nous Appartient Le Ciel Nous Appartient
Julie Gerster    Edwige Haurant   
Aaaaaaaaaaahhhhhhhhhhh!!!!!!! Mais c'est quoi cette fin?????? C'est pas possible???? J'en suis encore toute retournée...

Sinon, vous le savez, je suis fan à 100% de votre écriture... Vous avez su créer une histoire inédite sur les anges. Vos personnages sont tous aussi incroyables les uns que les autres (ma préférence va à Lisa et Seth - surtout Seth)... Je suis passée par un tas d'émotions...

Votre livre fait partie de ma très courte liste de coup de cœur!!!

Messieurs les éditeurs, ne passez pas à côté de ce livre : il en vaut vraiment la peine...

Une dernière chose : à quand la suite?????

Ah oui : je ne pouvais pas finir sans le très célèbre (oui, célèbre) : Seth... tchi tchi tchi... ^^

par DimkaGirl
La chute des Anges, tome 1 : Tomber La chute des Anges, tome 1 : Tomber
S.G. Horizons   
Je suis un peu déçue. Le résumé m'avait l air prometteur, finalement le livre est très court et met treees longtems à demarer... 30pages avant la fin je me disais que C été pas possible qu il ne reste que ca. J ai l impression d avoir seulement lu quelques chapitres... L histoire est intéressante mais arrivée, à la fin, quand ça devient intéressant, paf! Ça coupe, je cherchais si il manquait pas des pages...
Il j y a pas beaucoup de dialogues avec les anges, j ete aussi enervé que lena quand on ne lui répondait pas ^^
Bon malgré tout, l histoire est bonne et je m en vais de ce pas lire la suite car je reste sur ma faim...
[spoiler]j aurais souhaité un peu plus d explications, les anges débarquent, disent qu ils ne plveulent pas tuer tout le monde, finalement d un coup ils décident de tuer tout le monde
Caliel n arrete pas de sauver lena mais on sait pas pourquoi etc... En tout ils ont du échanger 4phrases dans ce tome![/spoiler]

par sianais
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 1 : La Princesse de la Nuit The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 1 : La Princesse de la Nuit
Cassandra Clare   
Wahouuuuuuu. J'ai finis ma lecture hier soir, mais j'avais besoin d'une bonne nuit de sommeil pour mettre mes idées au clair. J'en ressort complètement chamboulée.
Je n'ai pas de mots pour décrire ma lecture. Pour moi, ce livre est un pur produit de Cassie Clare. La patte de l'auteure est totalement indéniable.

Déjà le livre est gros (tant mieux): il faut bien une petite vingtaine d’heures pour le lire. L’histoire se déroule comme une histoire type de Cassie Clare. Le début met du temps à démarrer: ce livre étant le premier tome d’une nouvelle série, l’auteure doit créer le décor avant de rentrer dans le vif: il faut le temps que l’intrigue et les personnages se mettent en place, que le lecteur s’imprègne de Los Angeles et de ses plages, si différent de New-York. J’ai mis une bonne centaines de pages avant de littéralement plonger dans le bouquin.
Puis, petit à petit, nos Chasseurs d'Ombre enquêtent, découvrent des indices les menant à différents endroits et sur différentes pistes. Ils ne comprennent pas toujours ce que ceci ou cela vient faire là, tandis que des histoires d’amour et de profondes amitiés se développent en parallèle. Et puis d'un coup, tout s'éclaire. Les indices s'assemblent tous ensemble et voilà que débarque le chapitre de « la bataille finale, la résolution, le pourquoi du comment, le ‘ahhh mais je comprend maintenant’ » , peut importe comment vous voulez l'appeler. Et après ça ? Cassie nous fait le plaisir de nous laisser encore une petite centaine de pages pour qu'on se remette de nos émotions et qu'on anticipe la suite. Elle termine son livre sur des ouvertures, de nouveaux indices éparpillés ça et là, des doutes et des questions, des moments qui nous déchirent le coeur et on adore la détester pour ça, parce que ce sentiment d'inachevé et d’incomplet fait que nous mettre l'eau à la bouche pour le prochain tome.

Je commencerait pas dire que ce qui m’a le plus dérangé dans ce livre est une impression de "déjà-vu":
Bien que les personnages, le décor et l'intrigue soient différents, on se retrouve plongés dans le monde des Chasseurs d'Ombres. Alors certes l’héroïne en fait partie depuis sa plus tendre enfance, et donc par conséquent on découvre des faces cachées de ce monde, mais au fil de ma lecture, j'ai retrouvé des scènes qui me faisait penser à d'autres: des conversations qui me rappelait certaines de TMI et TID; une scène où l'un des personnages est blessé et un autre reste a son chevet, comme Will & Jem l'ont fait si souvent; une scène de bal…
Cependant, cela ne m’a pas tant dérangé que ça, même si j’aurais aimé encore plus de nouveautés. (Ne vous inquiétez pas, il y en a plein!).

Le point fort du livre ? LES PERSONNAGES !!!
En lisant certaines critiques, j’ai vu que beaucoup disent que ce livre est différent des autres Chroniques, et dans un sens, c'est vrai. Les personnages n'ont rien à voir avec ceux de TMI & TID, et ils paraissent beaucoup plus mûrs et vieux. Ils ne sont pas choqués par le mot "sexe", possèdent leur permis de conduire, et ne sont pas naïfs face aux personnes et au danger autour. Ils sont suspicieux, n'hésitent pas à mal agir volontairement. Ils font des erreurs, gardent beaucoup de secret et ils mentent en toute connaissance de cause. Ils assument les conséquences de leur acte, et ne se demandent pas si et comment ils auraient pu faire autrement. Ils ont pris une décision et ne reviennent pas dessus. J'ai aimé cet aspect plus âgés des personnages.

Emma, tout d'abord, se distingue beaucoup de Tessa et de Clary. On a pas cette impression qu'elle est l'Élue, celle qu'on attend pour sauver le monde. C'est une Chasseuse d’Ombre comme les autres, bien qu'elle se démène pour devenir meilleure. Elle prend beaucoup de risques pour s’améliorer. Elle est badass, a une répartie mordante, est super drôle, mais pourtant elle n'a pas un coeur de pierre, un coeur de guerrière féroce. A certains moments, elle reste une adolescente comme les autres, un peu fifille sur les bords, et c'est ça qu'on aime.
J'ai mis du temps à cerner Julian. C'est un personnage très énigmatique. Il n'a rien a voir avec Will & Jace, qui sont plutôt sarcastiques et sûrs d'eux. Ils est beaucoup plus calme et responsable. Cependant, Julian possède aussi cet aspect "d'homme brisé" qu'émane de Will & Jace. Il ne faut surtout pas le sous-estimer, il est tout aussi féroce. Je me souviens de lui du haut de ses douze ans, tenant l'épée mortelle dans sa main, ou encore de son visage paniqué lors de sa cérémonie de parabatai avec Emma (dans The Shadowhunters Academy). Eh bien il a bien changé. Étant obligé de prendre soin de sa famille après la mort de ses parents, le pauvre doit porter le lourd fardeau de "papa" lorsqu’il a à peine douze ans. Je crois que c'est le personnage le plus humain que Cassie Clare ai créé. Il ne fait pas héros comme les autres, inaccessible, super-puissant ou quoi. Il fait beaucoup d'erreurs, doit prendre des décisions vraiment très difficiles et il nous rappelle constamment que l'humain n'est pas parfait.
Au début, je comprenais pas comment on pouvait l’imaginer meilleur ami avec Emma tant ils sont différents. La première fois qu'on les voit ensemble il est comme distant, garde des secrets. Pas du tout comme ça que je les avait imaginé. Cependant, vous inquiétez pas, ce sentiment s'est évaporé au fil des pages, et je suis devenue complètement gaga de Jules & Em.

La tribu des Blackthorn est juste géniale.
J'ai complètement craqué pour Mark, pour tout ce qui lui ai arrivé, pour la façon dont Cassie la transformé en autre chose, quelque chose d'attendrissant et de féroce.
J'adore les jumeaux: Ty est juste mon petit chouchou. J'aime l’idée que Cassie est décidé de créer un personnage décalé, pas facile à comprendre. Les réflexions de Ty sont pleines de bon sens, candides mais à la fois complètement réalistes. Ce personnage remet vraiment tout ce qu’on pense de l’être humain et la normalité en perspective et c’était comme une bouffée d’air frais.
Dru, Livvy & Tavvy sont cools aussi, mais encore un peu trop jeunes et en retrait pour vraiment se démarquer dans le livre.
Du coté des nouveaux personnages, j'ai adoré Kieran, Diego, et Cristina. Kieran est juste parfait, et son histoire et ce qui lui arrive m’a juste brisé le coeur. Diego, j'ai encore du mal à cerner sa personnalité et ce qu’il vient faire là, mais c'est un personnage intriguant qu'on a hâte de découvrir. Cristina est juste la meilleure amie parfaite pour Emma. J’ai aimé leur relation, car Emma n'est pas ce genre d’héroïne qui garde tout pour elle pour sois-disant protéger les autres. Elle confie ses secrets à Cristina et c'est juste ce qu'on voulait. Cristina est droite et respectable, et donne les meilleurs conseils du monde. Ce sont ses répliques que j’ai relu plusieurs fois tellement la vérité et la sagesse émanaient de ses paroles.
Comme d’habitude, tous les personnages sont liés entre eux. De belles amitiés naissent, et de belles histoires d’amour aussi. Cristina et Emma, Mark et Emma, Diego et Cristina, Kieran et Mark, Julian et Emma, Cristina et Mark, Ty et Mark et j’en passe ! Ils sont tous liés, et chaque relation est différente. Du Cassandra Clare tout craché!

Petite parenthèse, revoir les personnages de TMI et TID, c'était juste magique ! Magnus, Clary, Jace, Tessa, Jem... J'ai aimé les voir décrit par des personnes qui ne sont pas leurs amis proches. Ca donne une autre dimension à leur personnage. Ici, Jace & Clary sont des héros, leur histoire d'amour est la plus splendide de tout le monde des Chasseurs d'Ombre. "Les meilleurs Chasseurs d'Ombre de leur génération". Alors que pour nous ils sont juste... Jace et Clary. Jace, ce Chasseur d'Ombre brisé par son père qui pense qu'aimer c'est détruire, et Clary, cette petite rouquine maladroite prête à tout pour sauver sa mère. Quand on a été dans leur tête pendant 6 tomes, c'est difficile de les imaginer comme les grandes stars qu’ils sont.

Et la fin... Lors d'une interview Cassie avait lâcher la bombe de ce que serait la dernière phrase et en finissant le livre je me suis dit "Nannnn mais sérieux ??? MAIS QUELLE TORTURE! Pourquoi????!"
Je sais pas comment je vais faire pour attendre un an.

Au final, j'ai complètement adoré ce livre: les personnages sont juste magiques, l'intrigue aussi, et on sent que la suite promet d’être fabuleuse. A partir du milieu du livre, le rythme s'accélère, tout s'enchaine et c'est impossible de le lâcher. Cependant, je ne saurais vous dire si j'ai adoré le livre pour lui même, ou si c'est parce que j'était comblée de joie de replonger dans le monde des Chasseurs d'Ombre.

Ps: si vous comptez le lire en anglais, prenez un dictionnaire à coté, car le style de Cassie Clare est assez soutenu! ;)